Pietrasenta, le socialiste qui dédouane l'islam des crimes musulmans…

PietrasentaLa Hollande Connection n’est pas honteuse, c’est là son moindre défaut !
Alors qu’un rapport de l’ONU circule sur le sort abominable réservé aux femmes dans l’Etat islamique, le Président et sa clique de « bonnes âmes » continuent de marteler la nécessité d’une réinsertion des fanatiques hexagonaux, partis faire la guerre contre la civilisation et, accessoirement, jouir des bienfaits de la domination sexuelle sans limite.
Ainsi, en juillet de cette année, un rapport sur la déradicalisation était remis à Manuel Valls, où, entre autres savoureuses réflexions, le rapporteur – Sébastien Pietrasanta, député PS – n’avait pas peur d’affirmer : « la question religieuse est en réalité peu présente dans la radicalisation. La plupart des radicalisés ont en commun une situation d’échec, de rupture, une quête de sens ou d’identité. » Encore plus hilarant, il était dit que le djihadisme représentait un : « nouvel engagement politique d’une frange de notre jeunesse. Il se traduit par la participation ou le soutien à ces groupes terroristes. C’est la nouvelle idéologie du XXIe siècle. » Violer, torturer, exterminer, etc., c’est un engagement ? Que cela puisse en être la conséquence – notamment lorsque un engagement conduit à la guerre et son cortège d’exactions –, c’est un fait avéré par l’Histoire, mais que cela devienne un but en soi, c’est une tout autre affaire. Daesh vise l’anéantissement de l’évolution, principe qui a fait de nous ce que nous sommes. Ses mœurs sont aussi violentes que rétrogrades. Mœurs héritées d’une religion figée et conquérante. Tout repose sur ce postulat, depuis l’an 1 de l’hégire – 622 après J.-C.
En bon socialiste – inconsciemment amoureux de tout ce qui nuit à la France historiquement tangible –, Pietrasanta nous assène sa pédagogie, la même qui, quelques décennies plus tôt, a brisé l’autorité de l’Ecole républicaine, garante de la Nation une et indivisible. Il faudrait donc des solutions « individualisées », « proposer un programme de déradicalisation spécifique pour chaque détenu », en lieu et place de la seule pédagogie valable, à mon avis et celui d’une bonne poignée de millions de citoyens français : douze balles dans le corps.
Comme une réponse sans appel à Pietrasanta et sa thérapie pour djihadistes – de retour ou candidats à cette sordide équipée religieuse –, le catalogue de vente des femmes – ce n’est, hélas, pas une boutade ! – édité par Daesh, et rendu public par Zainab Bangura – représentante des Nations unies –, raconte sans détour une réalité déjà peinte jadis par Jean-Léon Gérôme à travers son tableau : Le Marché d’esclaves (vers 1866). Question : le catalogue profitera-t-il seulement aux djihadistes ou sera-t-il proposé à leurs mécènes ?!
En mai, on apprenait déjà, toujours en provenance de Daesh, qu’une femme y avait été brûlée vive pour avoir refusé un acte sexuel extrême[1]. Brûlée vive…ça ne vous rappelle rien ? Souvenez-vous : Sohane Benziane, brûlée vive elle aussi, et retrouvée dans un local à poubelles le 4 octobre 2002 dans une cité de banlieue parisienne, décédée peu de temps après à l’hôpital. Le terreau était déjà fertile pour réduire en esclavage les femmes et les petites filles qui, selon le catalogue de Daesh, seraient les plus prisées !
Arte, une fois n’est pas coutume, a diffusé, il y a quelques années, un reportage[2] édifiant sur la vision masculine des femmes dans les cités – des territoires sous emprise islamique, ne nous voilons pas la face, sans mauvais jeu de mots ! On y voit combien elles sont soumises à une emprise perverse et destructrice.
Dans ce même reportage, le frère de l’assassin de Sohane, avait cette phrase pleine de « bon sens » : « Des fois, une meuf, une baffe ça lui fait du bien. Ça lui remet les idées au clair. Voilà. » De la baffe à la mort, il n’y a qu’une sourate !
Que font réellement les Pouvoir publics, à part des démonstrations de bonnes intentions sans effets ? Rien, à vrai dire, et en France, la condition des femmes se dégrade vertigineusement.
Enfin, ces marchés aux esclaves, où l’on classe les femmes en fonction de leur âge et leur physique, rappelleront aux plus lucides non seulement une tradition musulmane multiséculaire mais aussi : les sélections des camps de la mort nazis !
Faute d’un gouvernement patriote, il faudra bien que nous prenions les choses en main pour nous débarrasser de ce fléau, forts du « refus de mentir sur ce que l’on sait et [de] la résistance à l’oppression ». (Albert Camus)
Charles Demassieux
[1] http://madame.lefigaro.fr/societe/letat-islamique-et-boko-haram-adeptes-des-violences-sexuelles-comme-tactique-de-terreur
[2] https://www.youtube.com/watch?v=Gp7Prja-P54
 

