Plottu et Macé, de Libé, deux islamo-gauchistes, collabos-délateurs

Publié le 29 novembre 2020 - par - 2 commentaires - 413 vues

Voici les codes de conduite que les rédactions de “Libération”, la poubelle islamo-gauchiste des Plottu et Macé, et “Le Monde” des bobos de Gauche, devraient respecter.

Les codes de conduite fournissent des principes déontologiques pour guider l’action des médias et des journalistes. dreuz.info : “Étant donné le comportement des médias majoritairement de gauche, il est utile de rappeler que 98 % des médias français seraient passibles d’amendes s’ils devaient s’y conformer. Il existe des codes de conduite généraux tel celui adopté par la “Fédération internationale des journalistes” (http://www.ifj.org/about-ifj/ifj-code-of-principles/).

“Ce code de conduite énonce des principes utiles aux journalistes partisans de “Libé” dans le domaine de l’information vraie : Exactitude, Impartialité, Honnêteté et résistance à la corruption, Correction de rapports factuels inexacts. Le premier devoir d’un journaliste est de faire un reportage précis et sans parti pris.

“Un journaliste ne doit rendre compte que des faits dont il connaît l’origine. Le journaliste ne doit pas supprimer des informations essentielles. Le journaliste doit respecter le secret professionnel et la source des informations obtenues à titre confidentiel. Le journaliste doit faire ses reportages de manière équilibrée. Un journaliste doit corriger toute information publiée qui s’avérerait inexacte et préjudiciable, sauf sur “Libé”.

“Le journaliste doit faire preuve de prudence dans la présentation des résultats des sondages. Tout reportage doit, dans la mesure du possible, contenir les informations suivantes : Qui a commandé et réalisé le sondage et quand, combien de personnes ont été interrogées, où et comment elles ont été interrogées, et quelle est la marge d’erreur, quelle était la formulation exacte des questions ? L’expression politique ne peut être limitée que pour des raisons extraordinaires. La protection des opinions politiques dans les médias est renforcée. Les gouvernements sont tenus de protéger la sécurité des médias. (Pierre Rehov pour dreuz.info.)

Henri Maler, Pauline Perrenot, sur acrimed.org : “BFM-TV et LCI désinforment par omission ! Le 21 novembre, des dizaines de syndicats de journalistes, sociétés de journalistes rédacteurs, associations et collectifs divers ont organisé des manifestations pour la défense du droit d’informer. Sur BFM-TV et LCI ?

“Rien… voire pire que rien : sur la chaîne de Bouygues, un débat se substitue aux reportages, débat confisqué par des communicants collabos unanimement convaincus que rien ne menace le droit d’informer.

“Informer sur toute l’actualité un même jour ? Impossible, chaque média fait des choix. Hiérarchiser l’information ? Inévitable : tous les événements ne pèsent pas du même poids. Quand l’actualité impose des événements, les passer quasiment sous silence relève de la désinformation : la désinformation par omission.”

Ce que BFM-TV et LCI choisissent ou refusent de diffuser en dit long sur ces médias ! Les chaînes d’information en continu peuvent rendre des faits quasi-inexistants par cette désinformation par omission. En clair, BFMTV et LCI ont souvent omis d’informer, d’informer vraiment, dans de nombreuses circonstances.

Sur BFM-TV et LCI, on a des chroniqueurs encartés en politique, déguisés en journalistes ! D’autres, comme le Goupil à la ramasse, omettent évidemment de mentionner qu’il est un soutien de la première heure de Macron. Ce qui ne l’empêche pas, l’ignare, de gueuler sur LCI face au discret et compétent Henri Guaino !

Les attaques médiatiques les plus fortes portées contre la démocratie émanent d’une extrême gauche toujours plus dangereuse pour la démocratie sur “Libération”, un torchon ultra gauchiste sectaire et partisan !

Les petits complotistes parano-antifas, Plotté et Maçu, se répandent sur “Libé” de la gauche ultra, non sans traiter leurs opposants de paranoïaques et psychorigides relevant de l’extrême droite radicale !

Miroir ! Miroir ! Miroir des petits Plotté et Maçu ! Et ils oublient que Mitterrand a été franciste et très proche de l’extrême droite avant de se faire élire à gauche avec les votes de la gauche ultra !

