Pourquoi est-il plus facile de détester le connard de Palmer que les islamistes ?

LionCecilMarcus Graven est un auteur que je lis depuis longtemps, et que j’apprécie.
https://ripostelaique.com/walter-palmer-lassassin-du-lion-cecil-est-un-heros.html?
Que son article provocateur du 5/8/2015 ait déplu à certains, Riposteurs laïques de la dernière heure, dénués de distance et d’humour pour réagir au pied de la lettre, c’est dommage. Et parmi eux, certains à la recherche de quelqu’un à lyncher sur RL , anonymes aussi, c’était prévu depuis l’ouverture aux commentaires, Boulevard Voltaire va pouvoir souffler un peu. Mais le message qui m’a atteint dans son article concerne Mugabe essentiellement… et les garde-chasse corrompus traîtres à leur pays, à leurs racines, bla bla bla… Graven n’a pas besoin de moi mais les nombreux commentaires, leur violence… m’ont fait penser que nous avions tous la rage.
La rage contre la bêtise et le fric qui la permet, au Zimbabwe et ailleurs, l’obligation de se réfugier dans un désespoir grinçant pour protéger notre sensibilité, se raidir face aux violences qu’on nous inflige : décapiter le lion , décapiter des tas et des tas de gens, décapiter Monsieur Cornara. On ne peut pas tous larmoyer, laissez les autres grincer des dents et rugir… Que Graven insiste trop sur les zoolâtres et les écolos,  c’est le seul petit désaccord, mais c’est encore de la provocation, et donc inutile de se justifier. « Mange tes morts », c’est l’insulte suprême chez les gitans. Mais je l’ai souvent entendue dans la bouche des gens d’Afrique du Nord, même français de papier. C’est que la formule est « belle », mieux que « nique ta mère » tellement banal… Mange tes morts, mangeons nos morts, ils mangent nos morts,  voilà ce que m’inspirent l’abaissement et même la perte de toute dignité, de toute décence : les profanations de cimetières pour commencer par des merdeux de plus en plus jeunes, nécrophages gothiques et c’est même plus des « cimetières juifs « ,  merde, quand même !
Même pas un vernis soralien. Il ne s’agit pas de perte de décence commune, ces gosses ont été élevés par des parents normaux et télévisuels, des enseignants normaux, ouverts à l’Autre et télévisuels… qui ne leur ont RIEN transmis et les pauvres chéris en souffrance cherchent des limites et puis c’était sur internet, Tweeter… ils suivent,  les moutons. Évidemment que de tous temps les gosses sont allés roder dans les cimetières pendant la nuit. Mais ces informations pourquoi nous choquent-elles autant ? Peut être parce que l’heure est grave et que déjà on nous force à bouffer nos morts en les oubliant, en les reniant ( programmes d’Histoire censurés et menteurs, repentance, commémorations artificielles, maladives et clownesques…). Peut être que les chères têtes blondes cherchent des limites mais aussi ont-elles été assez maltraitées elles-mêmes d’être mises dans ce monde-là. Mais elles ne le savent pas, ne l’articuleront jamais, pas l’équipement pour : ce monde que nous leur avons légué.
Enfin, nous sommes quelques uns à ne pas avoir été d’accord, depuis longtemps, sur ce legs foireux, mais la majorité, n’est ce pas ?… En fait, à présent, la question c’est plutôt à quels enfants allons-nous laisser ce monde ? Un autre motif d’indignation, ce sont les maternelles détruites : la perte de dignité et de toute décence de ces gens qui créent de la progéniture comme de la viande ( petits humains pourtant , en tirent bénéfice financier, les laissent à la charge d’une société qui n’existe pas, même dans leurs bastions, et larguent des gamins de 5 ans dehors qui se feront écraser ou entraîner par des gosses un peu plus grands, qui eux-mêmes ne font qu’imiter leurs glorieux grands frères qui eux aussi s’attaquaient aux écoles maternelles pour y mettre le feu…
Où sont passés les vieux sages, les matrones de bon sens, censés réguler, dont on nous montre le folklore pour nous édifier ? Ces brigades de destructeurs décérébrés, ça choque, car les tout-petits n’ont rien contre leur maîtresse, par contre ils aiment détruire, casser, salir : regardez les s’attaquer aux arbres, jusqu’à les tuer, et c’est pas pour les cerises ! Juste casser et salir quand on n’a rien mis dans leur tête, forcément. Le « génie  » de l’enfance ? !!! .  » innocence délinquante  » ? Que dira-t-on : que les géniteurs ou leurs propres géniteurs étaient malheureux quand ils étaient petits ? Est ce une raison pour exposer leurs « gniards « à la violence ? Est ce une raison pour les laisser transformer en viande devant la voiture qui n’a pu  les voir ?
J’évoque là un  » fait divers » un peu plus ancien : un grand bébé qui traversait la rue, la nuit, pour aller acheter des bonbons et voilà-t-y pas qu’un voisin de son quartier fait le malin avec sa voiture, combien de ces histoires ? Ma décence m’empêche de dire qui devrait manger ces petits morts là. Mangez vos morts, c’est la phrase qui me vient quand je vois des multitudes d’hommes jeunes, athlétiques ( peut on baver ici de soumission devant leurs capacités sportives  » génétiques » tellement supérieures aux nôtres ?) quitter leur pays, exiger de venir à la charge d’autres pays, sans montrer quelque courage à l’égard de leur pays, racines, ancêtres et laissent à leurs femmes et enfants restés au pays le destin de crever et de manger leurs morts ? C’est Bernard Lugan qui nous donne les clés pour comprendre. Plus « légèrement « puisqu’il s’agit encore d’enterrement et d’une créature masculine de  21 ans, de ce genre qui sont tendrement appelés adolescents, jeunes hommes par les médias, c’est la répugnante histoire de cette chienne enterrée vivante, du petit chat Oscar démembré  (pleurez mes yeux) et du lion Cecil. Et tant d’autres… Et tout ce qu’on ignore et tout ce qu’on ne veut plus savoir sur l’élevage des animaux que nous mangeons, et la tuerie halal  (mangeons nos bêtes mortes) avec bientôt l’aïd el kebir en plus du quotidien.
Pourquoi tant de scandale autour du meurtre du lion ? Mais, Marcus Graven, c’est la manifestation de la CENSURE, et l’auto censure protectrice. Les gens n’ont plus le droit de rien dire sans se faire traiter de racistes, (ou de le craindre) comme les petits vieux isolés ils comblent leur manque d’amour et d’humanité à leur égard, par des animaux de compagnie qui leur donnent leur in-nocence. Et puis vient l’indignation sur les maltraitances animales. Et puis ça tourne à la colère, à la haine contre ce connard de Palmer : à mort ! Moi je l’aurais bien condamné à bouffer par petits bouts le lion en entier. Le connard de Palmer inaccessible, on a le droit de le détester, ça n’a aucune conséquence, les tueurs de l’ état islamique, non, ils sont bien trop proches. « Le premier qui danse devant le cadavre du lion est celui qui le fuyait, » proverbe d’Afrique, quand la sagesse y existait encore et n’avait pas été bouffée par le consumérisme et l’abêtissement, comme quoi il ne suffit pas de savoir lire pour accéder aux connaissances, ni d’avoir un portable et la télé pour voir que l’Europe n’est pas le paradis.
Chacun à sa manière, la réaction devant l’histoire du lion tué, c’est le seul sursaut autorisé pour exprimer ce qui nous reste de respect devant la vie et la mort. Et le scandale de sa décapitation pour en faire un trophée de cabinet de dentiste c’est le mépris face au respect devant la mort. L’obscénité devant la beauté disparue. Devant la perte possible de toute humanité. Peut être, en cours…
Ça donne envie d’aller dans un cimetière, cette nuit, au calme et communier avec les morts et leur demander de l’aide.
Dany Posey

