Philippe Milliau : Il nous faut une télévision internet alternative ouverte à tous les patriotes

Publié le 22 octobre 2012 - par - 2 584 vues
Share

Riposte Laïque : Tu as annoncé, lors des journées de Polémia, le samedi 13 octobre, le projet de lancer une télévision Internet, appelée « Notre Antenne ». Pourquoi un tel projet, aujourd’hui ?

Philippe Milliau : Simplement parce que c’est désormais à portée de main ! Il y a encore dix ans, un tel projet était impensable pour des questions purement logistiques. Lancer une télévision nécessitait des moyens colossaux, que l’on ne pouvait se procurer sans faire allégeance aux annonceurs publicitaires ou aux subventions d’Etat – avec la soumission au politiquement correct que cela impliquait.

Aujourd’hui, avec Internet, pas besoin d’avoir l’agrément du CSA pour diffuser. D’ici quelques années, la majorité des téléviseurs seront directement connectables sur Internet.

Les nouvelles technologies rendent possible une « professionnalisation » des enregistrements et le coût de fonctionnement d’une télévision peut être divisé par cent !

En outre, l’an dernier, j’ai rencontré l’équipe de l’Agence 2 Presse, qui maîtrise une technologie numérique nouvelle – la même que celle utilisée par les chaînes Direct 8, BFMTV ou I>télé –  et possède le matériel adéquat. De son côté, Gilles Arnaud, patron de l’A2P, était à la recherche d’un projet stimulant au service duquel mettre ses moyens. Nous étions faits pour nous entendre ! Je me suis aussitôt mis en quête de journalistes professionnels et de spécialistes de l’audiovisuel pour étudier la « faisabilité » d’une télévision « de droite »… Et NA-TV a été portée sur les fonds baptismaux !

Riposte Laïque : La presse internet qu’on qualifie de « résistante » se distingue essentiellement de la presse traditionnelle par le bénévolat de ses contributeurs. Or, cela parait difficile de faire une télévision Internet sans investissements, et sans payer de journalistes, non ?

Philippe Milliau : Bien sûr, mais il y a différentes façons de tirer profit d’un projet comme NA-TV. L’outil télévisuel est prodigieux et fera avancer les idées de toute notre famille de pensée. C’est, pour reprendre les propos de Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia, un grand bond offensif. Outre un noyau incompressible de techniciens et de collaborateurs permanents, qu’il faudra rémunérer, les autres collaborateurs bénéficieront d’un remarquable relais d’influence pour dynamiser leur cause. Cela vaut bien un minimum de bénévolat !

Pour assurer le fonctionnement de NATV, nous comptons sur le mécénat. Il y aura d’abord un « premier cercle » de grands donateurs-fondateurs, que je suis en train de réunir ; et, je l’espère, une masse de Français soucieux de l’avenir de leurs enfants et conscients de l’utilité d’un tel outil pour les combats à venir, qui nous apporteront leur aide financière par de petits dons réguliers. Après tout, si cela marche aux Etats-Unis, en Espagne, en Pologne ou au Royaume-Uni, pourquoi est-ce que cela ne marcherait pas en France ?

Riposte Laïque : Peux-tu, sans nous fournir une grille des programmes précise, nous expliquer les grandes lignes de cette télévision ? Combien d’heures émettra-t-elle par jour, et sera-t-elle ouverte à l’ensemble des patriotes, au-delà d’approches parfois différentes ?

Philippe Milliau : Le modèle est un peu celui de Radio Courtoisie : NA-TV sera ouverte à tous les courants soucieux de nos identités, quelles qu’elles soient, sans aucun ostracisme. « Notre Antenne » sera un véritable réseau au service des nos identités, sans jamais de provocation ou de nostalgie. Il est temps, pour les patriotes, de dépasser les querelles de chapelles ou égos individuels boursouflés et de désigner l’ennemi commun ; il est temps également de comprendre que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare. Il faut fédérer toutes les forces disponibles contre un système mondialiste qui met les peuples à genoux. Il faut défendre nos enfants contre des programmes scolaires débilitants ; contre des théories philosophiques, comme le gender, assénées comme des dogmes scientifiques ; contre les dérives de la mondialisation et de la société multiculturelle ; contre des autorités gouvernementales qui ne comprennent la solidarité nationale que sous forme d’impôts et de taxes pénalisant les classes moyennes et les petits entrepreneurs ; contre les menaces représentées par des forces obscurantistes qui voudraient nous imposer leur vision arriérée de la société et des rapports hommes-femmes… Je m’arrête là, car la liste est longue.

Riposte Laïque : Et les programmes ?