Plottu et Macé, rien d’autre que des petits agitateurs islamo-gauchistes compulsifs au service de la propagande de la gauchosphère pour prôner le racisme anti-Blancs, pour imposer l’islamisation du pays et le Grand remplacement, par l’immigration et l’ensauvagement irrémédiable de la société française.

Plottu et Macé, des petits agitateurs islamo-gauchistes collabos-délateurs sur Libé : “Un collaborateur du RN soupçonné de lister les complices de l’islam ! Un mystérieux site dont c’est l’objet affiché vient de voir le jour.” Plottu et Macé en attribuent la paternité au collaborateur parlementaire RN Damien Rieu !

“Faire des listes est une mauvaise habitude de l’extrême droite. Le collaborateur parlementaire de l’eurodéputé RN Philippe Olivier, Damien Rieu, aurait construit un site visant à dénoncer des complices”.

Pour Plottu et Macé, des indices via son logo : “les complices écrit en vert, le C en forme de croissant, le point sur le i remplacé par une étoile. Autant de symboles de l’islam : Ils les financent, ils les protègent, ils relaient leur discours !” Plottu et Macé se sont entretenus avec des islamo-gauchistes anonymes courageux qui se présentent masqués comme les membres d’un groupe de lutte contre toute forme de discrimination nommé “Team Harmonium”. “Tout commence début novembre, lorsque Rieu diffuse sur ses réseaux sociaux un appel à volontaires : “Vous voulez agir concrètement contre l’islamisme, vous savez faire des recherches sur Internet et vous avez du temps libre ? Je vous propose de participer à un projet d’investigations (sic) et de veille sur le sujet. Contactez-moi en mp Twitter.” C’est alors que les islamo-gauchistes anonymes courageux, “membres de la”Tteam Harmonium”, l’ont contacté en se faisant passer pour des sympathisants et ils ont réussi à intégrer le groupe privé dédié créé sur Telegram par l’ancien cadre de Génération identitaire passé au RN“.

“Fort d’une soixantaine de membres, ce salon a été consacré à la recherche d’éléments prouvant que certains élus sont des complices de l’islamisme, des membres du groupe parlant de collabos. Il en ressort le rôle moteur de Rieu, le fait qu’il souhaitait rester discret, qu’il s’est contenté de faire travailler les bénévoles mobilisés. Il les invitait ainsi à faire des recherches ciblées et à stocker les éléments trouvés dans un espace dédié en ligne et à les transmettre par mail. Une fiche modèle était transmise aux nouveaux volontaires.

Plottu et Macé, les islamo-gauchistes délateurs collabos post-vichystes, dénoncent à tout va : “… des conseils pour fouiller les réseaux sociaux, les articles de presse, les captures d’écran, les vidéos YouTube ou de regarder les informations sur le site “Observatoire de l’islamisation” qui étale son hostilité à l’islam. Le site est tenu par Joachim Véliocas, un proche de la mouvance identitaire, qui a participé à la Convention identitaire 2009 et à une conférence de “Génération identitaire” à Lyon en 2012.

Les islamo-collabos Pierre Plottu et Maxime Macé n’en sont pas à leur coup d’essai en matière de délation : sur “Libération” de la gauche ultra, Plottu et Macé dénoncaient déjà “Le plan de l’extrême droite radicale pour conquérir des communes”.

Remontons de quelques mois…

Le plan Antifas s’inquiète de la présence de nombreux candidats nationalistes aux élections municipales. Des groupuscules néofascistes tentent de se coordonner pour les municipales, fondant leurs espoirs sur les petites communes ; là où aucun candidat ne se présenterait. “La Dissidence française”, “Civitas” et la “Ligue du Midi” sont des formations radicales confidentielles, ouvertement fascisantes (sic !) selon Plottu et Macé, mais qui participent au jeu démocratique, présentent des candidats et comptent une poignée d’élus, régionaux ou municipaux. Et leurs ambitions ne s’arrêtent pas là : elles entendent conquérir des municipalités. “Ces ultras ont scellé une alliance des droites pour le scrutin de mars prochain”.

Sont-ils réellement en mesure de remporter des mairies ? Oui, à les en croire. Car ils ont un plan !

Selon le plan de propagande Antifas de Plottu et Macé, Alain Escada, président du groupuscule catho-intégriste (???) (de tendance national-catholique – ???)” Civitas”, devenu récemment un parti, estime qu’il y aurait de 2 000 à 5 000 communes où il n’y aura pas de candidats aux élections municipales.