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. Je reporte ici mon message en réponse à l’art. de Dany Posey concernant Marcus Graven et qui n’avait pas lieu d’être dans celui de Bernard Dick (?)
    «  »Mais si on n’est pas d’accord avec Marcus graven, on n’est pas obligé de le lire, bon sang ! Dans notre Pays, et c’est une chance, la liberté d’expression existe et ne pas accepter que qqu’un puisse s’exprimer parce qu’on ne partage pas ses idées c’est du fachisme !!! Je n’aime ni la chasse, ni les corridas, ni les combats de coqs, ni le martyr des Galgos .. et je ne sais quoi encore mais je remercie RL d‘accepter que chacun puisse s’exprimer librement.
    On devrait être tous végétariens si on ne veut pas voir l’animal souffrir, on ne l’est pas. Le bœuf qui entre à l’abattoir sait qu’il va à la mort, il y a l’odeur du sang et les autres animaux qu’on tue devant lui.
    A-t-on fait beaucoup de pétition contre le halal, cette ATROCITE de plus en plus répandue dans nos abattoirs ? Ce bœuf -qu’on va égorger- sera pendu par les pattes arrières pour qu’il puisse se vider de son sang et ce supplice durera exactement 14 minutes, 14 minutes d’agonie pour du halal !! Et les milliers de poussins mâles qu’on broie vivants, chaque jour, à la sortie des couvoirs parce qu’ils ne pourront jamais pondre, on ne pourrait pas les tuer sans les faire atrocement souffrir ? Avons-nous écrit, protester auprès des associations animales pour qu’elles agissent ? Si nous étions nombreux à le faire, peut-être seraient-elles plus efficaces. » »

