Policiers tués ou blessés, citoyens agressés : la peur s'installe en France !

Encore une semaine comme les autres :

– Un policier tué à la Kalachnikov à Vitrolles
– Deux morts dans deux autres fusillades à Marseille
– Un ado tué dans un règlement de comptes à St Ouen
– Un buraliste sauvagement agressé et grièvement blessé à Lyon.
– Un policier blessé à Dijon en intervenant sur un cambriolage.
– Des policiers agressés et blessés lors du contrôle d’une femme en niqab.
– Deux gendarmes frappés à coups de barres de fer par des voleurs de carburant dans le Var.

Jamais la lâcheté du gouvernement et ses échecs en série n’auront été aussi flagrants.
La France est devenue la paradis des voyous qui sont au dessus des lois et l’enfer des policiers qui ont perdu toute autorité.
La politique sécuritaire du gouvernement se limite à diminuer les effectifs de police-gendarmerie et à manipuler les statistiques.
Car si la délinquance générale, ce fourre tout bien commode pour mieux tromper l’opinion, a diminué de 16,2% depuis 2002, la violence contre les personnes, celle qui génère la peur des citoyens, a augmenté de 16% sur la période et même de 90% depuis 1996. Un quasi doublement en quinze ans.
C’est ainsi que 56% des Français pensent qu’on est en sécurité nulle part. Ils étaient 40% à le penser en 2006 !
L’échec de la politique sécuritaire du gouvernement est à l’image de son bilan : à 180° des promesses de 2007. La rupture avec tout ce qui a échoué depuis 20 ans, on l’attend encore !
La gauche n’aurait pas fait mieux certes, mais ce n’est pas une excuse. Nicolas Sarkozy a trompé son électorat et s’est définitivement discrédité.
Jacques Guillemain

image_pdf
0
0