Pierre Bonte, celui qui aime aussi la France !

Nul n’a oublié ses délicieuses chroniques dans Le petit rapporteur de Jacques Martin… Homme de radio et de télévision, Pierre Bonte a arpenté la France et ses terroirs tout au long de sa carrière. Il rencontre la France avec son émission Bonjour Monsieur le maire, qu’il présente de 1959 à 1974 sur Europe 1. Tous les matins à 6 h 45, il propose une plongée dans la mémoire locale de la France paysanne, ses  accents, histoires et traditions.

« J’avais le sentiment de recueillir les derniers témoignages de la civilisation paysanne, qui a guidé la vie des gens pendant des siècles et dont on sentait qu’elle disparaissait, confie Pierre Bonte. J’avais la chance d’écouter les représentants de cette époque et j’avais le sentiment de constituer des archives pour la France rurale. Ça, c’était un grand bonheur.« 

 Dans chaque village, Pierre Bonte rencontre « l’historien local »,  lui racontant sa commune, avec passion ou érudition.

« Le patrimoine est sauvé grâce aux habitants. Je suis émerveillé par l’amour qu’ils ont pour leur village et, par conséquent, la somme de dévouement, de temps, d’argent, qu’ils dépensent pour sauvegarder ce qui fait la richesse de leur commune ».

« J’ai essayé de sauver ce patrimoine au moment où beaucoup d’écoles rurales fermaient. Or, dans les communes du sud de la France en particulier, Marianne était présente à l’école laïque en plus des mairiesBeaucoup de bustes se sont retrouvés chez les brocanteurs, c’est comme ça que j’ai pu constituer ma collection.

À 89 ans, c’est bonheur que de le retrouver et plus encore !
Mitrophane Crapoussin
 

https://www.youtube.com/watch?v=rxBRegdN7aA

image_pdfimage_print
26

10 Commentaires

  1. Extraordinaire Pierre Bonte. Extraordinaire dans sa simplicité pour nous expliquer la France. Pour rien au monde ma mère ne ratait sa chronique matinale sur Europe1.
    Et lui ne ratait jamais l’occasion de demander aux brocanteurs et antiquaires si ils avaient une Marianne cachée quelque part.
    Mon épouse le voyait souvent lorsqu’elle déballait sur les foires et salons à Paris.
    Je me souviens de lui par exemple Place Baudoyer, mairie du 4ème. Un homme distingué, sympathique, mais sans envolées inutiles.
    On sentait qu’il tenait à trouver sa Marianne du jour!!!

    Quelqu’un de bien.

    Merci Mitrophane.

  2. Ouh, ça fait des décennies que je n’avais plus entendu parler de lui ! Ravi de savoir qu’il se porte bien. Dans mes vieux souvenirs audiovisuels (qui remontent aux années 80), il y avait chez lui une authenticité qui a disparu depuis la fin des années 90.

  3. comme celui qui présentait le journal de 13h sur tf1, la france profonde au bout de la langue,

  4. bravo Monsieur, je vois ai suivi tout au lo,g de vos émissions une mamie de 88 ans
    Amicalement

  5. Tous ceux qui ont eu la chance de voir ses reportages dans l’émission de Jacques Martin, ne les ont pas oubliés. Pierre BONTE, par son talent de vrai journaliste est une incarnation de la France que nous aimons. Cette France que la vermine au pouvoir s’acharne à détruire depuis la mite errante…

  6. Quel plaisir de revoir P. Bonte….depuis si longtemps, du temps béni de J. Martin…que je regardai régulièrement !….Que vont connaître les jeunes actuelement, hélas, avec les masques, les tests, les injections ?…..

Les commentaires sont fermés.