Pologne : le Covid vide le PiS de sa substance

Mai 2020 • Tout de noir vêtu, le Président Andrzej Duda. Maudit virus jaune !

Le Covid-19 secoue politiquement tout autant la Pologne que la France. Le premier tour des présidentielles polonaises devait se tenir le 10 mai 2020, 80 ans jour pour jour après l’agression nazie sur la France. Mais là-bas, rien ne se passa comme prévu…

Comptant surfer sur la popularité raisonnable d’Andrzej Duda, le PiS – droite catho-nationaliste et vecteur de cléricalisation anachronique – aura tout fait pour maintenir le scrutin de vote par correspondance mais fit marche arrière 72 heures avant la date fatidique.

L’entêtement du PiS céda finalement pour trois raisons : avis négatif de la Cour Suprême au sujet du mode de scrutin discriminatoire aux tendances frauduleuses (même Trump le tweete : Il n’y a pas moyen que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux, mai 2020), nettes réserves de la part du personnel médical et surtout sondages où il apparut que 80 % des Polonais étaient opposés à la tenue du scrutin confiné.

Même en démocratie semi-autoritaire on ne peut tout se permettre et il est bien imprudent de négliger la vox populi quand on flatte son ego du matin au soir via les chaînes autrefois publiques.

Et que de gaspillage budgétaire en ces temps de crise sanitaire ! La Poste polonaise dépensa des millions d’euros en frais de préparation d’élections par correspondance alors que les hôpitaux imploraient de l’aide financière immédiate. Une nouvelle gaffe de nos héros souverainistes qui risque de leur coûter très cher…

Les mineurs de fond – ils sont plus de 80 000 en Pologne – ne furent pas épargnés. Certains ne reçurent qu’un masque par jour alors que chaleur, poussière et transpiration nécessitent leur remplacement toutes les heures ! Les remontées de galeries se firent traditionnellement, par cages surpeuplées. Résultat des courses ? Des mines à forte charge virale et de nombreux mineurs en quarantaine.

Un houilleur polonais, c’est tout sauf un rigolo. C’est même un Gilet jaune au carré lorsqu’il se sent abandonné par l’État. Dans quelques semaines, c’est lui qui s’occupera du gouvernement de fond PiS.

Silésie, mai 2020

Les forces en présence en présidentielles

Andrzej Duda, 48 ans, Président sortant candidat à sa réélection, PiS
Rafal Trzaskowski, 48 ans, maire de Varsovie, PO
Szymon Holownia, 43 ans, catholique sans parti
Wladyslaw Kosiniak-Kamysz, 38 ans, parti paysan PSL
Krzysztof Bosak, 38 ans, Konfederacja
Robert Biedron, 44 ans, Lewica ou Gauche

Le premier tour des élections devrait se tenir le dimanche 28 juin 2020 en régime mixte urne-correspondance voire être reporté après la saison estivale. Notez la moyenne d’âge peu élevée des candidats.

En Pologne, environ 10 % de l’électorat est de gauche et les Verts sont considérés comme des clowns en Pampers biodégradables. Le solde est une palette allant du centre-droit (PO) vers des mouvances souverainistes anti-tout-sauf-la-Pologne-polonaise et qui feraient passer une Marine Le Pen pour une islamo-collabobo.

PiS 2018 : les allocations familiales électoralistes avant tout
PO 2018 : les infrastructures scolaires et sanitaires avant tout
Covid-19 2020 : on a vu le résultat…

PiS vs PO : XX contre XXI siècle

La bagarre du second tour aura probablement lieu entre Duda et « Rafale » Trzaskowski et tout dépendra de l’humeur du moment de l’opinion publique, une variable difficilement estimable à l’heure où l’on comptabilise les dommages de guerre économiques. Au 28 mai, la Pologne recense 1 030 décès Covid-19.

Duda mise sur la continuité, Trzaskowski sur le retour au libéralisme conservateur qui fit les beaux jours du reset de 2008. Les derniers sondages indiquent Duda 53 % et Trzaskowski 47 %, spectaculaire remontée de ce dernier ! Mais le PiS n’a pas dit son dernier mot, ce sera chaud boulette…

Je place mes espoirs en Rafale, polyglotte, ancien député européen (PPE, 2009-2013) et actuel maire de Varsovie. La Vistule pourrait ainsi rétablir des rapports diplomatiques courtois avec Tel-Aviv, fortement entachés pour cause de vilaine historiographie made in PiS dédouanant les Polonais de toute complicité dans l’exécution de la Shoah. De même qu’avec Berlin. La diplomatie polonaise est aujourd’hui le petit valet de luxe de la Maison-Blanche, quelle honte !

