Pour des œufs, Michel-Édouard Leclerc s’écrase devant Brune Poirson

Publié le 8 juin 2020 - par - 9 commentaires - 1 494 vues

Décidément, le président des centres E. Leclerc file du mauvais coton. L’épicier national le plus prisé des consommateurs vient cumulativement de fournir des gages à la macronie en matière de bon commerce soumis aux Chinois, de relais de Schiappa et de déclarations anti- Trump. Et voilà qu’en remerciement, la secrétaire d’État à l’Écologie, pompeux poste créé par Macron, vient de gronder Michel Édouard comme une maîtresse d’école réprimande un gamin. Tout ça pour une histoire d’œufs.

Mais au lieu d’envoyer l’arrogante Brune Poirson aller se faire cuire un œuf en Chine en tant que Young Leader de la France-China Foundation, qu’elle est, tout comme la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, l’homme aux 721 magasins a fait allégeance à la mafia verte écolo bobos et biobios, en admettant une bourde du magasin de Concarneau. Rappelons au passage que la secrétaire d’État Pannier-Runacher  (1) a l’enseigne E. Leclerc dans son collimateur (2).

Bercy réclame 117 millions d’euros à E. Leclerc, une amende sans précédent

https://www.youtube.com/watch?v=dJnTtqokh6Q&feature=emb_logo

Il semble en effet que la spécificité de la grande distribution E. Leclerc et ses circuits locaux de producteurs ne colle pas avec les exigences du Ceta et le Mercosur plébiscités par le staff de Macron. Et comme, évidemment, E. Leclerc ne peut pas tout acheter à proximité, la meute ministérielle lui tombe sur le paletot par le biais de ses centrales d’achat. En arrière- plan, les critiques très précises de Michel-Édouard Leclerc sur les inepties de la loi dite alimentation ne sont pas du goût des politiciens de LREM qui l’ont votée.

La guerre au plastique est déclarée, annonce Brune Poirson

https://www.youtube.com/watch?v=8Psvay_tkK4

L’affaire de l’emballage des œufs

On ne sait si Brune Poirson faisait ses courses incognito et masquée dans l’hypermarché E. Leclerc de Concarneau, mais toujours est-il qu’elle a pris la mouche contre des œufs durs dans un emballage en plastique.

Alors par un tweet grandiose, elle a pris Michel-Édouard Leclerc pour un blaireau : “pour protéger un œuf, la nature a inventé un emballage ingénieux qui s’appelle la coquille ! Bravo @Leclerc_MEL pour cette fantastique innovation. Heureusement, la #LoiAntiGaspillage va permettre la suppression de ces aberrations ». Pour peu, elle lui expliquait qu’un œuf de poule vient d’une poule dans sa coquille.

Pour montrer le crime du Breton dans son fief, la bourgeoise qui exige qu’on l’appelle Madame la ministre, depuis une égratignure de salon avec Gérard Longuet, a joint à son tweet la pièce à conviction : 6 œufs cuits durs dans une barquette en polystyrène, emballés sous un film plastique. Le tout pour 1,80 €. Pour un peu, la souteneuse LREM de l’idéologie du criminel Macron et son parti des 40 000 morts (3) en appellerait à l’assassinat de la planète. L’habituée des compagnies d’aviation pour son action à l’international ne craint pas, en revanche, la pollution des réacteurs sur l’environnement. Pas plus qu’elle n’a sourcillé sur les conditions de fabrication des masques commandés par Macron :  https://ripostelaique.com/les-masques-chinois-commandes-par-macron-ont-des-mouches-crevees.html

Messieurs les jurés, voici les œufs

https://twitter.com/brunepoirson/status/1268883276715917312?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1269024572197797888&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.capital.fr%2Fentreprises-marches%2Fpasse-darmes-entre-leclerc-et-brune-poirson-sur-lemballage-des-oeufs-1371922

https://www.capital.fr/entreprises-marches/passe-darmes-entre-leclerc-et-brune-poirson-sur-lemballage-des-oeufs-1371922

Brune Poirson : la secrétaire d’État et le bout de la lorgnette ?

C’est le titre de la réponse d’un Michel-Édouard Leclerc vexé, posté sur son blog, en date du 6 juin.

