Pietraszewski : un DRH de combat pour gérer grévistes et retraites…

Publié le 19 décembre 2019 - par - 13 commentaires - 1 104 vues

Il faut que tout change pour que rien ne change. Le changement est en marche.

Il y avait un Haut-commissaire aux retraites : il y a depuis 48 heures un secrétaire d’Etat aux retraites. Cette nouvelle appellation fait entrer ce poste dans la banalité car des secrétaires d’Etat il y en a à la pelle. On est en droit de penser – maintenant que le gouvernement l’accable de tous les maux après l’avoir soutenu au-delà du possible – que Jean-Paul Delevoye a sali le beau nom de Haut-commissaire…

Si le nouveau nom de baptême donné au portefeuille en charge des retraites est banal, la personne a laquelle il a été dévolu l’est beaucoup moins. Avant de devenir député LREM en 2017, le nouveau secrétaire d’Etat a fait toute sa carrière professionnelle dans la grande distribution, chez Auchan. Sa fonction : DRH. Directeur des relations humaines ça sonne bien. Mais ce bruit cristallin peut vite être étouffé par un autre beaucoup moins glamour : DCL (directeur chargé des licenciements). Avec lui Macron a vu grand : grande distribution, grande surface, grande grève.

Un DRH est non seulement chargé de sélectionner les candidats à l’embauche mais aussi, et bien plus souvent, de choisir ceux qu’il va priver d’emploi. C’est lui qui fait les listes des futurs chômeurs.

Tout cela ne préjuge en rien des compétences professionnelles du nouveau secrétaire d’Etat aux retraites. Mais sur le plan de la communication l’avoir choisi est pour le moins malheureux. Un peu comme si on prenait le patron d’un abattoir pour faire de lui le berger d’un troupeau de moutons. Quand ils négocieront avec lui, les syndicalistes énervés auront bon jeu de lui dire : “eh t’en as viré combien chez Auchan ?”.

Le dialogue s’annonce donc orageux. Le nouveau secrétaire d’Etat s’appelle Laurent Pietraszewski. Son nom finit comme le mien. Un bon point pour lui. Mais il est à craindre qu’en le désignant Macron n’ait pas pris en compte cet élément essentiel…

Benoit Rayski

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
zob

Pietraszewski=parasite…

POLYEUCTE

Pour faire oublier Noël, il fallait un nom en… SKI !
Delevoye dévalait, lui sera-t-il le remonte pente ?
Hélas, peu de neige dans les stations, serait-elle CGT ?

Lucien

La technique toujours la même, on nous présente une loi brutale, les syndicats ( qui ne représentent plus qu’eux même ) crient au scandale et déclenchent une grève où seul le couillon de base n’est pas payé, les délégués départementaux, nationaux touchent leurs salaires. Le gouvernement dit: ” nous ne cèderons sur rien “. Ensuite le gouvernement dit aux syndicats ” bon d’accord, on lache un petit bout “. Les syndicats disent: ” grande victoire “.Finalement tout le monde il est content mais tout le monde il l’a dans le……. Ils sont trop forts, on est trop cons.

Eric des Monteils

Quitte à trouver un maillon faible faisant fusible à venir, autant trouver une beaudruche satisfaite d’elle-même.

paul nareffe

Un type de cet acabit n’est certainement pas sans avoir de casseroles attachées au cul, que dis-je non pas des casseroles mais des chaudrons, chaudrons dans lesquels il espère sans doute ébouillanter quelques récalcitrants à son sinistre programme.
Il peut sans doute avoir eu quelque utilité chez le marchand de boites de petits pois carottes cuisinées façon William Saurin, mais la cuisine pour baiser les futurs retraités est d’une autre recette, et je pense que ces tartuffes en “marche” comme ils se désignent eux-mêmes, risquent de goûter un bouillon rejeté par le peuple dans son ensemble.

Joël

Secrétaire d’État à 9 559 € brut mensuel. Ça m’étonnerait qu’il se contente de ça.

Dominique

Le problème c’est que c’est très très difficile à trouver un type sans casseroles. Vous en connaissez beaucoup vous des gars blanc comme neige ?

patphil

un gars qui a fait virer une caissière pour 80 centimes de perdu dans sa caisse…
il va se régaler maintenant à faire sa loi envers des millions de travailleurs!

Parket

Je sais pas vous mais il ne m’inspire aucune confiance le DRH en surcharge pondérale… C même tout l’opposé

Perplexe

piétraszewski qui vient d’empocher 72 000 euros d’Auchan et qui était un DRH tellement salaud que sa méchanceté a induit plusieurs suicides chez auchan !

.Dupond1

Cet aprem Pietraszewski nous annonce sur LCI (il me semble) que dans vingt ans il ira de Paris a Varsovie dans un train automatique (sans mécanicien) et que les cheminots en activité actuellement seront a la retraite payée par des cotisants qui ne seront plus de la SNCF . Alors le capital travail du robot qui pilote le train ira ou ? le billet sera t il gratuit ? le robot payera t il des impots sur le revenu ? . Les trains et les métros seront automatiques OK mais est ce les seuls corporations a voir le personnel etre remplacés par l’automatisation? a t il été visiter la timonerie d’un chalutier de haute mer ? sait il que la signalisation maritime avec le “robot” satellite a vu son personnel se réduire de 90%? a t il été visiter les tris posteaux ? et ils veulent faire rentrer des imigrés

doido 5

Combien a t il de casseroles ?
Maintenant nous allons compter les batteries de casseroles !

Lire Aussi