Philippe Milliau : Dans l’idéal, nous souhaitons produire 25 heures de contenu par semaine. La grille tentera de combler les attentes de tous les publics représentant notre famille de pensée. D’un point de vue technique, nous aurons des débats de plateaux animés par des journalistes professionnels et des spécialistes ou des acteurs de la société civile. Ces plateaux ne ressembleront pas à de la radio avec l’image en plus, mais correspondront bien aux exigences techniques d’une vraie télévision. La grande différence se situera dans la manière d’aborder et de traiter les sujets… Dans la nature des invités, aussi !

Riposte Laïque : Et à part les plateaux ?

Philippe Milliau : Nous avons des partenariats pour acheter des programmes à des chaînes étrangères, je pense par exemple à cette formidable émission russe consacrée à la France et récemment diffusée sur Fdesouche…

En terme de contenu propre, estampillé « NA-TV », il y aura également des émissions de divertissement, de culture, des soirées cinéma, de la musique pour tous les goûts – ou presque, inutile de nous demander du rap !

Il y aura enfin des reportages réalisés par nos propres équipes… Nous avons en ce moment même deux reporters professionnels en train de mettre les premières images en boîte, et je peux vous dire que ce n’est pas du chiqué ! Ils travaillent dans des zones à risque, si vous voyez ce que je veux dire, caméra à l’épaule et multiplient les contacts sur le terrain pour produire un reportage n’ayant rien à envier aux grandes émissions généralistes. Mais là encore, on ne vous montrera pas le trafic d’êtres humains, la contrebande de cigarettes ou la vie quotidienne dans les banlieues chaudes comme on vous les montrait jusqu’alors sur les chaînes politiquement correctes ! A côté de ces reportages chocs, nous préparons aussi des émissions sur les écoles libres, sur les militants de la droite nationale et de la gauche patriotique, sur la hausse des prix, les arnaques de la restauration ou des grandes surfaces, l’histoire et les hauts faits de notre civilisation européenne et cent autres sujets tant du quotidien que de notre longue mémoire, mais, j’insiste, traités selon nos points de vue.

Riposte Laïque : Quel public cibles-tu prioritairement, et tout le monde pourra-t-il capter cette télévision Internet ?

Philippe Milliau : A condition d’avoir une connection Internet, tout le monde pourra capter NA-TV. Nous ciblons les patriotes, sensibles aux problèmes auxquels nous devrons bientôt faire face et soucieux de se doter d’un outil performant pour faire avancer nos idées. Mais la vie n’est pas faite que de combat politicien : nous voulons donc apporter à tous les Français normalement constitués des programmes intéressants, d’un niveau culturel élevé, dépourvus de la vulgarité et de la superficialité des gros médias, et surtout, libérés des contraintes du politiquement correct. Nos journalistes n’auront pas de laisse dorée autour du cou – l’absence de rémunération extraordinaire sera de fait leur meilleure garantie de pouvoir travailler en toute liberté ! Les téléspectateurs viendront sur NA-TV pour voir et entendre ce que les autres chaînes ne peuvent pas montrer.

Riposte Laïque : Peux-tu nous parler des échéances, et que peuvent faire les lecteurs de Riposte Laïque pour aider à la concrétisation de ce prometteur projet ?

Philippe Milliau : Le lancement aura lieu au moment où les conditions auront été réunies ; la première est l’assurance de la qualité technique et journalistique de « Notre Antenne » et des concours variés qu’elle aura obtenus. La seconde est la certitude de la durée de vie du projet ; pour cela nous devons avoir réuni des fonds suffisants (environ un million et demi d’Euros) pour que les équilibres entre les recettes de dons propres à la TV et les dépenses courantes s’équilibrent ; c’est le modèle économique de nombreuses activités caritatives, créatives ou engagées.

Que peuvent faire vos nombreux lecteurs? Au mieux rejoindre les dizaines de donateurs fondateurs dont les engagements (2 000 Euros après réduction fiscale soit 6 000 Euros en tout) assurent l’équivalent de ce qu’est le capital d’une entreprise. Je suis à leur disposition pour étudier le calendrier de versement, et les avantages particuliers qui leur sont réservés.

Et pour tous, une aide au démarrage (une somme, même minime, des propositions concrètes et partenariats dans tous les domaines) sera plus que bienvenue. En fait « Notre Antenne », c’est aussi et surtout votre antenne, telle que vous allez la permettre par votre générosité et la façonner par vos talents.

Qu’il me soit ici permis, mon cher Pierre de saluer celui de l’équipe que tu as su rassembler. Et t’assurer qu’elle aura, sous ta houlette, toute sa place dans notre projet.

« Notre Antenne »

Adresse mail : projetnotreantenne@gmail.com

Téléphone : O6 46 17 49 75

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.