Ndlr : Le name and shame (« nommer et faire honte ») est une pratique qui consiste à dénoncer les mauvaises pratiques d’une entreprise au grand public. Name and Fame : nom et renommée.

« On peut évidemment toujours considérer que les petits ruisseaux font les grandes rivières. C’est sûrement vrai, mais quand on prétend faire de la politique et orienter le destin d’une nation, mieux vaut cranter son ambition un peu au-delà.

Hier, sur Twitter, la secrétaire d’État à l’Écologie Brune Poirson m’interpelle au sujet d’une boîte d’œufs durs sous vide vendue dans un magasin Leclerc breton. Initiative pas super, j’en conviens aisément. Un coup de téléphone à l’adhérente suffit d’ailleurs à mettre un terme à la pratique (tant pis pour les pique-niqueurs).

Je découvre que la secrétaire d’État a voulu faire de son tweet un “acte fort” de sa rentrée médiatique. Communiqués et éléments de langage sont distillés à la presse, et les fameux “entourages” expliquent que ce “Name and Shame” sur E. Leclerc sert à illustrer la nouvelle méthode de la ministre.

Le “Name and Shame” ne me pose pas de souci. Il est pratiqué depuis des années par les ONG et permet souvent de faire bouger les choses. Mais quand une secrétaire d’État décide de l’utiliser contre une entreprise pour dénoncer une erreur dans un point de vente (parmi 1 200 autres pour ce qui est d’E. Leclerc), je m’interroge sur l’adéquation des moyens à la réalité. En procédant de la sorte, ne fait-elle pas ce qu’elle reproche à ses nombreux détracteurs : l’approche d’un problème par le bout de la lorgnette ?

J’ai voulu vérifier en lui signalant quelques heures plus tard que 3 jours auparavant, E. Leclerc avait annoncé avoir remplacé l’emballage de ses glaces BioVillage en choisissant désormais le carton, ce qui permettait au passage de se passer désormais de 14 tonnes de plastique par an. Et sur le carton, il y a toute l’info consommateur : le lieu de fabrication, l’origine des ingrédients et le nutri-score. Bien en vue sur la face avant ! Le début d’une longue série de changements dans le cadre de notre plan E. Leclerc pour la planète.

Et que croyez-vous que fit la ministre ? A-t-elle salué l’annonce ? A-t-elle encouragé la démarche ou même simplement “liké” le twitt ? Que nenni évidemment ! Indifférence totale.

Quand le “Name and Shame” n’a pas pour contrepartie le “Name and Fame” alors cela porte un autre nom : le bashing. Et à ce sport, les politiques doivent se méfier, ils finissent généralement par y perdre plus de plumes que les autres ! » : http://www.michel-edouard-leclerc.com/categorie/societe/actus-debats-societe/brune-poirson-la-secretaire-d-etat-et-le-bout-de-la

Michel-Édouard Leclerc aurait pu avantageusement ajouter à sa réponse que l’un des exemples les plus célèbres de Name and Shame a eu lieu en Grande-Bretagne  

« en 2009, alors qu’un scandale sur les notes de frais des parlementaires britanniques éclatait. Le journal Daily Telegraph décidait alors de publier le nom des fautifs, suite à quoi ces derniers s’engagèrent à rembourser lesdits frais, voire pour certains à démissionner. », source : https://www.novethic.fr/lexique/detail/name-and-shame.html

Michel-Édouard Leclerc aurait même pu ajouter que : Édouard Philippe ne veut pas dévoiler les frais de ses ministres. Publié le 14 janvier 2020  par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/edouard-philippe-ne-veut-pas-devoiler-les-frais-de-ses-ministres.html

ou encore :

À l’adresse de la Franco-Américaine, Brune Poirson, à qui ses multiples activités laissent apparemment le temps de cuire et d’écaler ses œufs, M.-E. Leclerc aurait pu réitérer sa fameuse remarque :  « ces politiques qui proclament (pour s’en réjouir) la fin des prix bas et des promos ne doivent pas faire eux-mêmes leurs courses… ».

