PMA : un enfant avec un papa et une maman, c’est dépassé, rétrograde, réactionnaire

Au nom du « droit » à acquérir un enfant, à s’offrir un être humain, à se payer un de ses semblables choisi comme une marchandise dans un catalogue, c’est à cet autre humain, acquis à grands cris de désir personnel, que l’on refuse des droits. Celui-ci n’a pas droit à des parents, il n’a pas droit à la connaissance de ses origines, il n’a pas droit à la connaissance de ses potentielles maladies génétiques, à une greffe en cas de besoin, à l’accès à la longue et honorable lignée généalogique qui le constitue.

Ces personnes nées de parents inconnus témoignent, pour nombre d’entre elles, d’une souffrance morale vécue comme une indignité à leur endroit à seules fins que d’autres puissent bénéficier du droit de trafiquer leur lignage en se les appropriant. « C’est une souffrance profonde, existentielle »…

Des droits pour les uns, un vide originel désossé du moindre droit pour les autres. Ce serait donc cela l’égalité des droits en République française ?

« Nous sommes une génération d’abandonnés, orphelins de nos origines », déclarait en 2013 avec amertume l’un de ces « donnés », sorte de paria de la société passé d’une main à l’autre lors d’une transaction marchande.

La conception d’un enfant issu de l’amour entre un homme et une femme, c’est dépassé, rétrograde, réactionnaire. L’avenir est à la fabrication d’un humanoïde en éprouvette. Il faut vivre avec son temps parce que c’est notre droit ! Bienvenue dans la secte des individus sans parents : tu seras coupé d’eux à vie et jamais tu ne seras autorisé à sortir de la secte des sans filiation.

Nous avons tous des origines et en principe la possibilité de les connaître, sauf ces issus de labo qui, eux, n’ont pas ce droit légitime, humain, digne. Ils sont nés du croisement entre un glaçon et une aiguille de chimiste. Papa fond et maman pique…

Un Cecos détient le secret de votre identité et de vos origines génétiques mais l’interdiction qui vous est faite d’accéder à cette connaissance, dont bénéficient naturellement ceux qui ont la chance d’avoir été conçus de manière traditionnelle, est, selon ces victimes du désir d’une minorité influente, « une forme de torture psychologique ». Les nés de rien vivent cela comme une injustice et une humiliation : jamais ils ne seront comme les autres. Ils sont les vilains petits canards dont un géniteur s’est débarrassé comme on se débarrasse d’un vieux Kleenex sur lequel on a essuyé ce qui devait l’être et que quelqu’un d’autre aurait ramassé pour le recycler.

L’égalité des droits vole en éclats, piétinée par les bonnes âmes avides d’expériences en tous genres sur les corps humains au nom du progrès et de la consommation assistée. Au diable les âmes et la psyché, l’important est d’avoir des droits ! Mais plus de droits pour les uns, les acquéreurs d’enfants, cela ne peut se faire que sur le dos des autres, les enfants acquis à qui, de fait, on a spolié les leurs.

Le bébé dans les années 80 était une personne, il est devenu aujourd’hui l’objet d’une âpre transaction.

Nulle part à notre époque à l’égoïsme effréné il n’est question de « devoirs », ce concept porteur de trop de contraintes pour le jouisseur sans entraves, pour l’homo festivus du 21e siècle plus empressé de revendiquer à grands cris tapageurs toujours plus de droits et de satisfactions égotiques immédiates pour lui-même et pour la petite communauté de ses semblables que de s’acquitter de quelques devoirs envers la société dont il entend se démarquer, tout en réclamant à cette dernière un pseudo dû perpétuel et anthropophagique puisqu’il finit par mettre en danger la cohésion de tout un peuple au profit d’une minorité vociférante, soutenue par un système volontiers destructeur de valeurs.

A l’heure de faire à son tour des enfants, cette fois à l’ancienne avec une femme qui n’aura pas encore été totalement supprimée au profit d’un utérus artificiel, la question des origines se repose, lancinante : « Je n’ai pas envie de transmettre cette part d’inconnu à mes enfants ». Car on transmet à sa propre descendance ce fardeau, cette part d’héritage douloureusement absente, comme un amputé qui, les jours de pluie, ressent la douleur du membre qu’il n’a plus.

Plus tard, devenu père ou mère, le né de rien pourra expliquer ainsi à son enfant comment ils sont tombés de la branche brisée de leur arbre généalogique : « mon enfant, je te remets ce livret de famille vierge. Comme tu vois, tu fais maintenant partie de ceux qui ne viennent de nulle part de mon côté. Bienvenue au club des oubliés de l’égalité des droits, des sans droits, des bafoués. J’en ai souffert, c’est maintenant à ton tour d’hériter de cette absence d’aïeux que tu transmettras à ton propre enfant plus tard. Tu pourras lui expliquer que la loi a fait sciemment de nous des sacrifiés mais que c’est pour la bonne cause puisque grâce à cette loi favorable à la PMA, deux individus ont pu avoir le droit de s’approprier nos racines et notre destinée en se faisant passer pour mes parents. Ils sont décédés aujourd’hui mais avant de mourir ils ont obtenu leurs droits de m’acquérir. C’est le principal, n’est-ce pas ? Au diable, notre ascendance détruite à jamais et notre mal être à ne pouvoir la revendiquer. Les humains sont devenus interchangeables au gré du bon vouloir de quelques-uns et des législateurs, des numéros, des fioles, des gamètes dans des frigos attendant leurs acquéreurs ».