  2. exact , je publie RL sur mes pages mais , je me pose la question suivante : dois je continuer ? de plus , je pense que la contagion est en place

  3. Découvrir sur RL, tous les jours ou presque, cette photo abominable d’un lion a la majesté vaincue par la suprême imbécilité de riches dévoyés, sadiques, me donne envie de boycotter votre site !!! Jusqu’à quand ces articles provocateurs, insultants, méprisants à l’égard de ceux dont la sensibilité ne se limite pas, contrairement à vos assertions ? Marre de sujets qui n’ont rien à voir avec la lutte contre notre véritable ennemi : l’islam. Nous sommes patriotes et n’avons rien à prouver à des donneurs de leçons : quand on est contre les égorgeurs on devrait s’indigner inconditionnellement, aussi, contre les chasseurs de tous poils !

    • desole, pour ma part je me desabonne , bien que j’appreciais le courage et les articles de certaines dames comme madame Tassin et consoeurs , gerard brazon, cyrano et beaucoup d’autres serge

  4. http://youtu.be/T8ZbP5oK9hY
    Merci Nicolas
    Beaucoup de points d’accord mais pas sur le fait d’être  » bourgeois » , ça c’est la bande à Franz Fanon et Sartre qui valorisait la sauvagerie des valeureux combattants de l’Algérie contre les bourgeois, c’est à dire les parents des victimes mutilées.
    Comme vous l’avez constaté, le thème et surtout la photo sont insoutenables et ont empêché nos amis de lire. LIRE. Il faut lire, nous dit Dany Boon et avoir un marque- ta- page en tranche de jambon .
    Nous qui craignions la colère du ministre de l’intérieur, voilà t y pas qu’on a suscité d’autres colères juste en èvoquant cette affaire, mais dans mon article, si on le lit !!!!, on y trouve autre chose encore….et ça devient comme le turban de Mahomet comme vous le dites si bien : pas d’humour, pas de caricature, pas de commentaire, pas de pensée.
    On pourrait organiser une marche blanche et enrichir les fleuristes ?
    Cher Kergrois, si vous êtes vraiment ce que vous dîtes, désolé que vous n’ayez pas lu non plus ce billet qui n’a pas la prétention d’être écrit par un journaliste… On fait chacun comme on peut ? Si vous m’aviez lu vous auriez vu combien nous avons de points communs. Mais dans une autre vie, j’aimerais bien être votre poisson rouge.

    • Extraordinaire commentaire à mon commentaire !
      Aussi etonnant que cela puisse vous paraître j’ai lu votre article. Je n’ai pas pour habitude de commenter des textes que je n’ai pas lu !
      Apparemment je n’ai rien compris. Si l’un de ces points communs que vous nous trouvez c’est la défense des animaux maltraités vous le cachez bien ! En tous cas nous n’avons certainement pas la même notion de ce qu’est l’humour si cela en était. Et puis je vois que Nicolas K le «français de coeur» vous approuve alors je vois que lui non plus n’a pas compris.
      Vous ne serez jamais mon poisson rouge dans une autre vie, quel horreur ! Et pourquoi pas un oiseau en cage ? J ‘aime trop les animaux pour ne pas respecter leur liberté et leur droit de vivre leur vie.

  5. Allons bon ! Décidément RL n’a rien compris et ne veut rien comprendre.
    Je suis fatigué de ces articles ( mal écrits et trop longs en plus) donneurs de leçons qui prennent les lecteurs pour de pauvres cons, tout ça parce qu’ils n’approuvent pas une sinistre boucherie. Il paraît que la défense d’un animal est incompatible avec la défense des victimes humaines des innombrables horreurs que nous vivons, il paraît que se révolter contre la souffrance animale est incompatible avec la lutte contre l’Islam et ses dérives, etc.
    Raisonnement grotesque ! Je déteste les Islamistes «modérés» ou non, je déteste les bourreaux d’enfants, et je déteste aussi ceux qui font du mal aux animaux pour se distraire genre corrida et chasse.
    Faudra-t-il toujours se justifier de défendre les animaux contre leurs tortionnaires ? Comme disait Lamartine on n’a pas deux coeurs, un pour les animaux et un pour les humains, on a un seul coeur ou pas du tout.
    Je regrette de constater que RL donne toujours la parole aux mêmes. Assez lamentable pour une presse qui se pique d’être libre.