Hausse des prix : “C’est une connerie“, s’indigne Michel-Édouard Leclerc

https://youtu.be/1cenPz88AAk

Les dérives de Michel-Édouard Leclerc, docteur en sciences économiques

L’épicier national est plébiscité par les consommateurs car l’esprit de la famille Leclerc a toujours été de faire de petites marges en brassant beaucoup de produits et de volumes. Le problème est que dans ses derniers mails publics, M.-E. Leclerc donne dans le politiquement correct.

Là où on aimerait le voir prendre position sur l’étiquetage obligatoire du mode d’abattage conventionnel ou rituel de la viande qu’il vend, y compris celle en provenance de ses Alliances locales*, Michel-Édouard Leclerc nous cause Marlène Schiappa.

Là où on attend sa réflexion sur l’accord de libre-échange avec le Mexique finalisé par la Commission de l’Union européenne pour que 20 000 tonnes de bœuf mexicain à bas coût entrent chaque année en Europe dans le plus grand mépris de notre information alimentaire, des difficultés de nos éleveurs bovins et de notre souveraineté nationale, Michel-Édouard Leclerc médit sur le président des États-Unis.

https://ripostelaique.com/le-monde-dapres-version-macron-20-000-tonnes-de-boeuf-mexicain-par-an.html

Là où on aimerait comprendre pourquoi celui qui vend des masques importés de Chine, en impose le port dans ses hypermarchés, à la fin de la pandémie et sous couverts d’arrêtés municipaux, contestés ou périmés, Michel-Édouard Leclerc nous a surtout parlé de son pote Bolloré logistics Qatari (vidéo infra) https://www.bollore-logistics.com/fr

Ce n’est pas faire œuvre de bashing que de lui rappeler quelques règles de neutralité qu’il est en train d’oublier, en matière de commerce vis-à-vis du chaland. Le titulaire d’un doctorat en sciences économiques en 1975 va-t-il, lui aussi, bientôt poser un genou à terre pour faire chorus avec une société en déliquescence ?

Sur le blog de M.-E. Leclerc : Black Lives Matters : que retenir de la gestion provocatrice de Donald Trump ?

« Dans la bouche de son Président, que nous dit aujourd’hui “la voix de l’Amérique” ?

Que faut-il retenir de la gestion provocatrice d’un Président qui se retranche derrière son autorité constitutionnelle sans chercher à apaiser ni à rassembler son peuple divisé, choqué par la violence qu’on lui oppose ?

On dit Trump machiavélique : c’est une erreur de langage. Machiavel le renierait ! Car, de la conquête du pouvoir à son exercice éclairé, il y a une différence de méthode, et surtout de responsabilité ! Trump méconnait ses classiques.

Ce n’est pas tant le problème de sa personnalité (j’exècre ce personnage vulgaire et infatué). Il n’a de la politique qu’une vision, forgée dans une vie de business, de la gestion de rapports de force. Idem pour sa politique étrangère ! Il fustigeait l’inertie du Vieux Monde, le sien s’apparente à un jeu vidéo ou les vivants ne sont que les cobayes d’une guerre pour la suprématie financière et technologique (une techno qui lui est pourtant déjà disputée).

Trump ne propose aucun projet, aucun deal collectif à son pays ! America First n’est qu’un slogan pour Marvel Comics ! Pas de place pour celui qui ne joue pas, ou que le système a mis hors jeu ! Envers ceux là, Trump n’exprime ni empathie ni expertise ! Il limite la légitimité de son “autorité” aux conflits… qu’il attise, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Stratégie électoraliste ? On pourrait comprendre qu’un primo-candidat s’obstine à pilonner ses adversaires, à diviser les factions, et surfe sur les seules aspirations d’un public qui applaudit aux jeux du cirque. Mais dans l’exercice du pouvoir, sauf à n’avoir que faire du destin de l’Amérique, un président doit pouvoir fédérer pour embarquer un électorat plus large. C’est ça la leçon de Machiavel !

Pour un Trump, même candidat à sa réélection, la revendication de l’autorité est à ce prix. Tel n’est pas son comportement !

Fébrile face à l’insécurité croissante ressentie par les Américains de tous camps, il réagit en autocrate : il refait des tweets comme des annonces de poker en s’arrogeant le rôle du taulier. Mais quand les joueurs se rebiffent, le meneur de jeu n’est plus qu’un arroseur arrosé.

