Pierre Lellouche, député LR, ni responsable ni coupable

Capture d’écran 2016-07-11 à 19.35.22

Pierre Lellouche, député du parti dit « républicain » s’est lancé dans une tribune dans Valeurs Actuelles de cette semaine (page 94) sur le Brexit et les leçons qu’il nous faudrait tirer selon lui de l’avenir de l’Union Européenne.

Pour ce député « républicain », ce ne serait pas parce que l’Europe paye son fédéralisme, l’incompétence de sa bureaucratie et de ses institutions mais aussi parce qu’elle aurait perdu de son substrat géopolitique. Un coup de balai sous le tapis sur ce qui dérange, ne mange pas de pain.

Quid du substrat ? Ce serait de la faute à l’histoire des peuples européens, des conséquences de la séparation de ces peuples, suite à la guerre froide, au mur de Berlin, à la glaciation des rapports des peuples de l’Ouest avec ceux des peuples de l’Est.

L’Europe s’est construite sur la base de peuples séparés, d’une Allemagne divisée. L’erreur selon ma compréhension, serait de ne pas avoir pris en compte que les peuples nouvellement intégrés (venus de l’Est) n’ont pas la culture soumise des peuples de l’Ouest. Ils ne sont pas près d’accepter une nouvelle URSS à la sauce marchande et financière. J’ai presque envie de dire merci aux résultats de cette URSS mortifère d’avoir forgé des peuples vaccinés contre la dictature.

Il confirme que les « pères fondateurs« , ceux que Philippe de Villiers appelle « les grands prêtres d l’Europe« , avaient voulu une Europe soutenue par 300 000 soldats américains, dans le cadre de la Pax América  et sous la protection du parapluie nucléaire. Voilà donc cette belle Europe, ah, la belle affaire. L’Europe face à l’URSS reste donc le but premier y compris, et surtout face à la Russie de Vladimir Poutine. Un aveu de taille qui nous fait regarder avec un œil inquiet, la volonté de cette Europe sous l’OTAN et donc sous les ordres des États-Unis, d’encercler la Russie comme si celle-ci était encore l’ancienne URSS. Demain c’est la Géorgie. Combien de temps la Russie acceptera de se faire encercler ?

Nous pouvons désormais être sûrs que c’est bien la primauté d’une dictature au service des États-Unis, dans le but d’asservir la Russie, qui continue à être le but final. La primauté du pouvoir américain, seul et unique, alors même que la Russie de Vladimir Poutine appelle à un monde multipolaire.

Le Monde a changé et les pays dit de l’Est, ne réponde plus tout à fait aux dirigeants de Bruxelles placés sous les ordres de l’OTAN. Non pas parce qu’ils ne craindraient pas la Russie, mais parce qu’ils refusent de jouer les supplétifs d’un pouvoir comme ils l’ont été autrefois avec l’URSS.

Le pouvoir de leurs dirigeants est d’essence démocratique, bien plus que les pays de l’Ouest, bien plus qu’en France dont, souvenons-nous toujours, un Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à mettre à la poubelle le référendum de 2005 pour faire avaler un traité de Lisbonne identique mais voté en Congrès avec la complicité assassine des Sénateurs et des Députés. Pierre Lellouche passe dessus sans s’attarder. Il est tout de même curieux qu’un député « oublie », en parlant de l’Union Européenne, la part indigne que son parti à prise en se moquant d’un référendum.

Poursuivons, il voit trois défis aujourd’hui et dans le futur! La démographie africaine. Les mouvements migratoires. La montée de l’islamisme.

Si son parti n’est en rien responsable de la démographie africaine, il n’en est pas de même pour le reste ! Ce sont bien les décisions des dirigeants et acteurs politiques majeurs comme Nicolas Sarkozy et Alain Juppé à l’époque, tous deux aux affaires, qui ont provoqué le chaos en Lybie. Ce sont bien ces dirigeants qui au lieu de calmer le jeu au Moyen-Orient, ont impliqué la France dans un conflit qui a aujourd’hui, des répercussions à travers les attentats terroristes.  Les responsables socialistes avec Hollande, ont aggravé la situation en cherchant à bombarder la Syrie.

