Polémiques sur l’Allemagne : halte au feu, Messieurs !

Publié le 9 février 2020 - par - 32 commentaires - 1 481 vues
Share

Ce 6 février 2020, Philippe Arnon nous affirmait péremptoirement : « Il faut mettre l’ Allemagne à genoux, et pour mille ans ! »

https://ripostelaique.com/il-faut-mettre-lallemagne-a-genoux-et-pour-1000-ans.html

Accent militaire de rigueur sur l’air de l’ennemi héréditaire. Posture curieuse pour celui qu’on suppose d’ ordinaire quelque peu antimilitariste.

Il n’en fallait pas davantage pour que s’insurge, deux jours après, Richard Mil : « Ah non, ne mettez pas l’Allemagne à genoux ! »

https://ripostelaique.com/ah-non-ne-mettez-pas-lallemagne-a-genoux.html

Péril en la demeure, le monde a changé au point que ce contributeur d’outre-Quiévrain passe l’éponge sur la Der des Ders et la traversée du Plat pays par les casques à pointe, ignorant même celle des Verts-de-gris qui firent de même vingt ans après… Le voilà antimilitariste pour les Teutons mais belliciste à l’égard de celui qui les vilipendait ainsi deux jours avant et avec quelle énergie au feu nourri !!!

Halte au feu, Messieurs ! Chacun de vous a bien argumenté sa position et tirer à boulets ardents n’emportera point l’avantage et, partant, la victoire.

Sursum corda ! Admettez le match nul. D’autant plus que tous deux faites l’impasse sur l’essentiel du sujet qui vous préoccupe. Certes, vous brûlez d’en découdre et de ferrailler… alors, je vais me dévouer pour vous permettre de rediriger votre courroux à mon encontre par les rappels qui s’imposent.
Revenons quelque temps après la chute de l’Empire romain d’Occident. La Gaule romaine, qui a donné à Rome plusieurs empereurs, se disloque aussi à la suite de l’Empire : après les Champs catalauniques, un champ de ruine et de désolation durant une vingtaine d’années du fait d’un pouvoir plus que lointain, absent.

C’est alors que, durant les dernières décennies de ce Ve siècle où seule l’Église exerce une autorité réelle, non seulement spirituelle mais aussi temporelle, un peuple de la race franque émerge du chaos : les Saliens, qui atteignent une certaine aura assise sur un vaste territoire entre Rhin et Seine pour l’essentiel, même si seulement pour partie : la Francie occidentalis ; leurs cousins les Ripuaires sont implantés sur le Rhin et de part et d’autre d’icelui. Durant deux siècles, ce petit domaine s’accroît régulièrement, y compris du temps des rois fainéants, d’où une révolution du palais avec les Pépinides qui s’emparent, à la fin du VIIIe siècle, du trône et de la couronne, actant la fin des Mérovingiens et le début des Carolingiens. Le plus illustre de ceux-là, Charlemagne, crée de toutes pièces un véritable empire et, à sa mort, ses trois fils, appliquant la loi salique de la dynastie antérieure, se partagent l’Empire en le découpant selon deux axes nord-sud par le traité de Verdun en 843, rédigé en cette langue vernaculaire qui ressemble déjà énormément à la langue française des siècles à venir.

Hélas, à la mort de Lothaire qui a reçu la partie centrale de l’Empire, ses deux frères se la disputent et ce conflit se perpétue jusqu’au XXe siècle. Certes, il est atténué au nord par un vaste enchevêtrement de principautés réunies au Saint-Empire romain germanique et au sud par le royaume d’Arles englobant l’Auvergne et la Provence jusqu’au XVe siècle finissant. Ce modus vivendi n’est qu’un pis-aller tant que les Capétiens, s’étant inspirés des Carolingiens pour leur succéder, s’attachent à former le Pré Carré tandis que les Germaniques sont déjà divisés en plus de 400 États au sein du symbolique Saint-Empire romain germanique, le colosse aux pieds d’argile politiques malgré déjà un rayonnement économique accentué. D’ où la poursuite du conflit multiséculaire sous forme d’escarmouches peu probantes dans l’immédiat.