Pour Escada, il y a un risque pour ces communes : faute de candidat au scrutin des 15 et 22 mars prochain, elles pourraient être administrées par délégation préfectorale ou fusionnées. Une manière de mobiliser des électeurs ruraux par peur de voir leur village disparaître dans une entité plus large. En vertu du code électoral, si ses candidats sont les seuls à se présenter, ils seront automatiquement élus.

Selon le plan Antifas de Plottu et Macé, ce serait mettre la main sur la gestion des bibliothèques municipales (aux mains des gauchistes), des budgets culturels, et des polices municipales, selon un dirigeant de “Civitas”. Dans un RV nationaliste a été officialisée une “grande alliance” des droites : “Allons-nous offrir des subventions aux rappeurs et aux tagueurs, ou alors servir le bien, le beau, nos traditions, nos coutumes ?”

Les Antifas Plottu et Macé dénoncent la “Dissidence française” (des ultranationalistes racistes ???). La charte des droites pour le scrutin met l’accent sur l’aspect sécuritaire et sur l’opposition à l’installation de centres d’accueil de migrants sur la commune. Un point que reprend à son compte Alain Escada (“Civitas”).

Selon le plan Antifas de Plottu et Macé, ce n’est pas la première fois que des listes néofascistes (sic) concourent aux élections municipales. En 1971, “Ordre nouveau” (qui participa à la création du Front national) s’était présenté devant les électeurs. Les résultats avaient été mauvais, après une campagne marquée par les menaces et les affrontements de l’extrême gauche selon le plan Antifas de Plottu et Macé.

Faut-il craindre une déferlante de maires néofascistes (sic) dénoncée par les Antifas Plottu et Macé dans les petites communes de France en mars 2020 ? Même le RN, premier parti de France aux dernières élections européennes, peine à constituer des listes. Quelle est la capacité des partis radicaux à présenter des candidats dans ces milliers de communes sans candidats ?

Pour le fascisme islamo-gauchiste des bobos-déglingos Antifas Plottu et Macé : C’est l’Inquisition médiatique de l’Ultra gauche révolutionnaire corrompue jusqu’à la moelle du plan Antifas de Plottu et Macé !

Quand Alain Escada espère créer un maillage territorial, le leader de la “Dissidence française”, Vincent Vauclin note : “L’objectif est de faire élire au moins une vingtaine de conseillers municipaux”, explique-t-il (contre deux actuellement, au Havre), reconnaissant qu’il leur sera difficile de composer des listes.

Vauclin affirme que des négociations locales sont engagées avec des listes divers-droite. Questionné sur les candidats et les communes concernées, il refuse de répondre aux provocations des Antifas Plottu et Macé, ne souhaitant pas exposer ses listes d’intérêt communal aux délires de haine des Plottu et Macé.

Pour Jean-Yves Camus, spécialiste Antifas de la dénonciation de l’extrême droite radicale, “l’objectif d’une vingtaine de conseillers municipaux paraît déjà très audacieux. Il n’y a aucun espace électoral pour ce niveau de radicalité politique. À l’exception de quelques élus ou de transfuges du RN, ça ne prend pas !”

Le fascisme islamo-gauchiste immigrationniste des bobos-déglingos Antifas Plottu et Macé héritier du stalinisme dénonce : “Au sein de cette alliance des crânes rasés (sic !) et du goupillon (catho-intégriste) (re-sic), la” Dissidence française” de Vincent Vauclin en est la figure de proue, transformée en parti politique avec une liste de la Reconquête aux européennes qui a récolté 3 500 voix au niveau national.

Mais la liste identitaire “la Ligne claire” portée par le chantre du grand remplacement Renaud Camus (qui s’est retiré) a dû renoncer, tandis que “Civitas” n’a pas pu se présenter, faute de moyens financiers.

Le plan de Plottu et Macé sur “Libération” aux mains de la gauche ultra soutient tous les groupuscules d’extrême-gauche qui s’autoproclament les activistes du fascisme Antifas, en tant que mouvement politique et médiatique de l’ultra gauche révolutionnaire. Aussi, la chronique des cinglés bobos-déglingos Antifas Plottu et Macé s’enrichit tous les jours. Ainsi, les pisse-copies Plottu et Macé abreuvent “Libération” partisan avec leur phraséologie ridicule à la mode islamo-gauchiste : “Faisons ensemble barrage aux fascismes identitaires !”