Il faudra également s’atteler à la Constitution violée et à la restauration d’un appareil judiciaire actuellement entre les mains du Parti. L’argumentation PiS est toujours la même : « le pouvoir au peuple et non aux juges ». Le problème, c’est quand le Parti s’identifie au peuple… L’autoritarisme s’infiltre toujours préalablement via le monde judiciaire, une sphère invisible ne représentant absolument rien pour le citoyen lambda.

Trzaskowki représente le PO ou Plateforme Citoyenne, mouvement libéral-conservateur chrétien mais anticlérical. Son président Borys Budka n’a qu’un seul mot d’ordre : le PiS doit vider les lieux et la Pologne retrouver son rayonnement à l’international. En cas de victoire La Rafale, nous aurions un président PO, un PiS majoritaire à la Chambre mais minoritaire au Sénat, de quoi rééquilibrer les rapports de forces.

Il en est de la Pologne comme de la Grande-Bretagne ou des USA : plus vous quittez les métropoles, plus les Johnson-Trump ont de succès, c’est un peu la Fourche contre le Parker. Trzaskowski est très populaire à Varsovie, Gdansk, Poznan et Wroclaw, beaucoup moins en campagne – dite Pologne B – où le niveau de vie est parfois supérieur à celui des conurbations. Sa campagne politique, c’est la ville politique.

PO : la tactique Sophia Loren donne dans le panneau
Kidawa-Blonska transmet le flambeau à Trzaskowski, les sondages explosent !

Trzaskowski et l’ours russe : Bruxelles terrasse Moscou
Ne comptez pas trop sur Varsovie pour dérouler le tapis rouge devant Poutine

Les tontons gaffeurs

Des candidats comme Szymon Holownia et Robert Biedron semblent exclus d’office. Quoique fervent catholique, Holownia a commis l’erreur de fondre en sanglots devant les médias. Or, on n’aime pas les pleurnichards, ni en Gaule ni en Polonie. Quant à Biedron, il est de gauche, homosexuel déclaré soutenant ouvertement les associations LGBT : trois facteurs d’exclusion cumulés, bravo ! Pologne n’est pas Scandinavie, Monsieur Biedron…

Mai 2020 : Holownia ému face au viol de la Constitution, registre pouvoir judiciaire

Biedron soutient la mouvance arc-en-ciel : une erreur politique fatale en Pologne

Polexit ? Vous voulez perdre les élections ?

Aucun de ces candidats ne spécule sur la sortie de l’UE, le terme Polexit étant en soi éliminatoire de tout succès électoral. Le bon sens populaire polonais, c’est de regarder plutôt vers Bruxelles et Strasbourg que vers Moscou !

Fait caractéristique, le Premier ministre Mateusz Morawiecki (PiS) s’enthousiasme médiatiquement au sujet de « la grande impulsion financière » des fonds de reconstruction UE largement relayés par Ursula von der Leyen (500 + 250 milliards d’euros) dont la Pologne « bénéficiera largement ». Morawiecki, l’art d’être simultanément eurosceptique et euros pragmatique.

Si la Pologne ne retrouve pas rapidement une dynamique de croissance directement corrélée à celle de l’économie allemande, c’en sera fini du PiS, raison pour laquelle les élections doivent se tenir promptement…

Début mai, un entrepreneur polonais a posté : Je souhaite le redressement rapide de l’Allemagne pour sauver ma boîte. Tollé et déchaînement des patriotes polonais, oh le vilain traître (!) à la patrie etc. C’est vous dire à quel point le substantif patriotisme peut être polysémique.

Depuis des années, le PiS est pris entre le marteau bruxellois et l’enclume identitaire. Se prétendant nationaliste souverainiste, il doit composer avec 70 % du peuple pro-européen. Son discours est donc critique envers Bruxelles mais sans remettre en cause l’adhésion polonaise, là on marche sur des œufs ! Le RN est face au même paradoxe, sauf qu’il est confronté à l’islamisation de la nation. Une nuance changeant quelque peu la donne…

Dans l’arène politique polonaise, aucune évocation de l’islam puisque l’ennemi n’est non pas invisible comme le Corona mais bien inexistant comme le Coran.

Richard Mil+a

Les anti-PiS montent au front via un comparo aux parallèles inquiétants…

PiS et NDSAP ou le national-socialisme en 10 points

  1. Programmes sociaux de grande envergure
  2. Racisme, homophobie, xénophobie, antisémitisme
  3. Anticommunisme fanatique
  4. Culte de la famille et de la famille nombreuse
  5. Militarisme et culte des armes
  6. Identification du parti à la nation
  7. Adversaires politiques qualifiés d’ennemis de la nation
  8. Recherche de soutien auprès du prolétariat et des classes moyennes modestes
  9. Assimilation des opinions divergentes à de la trahison
  10. Propagande omniprésente et insistante

Les points 6, 7 et 9 sont les armes favorites du PiS, ajoutez-y la cléricalisation du pays : le drame est complet !