Cependant, au XVIe siècle, l’instable équilibre européen, qui avait souffert durant la Guerre de Cent Ans avec les menées des Bourguignons d’Empire, connaît deux terribles secousses : sur le plan spirituel, les 95 thèses de Martin Luther à l’origine de la réforme du christianisme et l’élection au trône impérial du très catholique Charles Ier d’Espagne, ajoutant deux nouvelles lignes de fracture. Les affrontements ont pour théâtre l’Italie, elle-même divisée en de multiples États depuis un millier d’années au XVe siècle et dans la moitié nord de l’ancien domaine de Lothaire au XVIIe siècle. Le voyageur de l’époque, le long du couloir rhodanien, devait se situer selon la rive où il se trouvait : Destra, rieumes… senestra, emperi.

À quelques exceptions près comme le Dauphiné devenu Rieumes à la mort d’Humbert III au XVe siècle. Au XVIIIe siècle, les Bourbons, qui ont tiré leur épingle du jeu au XVIIe siècle, poursuivent leur stratégie en faisant évoluer les mouvances… des principautés d’empire pour les faire tomber dans l’escarcelle du royaume. Ainsi de la Lorraine se fixant dans la mouvance française sous Louis XV à la suite du mariage avec Marie Leszczynska et finalement de la Savoie rejoignant la mouvance française sous Louis XVI, à la suite des mariages de ses deux frères Provence, Monsieur, et Artois. Grâce à cette remarquable stratégie diplomatique, les Bourbons agrandissent la France tout en maintenant le Saint-Empire romain germanique divisé en plus de 400 États, ainsi réduit à la nanitude politique.

Hélas, la France devenue depuis un siècle la première puissance occidentale, voire plus, est menacée par les menées de la perfide Albion en ce XVIIIe siècle ainsi que rappelé sur « Du début du déclin français » à la source du crime par la secte noire maçonnique satanique interposée et sa – fort peu – glorieuse révolution de 1789.

https://ripostelaique.com/du-debut-du-declin-francais-a-la-source-du-crime.html

En moins d’un quart de siècle, la France perd alors son statut de première puissance en même temps que des générations entières sacrifiées dans l’avatar impérial, fausse barbe de la République, qui réussit l’exploit d’engager la réunion des États allemands qui ne sont plus que 40 en 1815 au lieu de plus de 400 en 1789. Les Allemands en rêvaient depuis des siècles, la république les exauce !!! Et la descente aux enfers continue durant le XIXe siècle : la République consacre ainsi l’unité allemande et l’empire prusso-allemand dans la galerie des Glaces du château de Versailles en 1871 : la haute trahison est consommée et le chancelier Otto von Bismarck favorise toujours la République qui affaiblit chaque jour davantage la France, afin d’avoir la maîtrise totale de l’Europe contre l’Angleterre qui avait favorisé la révolution et la république avec le même objectif d’affaiblissement de la France. Il ne restait plus à la République que de faire deux guerres à l’Allemagne au XXe siècle au profit de l’Angleterre : l’Entente cordiale fut un jeu de dupes !!! Et la malfaisance de la République est toujours en marche au XXIe siècle !

Il n’est donc point possible de blâmer ni l’Angleterre, ni l’Allemagne d’avoir su manœuvrer au mieux de leurs intérêts respectifs : c’ est la Révolution et la République qui ont porté atteinte à la France et aux Français depuis plus de deux siècles et encore aujourd’hui. La République a créé les problèmes et ne les résoudra pas ; elle les aggravera sans cesse. C’est pourquoi la République importe massivement les racailles afro-arabo-mahométanes aux frais des Français afin de les remplacer, toujours aux frais des Français, et à seule fin de ruiner la France et de la détruire ainsi que de réduire les Français en esclavage.

La seule réaction salvatrice est donc de détruire la République et de remettre la France à sa place de royaume du Fils aîné de l’Église avec le roi légitime sur le trône et sous la couronne, en sa qualité de lieutenant de Dieu en France. De plus en plus lucides, les Français le soutiennent massivement alors qu’ils soutiennent la République comme la corde soutient le pendu. Alors la croisade de reconquête sera possible et victorieuse.

Qui plus est, il sera alors possible d’entretenir d’excellentes relations sur des bases saines avec l’Angleterre qui bénéficie actuellement d’un excellent Premier ministre en Boris Johnson et avec l’Allemagne dès lors que l’Allemagne se sera débarrassée de l’actuelle chancelière mondialiste.