  6. M. Graven, pourtant l’un des meilleurs contributeurs de RL a été l’objet d’un lynchage presque aussi véhément que celui subi par Palmer lui-même. Quant à mon article… je n’en parlerai même pas, les commentaires ont frôlé l’appel au fatwa et la mise à prix de ma tête.
    Quand je regarde les commentaires en bas de votre, très intéressant, article, je vois déjà poindre quelques insultes. La question est « pourquoi? » car vous avez soigneusement omis de prendre la défense de Palmer, vous y avez même indiqué le mot « connard » dans le titre, peut-être pour vous assurer de ne pas être lapidé par la horde de haineux anonymes. Et pourtant… vous n’y avez pas coupé.
    Moi, j’ai aimé l’article de Graven, et j’aime aussi le votre. D’autant que vous êtes objectif, vous ne prenez pas la défense de Palmer, et vous ne le jugez pas non plus. Vous ne faites que CONSTATER (ce qui est la mission première de tout journaliste) Et pourtant, vous aussi on vous attaque, comme on nous a attaqué Graven et moi-même.
    C’est assez drôle. On dirait que non seulement les gens réprouvent le mal (ce qui est plutôt normal) mais aussi ceux qui défendent le mal (là, encore ça va) mais ils poussent l’outrecuidance à insulter aussi ce qui ne font… qu’expliquer le « mal » ou en parler de manière ironique.
    Le mal doit être le mal, il ne faut ni le pardonner, ni le justifier, ni le comprendre, ni l’expliquer, il doit être une bouillie informe innommable pour que personne ne songe à même l’expliquer. Cela me rappelle un roman que j’avais lu au collège et qui s’appelle « La chevauchée de la délivrance » où le héros chevalier arrive dans une ville où chaque fois à minuit les cloches sonnent et les habitants pleurent… Quand il demande la raison de ces pleurs, il se fait frapper et insulter. On découvre finalement que la princesse de la ville avait été capturée par l’ennemi et que c’est en sa mémoire que toute la ville pleurait à chaque fois que minuit arrivait. Leur indignation étant si grande, qu’ils ne voulaient même pas expliquer la raison de leurs pleurs. Non, tout ce qu’ils voulaient c’est pleurer, que tout le monde pleure et que personne ne se pose de questions… un peu comme avec l’esprit du 11 janvier.

    • Rien ne justifie la mort d’un animal « pour le plaisir » rien de rien , ou alors c’est la comparaison avec les fous d’allah qu’il faut revendiquer, désolé, même sous une forme soi -disant « humoristique  » le problème , c’est que ce genre d’humour n’est partagé par personnes sauf , peut être , par les fous suscités

    • Vous voulez encore nous faire la leçon ? Votre article suffisait amplement il me semble. Franchement vous avez un certain toupet de vous étonner des commentaires qui ne vous approuvent pas.
      Mais dans votre article, comme dans celui ci, comme dans celui de Graven qu’ ‘avez vous fait vous ? Si ce n’est vous moquer des sentiments (de la «sensiblerie» ) des défenseurs des animaux et insinuer que ceux ci se fichent éperdument de toutes les victimes humaines, et ne luttent pas contre l’Islamisme et pour la défense de la France et de ses valeurs.MAIS QU’EN SAVEZ VOUS ? De quel droit jugez vous les autres ?
      Un français de souche AVEC UN COEUR .

    • Nicolas
      J’ai participé un peu à remonter votre note … car il m’apparait qu’elle correspond exactement à ce que vous dénoncez.
      Les lecteurs ne veulent décidément pas comprendre et décident de sanctionner sans même savoir pourquoi.
      Vos réflexions me touchent beaucoup.
      Votre exemple ressemble aussi beaucoup au  » Paradigme du Singe  » !

    • blablabla et re blablabla et re re blablabla……
      OK on est cons, mais c’est bon on a compris ! J’avais prédit jamais 2 sans 3 ! Bingo ! Mais attendez, c’est peut-être pas encore fini …..

    • Un peu trop facile de faire de l’ironie sur le meurtre des animaux sous prétexte d’expliquer le « mal ».
      Vous vous garderiez bien d’expliquer avec la même ironie le « mal » représenté par des Dutroux ou des Fourniret, car dans ce cas vous seriez poursuivi en justice pour apologie de crimes.
      Mais en ce qui concerne les animaux vous vous défoulez, sachant bien que dans notre lamentable société vous ne risquez rien à vous moquer de leurs souffrances et de leur mort.
      Le vrai « racisme » ce sont les animaux qui le subissent, avec la bénédiction des autorités.
      Vous avez la même mentalité que le triste sire de l’Elysée qui a refusé de recevoir les défenseurs des animaux en grève de la faim pour protester contre un centre de vivisection (« fermonsfortfoch »)
      Et bien entendu les médias n’en ont pas parlé, il ne faudrait pas que l’opinion publique soit informée de ces atrocités.
      La désinformation est la règle, comme pour l’islam.

