1

PMA : Macron saigne la volaille orléaniste

Nous autres en Gascogne où se pratique l’aviculture, nous savons que quand la volaille est prête, il faut la saigner et la plumer sans tarder.

Dans un récent discours, le jeune MACRON nous a dit de manière tout à fait cynique qu’il avait vu une opportunité dans la crise des Gilets jaunes. Pour une fois il a dit vrai, et il faut dire que ses conseillers en ingénierie sociale et lui ont parfaitement joué le coup avec la complicité de l’ultragauche remplaciste et mondialiste.

Premier épisode lors de la crise des gilets jaunes

Casse en ville en toute liberté par les Black Blocs et les Antifas sans intervention du pouvoir afin de susciter la peur et la demande d’ordre.
Dévitalisation et pourrissement du mouvement par les militants de l’ultragauche qui en ont chassé les Gilets jaunes authentiques.
Panique chez la volaille orléaniste affolée de voir casser les banques.
Vote massif de la même droite orléaniste pour l’ordre incarné par MACRON ; compensant la perte de son électorat d’origine et lui permettant de se positionner pour un second mandat.

https://ripostelaique.com/la-droite-orleaniste-la-droite-la-plus-con-du-monde.html

Et maintenant la PMA sans opposition crédible

Ça na pas tardé. Conforté par ce résultat, le cynique Macron, qui sait très bien que la majorité de la volaille orléaniste a choisi de préférer ses économies à ses principes, a immédiatement repris sa marche en avant et remis le dossier de la PMA à l’ordre du jour. Promesse de campagne, promesse tenue. Tout de même, certains de la Manif pour tous, parmi les plus vigoureux (il en reste), tentent encore de lutter et de s’opposer. Donc des manifs étaient prévues un peu partout ce samedi ; en Occitanie à Montpellier et à Toulouse. Celle de Montpellier se tiendra, l’appel a été lancé, la Ligue du Midi en sera. Celle de Toulouse n’aura pas lieu, les leaders locaux de la Manif pour tous ont préféré renoncer.

Impossible à Toulouse de protéger la Manif pour tous contre les Gilets jaunes

Telle a été la réponse de la préfecture à ceux qui lui ont bien poliment demandé l’autorisation de manifester intra muros ce samedi.
Or chacun sait qu’il n’y a plus aucun Gilet jaune authentique dans les manifs de centre-ville à Toulouse depuis bien longtemps : seulement les casseurs, l’ultragauche, les Antifas et Black Blocs ; c’est-à-dire la milice du pouvoir que la préfecture laisse agir en toute impunité.
Il aurait donc fallu entendre : « on ne peut pas vous protéger contre nos protégés, ceux qu’on a instrumentalisés pour vous faire bien voter… »
En tous cas les représentants de la Manif pour tous qui ont voté pour l’ordre auraient dû exiger que leur protection soit assurée, leur droit de manifester garanti et justement l’ordre maintenu. Tu as voulu l’ordre, tu as voté pour l’ordre, tu exiges l’ordre, ce n’est pas compliqué.
Et bien non, les leaders locaux ont plié les gaules, trop peur de se faire dérouiller, ce qui peut se comprendre, mais surtout légalisme et soumission face au pouvoir préfectoral et manque total de combativité. Paradoxe des amateurs d’ordre qui se laissent défaire par un pouvoir qui instrumentalise leurs adversaires contre eux. Plus con, tu meurs.

Jeu de rôle et baronnage entre le pouvoir et l’ultragauche

Le pire du pire dans cette affaire, c’est que ce sont encore les gauchos qui viennent au renfort du pouvoir et que celui-ci les instrumentalise pour faire taire l’opposition à la PMA. Décidément, il faut avoir un mental de gallinacée pour voter pour des gens qui vous entubent de la sorte avec la complicité de vos adversaires d’ultragauche. Bref …

Les cocus au balcon

Drôle de cocufiage en effet, ce sont ceux qui ont voté pour l’ordre qui se voient interdits de manifester parce que le pouvoir ne peut pas les protéger contre ceux qui foutent le bordel.

La droite orléaniste a arbitré pour ses petites économies et pour l’ordre, elle aura la PMA, la GPA, le désordre et à la fin elle se fera plumer comme les autres avant eux. Cerise sur le gâteau, elle aura les crépus dans les lits de ses pucelles.

Un grand bravo donc à la droite orléaniste décidément la plus con du monde.

Hommage tout de même à ceux de Montpellier qui sauvent l’honneur en Occitanie.

Martin Moisan

NB : Personnellement, je suis opposé aux évolutions sociétales qui détruisent la société traditionnelle. Je considère néanmoins que le match est définitivement perdu depuis le mariage pour tous et que donc ces combats sont d’arrière-garde. Néanmoins, ponctuellement il aurait fallu faire reculer Macron sur ce coup afin de la fragiliser à nouveau. Le combat est global et il faut s’en prendre à la tête. Malgré ses apparents succès électoraux, Macron est extrêmement fragile, il est largement désavoué par l’opinion et ne représente plus qu’un peu plus de 10 % du corps électoral. Il reste 3 ans pour le virer ou pour faire émerger une solution électorale permettant la fusion des populismes à l’italienne. Si cela doit se faire, ça se fera sans la droite orléaniste. On se trouve donc délestés de ce boulet pour explorer d’autres voies transversales.