Fernand CORTES de CONQUILLA
Cercle Légitimiste de France
fcdc@bbox.fr
8 février 2020

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Michel Janvresse

IL faut bien être conscient que l’Allemagne sans la France et vice versa est un non sens économique.
Nos économies sont interdépendantes. Si l’une s’écroule l’autre perd automatiquement des débouchés.

Bonapartiste, je n’ai rien contre les Rois et cette France qu’ils nous ont légués au fil des siècles! Bonapartiste, vous m’excuserez de penser que Napoléon fût le pacificateur d’une France au proie à la folie « républicaine » et à sa terreur! Passer Napoléon et son génie administratif et militaire pour en faire le responsable de l’union allemande sans tenir compte de l’écrasement de la Prusse, et tout de même pas sérieux! Le jeune héritier de la couronne Impériale est par trop discret et il devrait défendre les acquis des Empereurs Napoléon 1er et III qui ont su redorer le blason de la France ! Malheureusement, les trahisons des républicains ont fini par détruire cette France que nous aimons! Les Républiques sont des pelles qui servent à enterrer notre beau pays! Vive l’Empereur.

Richard Mil

Cher Gérard, il est intéressant de percevoir le déclin et la chute de la monarchie française d’un point de vue économiste. À la fin du 18ème siècle, la composante haute-bourgeoise, commerçante et préindustrielle du Tiers-État a un objectif : rattraper coûte que coûte une Angleterre qui la surclasse en matière industrielle. Les structures monarchique et cléricale lui paraissant un bras de levier insuffisant, ce Tiers-État éduqué et combattif tentera la création d’une gouvernance parlementaire à l’image de celle de Londres, la monarchie étant accusée d’immobilisme, de force centrifuge. Peut-on réellement parler de « trahison » envers la France alors que celle-ci accusa alors un tel retard face à la sidérurgie anglaise ? Désolé je n’ai que 800 caractères pour m’exprimer au sujet de l’an 1800.

FCC Cercle Légitimiste de France

Cher Monsieur Gérard BRAZON, vous avez une analyse que je partage notamment sur le fait que Napoléon Bonaparte a déclaré que la révolution était terminé ce qui procédait d’ une bonne intention… même si dans les faits il l’ a poursuivie (drapeau, non restauration, affaires étrangères…). Hélas, les plus de 400 états allemands de 1789 n’ étaient plus que 40 en 1815 et la Prusse était déjà en orbite: à son apogée en 1871 à Versailles même. Dans les domaines administratif et juridique, les codifications sont en fait une reprise des multiples ordonnances de Colbert et il faut reconnaître qu’ il a poursuivi la réorganisation administrative initiée par Louis XVI. Hélas, en 1815, la France est exsangue et a cédé l’ hyperpuissance depuis plus de 20 ans à l’ Angleterre; qui plus est, elle ne…

FCC Cercle Légitimiste de France

… rattrapera pas le retard accumulé depuis la foin du XVIIe siècle. Napoléon III, descendant de Louis Bonaparte, était bien plus apte à l’ exercice du pouvoir notamment en économie; cependant, sur le plan militaire, excepté la Crimée et Sébastopol ainsi que l’ expédition en extrême-orient qui sont des succès, il a toujours été en échec. Pour ce qui est de Jean-Christophe-Napoléon-Jérôme Bonaparte, il descend en effet de Jérôme Bonaparte, le fait est qu’ il n’ est guère soutenu par les Français et qu’ il manque cruellement de troupes. Notez bien que le CLF entretient malgré tout d’ excellentes relations avec les courants bonapartiste et napoléonien.

Richard Mil

Comme vous y allez, Monsieur F. Cortes de Conquilla ! Je ne suis pas royaliste mais si seule la Royauté permet de sauver la France face à un ennemi intérieur inconnu il y a encore un demi-siècle, je reverrai ma position de républicain jusqu’à la moelle. Je n’ai d’animosité particulière ni envers Philippe Arnon ni Jonathan mais, grand amateur de culture allemande contemporaine, il y a des pilules difficiles à avaler. Pour des raisons professionnelles, j’ai la chance de dialoguer chaque jour avec des Allemands et franchement, ils sont épatants quoique moins volubiles que les Français. Vu sa densité, je relirai ce soir votre article à tête reposée. Certains articles se lisent en diagonale, d’autres méritent réflexion.