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. « …la question religieuse est en réalité peu présente dans la radicalisation… » Tout comme elle est également peu présente dans le coran qui n’est en fait qu’un guide du parfait sadique. De même, l’intelligence est en réalité peu présente dans le pietrasenta. Sans doute parce que la place est presque totalement prise par une incommensurable bêtise…
    Commentaire de mon ami Toussaint :  » Ça me fait peine de le dire devant un pizutu , mais je ne suis pas toujours fier d’être Corse. « 

  2. il va falloir oublier tout ce qui reléve d un ordre des choses devalué..
    pour gagner cette guerre il va falloir employer les methodes de
    l’ennemi voir les rafiner .en un mot terroriser les barbares par une barbarie superieure…tuer,torturer,deporter ,en finir avec cette inepte notion des droits de l’homme qui nous conduit a notre perte.

  3. Le raisonnement selon Malan le magnifique: Pietrasanta est corse,Pietrasanta est un bisounours lécheur de babouches donc les corses sont des lécheurs de babouches.
    A se taper le cul par terre…

  4. Votre lucidité est exemplaire, merci de nous la faire partager. Seul un gros effort de chacun vers une connaissance approfondie des fondements de cette idéologie, cachée derrière le faux nez de « religion », pourrait amorcer le sursaut. Ainsi pour user d’une métaphore médicale, « l’antigène islam »induirait à coup sûr « les anticorps anti-islam », pour lutter contre cette maladie infectueuse et léthale de la soumission à l’inhumain (le coran n’est il pas la parole de dieu ! …). Encore faudrait il que le corps soit sain et que son système immunitaire soit préservé. Je ne suis pas très optimiste à ce sujet.
    Ce qui est clair, c’est que l’islamophobie croissante est naturelle au regard des méfaits de ce totalitarisme vieux de 14 siècles mais renaissant, n’est en fait qu’un repli plutôt frileux. Je fais une grosse distinction avec l’ISLAMOLUCIDITE qui seule est offensive. C’est d’offensive que vous parlez et je suis bien d’accord avec vous mais on ne combat efficacement son ennemi que si on le connait A FOND.

  5. Bon article; vous devriez l’envoyer à Sébastien Pietrasanta http://spietrasanta.fr/ Je lui ai envoyé un message.
    Oui la condition des femmes se dégrade vertigineusement à cause de l’Islam.
    En Islam, le viol des femmes kafir (non-musulmanes) est encouragé par le Coran et le faux prophète. « Le viol est une tradition [Sunna]. Le viol n’est pas un péché. Le viol est permis et encouragé par Mahomet et le Coran. L’Islam est le seul système politique au monde qui réglemente le viol et la guerre. Le viol fait partie du djihad. Un Musulman peut violer une femme kafir (non-musulmane) et gagner ainsi des points pour son entrée au paradis.” Extrait de Pas d’Islam sans esclavage de Alain Jean-Mairet. http://www.ajm.ch/wordpress/?p=913
    Sex Slaves
    Jul 30 2015 | by Bill Warner
    https://www.youtube.com/watch?v=EPAwgclKAXw
    Islamic State, IS, has written an article about sex slaves in their magazine Dibiq. Now apologists for Islam say that IS has nothing to do with Islam. But IS makes it very clear that when they capture Kafir women and rape them they are only doing what Mohammed did. They quote four verses in the Koran about how Kafir women can be captured and used for sex. Mohammed had sex slaves and his closest companions had sex slaves.
    Islamic State reminds Muslims that one of the benefits of sex slavery is that they convert to Islam to gain their freedom and produce Muslim children.
    Islamic State is pure Islam.
    http://www.politicalislam.com/sex-slaves/
    Si quelqu’un a le temps de traduire cette vidéo, il serait bon de la diffuser (avec le texte traduit) aux députés et sénateurs.

  6. Et ce Pietrasanta … Il serait pas un Corse issu de l’islamisme qui a envahi l’île des fois ?
    Si c’est le cas, ce sont ses origines qui remontent à la surface

    • Chassez le naturel, il revient au galop. Et sous le vernis socialo de plus en plus craquelé ou retrouve dans tout les cas la vérité. Ici c’est la coranerie.

    • la seule region de france ou on expedie pas les pouilleux !
      a votre avis pour quelle raison ?

Les commentaires sont fermés.