Pierre Lellouche écrit sans creuser les responsabilités sur le fait que l’Europe et le Moyen-Orient forment désormais un seul et unique théâtre géopolitique. À qui la faute Monsieur Lellouche si le monde musulman est durablement déstabilisé par le totalitarisme islamique ?

  • Qui a fait assassiner les dictateurs nationalistes qui tenaient leurs peuples en main?
  • Qui a fait croire que la démocratie occidentale pouvait s’exporter dans des pays musulmans où la force est naturellement la loi de Dieu depuis la nuit des temps et particulièrement depuis Mahomet.
  • Utopie d’incultes politico-religieuse ou volonté de mettre la main sur les ressources pétrolières ?

Monsieur Pierre Lellouche craint un effondrement de l’Union Européenne et considère que ce n’est pas moins d’Europe qu’il faudrait mais encore plus, mais d’une Europe à la carte. Une sorte de nouvelle Europe réduite à des États prêts à se « fédéraliser » sur des bases fiscales, sociales, et économiques. Donc, une « nouvelle Europe » du commerce, des banques et de la finance mais en plus petit, en évacuant les récalcitrants en quelques sortes. Ils deviendront des états liés par une union douanière et quelques traités dans un deuxième cercle voire, un troisième.

En clair, ce député fait comme si son parti n’était en rien responsable comme nous l’avons vu.

Comme si, depuis quarante ans, lui et ses amis n’avaient pas voté, approuvé, sollicité, applaudi l’élargissement de l’Europe, quasi validé l’entrée de la Turquie, et apprécié cette Union Européenne sous domination américaine. Monsieur Pierre Lellouche aurait-il oublié la volonté de Nicolas Sarkozy d’intégrer le commandement de l’OTAN.

Comme si, lui et ses amis de droite et de gauche ayant partagé le pouvoir depuis quarante ans, ne faisaient que prendre acte d’une situation où ils ne seraient en rien, responsables et encore moins coupables.

Que conclure devant cette réaction effarante. Ce n’est pas moi, c’est l’autre. Voilà des femmes et des hommes qui ont été élus depuis des années par le peuple de France, et qui affirme très tranquillement qu’en tant qu’élus du peuple, ils n’ont jamais été acteurs de rien, ne savaient rien. Par contre, ils n’affirment dans des commentaires après coups, et s’autorisent à donner des leçons de maintien au petit peuple.

L’Union Européenne va s’effondrer et c’est tant mieux. Il est inutile de vouloir reconstruire la même Europe en plus petit. Ce qu’il faut c’est une Europe des Nations qui inclue la Russie sur la base d’un partenariat clair et des échanges pacifiques. Bien loin de cette Europe aux ordres de l’Amérique et de l’OTAN. Loin de sa volonté d’hégémonie sur l’ensemble de l’Europe.

Aujourd’hui, nous avons besoin d’une femme, où d’un homme qui dit NON à cette Europe ! Qui puisse dire NON à l’OTAN, et surtout OUI à l’Europe des cultures aux racines judéo-chrétiennes. Une Europe des nations souveraines et indépendantes.

Exit Bruxelles ! Go home USA !

Gérard Brazon (Liberté d’Expression)

 

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. Oui à la sortie de l’otan, des fous de guerre bien planqués et bien lâches, cyniques et menteurs.
    Avec un petit coup de balai bien appuyé de tous ces élus corrompus et véreux, car comme ces compères c’est vrai qu’il a l’air louche le pierre. Il aurait dû faire de la politique à l’époque de la Pangée ça aurait été plus simple pour lui.

  2. L’Europe est allée trop vite et l’Europe commence à ne plus être Européenne. C’est pour cela que les Anglais ont pris le large.

  3. Yourop’ go home!
    Pourquoi n’y a-t-il pas d’armée européenne questionne un intervenant. Mais parce qu’elle en a déjà une: le NATO (OTAN en franglais). Sous contrôle exclusif des US, l’OTAN possédait la plus grande base américaine hors des US… en Turquie,( Atlantique Nord!) qui reste le porte-avion des US aux portes de la Russie. De Gaulle avait fait sortir la France de l’OTAN, Mitterrand-Chirac avaient signé un accord de coopération avec et c’est Sarkozy, il faudra s’en souvenir en 2017, qui avait réintégré la France dans l’OTAN.
    A ce jour Le candidat Sarkozy refait comme en 2007 où il promettait de nettoyer les racailles au Karcher: il va tout changer dans l’Europe des US, qu’il n’envisage pas de quitter… et il ne donne aucun signe d’indépendance vis à vis des US. La Turquie pourra continuer à occuper l’île Grecque de Chypres, depuis son invasion de 1972 et tout sera comme avant. Lelouche est de la même école, celle du renoncement à la souveraineté Nationale.