FCC Cercle Légitimiste de France

En effet, je n’ ai jamais pensé que vous étiez royaliste cher Monsieur Ricard MIL et votre argumentation en faveur de l(‘ Allemagne est aussi recevable que celle de Monsieur Philippe ARNON en défaveur de l’ Allemagne. Au demeurant, l’ Allemagne et l’ Angleterre ne cherchent guère à cultiver la solidarité avec la France mais à en tirer profit; certes, la reine Elisabeth la IIe est plutôt francophile car elle sait ce qu’ elle doit à la France depuis mille ans et la langue française est toujours celle officielle de la Cour d’ Angleterre et de l’ aristocratie anglaise. Boris JOHNSON est un excellent premier ministre avec une tendance francophile et l’ avenir sera meilleur; avec l’ Allemagne, il y aurait beaucoup à faire ensemble mais les conditions sont encore loin d’ être réunies… Merkel 0.

Olivia

Pour une restauration de la monarchie en France, ainsi que je l’ai déjà exprimé, hélas, l’argument récurrent opposé à un retour de la royauté c’est que, contrairement à une élection républicaine, le monarque est sur son trône et l’on ne peut l’en chasser – et horreur – son fils lui succède même s’il se trouve indigne de gouverner… Ceux qui s’abritent derrière ce repoussoir ne se rendent pas compte qu’ils ont voté de décennies en décennies pour des incapables et que quinquennats après septennats ont conduit la France à la perdition. Apparemment, on « démissionne » moins facilement un républicain de l’Eysée qu’un roi de Versailles !

FCC Cercle Légitimiste de France

Merci pour vos deux pots Olivia. Entièrement d’ accord avec votre analyse: les républicains sont en effet hostiles à tout ce qui est bon pour la France et les Français.

Olivia

Merci, M. de Conquilla, de mettre votre érudition au service des lecteurs de RL ! Votre mise au point était nécessaire. En ce qui me concerne, elle n’a fait que conforter ma conviction : que l’ennemi n’est fort que des faiblesses de son adversaire, en l’occurrence la République…

La_Soupape

La République n’est que ce qu’on en fait chère Olivia et comme tu dis, elle, ou du moins ceux qui se l’accaparent, nous laissent un peu croire qu’on peut décider de notre destin mais c’est des conneries, on décide de rien du tout et c’est certainement pas ce bout de pq appelé bulletin de vote qu’on glisse dans l’ur(i)ne quand on a encore la faiblesse de croire que ça sert à quelque chose.

Faut être bien naïf pour espérer changer quoi que ce soit avec un bout de papelard pourri, bien naïf pour croire en un avenir meilleur alors que si l’enfer existe, on est en plein dedans et l’autre ouvre le gaz à donf pour nous cramer du mieux possible !!!

BP lecture

Remarquable résumé par un auteur vraiment érudit, denrée rare. Et bien sûr, la France a vocation à retrouver son Roi et se mettre enfin sous la bannière du Sacré-cœur comme demandé à Louis XIV et pour la dernière fois à Notre Dame de la Salette en 1846. Faute de l’avoir fait…Nous avons subi la révolution F-M et les guerres perdues jusqu’à ce jour. S’il y a eu des retournements miraculeux c’est grâce à la fin urgente de la construction du Sacré-cœur de Montmartre en 1917, à Charles De Gaulle et la Croix de Lorraine. Oui la France est la Fille Aînée de l’Église.

FCC Cercle Légitimiste de France

Merci pour vos aimables compliments mais ne me jetez point trop de fleurs pour cet articles rédigé sur le vif et bien trop vite et en le limitant à moins de 10000 espaces et caractères comme exigé par Rl. OUI pour votre rappel de la nécessité de cette consécration; non, la France n’ est pas la Fille aînée de l’ Eglise (c’ est la Hongrie quelque temps avant le sacre de Clovis) mais la France est le royaume du Fils aîné de l’ Eglise: Jean-Paul II avait fait un mix certes diplomatique mais historiquement faux.

Marc Larapède

Une leçon d’Histoire différente de celle que l’on m’a enseignée à l’école de la République. Peu importe, c’est toujours bon à apprendre. La réconciliation avec l’Allemagne ne me parait pas souhaitable Le retour à la royauté ne me gêne pas pourvu qu’il redonne son lustre et sa prospérité à la France. Merci Fernand.