Est-ce qu’au nom d’une revendication particulière et du droit à l’obtention de tout sans contrepartie forcément réduits dans le temps à seulement quelques dizaines d’années de bénéfice, il est légitime et moral d’accorder l’effacement de toute l’ascendance d’un être humain choisi dans une banque de données en compromettant son équilibre psychologique, voire médical, ainsi que celui de sa descendance ?

Caroline Alamachère

0
0

95 Commentaires

  1. Excellent article. Nous nous rapprochons du monde parfait décrit par George Orwell dans son roman « 1984 ». Des êtres humains dépourvus de toute humanité. La dureté de ces gens qui ne savent que revendiquer, revendiquer, de plus en plus violemment, au mépris de plus en plus patent des autres, qu’ils considèrent comme des objets, en est le signe avant-coureur. la loi de la jungle, la loi du plus fort, du plus exigeant, du plus violent, qui s’arrange pour mettre les puissants de son côté, et faire en sorte que la satisfaction de ses desiderata soient inscrite dans le marbre des lois, criminalisant ainsi ceux qui osent s’y opposer, au nom de la liberté et du respect dû à chacun.
    Génération pervertie, qui rappelle ô combien les sociétés décadentes d’antan, dont on sait comment elles ont fini !

  2. Finalement, avec les commentateurs de RL, les homosexuels ont tout juste droit aux back rooms, aux moqueries, aux brimades. Je suis moi aussi contre la GPA (marchandisation des femmes et de l’enfant) mais on sent poindre la haine des homos ici..

    • Vous avez raison, beaucoup ne veulent pas admettre que l’homosexualité est une caractéristique naturelle, comme le fait d’être albinos (terriblement persécutés dans certaines régions attardées) ou rouquin. Les condamnations ont toujours existé, en particulier dans l’ancien testament et en islam, cela prouve que ces textes n’ont absolument rien de divin, ce ne sont que des œuvres de malades mentaux ayant réussi grâce à un série de coïncidences favorables, conformément aux lois de la nature. Quant à la GPA, vous êtes dans l’erreur la plus complète, comme cela a toujours existé concernant les nouveautés. L’invention de la marchandisation est une escroquerie ….

      • Les gens dans l’ensemble admettent l’homosexualité même s’ils ne la comprennent pas toujours mais c’est la G.P.A. qui les choque et pose problème.
        La G.P.A. a toujours existé, vraiment ? Sans le secours de la science, elle n’est pas envisageable, il faut l’aide de la médecine pour implanter un embryon et permettre à la femme qui le reçoit de démarrer une grossesse. Quant aux roux de l’ancien testament, j’ai vérifié, la rousseur était un symbole de virilité. http://www.interbible.org/interBible/ecritures/symboles/2016/sym_160311.html
        Et puis comparer la rousseur ou l’albinisme avec l’homosexualité … ? , Les roux et les albinos n’ont jamais remis en question les fondements de la société pour leur « différence »..

      • @Lanlignel Armand
        L’invention de la marchandisation une escroquerie ? Parce que une mère et un bébé achetés, avec de l’argent sonnant et trébuchant, vous appelez ça comment ?
        « Cela a toujours existé concernant les nouveautés » : c’est nouveau ou cela ne l’est pas, vous n’êtes pas un peu contradictoire là ?…mais même si ça a toujours existé ça peut quand même être un scandale, non ?…

      • Mouarf, que de fadaises en si peu de mots…
        Non, c’est l’hétérosexualité le comportement naturel, et l’homosexualité l’exception, le comportement non naturel.
        Jusqu’à preuve du contraire, un enfant a toujours été issu d’un père, au patrimoine génétique (chromosome 23) XY, et d’une femme, au patrimoine génétique XX.

        Quant à ceux qui ont écrit la Bible, ne les mettez pas dans le même panier que celui qui a écrit le coran, étalant ainsi votre ignorance crasse.
        Que vous le vouliez ou non, nos sociétés occidentales où s’est épanouie la démocratie et où tant de progrès scientifiques, médicaux, techniques mais aussi sociaux ont été faits, au point que l’humanité entière nous envie, sont basées sur des valeurs judéo-chrétiennes.

        • jacques B, je vois que j’ai affaire à un parangon d’intelligence et de tolérance, le bulot type, intolérant et borné, qui sévit de plus en plus dans les comm. le sarcasme pour masquer le manque d’arguments..mouarf, mouarf..et il cite la Bible pour étayer ses opinions..vous ne valez pas mieux que ceux qui brandissent le coran pour imposer leur mode de vie. D »ailleurs les cathos intégristes et les muzz intégristes défilent ensemble contre le mariage gay..

          • Je ne vous ai pas sonné, malotru. Et je vous renvoie le compliment, ignare bas du front. Non mais.

          • « D »ailleurs les cathos intégristes et les muzz intégristes défilent ensemble contre le mariage gay.. »

            LOL, je ne suis ni l’un ni l’autre 🙂
            Par ailleurs, ce n’est pas parce les islamistes disent qu’il pleut que je vais dire qu’il fait soleil, hein. Verstanden ?

      • @armand lanlignel: pour ce que j’en ai vu autour de moi dans le milieu homo, excusez moi, mais c’est quand même un caprice de bobos friqués. Allonger 100000 euros pour fabriquer un mouflet aux USA vous appellez ca comment?
        Je ne nie pas les souffrances qu’entraine la paternité ou la maternite frustrée, et les homos ont le droit dans l’absolu d’être parents. Mais le deni qui consiste a dire que les enfants n ont pas de probléme est faux. Quid du moment où ils rechercheront leurs origines?
        Ethiquement la GPA pose problème.

