Pierre Cassen à Bignan : Callac, la gauche et l’immigration, de 1900 à 2022

On savourera d’abord la devise placardée dans la salle qui nous recevait, à Bignan, (56)  samedi 26 novembre, à l’invitation de Régis Le Gall pour son association, Le Cercle Kelven.

Potius mori quam Foedari : souvent traduit « plutôt mourir que faillir  » que je pourrais traduire aussi  par « plutôt mourir qu’être déshonoré. » Devise des Ducs de Bretagne qui était aussi celle d’une des plus vieilles familles bretonnes, la famille de Kermoysan.

Régis ne l’avait sans doute pas fait exprès, sans doute cette salle est-elle décorée ainsi par la Mairie, mais quels beaux et bons auspices !

Eh oui, il n’y avait que des patriotes, donc des Résistants parmi la cinquantaine de personnes qui se pressaient dans la petite salle qui nous hébergeait.

Atmosphère à la fois chaleureuse et studieuse… Il faut dire que le conférencier était excellent et qu’il a su captiver l’auditoire en racontant comment et pourquoi, de anti-immigration qu’elle fut pendant une bonne partie du XXe siècle, la gauche est devenue brutalement immigrationniste… et collabo !

Il est revenu sur Callac, présentant la situation et les différents acteurs ainsi que les suites possibles.

Fortement applaudi, il a répondu ensuite à force questions, diverses et variées… et il a fallu promettre qu’il continuerait entre la poire et le fromage pour que nous puissions rejoindre le restaurant et le délicieux repas qui nous attendait.

Beaucoup de conversations et d’échanges agréables, de rires, de prises de contact entre les auditeurs désireux eux aussi de se mobiliser pour les prochaines échéances, que ce soit à Callac ou à Saint-Brevin-les-Pins où « ils » veulent loger une centaine de migrants à côté d’une école maternelle…

Bravo au conférencier, à l’organisateur et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de la journée.

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/11/28/pierre-cassen-a-bignan-la-gauche-et-limmigration-de-1900-a-2022-callac/

image_pdfimage_print
10
1

3 Commentaires

  1.  » Atmosphère à la fois chaleureuse et studieuse… »
    Tout ce qu’on aime et qui me fait regretter de n’avoir pu y aller…

    Mais on se retrouvera à St Brévin pour faire la fête !

  2. Un immense bravo à Pierre Cassen pour son travail et sa détermination. Tous les jours je l’écoute avec délectation. Longue vie à vous Pierre.

Les commentaires sont fermés.