Pierre Hurmic manifeste au milieu des gauchistes et des casseurs

Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, défilait samedi dernier en tête d’une manifestation d’extrême gauche à Bordeaux. Aux côtés de ses opposants, Philippe Poutou et Antoine Boudinet, et de ses colistiers… il a défilé masque sur le nez pour « la liberté ». Une foule dense a traversé la ville de la place de la Bourse, jusqu’à la mairie. Peut-être 10.000 personnes, rassemblées contre l’article 24 du projet de loi « Sécurité globale » et pour la liberté d’expression.

Les commerçants bordelais qui se réjouissaient, ce samedi, de la réouverture des commerces, ont déchanté. La fin de la manifestation a renoué avec la tradition « Gilets Jaunes » des samedis de 2018 et 2019. Les antifas et black-blocs ont profité de l’occasion pour casser des vitrines, et affronter la police. La fête du dé-confinement s’est transformée en guérilla urbaine.

Une belle mobilisation

Ce qui surprend, au premier abord, ce n’est pas la persistance de ces milices fascisantes qui réapparaissent à chaque manifestation, ni l’impunité dont elles jouissent, non, c’est l’impressionnante mobilisation réussie par ces organisations gauchistes. Les organisateurs étaient nombreux, on y a retrouvé Greenpeace, des syndicats de journalistes, le NPA, MSF… Mais le nombre de personnes dans la rue montre que les manifestants dépassaient le cercle des militants appointés, semi-fonctionnaires et autres salariés de l’économie « sociale et solidaire ». Cette réponse « populaire » traduit l’inquiétude de la population face à une nouvelle loi liberticide qui suit la loi Avia. Cette mobilisation montre les capacités de la galaxie gauchiste à récupérer les mouvements sociaux, et surtout met en lumière l’impact de la récente affaire de Michel Zecler. Les images de la violente interpellation de ce repris de justice reconverti en producteur de rap, qui ont été reprises par toute la presse, ont impressionné et sensibilisé à la « violence policière ». Ce dernier épisode du spectacle médiatique a effacé la décapitation du professeur Samuel Paty. N’oublions pas que les images de ce meurtre, qui existent bien, ont été scrupuleusement censurées. D’un côté on martèle les images de violences policières, de l’autre on passe sous silence les milliers d’agressions que subissent les Français ou les policiers.

Sur les agressions au couteau que subissent les Bordelais, les vols à l’arraché, les cambriolages… c’est silence, c’est « il ne faut pas faire d’amalgame ».

Belle manipulation, belle manif

Les gauchistes ne se sont pas mobilisés pour dénoncer les atteintes à la liberté d’expression que sont les meurtres perpétrés par des activistes musulmans qui veulent empêcher toute critique de l’islam. Les gauchistes, et leurs alliés journalistes, n’ont pas organisé de manifestation pour la défense des enseignants qui sont obligés de se taire et de mettre la laïcité sous l’éteignoir. Les gauchistes ne manifestent pas, non plus, contre la censure qui sévit sur les réseaux sociaux. Ils ne protestent pas contre le black-out sur les élections américaines et sur l’énorme scandale des fraudes électorales des Démocrates. Les médias subventionnés n’ont absolument pas relayé les protestations contre le confinement, ni les enquêtes et les plaintes autour du scandale de l’interdiction de l’hydroxychloroquine. Aucun mouvement, non plus, contre la commande pour un milliard d’euros de Remdésivir, médicament inutile et dangereux. Au contraire, les gauchistes, les médias, les grands labos, le gouvernement travaillent de concert à manipuler l’opinion pour imposer la vaccination contre la covid-19.

La diffusion des images de l’interpellation musclée ont été martelées sans jamais rappeler le tribut que payent les policiers, gendarmes, pompiers, gardiens de prison, médecins, infirmières et même élus locaux aux racailles qui, petit à petit, grignotent la souveraineté de l’Etat français sur notre territoire. Assassinats de policiers, agressions en service ou hors service, ne donnent lieu à aucune compassion de peoples ou de journalistes… La grande émotion consécutive à l’interpellation de Michel Zecler n’est que le résultat d’une belle manipulation.