    • J’ai surtout senti poindre l’effroi et la colère devant des dérives inhumaines amenant à priver des enfants de leurs parents pour satisfaire l’ incroyable égoïsme de ceux qui se veulent tous les droits.

    • Vous mélangez tout, d’ailleurs vous n’apportez aucun argument.
      Personnellement je crois que les homosexuels ont le droit de vivre leur vie comme ils l’entendent, dès lors que leur liberté n’empiète pas sur celle d’autrui – principe de base de la démocratie.
      Ici, ce qui est expliqué par l’auteure est que justement, des tiers personnes sont impliquées : les enfants. Et qu’au nom des « droits » plus que discutables de quelques uns, adultes, les droits légitimes d’autres, les enfants, sont bafoués.
      Ravalez donc votre paranoïa et/ou votre attachement au politiquement correct, et considérez juste un peu les enfants et leurs droits légitimes, les vôtres, les miens si nous avions été à leur place.

      • @jacques B. je ne suis pas paranoiaque, c’est vous qui êtes intolérant. Si vous étiez intelligent, vous auriez vu les réserves que j’apporte sur la GPA; mais apparemment c’est trop vous demander.
        tiens, la prochaine fois que vous crierez au racisme anti blanc, je vous répondrai que vous etes paranoiaque.

        • Je n’ai que faire de votre supposée condescendance. Et le fait que vous ayez des « réserves » sur la GPA ne démontre en rien que vous n’avez pas lu l’article, ou pas voulu le comprendre. Et votre « haine des homos », carrez-vous la où vous voulez, c’est un procès d’intention fait à l’auteure, sans parler d’un chantage à la liberté de pensée, qui ne vaut pas mieux que la tarte à la crème de l’islamophobie.

    • Le féminisme fait partie de ces fadaises dont se prévalent tout ceux qui se disent victimes des autres, les juifs, les muz, les LBGTQ, les blacks , les colonisées, les mal aimés, etc etc … Et qui y puisent une reconnaissance qu’ils n’ont jamais été foutus de s’accorder à eux mêmes, quand ils ne pratiquent pas leur propre auto-détestation, voire programment la destruction de ceux qu’ils détestent !
      Avez vous remarqué, s’il il y a une aristocratie, il n’y a aucun « aristocratisme » ? Pour cause, ceux là n’ont pas besoin des autres pour exister.

    • @Tom
      La haine des homos ?… N’importe quoi. On a quand même le droit de les critiquer ? L’homophobie, arme pour empêcher toute critique. ça me rappelle d’autres mots en « phobie »…

  3. c’est pourquoi on dit que l’application et ou la vulgarisation de tout forme de perversion sexuelle est UNE ARME DE GUERRE ET DE DESTRUCTURATION DE L’HUMAIN

    RIEN D’AUTRE !!!

  4. Oui, nous vivions dans l’inversion la plus totale des valeurs. Nous sommes dans le satanisme intégral. Difficile de savoir où l’on va quand on ne sait même pas d’où on vient…

  5. Un plaisir de vous lire Caroline ! article plein de bon sens merci, j’ai de plus en plus de mal a supporter ce monde décadent qu’on nous impose !!

      • Encore un « gentil  » militant d’extrême gauche totalitaire pro méCHANCON ou pour le pouilleux décérébré poutou
        tu fais parti des sales gauchistes que je ne supporte plus, si tu n’es pas bien en
        France barre toi co….d ! mais surtout lâche nous les baskets !!!!!!!!

  6. Après le génocide organisé des futurs nouveaux nés (IVG), voilà le « commerce » de ceux que l’on autorise à survivre !! Quelle chance de vivre sans Père (PMA), sans parents (GPA). !!
    Le PROGRES imposera sous peu des Usines Bleues à Garçons, des Usines roses à Filles !
    Un N°, comme les vaches et les moutons, implanté dans la future « puce » incrustée…
    L’Humanité sera morte, comme les dinosaures le furent il y a 65 M d’années. CHIC !

    • Et le service après -vente ! Quand on est dans un service marchand qui vend des objets de désir, de jouissance, on le rapporte au vendeur quand on est déçu du service, que l’objet du désir s’avère (à tort ou à raison) décevant…
      Que fera t-on de ces rebuts humains ? J’ai une petite idée. Je doute que les vendeurs perdront de l’argent à les nourrir. Ils mettrons en œuvre le « service euthanasie » préconisé par Attali pour tous les rebuts humains. Pour le moment ce « service euthanasie » ne vise que la catégorie des vieux de 60/65 ans, prétendant à la retraite… Mais nul doute que ce « service » s’étendra à d’autres « gens qui ne sont rien » tels ces rebuts de GPA récupérés par le service après vente as hoc…

  7. Beaucoup critiquent la GPA alors que cela relève de la liberté individuelle des personnes concernées. C’est une bonne solution pour les couples ayant des difficultés de procréation et il suffit d’un test ADN pour vérifier qu’au moins un des deux parents est géniteur de l’enfant. L’interdiction actuelle sera levée un jour, c’est inéluctable, les expériences faites ailleurs étant majoritairement positives. Tout comme la pilule contraceptive a fini par être autorisée dans presque tous les pays. Les greffes aussi sont maintenant courantes alors qu’en 1948, la première greffe provisoire d’un rein a dû être faite clandestinement. Et c’est toujours ainsi, ce qui est nouveau est d’abord condamné et souvent interdit puis permis plus tard. Quant à la marchandisation, c’est un argument irrecevable ..

