PMA et GPA contre la science

Publié le 28 mai 2013 - par - 1 125 vues
Share

La science est schizophrène. d’un côté elle tend à expliquer les origines de la vie, de l’autre elle se donne les moyens de brouiller les pistes en commercialisant toutes sortes de fabrication de la vie humaine. La génétique a fait des bonds spectaculaires au service de l’humanité en isolant l’ADN et en pistant le matériel génétique responsable de certaines maladies. La génétique peut aussi retracer les déplacements de groupes de population pour identifier l’origine des communautés.

La recherche des origines, qu’elles soient individuelles ou collectives est une constante humaine inscrite dans les religions et les arts. Comme le disent les philosophes, pour construire le futur, il est nécessaire de connaître le passé. C’est tout l’objet des sciences historiques. C’est aussi ce que dit la légende d’une célèbre tableau de Paul Gauguin :

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/biologie/d/darwin-dessine-moi-les-hommes_693/c3/221/p2/

Sur le plan psycho sociologique on ne compte pas le nombre d’enfants adoptés ou abandonnés qui, parvenus à l’âge adulte, souvent au moment de fonder une famille, parcourent les terres et les mers, les registres et les dossiers pour retrouver leurs parents biologiques. Ce fait est avéré, compris et encouragé par l’ensemble de la société mais interdit par la loi puisque le Conseil constitutionnel a rejeté en 2012 la levée du secret de l’accouchement sous X. Le Conseil constitutionnel saisi par un homme qui ne parvient pas à retrouver ses origines a jugé que la loi encadrant l’accouchement anonyme était conforme à la Constitution. http://www.elle.fr/Societe/News/Accouchement-sous-X-l-anonymat-est-necessaire-2017864

La loi protège également le secret du don de sperme et d’ovocytes. Si elle était logique, la loi devrait également supprimer des questionnaires médicaux les questions sur les antécédents familiaux pour la bonne raison qu’avec la PMA et la GPA, il sera impossible d’y répondre. On ne pourra plus savoir s’il y a des antécédents de maladies génétiques comme le diabète, le cancer, la trisomie 21, la mucoviscidose, la drépanocytose http://fr.wikipedia.org/wiki/Dr%C3%A9panocytose ou l’atrésie des voies biliaires, ces deux dernières étant plus typiques des populations africaine et asiatique.

Sur le plan médical, il ne sera plus possible d’appliquer les connaissances de la psycho-génétique ou de la psycho-généalogie qui permettent de mieux soigner les maladies psychologiques et psychiatriques, lesquelles ont souvent des traductions somatiques.

La recherche des origines n’est pas seulement nécessaire pour la santé, elle est nécessaire à la vie de l’esprit. Par exemple, Carl Jung a théorisé l’importance des archétypes dans la vie psychique. Bien que ces archétypes soient universels et communs à l’ensemble de l’humanité, ils ne se traduisent pas de la même manière selon les cultures. L’anthropologie, l’ethnologie, l’archéologie et la paléo-anthropologie s’appliquent à retrouver et analyser les croyances et les rituels propres à chaque groupe humain. Je n’ose pas dire « race » puisque le mot a été supprimé de la constitution, qu’il est tabou et illégal. Freuc lui-même a consacré une partie de son travail aux origines de la pensée et des comportements dans « Totem et tabou ».

Connaître son origine individuelle et collective fait l’objet de milliards de pages d’études scientifiques qui n’auraient jamais pu être menées si nous étions toutes et tous nées et nés sous X, interdits de connaitre nos parents biologiques, nés de spermatozoïdes et d’ovocytes anonymes.

Accouchement sous X, secret des parents biologiques, PMA et GPA ressortent d’une aberration intellectuelle et philosophique au profit du commerce des enfants, du corps des femmes et des gènes humains. Et selon le principe qui veut que ce qui n’appartient à personne appartient à tout le monde, les enfants de filiation inconnue risquent de devenir des adultes incapables de protéger leur intégrité et, en conséquence, manipulables, taillables et corvéables à merci comme dans l’ancien régime.

Alice Braitberg

Lire aussi

http://laconnectrice.wordpress.com/2012/05/23/accouchement-sous-x-cest-bon-pour-les-sages-mais-pas-pour-les-enfants/

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.