Plus le droit de singer Taubira !

Publié le 17 juillet 2014 - par - 1 603 vues
Share

charb taubiraAnne -Sophie Leclere, ex-tête de liste FN aux dernières municipales et qui avait eu la sotte idée, sur sa page personnelle de Facebook, le 17 octobre 2013, de comparer Christiane Taubira à un singe, vient d’être condamnée à… 9 mois de prison ferme, 5 ans d’inéligibilité et 50.000 euros d’amende. Rien que ça !

Ce jugement a-t-il été rendu par le tribunal correctionnel des Ardennes, comme on s’y serait attendu, région dans laquelle se présentait madame Leclere ? Pas du tout ! La plainte ayant été déposée par le parti politique Walwari – fondé par Christiane Taubira en personne – en Guyane, c’est à 7000 km de la Métropole que l’affaire s’est jouée et que cette condamnation a été prononcée par défaut. En effet,  » Un procès déséquilibré en l’absence de prévenus » a regretté le procureur Yvan Auriel dont les peines inférieures requises n’ont pas été retenues par le juge (4 mois de prison ferme, une inéligibilité de 5 ans et 5000 euros d’amende).

Et ce n’est pas tout : alors que le 3 décembre 2013, le Front National prouvait sa réprobation pleine et entière en excluant de ses rangs la candidate en question, le tribunal correctionnel de Cayenne l’a néanmoins condamnée à verser 3000 euros pour frais de justice à Walwari en plus de 30.000 euros d’amende. Il faut dire que tout au long de l’audience, les avocats n’ont pas tant fustigé la prévenue que stigmatisé la politique du Front national. Un peu comme si on faisait le procès d’un patron quand son salarié vole dans un supermarché…

Procédé à l’opposé de ce qui n’aura pas lieu quand un ministre du budget est pris la main dans le sac sans que son patron ne soit inquiété. Au fond, les jeux ayant été faits avant de lancer les dés, l’absence d’Anne-Sophie Leclere et de son avocat ont fait décoration, l’essentiel dans cette parodie était de dénoncer, comme le souligne le secrétaire général de Walwari, Joël Pied, le Front National « une menace et un danger pour la société cosmopolite » et « une jurisprudence inscrite en lettres d’or », selon les avocats de la partie civile.

Nous vivons donc dans un pays où au grotesque se dispute l’infâme. Où comparer le comportement de Nicolas Sarkozy à un chimpanzé mâle dominant ou celui de François Hollande à un orang-outang n’a fait sursauter personne – et surtout pas eux – mais qui condamne l’auteur d’ une caricature idiote aux conséquences personnelles et sociétales nulles, tandis qu’il relâche pour « faute de procédure » des criminels avérés.

Nous vivons dans un pays qui, en dépit de l’exclusion de l’une de ses candidates, juge coupable le Front National, alors que des mises en examen pour abus de biens sociaux et autres indélicatesses commis par des élus PS et UMP ne sont pas des accusations suffisamment probantes pour les suspendre ou les destituer de leurs fonctions.

Nous vivons dans un pays où la justice est revenue en deça de celle de Pierre Abélard – théologien et philosophe du 12ème siècle – pour lequel les crimes étaient du ressort de la justice, et les pêchés soumis au regard de dieu.

Nous ne vivons plus dans un pays formidable.

Caroline Corbières

http://www.liberation.fr/societe/2014/07/15/une-ex-candidate-fn-condamnee-a-cayenne-pour-avoir-insulte-taubira_1064374

http://ripostelaique.com/taubira-et-les-singes-pour-la-garde-des-sceaux-les-noirs-sont-ils-une-race-superieure.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.