Politique familiale : Hollande met en danger l’avenir de la Nation

Publié le 1 octobre 2014 - par - 1 686 vues
Share

CouvertureLa politique de François Hollande devient chaque jour plus dangereuse, mettant en péril l’avenir de la nation avec des mesures irresponsables prises dans la précipitation par un gouvernement aux abois. Car ce dernier ne fait que parer au plus pressé sans évaluer les conséquences de ses décisions particulièrement funestes à long terme.

C’est ainsi que les nouvelles coupes dans le budget familles vont priver la France de son principal atout vis à vis de ses partenaires européens, à savoir une natalité que tous nous envient, en particulier la riche Allemagne, appelée irrémédiablement à décliner faute de main d’œuvre qualifiée. Ce coup fatal porté au budget des familles après avoir imposé de façon brutale le mariage pour tous, véritable coup bas porté à la cellule familiale qui reste le socle d’une nation, aura de graves conséquences pour l’avenir du pays.

Actuellement, l’apport de l’immigration ajouté aux naissances d’origine immigrée est largement supérieur au solde des naissances chez les Françaises de souche, lequel représente 160000 naissances alors que la population augmente de 400000 personnes en moyenne chaque année. Décourager la natalité française c’est donc lancer un nouvel appel à l’immigration alors qu’un véritable changement de population est déjà en marche, malgré l’échec flagrant de l’intégration comme en témoigne l’actualité quotidienne. Car de quelle immigration s’agit-il ? Pas des diplômés venus des quatre coins du monde pour s’intégrer dans une économie moderne et performante, mais d’une immigration de déshérités sans la moindre qualification, qui va gonfler le flot des assistés et coûte beaucoup plus cher en social que sa contribution au PIB. Ceux qui nient cette réalité et prétendent encore que l’immigration est une richesse pour la France, devraient nous expliquer pourquoi la pauvreté ne cesse d’augmenter chaque année avec 8,5 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.

On voit mal comment l’arrivée massive de pauvres, venus du continent africain pour la plupart, pourrait enrichir un pays sans croissance et déjà ruiné. Et on se demande aussi, puisque nos immigrés sont source de richesse, pourquoi l’Afrique est si pauvre malgré ses colossales richesses minières et reste à la traîne du progrès mondial depuis cinquante ans ! Bref, si les immigrés sont un électorat potentiel pour une gauche orpheline de son électorat ouvrier, ils ne sont certainement pas une source d’enrichissement pour la France.

Il est d’ailleurs consternant de voir qu’en cinq ans de crise, au cours desquels tous les ténors de la politique et tous les experts en économie nous ont expliqué le pourquoi et le comment de nos déboires, pas un seul, absolument pas un seul d’entre eux, n’a eu le courage d’évoquer le coût démentiel d’une immigration de pauvres pour les finances du pays. Si le pouvoir d’achat des Français diminue d’année en année, c’est tout simplement parce que la croissance est nulle et que la population d’assistés augmente. Pas besoin d’être un prix Nobel d’économie pour comprendre ça. A quand le véritable bilan économique de l’immigration, sans tabou ni mensonges ? Car n’en déplaise aux grands prêtres du politiquement correct et à l’heure où le gouvernement fait les fonds de tiroir, c’est bien là que se trouve le plus grand gisement d’économies potentielles.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.