1

Philippe Michel-Kleisbauer, député de l’exemplarité !

« Le principe est celui de l’exemplarité, cela doit être une obligation morale pour les membres des trois assemblées constitutionnelles que sont l’Assemblée nationale, le Sénat ainsi que le Conseil économique, social et environnemental, indique le Fréjusien, fervent partisan de la vaccination obligatoire. Dès le mois d’avril 2020, je m’étais prononcé dans ce sens, à l’exception de certificats médicaux délivrés par des médecins pour des gens qui auraient des contre-indications. J’espère que cet amendement sera plébiscité et que la vaccination obligatoire sera notamment étendue au gouvernement. La quatrième vague est là, nous entrons dans une nouvelle période de difficultés alors il faut faire preuve de responsabilité et montrer l’exemple », c’est ce que vient de déclarer à Nice Matin, ce député du Var, élu Modem.

Voilà un élu qui a le sens de la France, de sa mission et de la solidarité nationale. Un élu à suivre !

Enfin, une proposition constructive, judicieuse et honnête.

Messieurs les élus, montrez l’exemple : ces vaccins ne sont pas toxiques !

Quand la populace se défie des politiques, il leur revient d’afficher leur probité. Les présidentielles s’approchent et avec, les législatives…

Et si les « ceux-qui-ne-sont-rien »  en profitaient pour licencier à leur tour leurs non vaccinés.

Philippe Michel-Kleisbauer a tout compris. Il sait que, sous contrainte vaccinatoire,  200 000 pompiers de France sont des volontaires et pourraient s’en aller… laissant 15 000 pompiers marins et  45 000 autres  à une grande solitude et les élus à une responsabilité terrible de conséquences. Ils ont prévenu.

Il sait que nos soignants en ont plus qu’assez et qu’ailleurs, ils sont très attendus et à de bien meilleurs salaires. Il sait aussi que nous savons que les forces de l’ordre ne sont pas astreintes à la vaccination obligatoire et que le préfet Lallement, entre autres, a été, récemment,  promu commandeur de la Légion d’honneur, pour service rendus et à rendre…

Il sait qu’il existe des sites  surveillant les parlementaires…

Et puis, si son amendement est retoqué, ce qui est probable, cela ne fera qu’aider la cause des réfractaires à la vaccination, lesquels auront beau jeu de demander pourquoi leurs salariés élus, eux aussi, refusent les bienfaits de ce traitement, altruiste et bienveillant, pour lutter contre la progression du si féroce  variant Delta et surtout, les délires totalitaires d’un gouvernement à la dérive, qui, pour survivre, veut la guerre civile par tous moyens.

Mais qui va contrôler les QR codes de tous nos élus ?

La  Garde républicaine, évidemment.

Gloire à Philippe Michel-Kleibauer !

Mitrophane Crapoussin