Le perdant dans cette histoire, ce ne sera pas Trump (qui, vu l’apathie de ses rivaux, sera peut-être réélu), mais la nation américaine déchirée.

Fin du modèle, fin du soft power USA ! Incapable de reconnaître l’origine de sa violence, quelle crédibilité, quelle attractivité aura alors la voix de l’Amérique ? » : http://www.michel-edouard-leclerc.com/categorie/societe/actus-debats-societe/black-lives-matters-que-retenir-de-la-gestion-provocatrice

Sur le blog de M.-E. Leclerc : Violences conjugales : E. Leclerc répond à l’appel de Marlène Schiappa

« Je relaie l’initiative de Franck Chaufournais, dirigeant du centre E. Leclerc Saint-Denis-les-Sens, qui a répondu à l’appel de Marlène Schiappa en accueillant dans sa galerie une permanence associative pour venir en aide aux femmes victimes de violences.

Points d’accueil et diffusions de messages d’information ont aussi eu lieu dans les Leclerc de Pau, Tarbes, Limoges, Saint-Paul-les-Dax, Concarneau, Mont-de-Marsan, à La Réunion, etc. C’est très important et j’appelle tous nos adhérents à se mobiliser partout en France autour de cette cause.

Le huis clos du confinement peut devenir un abominable calvaire pour ces femmes. Les violences conjugales auraient augmenté de 36 % depuis le 15 mars. On a tous un rôle à jouer.

Pour rappel, pour recevoir de l’aide, il existe un numéro de téléphone (3919) et une plateforme qui traite les SMS (114) ». : http://www.michel-edouard-leclerc.com/index.php/categorie/societe/solidarite/violences-conjugales-e-leclerc-repond-l-appel-de-marlene-schiappa

La Chine et Bolloré Qatari grands héros du Coronavirus. Et Michel-Édouard Leclerc qui applaudit

Indécent, tout simplement. À Roissy, voici les coulisses de la dernière livraison de masques en provenance de Chine.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=42&v=9yswci3G6kc&feature=emb_logo

Chine-France : je te file le virus et tu m’achètes mes masques pourris

Publié le 28 avril 2020  par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/chine-france-je-te-file-le-virus-et-tu-machetes-mes-masques-pourris.html

C’est aux Chinois de payer la crise, pas aux Français, Bruno Le Maire. Publié le 12 avril 2020 par Jacques Chassaing   https://ripostelaique.com/cest-aux-chinois-de-payer-la-crise-pas-aux-francais-bruno-le-maire.html 

* E. Leclerc Alliances Locales à Paray-Le-Monial

https://youtu.be/RyA_f29CHDI

https://www.allianceslocales.leclerc

 

  1. Leclerc en bref

 

127 000 collaborateurs, 681 centres E. Leclerc, 619 drives, 218 espaces culturels, 261 manèges à bijoux, 255 parapharmacies, 187 agences de voyages, 13 stations d’autoroutes, 114 1H pour soi, 350 agences de location, 36 magasins de Sport, 75 magasins d’optique, 200 magasins  « Le village du bio » ou « Le marché bio » E. Leclerc…

Repères de la grande distribution

https://www.lsa-conso.fr/les-ventes-2019-d-e-leclerc-en-hausse-de-2-9-et-des-hypers-en-pleine-forme,339651

https://www.lineaires.com

https://www.kantarworldpanel.com/fr

https://agriculture.gouv.fr/directions-et-services

Pour mieux connaître l’homme : http://www.michel-edouard-leclerc.com/mes-univers

(1) La Chine fait ce qu’elle veut et Pannier-Runacher ment sur les relocalisations https://ripostelaique.com/la-chine-fait-ce-quelle-veut-et-pannier-runacher-ment-sur-les-relocalisations.html

Leclerc : ne gobez pas n’importe quoi sur la hausse des carburants ! https://ripostelaique.com/leclerc-ne-gobez-pas-nimporte-quoi-sur-la-hausse-des-carburants.html

Pouvoir d’achat : le discours du gouvernement étrillé par Leclerc : https://ripostelaique.com/pouvoir-dachat-le-discours-du-gouvernement-etrille-par-leclerc.html

(2) 117 millions d’euros d’amende ! Bercy veut-il la peau de Leclerc ? : https://ripostelaique.com/117-millions-deuros-damende-bercy-veut-il-la-peau-de-leclerc.html

(3) Candidats du criminel Macron : le 28 juin, restez chez vous !