  7. Le nombre de chasseurs est en chute libre en France. RL qui se lance dans le militantisme pro-chasse, c’est ridicule, pathétique et contre-productif. Il faut lire les commentaires des articles récents de Graven et Kirkitadzé pour se rendre compte à quel point les lecteurs de RL en sont scandalisés. Militant de la protection animale, je comprends leur désarroi. Je mets sur un même plan toutes les formes de cruauté envers l’animal, et suis ostracisé (mais toujours par une infime minorité et par les petits chefs…) lorsque certaines associations de défense animale m’interdisent de faire connaître des liens informant de la monstrueuse et planétaire barbarie du 24 septembre prochain perpétrée par la secte sanguinaire. Amoureux de vérité, de liberté et de la vie, et donc accusé d’extrémisme par les violents inconditionnels et les pacifistes tout aussi inconditionnels, j’ai la malchance et l’inconfort d’être rarement du côté du manche (brandi par les sûrs d’eux-mêmes et « audacieux » auto-proclamés), qualifié ici de zoolâtrie et là d’extrême-droiture. Le doute étant un frein à la stupidité, j’ai toujours une arrière-pensée avant de passer devant ma glace… mais jusqu’à présent ça passe ; pourvu que ça dure, mais j’ai bon espoir après tout ce temps ; pour d’autres qui se reconnaîtront peut-être, le temps ne fait rien à l’affaire, comme disait Brassens. Pour avoir tenu tête aux égorgeurs et au mur des cons, j’en profite pour rendre ici hommage au courage de Christine Tasin pour sa belle envolée lyrique de Belfort : « l’islam est une saloperie ». Oui, mais pas que l’islam, hélas…

  8. Il ne s’agit pas de larmoyer comme un cazeneuve bien sûr….mais pas non plus de verser dans la dérision des minables, qui comme chacun sait est l’arme des lâches.
    Merci RL de nous avoir montré à qui nous avions affaire! pour cautionner des graben ou kirkitadze et mêler ça à l’islamisme ( Il ne s’agit pas de « détester »…laissez ça aux islamistes, nous sommes des adultes, pas des pantins ), cela retire toute la confiance que l’on pouvait vous porter!
    Encore un coup de pied de plus des ânes au vieux lion.

  9. Décidemment RL, vous cherchez vraiment à vous retrouver tout seul, la plupart des gens qui vous lisent sont des militants anti islam, Patriotes et dignes , fiers de leur identité et de leur culture , pas de leçons à recevoir de pignoufs planqués derrière un clavier pour pondre des torchons prônant le plaisir de tuer par des empaffés plein de pognons , , tous les militants sont sur le terrain , tous les jours et toute l’année afin de retrouver la dignité de la France , et entre autre , la dignité de lutter contre des saloperies d’assassins , ététeurs nazislamistes , mais pas contre la beauté sauvage d’un être innocent ,vivant en liberté……………voici la différence et elle est fondamentale

    • Très bien dit ! 100% d’accord ! Qu’est ce qu’ils ont à RL ? Je me suis plaint de ces articles et réponse de Cyrano : bientôt un autre article dans un autre sens. Bon ben le voilà l’article aussi nul que les 2 autres !

  10. Pourquoi est-il plus facile de détester le connard de Palmer que les islamistes ?

    Pars que les islamistes ne chasse pas les buffles, éléphants, léopards, lion ou rhinocéros pour en faire des Trophées
    c’est un SPORT Anglo- Européen
    j’espère avoir répondu a votre Question

    • C’est vrai que les islamistes se contentent seulement de couper des têtes humaines, du bébé au vieillard, rien de bien grave, pauvre Moktar !

      • bon, je pense qu’il faut retourner au tas de sable gamin, laisse parler les adultes

      • Y a les moutons aussi quand même. Et pour répondre à Moktar, il se trompe, les sultans et autres ont adoré pratiquer la chasse.

      • y a à peu près 3 semaines un mois, après la Mort de cécil le lion, un sondage a été commandé , pour la première fois les droits des animaux passer devant les droits de l’homme
        si ça vous rend malheureux vous pouvez toujours continué a PLEURER.. sur les têtes coupées des Ptit N’enfant mon pauvre

Les commentaires sont fermés.