Policière blessée près de Nantes : l’assassin se rend sur les lieux du crime

Publié le 29 mai 2021 - par - 9 commentaires - 813 vues
Traduire la page en :

« L’assassin revient toujours sur les lieux du crime », dit-on. Pour effacer les traces de son forfait…

Cette affirmation est confirmée par les hauts responsables français.
Les Présidents, leurs Premiers ministres, leurs ministres de l’Intérieur et de la Justice, qui ont sur les mains le sang des victimes de la barbarie islamique, se sont toujours rendus spontanément sur les lieux du crime. Pour exhiber fièrement, devant la populace, leurs mains ensanglantées…

Le dernier en date est le ministre de l’Intérieur, Gérald Moussa Darmanin, qui s’est rendu hier vendredi à La Chapelle-sur-Erdre où une policière a été grièvement blessée au couteau dans les locaux de la police municipale locale par un musulman dit « radicalisé ».
Il y a juste un mois, le 29 avril, Emmanuel Macron et son épouse s’étaient rendus « à titre privé » aux obsèques de Stéphanie Monfermé, une agente administrative de l’hôtel de police de Rambouillet, âgée de 49 ans, qui a été tuée, le 23 avril, par un Tunisien, Jamel Gorchene, 36 ans. Juste après la prière du vendredi…

Puis, c’est le Premier ministre, Castex, qui viendra, par la suite, pour présider officiellement l’« hommage national ».
Jean Castex semble s’être spécialisé dans ce genre d’exercice. C’est un « Premier ministre chargé des funérailles des policiers et des gendarmes abattus par la racaille islamique ». Il n’a pas d’autres fonctions.

Nos honorables dirigeants n’auront pas de répit après cette cérémonie à Rambouillet. Ils devront encore se déplacer, le 11 mai, à Avignon pour une cérémonie similaire d’hommage au brigadier Éric Masson, tué, six jours plus tôt, par un dealer nommé Ilias (19 ans) avec la complicité de celui qui ne peut être qu’un compatriote à lui, Ayoub (20 ans).
La troupe gouvernementale qui s’est déplacée pour cette cérémonie comprenait l’ineffable Premier ministre ainsi que les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti.

Les pauvres, ils doivent être esquintés par la répétition de ces cérémonies, d’autant qu’ils ont eu, en 2020, une année harassante avec des cérémonies organisées en l’honneur de onze policiers et gendarmes « morts dans l’exercice de leurs fonctions ».
Ils doivent cependant remercier le Ciel qu’il n’y ait pas eu plus de cérémonies, vu qu’on recense plus de 20 agressions de policiers par jour, ainsi que l’assure Darmanin lui-même.

Nos ministres, « rodés » pour les cérémonies funèbres, doivent certainement être récompensés pour ces efforts patriotiques et leur « dérangement » par une prime de déplacement.
Ce sont de belles cérémonies, avec la remise de « cadeaux » aux défunts. Des cadeaux, à titre posthume, sous forme de gadgets appelés « Légion d’honneur ».

Des cadeaux comme pour chercher à effacer les traces du crime, ainsi que le font les assassins au moment de l’accomplissement du forfait, ou par après en revenant sur les lieux du crime…
Mais les plus belles cérémonies sont celles présidées par les chefs d’État. François Hollande, par exemple, adorait commander des cérémonies après les massacres de masse. Il invitait même des chefs d’État, dont surtout des corrompus, auxquels il offrait un barbecue bien arrosé après la cérémonie.
Hollande a été comblé durant son mandat…
Il déléguait à son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, le soin de présider les petites et insignifiantes cérémonies pour un ou deux morts. Cazeneuve ne l’a pas déçu. C’était un pro. Il arrivait à soutirer à ses yeux, de gré ou de force, de malheureuses petites larmes qu’il recueillait dans un mouchoir blanc bien visible des caméras.

Avant Hollande, Nicolas Sarkozy n’a pas été lésé non plus. Il a présidé aussi bon nombre de cérémonies magnifiquement relayées par les médias français.

Quant à Macron, il préfère, lui, les cérémonies plus grandioses organisées hors de France, comme en Algérie et, tout récemment, au Rwanda, des pays auxquels il a remis des « cadeaux » sous forme d’excuses et de demandes de pardon. Au nom du peuple français…

Certes, ce ne sont pas nos braves gouvernants qui ont planté des couteaux ou envoyé des balles dans les corps des policiers français, mais par leur aveuglement, leur soutien et leur sympathie envers les assassins, ils ont du sang sur les mains. Ils sont tous des criminels.
Celui qui n’arrête pas le bras de l’assassin, alors qu’il en a le pouvoir, est aussi un assassin.
Par leur soumission à l’islam, nos dirigeants sont bien des assassins.
La policière blessée était entre la vie et la mort lors de son transport à l’hôpital, mais il semble qu’elle va s’en sortir. On le lui souhaite de tout cœur.
Ce ne sera pas le cas de la France qui est aussi entre la vie et la mort.
La France semble plutôt pencher vers la mort.

Messin’Issa

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Chtimi 59

Un véritable mannequin, le soudarnain, le mouss-à la crème d’assassin. Je lui prédis une future carrière chez LVMH, pour promouvoir les produits maison: parfums, vêtements haute couture, cercueils en chêne d’Amérique, champagne pour honorer la mémoire des disparus, etc …..

Archange

A quand va-t-on mettre dehors tous ces déchets ?Messieurs les généraux ,c’est à vous d’agir sans faire du gna gna gna .

Robert Jordan

comédia del arte !

Decu de tout

La france est gouvernée par une bande d’incapables il serait temps que les francais se réveillent et renvoie ces gameleurs bon a rien.

Joël

Il arrivait à soutirer à ses yeux, de gré ou de force, de malheureuses petites larmes

Très facile, une tranche d’oignon dans le mouchoir et hop, je pleure.

Hyppo

Si cela devait arriver a l’un de mes proches, aucun des ces PUTOIS ne serait admis a venir faire la pleureuse.

patphil

moralité : les gaulois devraient aller voter pour virer ces bobos du pouvoir
les catalans nous ont bien rendu valls en ne s’abstenant pas

Decu de tout

Nous devons le renvoyer dans son pays d’origine ce gameleur incapable il vaut pas plus que les migrants actuels.

Mossad

La France penche vers la mort ?
Non. Elle est deja en etat de mort cerebrale. Les francais ne reagissent plus, on leur dit de porter une museliere, de servir de rats de laboratoire, ils s’executent, etat vegetatif definitif ?

Lire Aussi