Les casseurs au service du pouvoir

Pierre Hurmic a-t-il compris qu’il participe à un enfumage ? Derrière lui, mêlés au cortège des indignés contre les « violences policières », défilaient les casseurs. Les violences des émeutes (contre les policiers, les commerçants, le mobilier public…) ont contribué à désamorcer toute volonté de protestation. Qui dans ce contexte de violences osera protester contre ce que nous fait subir le gouvernement Macron-Castex ? Qui peut raisonnablement souhaiter se retrouver dans des manifestations où l’on agresse, où l’on pille, où l’on incendie ? À peine sortis du confinement, les Bordelais pourraient exprimer leurs doutes, leur colère, leurs revendications, sur les retraites, sur l’immigration, sur l’hypertrophie de l’ÉTAT et celle des impôts qui vont avec, sur l’insécurité etc… mais qui va oser lever la tête, avec la certitude de la récupération gauchiste et de la violence qui va avec ?

François Jay

image_pdfimage_print

13 Commentaires

  1. Je m’en fout …..je déteste la mantalité hautaine des bordelais et ne boit pas d’alcool depuis plus de 45ans . Malgré leur arrogance ils ont été assez cons comme les parigots d’élire un reveur irresponsable …..L’écologie ne se résoudra pas en supprimant un arbre de Noël ou en inondant la voierie de vélos qui sont jetés pour les trois quart dans les cours d’eau ou revendus en afrique par plein camions . La France perd en surface agricole la valeur d’un département tous les dix ans et la population augmente sans arret ( sachant que l’agriculture bio est peu rentable en volume et tres chere nous avons interet a conserver les angrais chimique encore longtemps ou alors modérer le betonnage et l’arrivée massive de dégustateurs de couscous )

      • tu y vas un peu fort non ?
        2 ou 3 fautes sur 10 lignes et Dupond1 ne serait pas français ?!!!?
        (je ne compte pas les accents volontairement omis)
        mes enfants nés en France et adultes en font autant…par ligne !
        quand à ma femme je n’en parle même pas !
        Bref selon vos critères il n’existerait que 5 ou 600 français en France !!!

        • Phil93
          Ce n’est pas tres grave …..je suis plutot un acharné du 12 pour la chasse au lapin qu’un défenseur de la grammaire Bled
          Merci de votre soutien !!!

    • Dupont1, vous avez bien raison en ce qui concerne les écologistes: il y a une contradiction dans le fait de prétendre défendre à la fois l’environnement et l’immigration massive. Il a fait des histoires pour « l’arbre mort » à Bordeaux. Combien d’arbres abattus quand il arrive 400 000 personnes par an? Quelle bêtise crasse!

  2. les « progressistes » montrent encore une fois leur vrai visage , on les reconnait quand même malgré leur masque

  3. Les bordelais ont Mal vote. Tant pis pour eux !!!!! Mais quel dommage pour le roi de la foret ….un Noel sans arbres quelle horreur !!! Meme les pays communistes en faisaient …,,,voila avec les verts ..et pour Noel au menu des epluchures de carottes …quand je vote je reflechis ,

    • Il ne voulait pas d ‘un arbre mort pour fêter Noël !
      En fait, en bon ultra-gauchiste pro-muz, il ne veut pas qu’on fête Noël, mais il se précipite à la mosquée faire la génuflexion.
      Pas de sapin mort … Mais dites-moi, le vin de Bordeaux vieillit bien dans des fûts de chênes … morts, non ?
      Il doit être sapinophobe.

  4. Rappelons quand même que les rassemblements sont interdits (confinement) : le maire de Bordeaux, qui ressemble à son frère, ne devait pas avoir coché sur son attestation: motif du déplacement : « aller à la manif pour casser du flic ».
    Je suppose que sa police verbalise à Bordeaux celles zé ceux qui sortent intempestivement de chez eux.

  5. J’ai déjà vu des faux-culs mais vous , vous êtes une synthèse…Michel Audiard !

  6. Les Bordelais croient qu’ils ont élu un écologiste. Il va falloir quelques temps pour qu’ils découvrent qu’ils ont porté au pouvoir suprême un gauchiste de la pire espèce, Un esprit communiste à la tête d’une équipe de communistes déguisés en doux écolos-bobos-trotinette.
    Commencez à acheter des mouchoirs, vous allez pleurer sur votre bêtise collective !

  7. Le Bordel aux Bordelais !
    Les Castrés aux Castrais
    Les Limogés aux Limogeois.
    Le Gvt ? Bordélique, Castrés… à Limoger !

Les commentaires sont fermés.