Comment nier la bouillie verbale qui résulte des pisse-copies brouillons Plottu et Macé, alimentés par leur haine et leurs délires antifascistes ? Comment douter que l’esprit du mal qui inspire l’obsession maniaque antifasciste de Plottu et Macé veut faire la loi en France pour une destruction de la liberté d’expression et des moyens de la presse libre qui s’oppose à la propagande islamo-fasciste sur “Libération” de Plottu et Macé ?

La haine des pisse-copies antifas Plottu et Macé détruit toute liaison logique entre leur obsession maniaque antifasciste et la réalité que vit le peuple français. Leur maladie antifasciste va dévaster leur organe de diffusion “Libé” après “FranceSoir”, qui a su renaître du complot antifasciste de Plottu et Macé après la ruine d’une entreprise de presse gauchisante que plus personne ne lisait. Comme toujours, la haine antifasciste et ses méfaits n’ont pas manqué de nuire à toute la presse de gauche. La ruine de cette presse de gauche est l’unique manière de faire barrage à l’islamo-fascisme et à la radicalisation des pisse-copies Plottu et Macé.

La haine passionnelle antifas des pisse-copies Plottu et Macé n’a pas besoin d’arguments à l’appui de leurs obsessions maniaques antifas ni même de la moindre preuve car leur attitude haineuse est purement dogmatique. Leur fonds de commerce se réduit au dénigrement systématique de la Droite nationale qui ne les oubliera pas et qui leur demandera des comptes pour la liste de leurs méfaits à l’encontre des Français.

Il convient de faire cesser l’obsession maniaque antifas des Plottu et Macé et leurs stigmatisations et diabolisations odieuses de la soi-disant extrême droite. Il faut évincer leur délire antifas qui dénonce les sites de la soi-disant fachophère dans l’espoir de contaminer les mentalités des gens en dénonçant les patriotes.

Les islamo-fascistes Antifas Plottu et Macé, les adeptes de l’Ultra gauche révolutionnaire, considèrent comme une évolution normale le cancer de la France soumise aux migrants et aux islamistes-fascistes.

Incitation à la haine des anti-fascistes Plottu et Macé, les collabos du pouvoir LaREM ! Plottu et Macé, militants complotistes antifas obstinés, sont engagés dans la gauche de combat contre la Droite Nationale.

Plottu antifas : “En France, le renseignement redoute une “confrontation entre l’ultra-droite et le monde musulman“. Moralité à la Plottu : “La France est menacée par le terrorisme d’extrême droite.” Mais d’où parle le Plottu antifas ? Plottu collabo dénonce les “droites extrêmes et radicales et la fachosphère”.

Plottu antifas a déjà été pointé du doigt pour son côté militant. En 2018, le site “Les Crises” avait publié un billet dénonçant le traitement qu’il accordait à Jean-Luc Mélenchon. Plottu antifas a été candidat socialiste du mensonge aux municipales de 2014 : il ne faut pas s’attendre à ce que l’objectivité soit au rendez-vous !

Plottu et Macé, les collabos sectaires du pouvoir LaREM, sont en réalité des militants. Ils ne cessent de combattre la vérité et l’honnêteté de l’information rigoureuse et équilibrée. Où sont la probité et la morale professionnelle en conscience que l’engagement militant des journalistes partisans ne cesse de bafouer ? Ils se moquent ouvertement d’être justes et honnêtes en militant pour la manipulation de l’information. C’est dire que l’esprit du mal croit pouvoir transformer l’information en propagande mensongère LREM-GOF-LGBT. Et si les militants collabos croient servir le pouvoir LREM, le mal reste le mal et il ne devient pas le bien !

Moralité : L’information manipulée en propagande mensongère et l’incitation constante à la haine anti-fasciste de Plottu et Macé, les collabos du pouvoir LaREM sur “Libé”, ne sont plus un secret pour personne !

Que peut-on attendre de ces gens-là, ces clowns islamo-fascistes partisans sur “Libération”, ces alliés objectifs de Macron gay-friendly socialiste, opportuniste, incompétent, mystificateur, lâche et manipulateur ?

Comme le dit si bien h16 : Ce pays est foutu !

Assurément, tout ça va mal finir !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
zéphyrin

Libération de quoi ? qu’ils nous libèrent d’eux mêmes .

Kancau11

Libération, bien utile pour se torcher le fion.

Lire Aussi