    • Non , je ne peux être de votre avis. je ne comprends pas qu’on piétine le droit pour l’enfant d’être élevé par son père et sa mère, lui infliger la,crainte « celui-ci pourrait être mon frère, ma soeur… Travaillant dans le milieu associatif et social, je reçois très fréquemment ces adultes qui ont été des bébés éprouvettes… beaucoup ne parviennent pas à se construire car ils ne sont pas en mesure de se connaître eux-mêmes. Un orphelin connaît ses origines, malgré la souffrance de sa situation, il a plus de droit que ces enfants qui au final n’ont pas demandé à naître. Si cela ne pose aucuns problème de faire porter ou concevoir un enfant par autrui en le considérant sien, l’adoption ne devrait donc pas poser de problème.

    • Parce que cet enfant adoptable ne serait apparenté à aucun parent, il ne serait pas digne d’être aimé ? Considéré comme sien ? Trouver un foyer pour ces orphelins, faciliter l’adoption française serait un juste rééquilibre des chances de chaque enfant…
      Enfin je côtoie aussi les donneurs qui au bout de tant d’années tentent de savoir ce que sont venus leurs « rejetons » qu’ils ne peuvent appeler enfants…

    • « Cela relève de la liberté individuelle des personnes concernées ». Ben voyons. La liberté et le respect des enfants vous les voyez où ? A toutes fins utiles, ce sont des êtres humains. Pas des objets dont on dispose à son gré. .

    • l’achat et la vente d’un être humain çà s’appelle l’esclavage la gpa les négriers s’en donnaient à coeur joie à l’époque où on faisait engrosser les femmes pour revendre les bébé avec profit.Les SS avec les lebensborns la mettaient en pratique pour satisfaire au besoins d’enfants des couples stériles aryens.Le lobby lgtb n’a rien inventé dans le meilleur des mondes

  8. Les trente commentaires affichés montrent l’aspect passionné de certains. Les lois ont évolué et je connais quelqu’un qui a pu avoir des renseignements sur sa grand-mère il y a une dizaine d’années après la suppression de l’anonymat concernant certains cas. Sa mère ayant été mise à l’assistance publique à l’âge de neuf ans, tout lien avait disparu, mais le dossier était conservé dans les archives.

    Ne pas connaître ses origines est extrêmement courant. Bien des noms de famille sont des prénoms. Cela signifie qu’un ancêtre plus ou moins lointain a été abandonné anonymement, par exemple sous le porche d’une église, et qu’on lui a donné le nom du saint du jour comme nom de famille. La généalogie est donc impossible au-delà de cet ancêtre.

    • Pour faire ma généalogie depuis 20 ans, je ne peux qu’être d’accord avec ces « trous ». Encore une fois, 60 millions de Français n’ont pas la même destinée invariable, est-ce une raison pour institutionnaliser ces trous en permzttant d’en créer encore davantage ? On voit bien, en mettant bout à bout toutes ces choses qui nous tombent sur la tête qu’elles n’ont d’autre but que de réduire notre identité sous couvert de droits. Il faut dézoomer et observer au-delà de son propre vécu. Institutionnaliser le déracinement est tout de même suspect.

    • @Armand Lanlignel
      ne pas connaître sa généalogie est fréquent. Donc ce qui a un tas de raisons top longues à évoquer, vous l’étendez exprès à la GPA et la PMA ?

  9. La première folie a été de permettre la PMA ! Si un couple ne peut pas avoir d’enfant naturellement, c’est qu’il doit en être ainsi un point c’est tout ! Ce n’est pas une maladie, c’est un état de fait auquel il doit se soumettre, il y a bien pire comme malheur dans la vie me semble-il, il suffit de chercher un peu….et si l’on veut donner de l’amour, il y a mille façons de le faire.
    A partir de là, il était inévitable que l’on rende acceptables les pires horreurs : comment une femme digne de ce nom peut-elle méler ce qu’elle a de plus intime, de plus sacré au sperme d’un inconnu ? Comment peut-elle accepter, réclamer ce viol ? Et quelles obscures motivations peuvent bien habiter les cerveaux malades des donneurs de sperme. Ces deux questions déjà me terrifient !!

    • Bravo, plein de bon sens, c’est ce que pense la majorité (silencieuse)

    • Ce que vous dites est d’une grande sagesse mais bien peu l’ont, cette sagesse. Certains vendraient même leur âme au diable pour voir se réaliser l’impossible. L’enfant impossible, la jeunesse éternelle (Faust), que sais-je. Sauf que diable vient un jour chercher son dû.

    • Quelque chose ne tourne pas rond chez RL. Hier, j’ai mis un commentaire en réponse, mais il a disparu sans que je sache pourquoi. Censure ?

      • Il n’y a pas de censure ici, j’ai lu nombre de vos commentaires, ils sont tous affligeants car vous vous situez exclusivement au niveau du fameux « droit à l’enfant » qui équivaut au droit à la nouvelle playstation. A aucun moment vous ne vous posez la question de l’identité de l’humain en devenir qu’est un enfant (peut-être n’en avez-vous pas vous-même???). Il s’agit pour lui d’avoir le maximum de chance pour réussir une vie dont il puisse dire qu’elle le rend heureux et au chapitre de ce bonheur à vivre il y a la question centrale de la provenance: d’où je viens (de qui je proviens) et pourquoi. La GPA « chosifie » l’enfant en devenir parce qu’il n’est pas le fruit d’un désir parental mais celui d’une volonté d’imposer un « droit » sans se demander si le moindre devoir s’y rattache.

