1

Pompiers caillassés : le journaleux Thomas Legrand insulte les Français « racistes »

Caillasser des pompiers, c’est excusable aussi, m’sieur « je sais tout mieux que les ploucs » ?

 

Il me semble de plus en plus évident que je ne mourrai vraisemblablement pas de vieillesse, ni même du Coronavirus… mais plutôt d’une énième crise de rage, encore plus violente que les précédentes… qui sont confinées avec moi, quasiment 24 h sur 24… à l’exception des quelques heures consacrées au sommeil.

Car j’ai beau m’appliquer à collecter les nombreuses sources de rigolades sur les réseaux sociaux (pour moi c’est VK, le FB Russe) pour les partager avec tous mes contacts… et Dieu sait (non, pas Allah, il n’a aucun humour) si les Gaulois sont doués pour tourner tout en dérision, y compris en cette tragédie du combat mortel de ce virus contre les citoyens du monde, dûment aidé pour la France par les ordures qui nous gouvernent !

Si nous devons rester confinés encore de longues semaines, comme le complote Macron l’assassin, mon cœur aura du mal à résister longtemps à ce rythme infernal d’alternance de rires et de colère, à chaque heure du jour.

Et ce n’est pas ce que m’apprennent les journaleux félons, préférant les grasses subventions que leur alloue le pouvoir à la vérité, qui me préservera de ces crises, puisque, au contraire ce sont leurs saloperies de mensonges à répétition qui me les provoquent.

Le summum étant atteint quand ces véritables pourritures, ne se bornant pas à encenser le criminel et sa clique de malfaisants, se permettent, du haut de leur dédaigneuse « suffisance », d’accuser de racisme ceux qui ont le courage de souligner les crimes, … encore et toujours leur sale refrain d’incapables lâches, ignorant le moindre civisme et le légitime respect dû à ceux qui les font vivre… car sans le soutien financier de l’État, ce n’est sûrement pas leur talent ni leur valeur humaine à géométrie variable qui assurerait leur pitance.

Le principal pic de ma colère, ces jours derniers, et particulièrement aujourd’hui, c’est l’odieuse discrimination que fait l’État entre les cochons de payants habituels ; les citoyens lambda… et les racailles débiles appartenant en majorité à la communauté islamique, qui non contents de mépriser le confinement en sortant en bandes, continuent leurs habituels jeux lâches et criminels de caillassages des forces de l’ordre… ainsi que des pompiers dont ils gênent les interventions, retardant de précieuses minutes un massage cardiaque qui aurait pu sauver la victime, comme cela vient de se produire à Étampes (78) ce jeudi après-midi, où des pompiers en pleine intervention ont eu droit à ce type d’accueil.

Vers 17 heures 30, les secours sont appelés pour une urgence : un homme, suspecté d’avoir le Coronavirus, se trouve dans un état critique chez lui.

Pour sécuriser leur intervention, les pompiers font appel aux policiers le temps de secourir la victime. Et ils ont eu raison de se méfier : à leur arrivée, un groupe de jeunes bravant le confinement leur lancent plusieurs projectiles non identifiés avant de prendre la fuite. Ces crapules étant aussi lâches que stupides !

« Ce sont des jeunes qui, d’abord, n’ont rien à faire dehors, note une source policière. Ils sont souvent regroupés ici pendant le confinement, au risque de véhiculer le virus. »

Une habitante du quartier fustige les faiblesses, selon elle, du confinement dans certains quartiers. « Les jeunes peuvent sortir une heure dehors, ils ont le droit, et ils le font tous en même temps s’ils le veulent, observe-t-elle. Or, on note beaucoup de cas avérés de Coronavirus à Croix de Vernailles. On a besoin de chiffres précis, par quartiers, pour montrer à la population qui sort qu’elle prend trop de risques. Ce caillassage, c’est trop : il faut dire stop. »

http://www.leparisien.fr/essonne-91/etampes-les-pompiers-caillasses-lors-d-une-l-intervention-pour-une-suspicion-de-coronavirus-27-03-2020-8289387.php

Mais que valent les récriminations des habitants de ces quartiers, subissant journellement les incivilités et imbécilités de ces crapules… face aux observations, forcément supérieures, d’un connard du PAF dont la vision est primordiale ?

