Plus nous tolérerons les islamistes, moins ils nous toléreront

Publié le 29 avril 2014 - par - 1 487 vues
Share

Vendredi 18 avril 2014, devant la mosquée de Regent’s Park de Londres, l’imam radical Anjem Choudary a appelé au grand rassemblement contre les « Croisés britanniques », afin que la charia soit appliquée en Angleterre. « Nous nous battrons » – a-t-il déclaré« Que cela plaise ou pas, la charia sera appliquée en Grande-Bretagne !».

Voilà qui est clair.

Voilà surtout qui est agressif (1), et intolérable dans une démocratie.

C’est néanmoins ce que la démocratie anglaise tolère : à voir les hommes en tenues islamisantes et les femmes en burqa, on est même en droit de se demander si l’on n’assiste pas au tournage d’un film sur le monde musulman ! Or, il ne s’agit pas d’un film, mais bien de la réalité. Et que dit cette réalité ? Qu’on n’est plus en Angleterre. Pourtant, on est à Londres, et Londres n’est pas la capitale d’un pays musulman.

Où sommes-nous donc ? Nous sommes devant notre propre sottise !

Et d’où vient cette sottise ?

De notre tolérance !

Plus nous tolérerons les islamistes, moins ils nous toléreront. Plus nous les respecterons, moins ils nous respecteront. Plus nous leur serons soumis, plus ils nous soumettront (2). Plus nous permettrons leur culture, moins ils permettront la nôtre. Donnons-leur des mosquées : ils demanderont plus de mosquées. Donnons-leur des avantages : ils demanderont davantage. Donnons-leur l’Angleterre : ils prendront l’Europe. Donnons-leur l’Europe : ils prendront le monde. Je n’exagère même pas : Dieu est toujours le plus fort.

Mais Dieu n’existe pas !

Grave erreur !

Pour l’islamiste, Dieu existe avant toute existence, au point d’être plus évident que toute existence. Il est l’Absolument absolu – comme sa Parole – et la foi de l’islamiste est de même nature : elle n’est donc pas discutable.

C’est exactement ce que les responsables anglais et européens ne veulent pas comprendre : ils pensent l’islamiste comme si l’islamiste pensait au sens cartésien du terme – et croient, de ce fait, pouvoir dialoguer avec lui. Or, c’est le contraire qui est vrai : les repères de l’islamiste sont l’islam ; ceux de l’Européen sont la raison – dont l’islamiste se moque, car la seule raison qu’il reconnaisse est celle d’Allah.

Le problème, c’est que l’islamiste a raison, dès lors qu’est admise l’existence de Dieu. En effet, Dieu est supérieur à l’homme, et si l’homme veut devenir grand, il ne le peut que par Dieu, à condition d’admettre qu’il ne pourra jamais être « plus grand » que Dieu, car quoi que fasse l’homme, « Dieu est plus grand » (3). Voilà pourquoi l’homme doit obéissance à Dieu, et voilà pourquoi l’islamiste n’obéit qu’à lui-même, puisqu’en n’obéissant qu’à lui-même, il n’obéit qu’à Dieu.

Ne nous étonnons donc point de ce qui se passe en Angleterre – et de ce qui se passera très bientôt dans toute l’Europe : à prendre soin de nourrir les loups qu’on a pris soin de faire entrer dans la bergerie, il ne faut point s’étonner qu’un jour les loups veuillent dévorer les brebis !

Maurice Vidal

(1) Les vidéos en témoignent (http://www.fdesouche.com/447287-londres).

(2) « Islam » veut dire « soumission ».

(3) Tel est le sens de l’expression « Allahu akbar ».

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.