    • Votre sensibilité personnelle est respectable mais ne l’imposez pas aux autres. Une des grandes lois de la nature (ou de la Création pour certains croyants) est la diversité. Acceptez que certains autres soient différents de vous et respectez les libertés individuelles. Avec ce principe de tout accepter sans réagir, on en serait encore à l’âge de pierre. Quant aux donneurs bénévoles de sperme ou d’ovules, leur motivation est,d’aider ceux qui souffrent à cause d’une anomalie naturelle. C’est une souffrance que vous ignorez car vous n’avez jamais vécu cette situation.

      • @Lanlignel Armand
        Respecter la liberté individuelle. Mais alors la liberté individuelle de l’enfant d’avoir un père ET une mère, vous la situez où ?

        • Avec la GPA, l’ovule fécondé a une mère qui ne peut pas assurer son développement et un père. La mère est obligée par les circonstances à recourir à une autre femme, c’est quelquefois une amie ou même la mère d’un des membres du couple. Mais chez nous, c’est interdit par des arriérés sans envergure. Cette interdiction sera levée tôt ou tard.

          • @Lanlignel Armand
            Cette interdiction sera levée tôt ou tard, sans doute, mais elle n’en demeurera pas moins un scandale, dû à votre égoïsme abyssal. De même que l’Etat met à disposition des salles de shoot, la drogue n’en reste pas moins de la drogue, la GPA et la PMA n’en resteront pas moins un trafic d’êtres humains.

          • @Lanlignel Armand
            La mère recourir à la mère d’un des membres du couple : le comble du monde à l’envers.

      • @Lanlignel Armand
        « Une grande loi de la nature est la diversité ». Alors comment expliquez vous que pour faire un enfant, depuis la nuit des temps et encore aujourd’hui, et même pour les homos, il faut juste un père et une mère ? Pas très varié comme combinaison…

        • @Lanlignel Armand
          J’ajoute que les homos eux ne font pas dans la diversité, au contraire, puisqu’ils sont deux hommes ou deux femmes là où les hétéros sont un homme et une femme…non ? C’est encore moins varié !…..

        • Si, les possibilités sont extrêmement grandes. Un homme en forme apporte des centaines de millions de gamètes masculines, quelquefois plus d’un milliard, ce qui est un nombre gigantesque (par exemple, un milliard de secondes représente une durée de 31 ans et environ 7 mois et demi). Le nombre de combinaisons possibles est immense, une seule sera favorisée.

          • @Lanlignel Armand
            Vous mélangez vraiment tout, vous ne pouvez pas mélanger le nombre de gamètes masculines et le temps. Cela n’a strictement rien à voir. Il faut comparer ce qui est comparable.

      • Evidemment que j’exprime ici ma vision personnelle ! C’est le but de la discution non ? Quant à l’imposer aux autres, comment le pourrais_je ? La nouvelle religion de nos sociétés modernes est l’infividualisme et les « droits de l’homme »: tout est permis dans la mesure où ça n’a pas d’impact direct sur ma propre vie. Je m’oppose à cette idéologie perverse et je considère que si nous avons des droits, nous avons aussi des devoirs, le devoir de dépasser notre propre condition pour ne pas perdre de vue le bien commun , le devoir de respecter l’ordre naturel des choses, le devoir d’accepter les épreuves et de tenter de les dépasser….le devoir de cesser de se regarder le nombril… l’homme n’est pas le centre du monde, il doit garder sa juste place d’infiniment petit sous peine de disparaître

  10. Le jour où l’on pourra faire des enfants avec des truies, le prix du jambon va baisser. Puisque l’on marche sur la tête, pourquoi se gêner?

    • Certains ont déjà imaginé des scénarios dans ce style et je vous conseille de lire la B.D. de Claire Brétécher : Le destin de Monique. Visionnaire ! Une star désireuse d’enfanter sans les aléas de la grossesse demande à sa femme de ménage de servir de mère porteuse. Mais ne pouvant momentanément donner suite, sans en parler à la star, la mère porteuse remet l’embryon à l’hôpital, où un savant fou se livre secrètement à des manipulations génétiques malfaisantes sur les embryons. Congelé, mis dans un mauvais bidon l’embryon finit par atterrir par erreur dans le ventre d’une vache où l’a implanté le fils d’un fermier, pensant qu’il s’agissait d’un petit veau. L’enfant naît, une fille. Drame à la ferme où le père soupçonne son fils de zoophilie …

      • Terrible ! et moi qui me croyait « inventif » et si l’on essayait avec une dinde ? je viens d’en voir trois enturbannées passer

  11. J’ai droit ,j’ai droit …..le leit motiv des « citoyens » de cette époque!!!! Cela sera surtout le droit des esclavagistes d’avoir de la chair à canon taillable et corvéable.

  12. caroline alamachère ,j’ai mis 2 commentaires hier soir ils ne sont pas affiché pourquoi?

    • Aucune idée, je ne m’occupe pas des commentaires. Le service modération va sans doute aller regarder… Quelquefois, il arrive que ce soit le machin du serveur qui prenne des initiatives. Saleté de robot !

      • caroline Alamachère, merci de m’avoir répondu ,comme vous dites saleté de robot ,je veux bien le remettre mon commentaire car j’ai gardé la copie ,je pense que cela va recommencé et en plus votre article ne sera plus là demain ,vous avez fait un beau commentaire ma chère caroline Alamachère a la prochaine fois en espèrent que cela marchera

  13. Merci très chère Caroline, vous vous faites rare sur ce site et, c’est bien dommage car vos écrits sont une véritable « source  » de réflexion. Bon, je comprends aisément que ces sujets méritent bien plus qu’un article pour élargir le débat, et je ne pense pas avoir le bagage nécessaire pour pouvoir en discuter ici et sereinement.
    Mes parents m’ont collé en orphelinat et j’ai été élevé par les sœurs des pauvres- qui au demeurant étaient d’extraordinaires bonnes femmes- pourtant je vénère mes parents qui furent des personnes magnifiques. Mais là je m’égare et je suis hors sujet, même si votre article parle du droit d’avoir une lignée.
    Alors pour moi, ce sera Non à tous ces sigles; et non Armand, tout n’est pas noir ni mal.
    Et Oui, vive la généalogie qui apporte beaucoup !