  4. Il faut en revenir à l’Europe de de Gaulle avec son plan Fouchet que les euorpéistes ont rejeté pour continuer à être des vassaux des états désunis, à adapter aux réalités nouvelles!Il donnait une vraie organisation politique aux Six mais en respectant les indépendances nationales.
    Quant à organiser une armée européenne,c’est une farce genre CED qui avait pour but sous couvert de créer une armée européenne de faire de celle-ci celle qui prendrait les coups en Europe tandis que les amerlocs resteraient tranquilles à 5 000 km de là.De Gaulle et d’autres s’y opposèrent tandis que Mendès à l’origine du projet,toujours courageux,ne donna pas de consigne de votes.Le projet fut rejeté de peu et de Gaulle au pouvoir s’empressa de créer une force de dissuasion nucléaire puis quitta l’otan foutant à la porte les amerlocs qui partirent la queue basse comme d’habitude dès qu’on ose leur donner un coup de pied au cul!
    Voila ce qu’il faudrait reprendre,certes à nouveau frais!

  5. N’avez-vous pas remarqué comment la célébration du 6 Juin 44, sur terre américaine qu’est le cimetière militaire U.S. de Colleville/mer, face à Omaha beach, prend chaque année un peu plus d’importance ? Sans remettre en cause le sacrifice de nos libérateurs, que notre devoir de mémoire n’en devienne pas pour autant asservissant, ni par trop envahissant !

  6. Si l’Europe était vraiment l’Europe elle ne serait pas aux ordres des Etats Unis …
    Une seule question : pourquoi n’y a t-il pas une armée européenne ?

    • EXIT BUXELLES US GO HOME EXIT OTAN ET NOUS REVERRONS BRILLER LE DRAPEAU FRANCAIS (et pas que sur les stades! ! ! ) »les connais-tu lers 3 couleurs ? les 3 couleurs de FRANCE : celles qui font réver les coeurs de GLOIRE ET D ESPERANCE bleu céleste couleur du jour, rouge de sang couleur d’AMOUR sang que nos valeureux ayeux ont versé pour notre liberté)BLANC FRANCHISE ET VAILLANCE… c’est que qui nous manque : (j’ai appris ce chant patriotique au cathéchisme dans mon enfance, il faudrait la remettre au gout du jour au lieu d’apprendre l’arabe autrement qu’en 2ème langue et pas en même temps que NOTRE LANGUE NATIONALE QUI EST ET QUI DOIT RESTER LA NOTRE HAUTS LES COEURS ET LES CHOEURS paule di Malta

    • Il n’y a pas d’armée européenne parce que l’Europe, ça ne marche pas ! Depuis Mitterrand, on tire les « dividendes de la paix » (1989 : chute du mur de Berlin). Une armée pour quoi faire, pour se défendre contre qui ? Le monde était devenu Peace and Love. On n’a pas vu ou voulu voir le danger. L’ennemi n’est plus aux frontières, il est à l’intérieur. L’Angleterre retire ses billes à temps. Elle a assez à faire avec elle-même. Junker crie aux rats qui quittent le navire, sans voir que c’est lui qui le coule.

    • ils n’en veulent pas,c’est l’otan aux ordres des americains leur armee, c’est sarkozy qui nous a fait rerentrer dans l’otan,c’est sarko qui a trahis les francais avec le traite de lisbonne quand les francais avaient dit non a 55% a la constitution europeenne,c’est sarko qui a retirer de la constitution,le referendum,c’est sarko qui a retirer de la constitution article 68,LE CRIME DE HAUTE TRAHISON, sachant qu’il savait bient qu’il trahissait son pays et pour ne pas etre attaquer par une association pour haute trahison,alors les idiots utiles continuer a voter pour ces traites et vous creusez vous meme votre propre tombe

Les commentaires sont fermés.