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Vous confondez la RL avec la Libé… On s’en fout de vos opinions personnelles !

    • D’autant plus que cette charge sur la « Pologne du Covid » ressemble bien à l’éternel …Paille et poutre ! 🙂
      Pour info :
      Pologne 1038 morts Belgique 9388
      Pologne 27 morts par million Belgique 810 morts par million (n°1 mondial)
      Pologne 603 cas par million Belgique 4993 cas par million.
      C’est un peu comme ceux qui ici même se pâmaient sur la gestion exemplaire (d’après eux ) de la crise en Suède , je leur avais dit : rendez vous dans 3 semaines et bien voila les 3 semaines sont passées et la Suède qui a 15 jours de retard sur la France nous a ce soir quasiment rattrapé 423 vs 439…

      • Croissance PIB:
        Pologne 2018 .5.1% 2019 4%
        Belgique 2018 1.5% 2019 1.4%

        Paille poutre etc 🙂

  2. Comme ils touchent des milliards de l’UErss, il est évident qu’une demande de sortie de l’UE n’est pas convenable.. on parle d’ailleurs d’une aide hypothétique d’environ 68 G€ d’aide à la Pologne si il y a un « grand déboursement  » de 700 ou 1000 G€ à répartir entre les différents pays..; Notons que dans ce déboursement, la France est 4ième /27 beau score.. on est donc le 4ième pays le plus merdique de l’UE..je vous disais qu’on était en voie de 1/4-mondisation, les faits me donnent raison.
    Quant au PPE, La putain de poupée gonflable européenne qui fait sa loi, il serait grand temps que ça change, ce centre gauchiasse prêt à toutes les compromissions.
    et si le PiS est facho et qu’il gagne, alors moi je dis c’est bien… ça serait un « signal » de plus contre le fédéralisme forcené de l’UE

  3. pis = hitler
    vous allez faire aimer ces dirigeants polonais anti immigration, anti islam à tous les ringards de RL

    • Anti immigration, anti islam, et fier de l’être .
      Autre chose ?

  4. Monsieur Mil , vous insultez mon pays POLOGNE , ecrivez un article sur un conflit entre Flamandes et Wallons , collaboration avec Hitler ( Leon Degrelle et sa Legion ) , Marc Dutroux …allez -y svp.

    • Monsieur Starosolski, la Pologne est également mon pays. Je suis bilingue de naissance, une partie de ma famille vit en Silésie. Je connais Katowice comme ma poche !

      Comment expliquez-vous qu’en 2018 Trzaskowski a écrasé son adversaire PiS Patryk Jaki, 56,67% contre 28,53% ! Les Varsoviens auraient-ils donc perdu la tête quant au choix de leur maire (titre précis : président de ville) ?

      Marc Dutroux, ce n’est rien en comparaison de la pédophilie répandue au sein du clergé polonais. Avez-vous visionné « Zabawa w chowanego » de Tomasz Sekielski ?

      Ne comptez pas sur moi pour dérouler le tapis rouge devant Kaczor …

  5. Si j’ai bien compris votre texte, ce qui vous chagrine beaucoup c’est que ce parti n’a pas accepté l’oukasr israélien qui voulait faire endosser une part de responsabilité aux polonais dans ka shoah.
    Pourtant le polonais avaient raison. Leur pays était occupé de la manière la plus sévère par les nazis, 2 millions de polonais Catholiques ont été tués par les nazis et 3 millions de polonais juifs.
    Varsovie à été complètement rasé par les nazis et Israël avait cette revendication ubuesque !
    Vive la Pologne Catholique !

    • Que les isréliens s’occupent de leur Palestine et ne nous fassent pas chier! assez de leur saloperie de mossad !!!!

  6. on s’en fout des rapports avec Tel Aviv, faut arêter d’emmerder les Polonais ils se bien battus contre les nazis, on leur reproche quoi d’avoir arrêté l’armée rouge en 1920 ? d’avoir résisté aux communistes et à leurs larbins locaux ?

  7. Situation au 27/05 du coronavirus. En France : 28.596 décès, soit 426 morts par million d’habitants. En Pologne : 1.028 décès, soit 27 morts par million d’habitants.

    Quand vous voulez, on vous échange Macroute, Philoupé80, Belloublette, Flashball Castagneur, Sybeth la bien-nommée, Schiappa (voir ce que ça signifie en italien) et tous les autres ministres contre vos dirigeants actuels.

    Et en prime, on vous refile la bouffeuse de chauffeur de taxi, la députée auteur de la loi Avia et Notre-Drame de Paris, Hidalgol la Reine des Bouchons.

Les commentaires sont fermés.