    • Merci Emilien. Des fois l’inspiration manque et le foisonnement d’horreurs est tel qu’on ne sait plus par quel bout les prendre. Bonne journée !

    • les enfants bricolés pour les couples LGBT seront une manne inépuisable pour les psychiatres, psychologues, éducateurs, etc … Certains enfants seront dans une telle souffrance, qu’ils développeront de la haine pour leurs « parents »… jusqu’à les les tuer. Nous en reparlerons dans 20 ans, si nous ne sommes pas devenus musulmans entretemps.

    • Bonjour Emilien, je partage votre avis sur les écrits de Caroline. N’intervenant sur ce site que depuis relativement peu de temps, j’ai apprécié le présent article et consulté les autres écrits de Caroline. Ils sont tous très pertinents et bien formulés. . Je suis quasiment toujours d’accord avec son point de vue.

  14. Des êtres humains, des femmes, des enfants, « marchandisés » comme des objets, traités comme des « RIEN » (comme dirait l’autre) pour le bon plaisir de certains qui ne s’embarrassent pas de scrupules … Mais qui pourtant à l’occasion donnent des leçons de morale à l’envers, se prenant pour des modèles. C’est une horreur, une abomination. Le monde est devenu fou et il faut se demander comment on a pu tomber si bas , se fourvoyer à ce point. Qui a commencé, qui a permis et pourquoi ?

  15. Aldous Huxley avait prévu tout ça en 1931 « le meilleur des mondes »

  16. En plus c’est débile, c’est tirer son gosse à la loterie. Au lieu de se choisir un mec beau intelligent et en bonne santé, et de le faire une fois avec lui au bon moment. D’autant que c’est gratuit, et si ça se trouve, le mec s’en va content. Alors qu’elles se font planter un spermatozoïde au hasard, et ça leur coûte une fortune (ou à la sécu, le jour où ce sera remboursé ?).
    Quant à la GPA (pas encore à l’ordre du jour), là c’est carrément le retour de l’esclavagisme (voir comment sont traitées les « volontaires » dans les cliniques en Inde).
    Il faut arrêter d’accepter de légaliser des choses inutiles et coûteuses quand elles sont revendiquées par pure fantaisie, comme aussi « mourir dans la dignité » ; on va à Bricorelou, on achète trois mètres de corde et hop! ou on se jette dans la Seine

  17. Aldous Huxley avait tout prévu en 1931 quand il a écrit « le meilleur des mondes »

  18. Et le pire c’est qu’on est en train d’inculquer la méthode Coué à ces enfants » ,Oui ,je suis heureux,oui je suis comme les autres ,oui mes parents ,les vrais ,les faux sont formidables .Répète après moi,après le président ,le premier ministre ,tous les ministres ,
    oui je suis heureux, mes parents sont formidables ,je vais bien,tout va bien. »
    Le premier qui se pose une question a intérêt à compter ses abattis.

    • Oui, et chante-moi : maman tu es la plus belle du monde, aucune autre à la ronde n’est plus jolie …. dit l’homme à l’enfant. Pio

  19. Il y a plusieurs façon de tuer un individu, une société, un pays, une civilisation : la manière dure (hard) ou douce (soft). Le génocide vendéen dont plus tard s’est inspiré Lénine se prolonge aujourd’hui par le grand remplacement, selon la République vertueuse comme le rêvait Robespierre et qui est en marche vers le néant, dont à toutes occasions sa symbolique idolâtrée, est portée aux nues par un magistère semi officiel détenteur de la Vérité. « Dieu est mort », il est devenu urgent de le remplacer pour ne pas revenir au chaos originel. C’est alors qu’après Aquaria, Terrarium,certains croient que Cyberia va nous sauver, pensant que la matière n’est pas autre chose que de l’information gelée et que tout est devenu possible : le transhumanisme est déjà en marche avec ses esclaves pucés !

  20. Le démantèlement des nations engagé au nom de la mondialisation capitaliste a désormais entrepris de détruire l’intégrité de chaque Nation.
    Ça commence par l’installation des communautarismes qui imposent leurs croyances et leurs « lois » et ça continue par la destruction des valeurs universelles, dont la structure familiale.
    A la fin, les gouvernements complices doivent transmettre des zones sans nation, sans gouvernement, sans lois souveraines, sans frontières…
    Le village mondial à la Soros, comme l’avait imaginé Huxley et comme le décrit A Damasio (La zone du dehors). Comment les franchouillards, qui ont laissé faire « l’europe » et même, qui en redemandent, osent-ils se plaindre?

  21. L’enfant a une filiation biologique naturelle et c’est son droit absolu de ne pas la voir effacée par un système qui a décidé de donner des droits défiant les lois biologiques et naturelles aux LGBT.

  22. Visiblement la nature elle même était homophobe puisqu’elle a privilégié les couples hétéros depuis la nuit des temps ! En tout cas avec cette nouvelle perception de la procréation le caporal moustachu doit jubiler depuis les tréfonds de l’enfer !Tout ce qu’il voulait arrive, point Godwin ou pas !

