Pierrat, l'avocat de Bergé : un specimen caricatural de la caste

Pierrat2Emmanuel Pierrat, l’avocat choisi par la vieille crapule Pierre Bergé, celui qui souhaitait qu’une bombe fauche la Manif pour tous[1], pour mettre devant les tribunaux Riposte laïque, est une merveille. Un condensé de ce que la caste fait de mieux.
Jugez-en par vous-mêmes.
Grand voyageur en Afrique – principalement en Tunisie -, où il effectue des missions d’expertise concernant le droit de la culture, Pierrat est adhérent de la très bobo société Les Amis du musée du quai Branly.
Pour les élections municipales de 2014, il était tête de liste Europe Ecologie Les Verts avec Laurence Graffin dans le 6e arrondissement de Paris. Classé en troisième position, sa liste n’a pas d’élus.
Il est bien sûr franc-maçon et confie : « J’ai besoin d’aller en loge chaque semaine ».
Pour ce personnage fortement engagé en faveur du mariage homosexuel, on peut se demander ce qu’il entend par « aller en loge ».
Il a été le défenseur de Jean-Luc Romero, lors de son « outing » (comme ils disent), homme politique, adepte du retournement de jaquette, qui est passé de l’UMP au PS.
Un petit peu éditeur, un peu directeur de collection, président du jury du Prix Sade (parmi les lauréats Catherine Millet, Christine Angot et même le très toxique et peu inspiré Ruwen Ogien, philosophe de pacotille et, comme par hasard, défenseur du mariage homo).
Emmanuel Pierrat se croit même conservateur de musée (celui du Barreau de Paris). Mais il est surtout atteint d’une maladie commune de la caste : l’incontinence scripturale.
L’avocat écrit : blog, livres (essais, romans), articles, chroniques.
Il ne pourra toutefois plus exercer son minuscule talent dans Têtu, le magazine très joyeux aujourd’hui disparu de son vieil ami Bergé. Un magazine Kleenex. Il a servi à Pierre Bergé pour exercer des pressions pour promouvoir le Mariage pour tous. L’affaire conclue, il n’avait plus aucune utilité. Bergé l’a mis à la poubelle.
Parmi les ouvrages signés par Emmanuel Pierrat Familles, je vous hais ! : Les héritiers d’auteurs. Le bouquin révèle bien l’homme. Encore un haïsseur de la famille. Là, parce que parfois, elle va contre l’artiste, soit en cachant une partie de son œuvre, soit en la reproduisant sans retenue. Sur la quatrième de couverture, on lit : « Des veuves abusives aux petits-neveux de la concierge, les héritiers d’auteurs sont pour beaucoup devenus des ayants droit… d’emmerder le monde ! » C’est bien là, la philosophie de la caste : la famille, la Nation, les autochtones (sauf s’ils sont africains), les sites de résistance comme F. de souche et Riposte laïque, emmerdent le monde, autrement dit la caste. Il faut donc les abattre.
Notre avocat s’est même essayé à faire l’acteur. En 2014, il a joué dans la pièce d’Eric Vigner adaptée du procès Bancusi, au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et, cette année, il a tenu son propre rôle dans Voyage en post-histoire, un long-métrage de Vincent Dieutre. Que des œuvres qui ont marqué l’époque !
Il y a certainement deux regrets chez ce très éclectique avocat : la défense, en 2002, de Michel Houellebecq lorsque celui-ci avait déclaré dans Lire : « La religion la plus con, c’est quand même l’islam. Quand on lit le Coran, on est effondré… effondré ! » et surtout, une sorte de pierre noire, être l’exécuteur testamentaire de Jack-Alain Léger, auteur, entre autres de Tartuffe fait ramadan et A contre Coran, des livres plus proches de Riposte laïque que de la boboïtude de Pierrat.
Emmanuel Pierrat vient d’ajouter une ligne à son CV : clown du cirque de la caste.
L’homme qui se veut défenseur des droits, donneur diarrhéique de leçons, attaque sous le commandement d’un richissime naufragé de l’âge, des sites qui défendent la liberté, notamment celle de la presse.
Bravo l’artiste !
Marcus Graven
[1] « Vous me direz, si une bombe explose le 24 mars sur les Champs à cause de la Manif pour tous, c’est pas moi qui vais pleurer ».

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. collimateur ? cela me rappelle des souvenirs militaires, cette pastèque stalinienne a-t-elle l’intention de placer les sites de réinformation sous le feu d’une Hecate II (carabine cal 12.7 en dotation dans l’armée française) pour les faire taire ? faudra lui poser la question

  2. « …on peut se demander ce qu’il entend par « aller en loge »… » Moi, c’est tout les matins au saut du lit. Mais je fais attention qu’il y ait du papier…
    Peut-être n’ai-je pas compris l’expression  » aller en loge  » …

  3. Merci à Marcus Graven pour cet excellent article sur le sieur pierrat (j’en ai connu un mais il était à la cgt, délégué syndical. Ivrogne, planqué, un peu branleur et surtout « bon à rien, mauvais en tout », peut-être son frère? Sûrement une »caricature », un peu comme celui sur la photo!

  4. Parmi les ouvrages signés par Emmanuel Pierrat :
    « La liberté sans expression « (flammarion 2015)
    – jusqu’où peut-on tout dire, écrire, dessiner –

Les commentaires sont fermés.