FCC Cercle Légitimiste de France

Merci pour votre post Marc: en effet c’ est l’ intérêt et l’ objectif de la restauration de la royauté légitime. Henri V, le duc de Bordeaux et Comte de Chambord est décédé en 1883 d’ où la successions par la Maison de Bourbon d’ Anjou carliste jusqu’ en 1936 et la succession actuelle depuis.
Merci à Pamela pour sa fidélité.

FCC Cercle Légitimiste de France

Je remercie Le Blob, Platipus et Patphil pour leur soutien. Hélas, alors que les allemands n’ étaient pas un danger du temps de la royauté légitime qui les maintenait en plus de 400 états, la république les a sans cesse davantage réunis comme rappelé jusqu’ à leur offrir la Galerie des Glaces de Versailles pour y célébrer leur empire (le IIe Reich!) certainement pour tenter d’ humilier nos rois. Oui, Hippo35, vous avez raison en ce qui concerne les signataires de ce traité. Noter que la loi salique ouvrant la succession aux mâles a été complétée par le principe de primogéniture afin d’ éviter ces conflits fratricides.
Que cela vous plaise ou non Jirel, les Français sont bien plus lucides que ce que vous pensez et que ce que les merdias le suggèrent: ils savent distinguer le bon grain…

FCC Cercle Légitimiste de France

… de l’ ivraie et peu lèveront le petit doigt pour accorder la grâce à la république le moment venu. Et c’ est encore plus vrai pour les jeunes générations qui doivent combattre désormais le mahométanisme au quotidien introduit dans le Pré Carré par la république. Delenda est republica!

Pamela

Vive le Roi , vive SM Louis XX !

Marc Larapède

Ou Henri V pré vu par Nostradamus.

jirel

 » les Français le soutiennent massivement  » ? MDR

Jonathan

Exposé exact historiquement, mais erroné quant à sa conclusion.

Les causes profondes des « mauvaises relations » (c’est-à-dire de l’adversité chronique que la France a dû subir au long des siècles de la part de l’Angleterre et de l’Allemagne) ne sont pas à rechercher du côté de la république. La république n’a pas arrangé les choses et surtout a précipité le déclin français, mais on voit que les problèmes avaient commencé bien avant son instauration.

De sorte que sa suppression et un retour à la monarchie – quelque désirable et nécessaire qu’il soit par ailleurs – n’empêcherait pas l »Angleterre et l’Allemagne de rester ce qu’ils ont toujours été envers la France : deux pays malveillants, toujours disposés à se développer à notre détriment.

Mais les Français aiment bien se faire mettre.

FCC Cercle Légitimiste de France

En fait, nous disons la même chose, cher Jonathan, car je suis bien remonté jusqu’ au milieu du Ve siècle pour en évoquer la lointaine origine. Donc, il est exact que la cause de ces affrontements multiséculaires n’ est pas due à la république; au demeurant, la France est liée tant avec l’ Allemagne par les Francs qu’ avec l’ Angleterre avec les Normands alors qu’ Angleterre et Allemagne sont liées par les Saxons et les mauvaises langues diront par les Orange Nassau qui sont Français pour l’ essentiel. D’ où la difficulté pour la France de prendre en compte cette malveillance de ces deux ensembles. Par contre, la république est bien celle qui a pris le parti de l’ étranger dès 1792 et ce par six invasions étrangères depuis jusqu’ à ce jour dont quatre au profit des Allemands…

Hippo35

Le traité de Verdun en 843 se fait entre les fils de Louis le Pieux lui-même fils de Charlemagne.

patphil

les allemands ne changent pas, eux!
on les a vu à l’oeuvre contre la serbie (guerre civile de yougoslavie) puis contre la grèce ((crise financière) deux pays qui ont donné du fil à retordre à l’allemagne nazie
on a vu les allemands d’aujourd’hui, soutenir la croatie puis l’ukraine, deux états qui ont donné des bataillons de soldats et de kapos à l’armée de hitler

La_Soupape

C’est un beau cours d’histoire mais la conclusion me paraît un peu capillo-tractée pass’que jusqu’à preuve du contraire, on a encore le droit de ne pas croire en dieu et de douter qu’un « roi » qui serait bombardé chef pourrait mettre fin à ce boxon.

