1

Pierre Cassen a raison contre Claude Askolovitch


Zoom – Patrick Jardin :”J’aurais dû mettre mon poing dans la figure de Valls !” (04/06/2018) from TV Libertés on Vimeo.
Claude Askolovitch est un de ces juifs de pouvoir qui me fait honte. Toutes proportions gardées, évidemment, il n’est pas un personnage d’un grand pouvoir, un Soros ou autre oligarque. Je suis d’accord avec Pierre Cassen, en gros, dans sa critique de ce journaliste.
https://ripostelaique.com/askolovitch-je-taccuse-detre-responsable-de-la-mort-de-nathalie-jardin.html

 

Je suis d’accord, entre autres, parce que, si je suis « contre la haine »,  je trouve :
– 1 ) absolument indécent et odieux de s’instituer « directeur de conscience » d’un père en deuil,
– 2) et politiquement négationniste de poser comme problème primordial les sentiments des victimes d’un fascisme et non pas le fascisme en cause, le fascisme en action, en l’occurrence le fascisme islamique.Il ne faut pas agir « par haine », certes. Mais aucun des parents des victimes du Bataclan n’a agi ainsi. Ils demandent que l’on empêche les actes basés sur la haine meurtrière des assassins.

La haine seulement « ressentie » n’a jamais tué personne. Faut-il rappeler cette évidence ?
Ce qu’elle tue n’est jamais que l’ego narcissique de masses de lâches, de foules de « pas nous, pas nous » qui s’imaginent qu’en ayant un esprit lavé de tout soupçon de colère contre les assassins, ils se rendront invisibles aux yeux des tueurs à venir et ne feront pas partie des prochaines victimes.
Ils crèvent de trouille jusqu’à avoir peur de leur ombre, jusqu’à avoir peur que la conscience de la haine meurtrière des assassins ne soit contagieuse et ne génère en eux un état qui les rendra perceptibles au radar des tueurs…
Trouillards, lâches, voilà ce que sont réellement ces opposants-là à la haine.

La haine prise comme motif d’actions contre des personnes a énormément tué et continue de tuer.
Ses acolytes sont la lâcheté et le déni, formes évidentes de complicité avec les assassins.

Enfin, qu’un juif de l’Est soit institué, s’institue, donneur de leçons à une victime, au père d’une victime, Français « chrétien », Français de vieille souche, apparemment, rend son attitude encore plus grave parce qu’elle va être présumée avoir plus de poids moral, contre ce père, elle en est encore plus odieuse.
Faut il rappeler à Askolovitch que personne n’a osé demander aux juifs, après la guerre, de ne pas avoir de haine contre les Allemands ?
Certains ont écrit qu’ils en avaient, la plupart ont montré qu’ils étaient prêts à tout faire pour le retour de la paix, mais personne n’a eu l’indécence d’exiger d’eux une pureté morale dans ces circonstances.

Elisseievna
https://elisseievna.blogspot.com/2018/10/pierre-cassen-raison-contre-claude.html