1

Pour Alain Duhamel, les enfants qui veulent manger du porc à la cantine n’ont qu’à le faire… chez eux !

Ce jeudi matin, j’écoute le débat hebdomadaire entre Jean-Michel Apathie et Alain Duhamel sur RTL. Sujet du jour : faut-il annuler le débat de l’UMP sur la laïcité ?
Rien que le titre est tout de même sidérant ! Ainsi un parti politique n’aurait pas le droit de débattre sur la laïcité, l’une des valeurs les plus importantes de notre République ? Sommes-nous encore en France ? Avons-nous encore le droit de parler des choses qui nous concernent directement sans craindre les fatwas de « l’islam de France » relayées par les curés et les speakers des radios et des télés ? C’est insensé !
Mais je ne suis pas mécontente du retour de bâton que subit l’UMP ! En effet, rappelons-nous que le président de l’Assemblée national avait interdit un débat « Immigration, islamisation : un danger pour la France ? » suite à une fatwa du président du CFCM. C’est normal que l’UMP paie à son tour sa soumission à la religion de Mahomet, puisque ça s’est toujours passé ainsi dans l’histoire de l’islam. Rappelons-nous les socio-démocrates et les communistes qui ont aidé Khomeiny à prendre le pouvoir en Iran, et qui furent éliminés par pendaison ou par arme à feu. Ou plus récemment, toutes les bonnes âmes qui applaudissent les « révoltes » en Egypte et en Libye, et qui découvrent que la nouvelle constitution égyptienne prend la charia coranique comme référence suprême et que les rebelles libyens soutenus par Nicolas Sarkozy sont infiltrés par Al-Qaïda au Maghreb Islamique.
Revenons à nos « débatteurs » de RTL. Etant donné le sujet et tous les signes de dhimmitude qu’ont multipliés ces derniers jours Alain Duhamel et Jean-Michel Apathie, on pouvait être sûr qu’ils allaient être d’accord pour condamner le fait que des politiques français osent parler de laïcité au risque de « stigmatiser » les barbus et les voilées.
On a donc assisté ce matin sur RTL à 12 minutes de concours de servilité à l’islamiquement correct, sans intérêt puisqu’il y avait surenchère et non débat contradictoire.
Mais Alain Duhamel a osé dire quelque chose d’ahurissant quand l’animateur a lancé le sujet des cantines scolaires. C’est à partir de 7:15 dans l’enregistrement :
Vincent Parizot : « Mais du coup, en règle générale, on enlève le porc, complètement. »
Alain Duhamel : « D’abord, c’est pas dramatique, ceux qui en veulent peuvent en prendre chez eux. »
Tout est dit. Alain Duhamel explique à cette bande de mécréants racistes et franchouillards que si l’islamisation de la cantine publique de leurs enfants ne leur convient pas, ils n’ont qu’à manger leur saloperie de cochon en catimini à la maison. Mais par contre, les parents musulmans ont le droit d’exiger ce qu’ils veulent dans les assiettes des écoles de la République.
Pour Alain Duhamel, « c’est pas dramatique » qu’on soit en train de tuer l’identité française pour la remplacer par celle de bédouins arabiques du 7ème siècle définie par un chamelier psychopathe et sanguinaire. Français, vous voilà prévenus : gardez vos saucissons et votre pinard non conformes au Coran dans vos demeures, et place à la charia islamique dans les services publics.
La phrase d’Alain Duhamel est « dramatique », puisqu’elle banalise et elle cautionne le meurtre progressif de plus de mille ans de civilisation française par les armées politico-religieuses de Mahomet. Evidemment, cette affaire de porc dans les cantines, c’est « un détail de l’Histoire », mais il nous en rappelle bien d’autres dont nous connaissons l’issue fatale.
Djamila GERARD