  23. Bonjour Caroline. Savez vous où et quand Civitas et Riposte Laïque organiseront les prochaines prières de rue avec cierges et grands croix pour protester contre les hérétiques anti-France et anti-Catholique? Merci de nous informer!

  24. Je crois qu’il est urgent qu’un météorite de 30 km de diamètre s’écrase sur la terre, et efface 99,5 % de la vie sur notre pauvre planète.
    L’être humain est une maladie incurable.

  25. Et tout ça à cause du « progressisme », ce progressisme de merde doit mourir. Les bons électeurs chrétiens qui ont voté pour jupiter macron de mykonos doivent être contents maintenant.

    • Progressisme? Surement pas! Il s’agit du « libéralisme économique », qui a besoin, pour gouverner, d’états vidés de leurs lois, de leurs cultures, de leurs traditions. Le libéralisme économique, dont cette Europe de la concurrence libre, doit s’accompagner d’un libéralisme sociétal ! Plus de lois communes, mais un grouillement de communautés qui se battent entre elles pour imposer ce qui est « bon pour elles ».Et pendant que les communautés se battent contre les cultures nationales, le libéralisme mondialisé avance. Tâchez au moins de comprendre çà!

  26. Oui, « égoïsme effréné » et « jouisseurs sans entraves » : Il s’agit de ça, tous ces couples gays/lesbiens qui veulent des enfants qui à terme quand devenus adultes ou même ados voire plus petits se poseront des questions sur leurs origines,… Tu ne peux pas connaître ton père, ta mère porteuse est à Pétaouchnok, tu viens d’où ? Ca ils s’en foutent ces gens là, ils ne se posent pas la question. Des égoïstes. Ils vont nous dire ben les orphelins c’est pareil, ils ne connaissent pas leurs parents. Ben justement il y a assez d’orphelins dans le monde, autant adopter plutôt que d’en rajouter et ça vaut aussi pour les couples hétéros stériles je suppose

    • Sauf que, ne vous en déplaise, ce sont des couples hétérosexuels qui recourent le plus à la GPA ! …

      • Dans le cas d’un couple hétéro ayant recours à une mère porteuse, l »enfant garde père et mère, dans le cas d’impossibilité physique de la mère de mener à terme une grossesse S’il ne s’agit pas d’un commerce, par exemple si c’est une femme de la famille qui porte l’enfant, une sœur ou une jeune grand mère, sans se faire payer pour cela c’est déjà moins choquant même si c’est toujours très bizarre. Mais c’est rarement le cas, il s’agit souvent de couples riches qui se payent une esclave. ça me dégoûte.

  27. Plutôt d’accord avec cet article, même si je suis assez ouvert sur les questions sociétales. Définitivement, pour moi, non à la PMA homosexuelle, non à la GPA aussi, mais oui au mariage homosexuel, qui ne fait de mal à personne et qui rend des gens honnêtes heureux, et oui à l’adoption homosexuelle dans la mesure où il s’agit d’éviter de changer les conditions d’existence d’un enfant qui souhaite, à la mort de son parent, continuer d’être élevé auprès du conjoint de même sexe du parent défunt.

    • On nous a fait le coup avec le PACS qui ne devait jamais au grand jamais déboucher sur le mariage pour touzes (dixit Guigou alors garde des « sots ») On connait la suite … Et ceci n’est que la suite de la suite, fruit de la bonne dialectique gauchiste du « deux pas en avant / un pas en arrière ».
      A force ce de se faire entuber on finit par devenir ce qui est interdit par la loi. Les intéressés comprendront …

    • Commentaires bouddhistes . L artcie de Caroline Alamachere est d une grande sagesse et d une tres haute elevation spirituelle.
      Du point de la plus haute forme de sagesse sur Terre, qu est le Bouuhisme ZEN
      ( au-dela des mots et des concepts) fonde par Maitre Bodhidharma en Chine em 547 , meme le mariage de deux etres de meme sexe est une aberration existentielle, car le but ultime de toute existence est de trouver une fois pour toute son Identite profonde ( Nature de Bouddha) , ce qui est rendu impossible dans le cadre d un mariage homosexuel et evidemmemt enore plus pathetique pour les enfants nes de la GPA.

  28. D’habitude, j’apprécie beaucoup Caroline … mais cette fois, je suis déçu par ce parti-pris où tout est noir, tout est mal. Quel est donc le passé de Caroline? Qu’a-t-elle subit?

    Moi-même, j’ai fait un diagramme généalogique (avec des trous), mais sans me faire d’illusion. Il s’agit d’un diagramme selon l’état civil, mais peut-être pas toujours selon la génétique. Les statistiques sont là: beaucoup de coucous dans la plupart des familles. Croire que le père est aussi le géniteur, ce n’est qu’une croyance invérifiable puisque les tests génétiques sont interdits. Seul un juge peut permettre ou ordonner un test génétique.

    • Vous vous en remettrez, Armand, vous verrez !
      Si le père n’est pas toujours assuré, la mère, normalement est censée l’être. L’ADN mitochondrial transmis exclusivement par la lignée maternelle permet de savoir d’où on est issu mais à très lointaine échelle. Plus proche, il reste la généalogie, avec ses trous, certes, mais tout de même, c’est une mine d’or pour qui s’y intéresse. Et puis il y a la transmission du nom, de l’identité première de tout individu.

    • @Armand Lanlignel
      @Lanlignel Armand
      Le père est toujours le mari de la mère, c’est dans le code civil. La plupart du temps il assume, il se comporte en père. N’est-ce pas là l’essentiel ? Laissez la vie privée des gens être privée et ne vous en mêlez pas.. .Mais priver exprès et définitivement un enfant de père, il y a là comme un problème, non ?