J’ai un peu de mal à comprendre comment vous pouvez combattre cette idéologie néfaste qu’on nous impose en voulant la remplacer par une autre, certe infiniment plus pacifique mais basée aussi sur des croyances jamais prouvées, en nous affirmant qu’un roi pieux sans pouvoir serait LA solution à nos malheurs alors que n’importe quel abruti sait parfaitement que 80 % du bordel sur cette planète a pour cause les religions et les 20 % restants, la cupidité des états les plus puissants.

Bon notez que je suis qu’un abruti, mais j’le sais !!!

Jonathan

Vous n’êtes pas un abruti mais vous n’avez pas saisi le propos de M. Cortes de la Conquilla, qui est la réhabilitation de la monarchie telle que nous l’avons connue en France avant la révolution :
– une monarchie dans laquelle le Roi gouverne,
– ce Roi étant de droit divin car établi avec l’aval de Dieu.
Ce Roi n’a qu’une politique, conforme à la religion chrétienne (donc pas l’islam, mais pas non plus la laïcité, nouvelle religion de la France) et qu’un seul but : l’intérêt de la France et des Français.
Mais bien-sûr, il faut croire en Dieu et en le christianisme, qui est la clé de tout alors que le roi n’est que son ministre.
Et il faut surtout faire la différence entre le christianisme et « la religion », et cesser d’abaisser le premier au niveau de la seconde.

La_Soupape

Formidable et merci pour l’explication de texte.

Le hic précisément, c’est que je crois pas en dieu, je respecte le fait que certains y croient, c’est leur droit (j’allais dire leur problème), j’admire la beauté des édifices religieux chrétiens mais j’ai pas du tout envie de vos salades et je suis absolument pas formaté par la République mais je suis certain que c’est pas le pire des systèmes.
Le monde est totalement pourri de partout et vous, les gens z’intelligents venez me parler d’un dieu que personne n’a jamais vu ?!! Mais c’est des contes pour enfants vos histoires les gars mais moi j’suis plus un môme !
« Que la volonté de dieu soit faite »
C’est quoi la volonté de dieu ? De détruire, de torturer, d’humilier ?
Pourtant c’est le quotidien ça les gars mais moi j’aime pas les humains

La_Soupape

donc je ne peux être qu’une âme égarée selon vos critères.
I
Ben j’suis pas perdu où que je sois pourtant !

La vie ne fait de cadeau à pas grand monde, je suis comme les autres mais à la différence près que j’attends strictement rien des hommes, ils sont tous faux, cupides, méchants, ne pensent qu’à leurs petites gueules et se foutent totalement du reste. Ils bandent devant 11 connards qui tapent dans une baballe et mouillent à l’idée d’aller se faire mettre chez les macaques à dubai, ben pas moi désolé.

Jaime pas le vent et pour moi, les religions c’est du vent !

Le regard d’un chien sorti de chez des ordures à 2 pattes me suffit largement et il est sincère ce regard, pas comme le merci du connard que je viens de dépanner passque sa pouf à balancé une cravate à cul dans les chiottes !

FCC Cercle Légitimiste de France

Je doute fort que vous soyiez abruti mais je suis persuadé que vous êtes conditionné, formaté par la république et que vous n’ avez aucune solution pour en finir avec l’ abjection qu’ est le mahométanisme. Par ailleurs, Jonathan vous a répondu sur le fond aussi bien que je l’ eusse fait.
Comme il l’ a conclu dans son dernier post, les Français aiment bien se faire mettre… par la république qui en abuse au point de les trahir sans cesse et de les remplacer à terme si ce n’ est de les réduire en esclavage.
Fernand CORTES de CONQUILLA CLF fcdc@bbox.fr Tél.: 06 04 08 46 36

Marc Larapède

J’ai bien aimé le capillo-tracté.

platipus

Merci pour ce magnifique rappel à notre Histoire; « Les Français soutiennent
massivement la République comme la corde soutient le pendu », hélas! De manière indicible, un certain nombre espèrent ce que vous dîtes mais nous sommes encore dans la peur et l’anomie. L’élément majeur, c’est que jamais nos rois (d’alors) n’auraient décidé de génocider leur propre peuple, ni de vouloir son extinction totale! (….ni de l’avilir dans ce but .)

Le Blob

Il faut virer la gueuse des frère trois points, et vite !