Plus d’un migrant sur deux infecté au Covid-19, mais on emmerde les Français !

Selon l’ONG « Médecins sans frontières », que l’on ne peut pas soupçonner d’être d’extrême droite, ni même de droite, plus d’un migrant clandestin sur deux serait infecté par la Covid-19, notamment dans la région Île-de-France. C’est le résultat d’une étude publiée ce mardi 6 octobre, réalisée sur un échantillon de 818 individus, testés par MSF, dans des centres d’hébergement, des foyers d’accueil et des réseaux de distribution alimentaire.

Les « étrangers », représentant 90 % de l’ensemble des « testés », affichaient un taux de positivité de 55 %, sans aucun doute à cause de la promiscuité, selon Corinne Torre, cheffe de la mission MSF/France.

Il est donc probable que des milliers de migrants clandestins, y compris de mineurs isolés, soient infectés par le Coronavirus, et qu’ils ne peuvent pas être isolés séparément et poursuivront la progression des cas infectés.

Mais également, combien de milliers de ces migrants clandestins, donc en situation irrégulière, y compris de mineurs isolés, se sont disséminés sur tout le territoire et ne peuvent pas être ni contrôlés, ni testés, ni soignés ?

La première mesure préventive serait d’éviter que de nouveaux migrants clandestins viennent grossir les centres et les foyers d’accueil… et les cas de « positivité ».

D’autant plus que, parmi les nouveaux migrants clandestins, nombreux sont ceux qui, probablement, seraient déjà infectés par la Covid.

Cette situation, extrêmement préoccupante, inquiète également les autorités espagnoles et c’est la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, qui l’affirme : « Les migrants arrivant clandestinement, notamment aux « Canaries » espagnoles, à un rythme insoutenable ».

« On constate une augmentation de 700 % par rapport à 2019 », selon le ministre de l’Intérieur espagnol. « Depuis le début de l’année, plus de 6 000 migrants clandestins ont débarqué de 225 « pateras » (embarcations de fortune).

Il est à déplorer qu’au moins une soixantaine de ces migrants, partis de Mauritanie vers les îles, sont morts lors d’un naufrage de l’une de ces « pateras ».

Depuis longtemps l’on soupçonne certaines ONG d’être les complices des réseaux mafieux de passeurs et cela est, à présent, une certitude (était-elle nécessaire ?).

En effet, la police grecque a démantelé un réseau international d’ONG, sous pavillons allemand, autrichien, norvégien, suisse, bulgare, et probablement d’autres pays, suspecté d’avoir, depuis le mois de juin, organisé au moins une quarantaine de traversées illégales et transporté plus de 3 000 clandestins, de la Turquie vers la Grèce, fournissant des renseignements sur la position des gardes-côtes (selon l’hebdo allemand « Junge Freiheit »).

35 employés de ces ONG ont été interpellés et sont accusés de « crimes organisés et d’espionnage ».

Selon « Frontex » (police européenne des frontières), 140 000 migrants clandestins ont rejoint illégalement l’Europe au cours de l’année 2019.

Combien depuis début 2020 ? Frontex nous en informera en 2021 et, comme le dicton populaire l’indique « cela nous fera une belle jambe ! ».

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. Tous ces « cas » détectés dans les régions infestées par l’immigration – notamment clandestine, seraient donc (notez le conditionnel) dus, pour partie notable, à des individus qui en sont issus ?…
    Considérant que 98 % des usagers des transports publics (ÎdF) sont réglementairement bâillonnés (stats de la police du métro), que les bars sont fermés, les restaurants très encadrés, qu’il est impossible d’entrer dans n’importe quel lieu clos public sans muselière, que celle-ci est plus que répandue à l’air libre…. pourrait-on envisager sérieusement, comme le Pr Raoult depuis le début, que la contamination n’est pas aéroportée, mais manu portée ?
    Le masque n’est donc bien utile QUE dans les rapports soignants/malades, et.. on retrouve les clandos, qui traînent partout, y déposant le virus..

  2. Scoop : Bedos à trouvé porte close au paradis. Il n’était pas croyant et est tout de même allé voir…. Hélas….

  3. Pitié avec cet crapule abruti de Bedos qui se prenait pour un algérien.
    Son fils est encore plus idiot. J’ai été outrée de voir dans un documentaire lors de son décès qu’il est allé en Algérie et s’est rendu dans le cimetière chrétien où il y a une tombe de sa famille. Cet imbécile n’a rien trouvé de mieux de de s’allonger de tout son long sur la tombe en ricanant !! Il était prêt à tout pour faire parler de lui.
    Il ne lui restait comme public que les « migrants », les suceurs d’allocations….

Les commentaires sont fermés.