  29. Merci pour cet article ! Que fait-on du droit de l’enfant ? Combien souffrent de ne savoir d’où ils viennent ? De savoir que le père (donneur) doit avoir une une de famille et des enfants ? De se demander à chaque personne croisée: il pourrait être mon frère, mon cousin, mon oncle, mon vrai père ? Et que fait-ont des enfants qui encombrent les orphelinats ? Que ressent-il quand on lui dit « je sais qui est votre père, mais je n’ai pas le droit de vous le communiquer ? Combien de personnels craquent, démissionnent ?Pourquoi rend-on aussi difficile l’adoption française ? Que fait-on des droits de ces enfants orphelins ? Autant de questions balayées, au nom de l’égalité…

  30. En tête de ce caprice nous retrouvons exactement les mêmes activistes que ceux, qui malgré l’existence de la pilule contraceptive remboursée, ont promu le génocide de 8 millions de bébés.

    Coïncidence, ce sont également les mêmes réseaux, qui ont lutté contre la peine de mort pour les assassins et qui hurlent au scandale pour la déchéance de nationalité des terroristes.

    Par contre, pour tuer des bébés, exploiter le ventre des femmes les plus pauvres, ces déments, se voulant étalons de la morale, n’y voient aucun souci ni aucune contradiction. Le gauchisme est la pire maladie mentale de l’histoire du monde.

    Hitler, Mussolini, Staline, Mao, Pol-Pot tous socialo-communistes toute leur vie. Voilà les antécédents de nos moralistes, les pires individus de l’histoire mondiale !

    • Ouais moi je veux bien mais, de gaulle, Pompidou,Giscard et certains autres n’étaient pas socialo-communistes, pourtant ils ont œuvré(et certain(s) continue(nt) dans la même lignée , doit-on les rajouter à votre liste mais avec une mention « spécifique » ???

      • De Gaulle pas communiste ? C’est une blague j’espère, il a fait le putsh de SA 5 éme république à lui, avec ses amis et complices communistes.

        Puisque légalement parlant, il s’agissait bien d’un putsh qui a perpétré une fois sorti de sa planque, être planqué c’était sa plus grande spécialité.
        L’histoire ça s’apprend, mais certainement avec la propagande de l’éducation nationale. Il existe des auteurs sérieux pour cela. 😉

        Pompidou-Giscard pas de gauche ? Vous devriez étudier les mémoires de Giscard vous seriez surpris, très surpris de ce qu’il a fait, pour qui et pourquoi.
        N’oubliez jamais que la loi du 3 janvier 1973 et la construction de l’eurodictature, nous les devons en bonne partie à ces traites.

        S’ils sont « de droite », le débile P.Poutou est lui-aussi de droite ! sic

    • 1/ Je ne suis pas de gauche, je suis pour la peine de mort de certains criminels, la déchéance de nationalité des terroristes. Mais je souhaite pour les enfants qu’ils soient désirés et qu’ils aient le droit élémentaire de connaître et si possible d’avoir leur père et leur mère . Je ne veux pas que des femmes désespérées se retrouvant enceintes sans l’avoir souhaité -ça peut arriver à des gens bien – prennent le risque de mourir comme tant d’entre elles sont mortes. Donc, je suis d’accord avec la loi Veil mais telle que définie au départ, avec des réserves mais pas du tout d’accord avec la GPA pour les homosexuels et je souhaite que la GPA pour les couples hétéros ne fasse pas l’objet d’un commerce.

    • 2/ Puisque certains le précisent, j’ai grandi dans une famille normale avec mon père, ma mère, ma fratrie . Pour rien au monde je n’aurais voulu vivre avec des pseudos parents du même sexe sans connaître les vrais !

  31. je vous le dis franchement, il y a des cas ( mais je ne vous apprends rien!) où l’enfant ne naît pas de l’amour, n’a pas été conçu dans l’amour entre un homme et une femme ni pour lui même. Mes deux parents, l’une est inmontrable, l’autre est inconnu. J’aurais mille fois mieux aimé être adoptée, vendue, achetée. J’aurais eu une chance d’être aimée. Il y a des fois où les liens du « sang » ne signifient rien. Je me considère comme étant sans racin mais j’ai des fruits aussi malgré ce cas particulier je ne suis ni pour le droit à l’enfant ( au chihuahua??) ni pour la gpa. C’est du business, y’aura des bébés haut de gamme et des 1er prix, des soldes, des cartes de fidélité??

    • Il y a autant de cas que d’individus et on ne peut pas choisir ses parents, ce serait trop simple. Reste qu’en principe, c’est bien dans l’amour – au minimum charnel – qu’on devrait concevoir un enfant, comme cela se pratique depuis la nuit des temps. Il y a bien sûr des gens qui se fichent de savoir d’où ils viennent mais est-ce que ce sera le cas pour leurs propres enfants ? Mon article parle bien de lignée et du droit d’en avoir une, même si l’un des maillons est indifférent à la question ou choisit de ne pas chercher à la connaître.

      • justement, ces histoires de gpa vont mettre un bazar monstre dans un domaine particulièrement complexe, il y a autant de situations différentes, de réactions a ces situations que de situations. Et que deviendront les « surplus »? Comme à la SPA?? Couic?

    • L’enfant a des droits et ils constituent une priorité car il est sans défense face aux adultes, il doit être protégé. Par contre, il n’existe pas de « droit à l’enfant » ! Ceux qui décident de s’accoupler avec une personne de leur propre sexe s’en privent volontairement. La nature l’a voulu ainsi. C’est leur problème, pas celui de la société.

Les commentaires sont fermés.