Précisément en la personne d’un certain Thomas Legrand, sans doute mondialement connu dans son quartier… ainsi que des derniers rares auditeurs de France Inter où sévissent les pires salopards, et à qui beaucoup de citoyens seraient heureux de faire bouffer leur carte de presse, qu’ils galvaudent sans vergogne !

Sur le lien ci-après, vous pourrez lire et même réécouter la brillante intervention du grand personnage, dont l’introduction pose immédiatement le bonhomme avec son remarquable : « il y a – en ce moment – une détestable petite musique qui laisse entendre que, par désinvolture ou défi, les quartiers populaires respecteraient moins les consignes de confinement ».

Sous-entendu, tous ceux qui osent s’en prendre à ces quartiers populaires (sans préciser de quelle catégorie particulière il s’agit puisque les autres il s’en fout !) sont d’immondes racistes !

Et bien évidemment en bon gauchiste (caviar-homard !) il prend fait et cause pour cette jeunesse « qui ne tient pas en place » mais qui doit être excusée en raison de l’insalubrité des logements qu’ils fuient… soulignant « le sort peu enviable des confinés en logements sociaux des cités, en habitats insalubres ou en foyers divers, de travailleurs étrangers ou de l’aide sociale à l’enfance ». 

Dans l’esprit de ce grand monsieur (dans la crétinerie et le parti-pris) sans doute les dégradations de ces logements ne sont dues qu’à de méchants racistes… pas du tout à une volonté délibérée de ces racailles de salir et casser leur environnement, comme malheureusement ils le font partout où ils passent, ne respectant rien ni personne !

Il faut vraiment être un abruti-sectaire-bas du front, et pleutre de surcroît, pour toujours excuser les racailles, avec des motifs ne tenant pas la route… et ne souciant jamais des vrais citoyens sans problèmes qui souffrent de ces comportements impardonnables !

https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-politique/l-edito-politique-27-mars-2020

http://www.fdesouche.com/1355107-thomas-legrand-france-inter-une-detestable-petite-musique-laisserait-entendre-que-le-93-respecterait-moins-le-confinement

Sur son blog, Michel Onfray ne mâche pas ses mots, sur le même sujet :

… Mais, en ce qui concerne les territoires perdus de la République, la République elle-même donne l’ordre de laisser faire à ceux qui sont censés la garantir. On ne peut mieux dire que le chef de l’État autorise les banlieues à contaminer à tout-va qui elle voudra! Le message est on ne peut plus clair. Le jour venu, il faudra s’en souvenir

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/l-art-de-la-comedie?

Loin de tout cela et n’en étant donc jamais affecté, notre Pinocchio national, beaucoup moins sympathique que celui de Geppetto, mérite amplement et plus que jamais, d’être parodié ainsi :

 

Sourd aux revendications, aveugle à tout ce qui n’est pas lui (ou les siens), mutique sur les visées de ses donneurs d’ordres… il retrouve néanmoins toujours la parole lorsqu’il est face à un contradicteur… Mais il n’a pas toujours le dernier mot, même si intérieurement il en est persuadé.

Je serais donc curieuse de savoir ce que ce neurologue lui dirait, un mois après sa diatribe au ridicule chefaillon de l’État, les yeux dans les yeux :

https://youtu.be/EfKmYcDQF7k

À l’image de leur idole, « Macron le menteur criminel », les journaleux ont toujours des excuses pour innocenter les racailles de leurs crimes… en s’efforçant de déplacer la responsabilité sur les Gaulois !

Ceux-là aussi sont sans doute de fieffés racistes, d’oser espérer l’armée dans les rues…

https://www.fdesouche.com/1355409-un-medecin-on-vit-un-enfer-dans-les-hopitaux-en-seine-saint-denis-il-faut-larmee-dans-les-rues-coronavirus-covid19france-confinementjour12

Un jour il faudra aussi rendre des comptes, messieurs-dames les félons, au même titre que les élus que vous aurez bassement soutenus tout le temps de leurs trahisons !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression