1

Plus de cuisines dans les ministères : des selfs Sodexo !

Alors que faire des courses pour nourrir les siens coûte, anormalement et sans justification, de plus en plus cher… que cela va perdurer et s’amplifier… Nous apprenons que pour fêter leur départ en vacances, les ministres, déjà gavés à nos frais, sont allés ripailler, toujours à nos frais. Ils profitent du moindre prétexte pour festoyer, d’où certains poids lourds dans le gouvernement…

Ils ne font pas ça dans la discrétion, toute la presse en parle. Ce qui signifie qu’il y eut communication officielle et sans vergogne!

Donc le 19 juillet, l’emperruqué et son Brichel ont invité leur mafia rapprochée à se goinfrer à l’Élysée, pour mieux causer de leurs trois semaines de congés surpayés et de leurs villégiatures estivales.

(Avis aux amateurs, beaucoup sont en Corse.)

Ne voulant pas être en reste, Borne a aussi convié les mêmes lamentables sbires, le 3 août au soir, en ses jardins, pour une petite bouffe : « Pour marquer les vacances du gouvernement, Élisabeth Borne invite mercredi soir tous les ministres pour un « cocktail dînatoire » à Matignon. Les conjoints et conjointes sont également conviés ».

Autre ambiance…

« Certains arrivaient à peine quand d’autres partaient déjà… C’était beaucoup moins fun », « La réception, qui se voulait décontractée, s’est faite autour d’un buffet de fromages et un barbecue de viande, dont le chef des cuisines du Palais a tenu à venir présenter lui-même les origines des produits ». Les hauts fonctionnaires étaient installés « façon mariage », sans qu’aucun placement spécifique ne soit imposé. « Ça s’est fait spontanément, par affinité, un peu comme dans une colo, mais sans logique politique particulière », a rapporté un participant.
Il paraît que Babette ne picore que des graines, ses convives auraient dû apprécier de ne pas être nourris aux steaks de soja et aux bromages, comme lors des dîners gastro-écologiques de Sandrine Rousseau et Aymeric Caron.

La faune politique bouffant à tous les râteliers et surtout sur notre dos, sans que nul ne s’insurge, l’on ne sait pourquoi la sauterie de mamie Borne a été fustigée par de nombreux internautes sur Twitter. « On fait encore ce genre de gaspillage ? Économisez un peu (…) ! Pourquoi inviter les conjoints ? Moi, à mon boulot, les conjoints et conjointes ne sont pas invités pour des raisons de coûts ! » Et allez, aux frais du contribuable, honteux ! À moins que la Première ministre ne paie de sa poche ??? Est-ce le cas ? Bien sûr que non. En Macronie, c’est un pognon dingue pour moi et mes amis… » « Je ne sais pas jusqu’à quand nous allons accepter que ce gouvernement se goinfre avec l’argent du peuple. Ça suffit !!! », « La fiesta avec l’argent du contribuable pendant que certains Français se serrent la ceinture !!!», etc.
Râler, c’est bien, réagir, c’est mieux.

Et si l’on remplaçait les cuisines* de tous les ministères, sans oublier celles de l’Assemblée et du Sénat, par des selfs Sodexo ?

Mitrophane Crapoussin

* Au fait, Brichel a fait refaire la cuisine de Brégançon pour 50 000 euros. La vôtre vous a coûté combien ?