Publié le 4 juin 2020  par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/candidats-du-criminel-macron-le-28-juin-restez-chez-vous.html

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Une patriote

Celui qui veut travailler avec Leclerc va vite s’apercevoir qu’il va falloir qu’il donne le beurre, l’argent du beurre et la tartine avec pour entrer dans ses magasins. Les TG se paillent en plus. Si vous avez de très bons produits, de très bonnes ventes ça ne l’empêchera pas de vous virer si vous ne lui donnez pas ce qu’il vous demande ou si la concurrent donne plus que vous, tant pis pour vous et pour les clients qui ne vont plus trouver vos produits. Dès que vous ne voyez plus un produit en rayon, ne cherchez pas, le fournisseur n’a pas payé. Leclerc attendra que vous reveniez avec un chèque, où pas, si vous ne cédez pas au chantage du pognon et préférez travailler ailleurs. Il finit par recevoir la monnaie de sa pièce !

Hagdik

Quoiqu’on pense de la grande distribution, cette histoire montre qu’un grand patron m’a pas le courage de fermer se gueule à une dinde lrem !
Demain Leclerc, si on te demande, pour honorer la merde traoré, de mettre gratuitement le contenu des centre Leclerc à toute le population négroïde qui se présentera, tu te mettras à genoux ?
Ras le bol à la fin du politiquement correct qui asservit tout le monde !
La réponse à poirson était : c’est mes magasins, mon commerce et mes affaires, va te faire foutre connasse ! Mes clients décideront.

stendek

apparemment les ER et les ON les gens s’en foutent ils en bouffent tous les jours

Pedro de la mancha

Aucune un sympathie pour ce cul béni de Leclerc qui nous la met bien profond sous ses grands airs de Madone. Il détruit toutes activités commerçantes locales sous couvert de baisse des prix, ruine les paysans, écrase les fournisseurs, a supprimé les loueurs de véhicules, les marchands de journaux, les libraires, les stations services etc… etc… Et vous croyez que les chômeurs induits par ses initiatives on ne les paient pas aujourd’hui??? Et les caissières obligées de faire 2 fois 3h30′ avec un espace temps de 3 heures les mettant à sa disposition. Ouvertures jours fériés , prochainement Ouvertures de nuit. Le chancre de la consommation presque forcée, nous plume avec la bénédiction du libéralisme.

je ne suis pas le King lol

Moi je vois surtout le onc de consommateur . 6 oeufs pour 1.8€ , soit 0.30€ par oeuf . Soit 0.10€ de plus par rapport à un oeuf cru . Tant que le consommateur aura assez d’argent pour alimenter sa fainéantise , tant pis pour lui !

Éric des Monteils

Un état totalitaire n’a pas de limite : règlementer les prix au détail pour favoriser les plus gros lobbies, çà, c’est bien du Macronisme pur et dur !

Guylaine

Les coquilles des œufs lavés ou cuits ne protègent plus l’œuf, d’où le fait qu’il faille les protéger quand on veut les vendre !

André LÉO

Les zécolos au service du commerce concentré!
L’important n’est plus le contenu, mais son contenant, son emballage qui doit se prétendre écolo à mort!. Et les marchands gagnent encore plus.
Deux exemples récents:
1/un sucre de canne d’excellente qualité, naguère vendu en boite carton d’1 kilo, très pratique, a été remplacé par un emballage “terriblement pratique et écolo”, en plastique mou, transparent, mais recyclable (sic) vendu plus cher et qui ne contient plus que 750 gramme.
2/ un glacier renommé (hollandais) vient de remplacer ses emballages plastiques par du carton recouvert d’une pellicule plastique, quasi non recyclable, mais vendu comme écolo. La boite, qui prend les odeurs du congel’ est passée d’1 litre à 900 millilitres, avec moins de vanille ou de rhum-raisins. CQFD!

zéphyrin

quelle catastrophe que ces “protégés” nommés entre et par des gens bien.
comment vous appelez ces personnes ? Des élites ? (rire)

Lire Aussi