Pour détruire les peuples il faut leur inoculer le poison de l’islam

marianneagresseeDans le classement mondial du bonheur daté du 13 septembre 1013 la Tunisie est classée au 104 e rang mondial juste derrière la Somalie. Merci qui ? Aux Tunisiens qui ont sacrifié leur pays pour le bonheur de l’islam.

Que l’on me cite le seul nom d’un pays musulman modèle parfait du bonheur ? L’Afghanistan peut-être, l’Arabie qui veut islamiser la Tunisie à fortes doses c’est sûr qui est en train de le transformer en pays du mal de vivre.

Là où prospère l’islam, les peuples galèrent dans le malheur. La Tunisie en est l’illustration parfaite. En deux ans, le pays a tout perdu pendant que l’islam pourrit la vie des Tunisiens. Il y en a encore qui vont me sortir leur litanie de malheur : l’islam n’y est pour rien. Non si la Tunisie et le monde musulman en sont là, c’est à cause de l’islam et toutes ses plaies : violence, obscurantisme, sous-développement, misère, inégalité, injustice, racisme, pédophilie, nécrophilie, discrimination des femmes, homophobie, sectarisme, fanatisme, oisiveté, djihad, répudiation, corruption, népotisme, clanisme, tribalisme, mépris de soi et de la vie, mal de vivre, archaïsme, nombrilisme, fascisme vert, etc.

Certains vont me dire et la Turquie alors ? Un borgne au pays des aveugles surtout. Il est très loin de correspondre à cette image d’Epinal qu’ils se font. Que les 5 millions de Turcs qui vivent en Occident regagnent leur doux pays. Un seul exemple le secteur agricole turc emploie plus de 25% de la population active turque pour 10% du PIB turc. Un fardeau, le jour où l’on nationalisera le secteur, qu’adviendra-t-il des millions d’ouvriers agricoles ? Une bombe à retardement. Quant aux inégalités régionales, elles sont parmi les plus fortes au monde. Des dizaines de milliers d’enfants des rues à Ankara et Istanbul ont peut-être été charriés par le bouddhisme ainsi que les 600 000 enfants kurdes et roms de 6 à 17 ans qui sont déscolarisés pour servir de petites mains aux patrons turcs ?

Plus on islamise les sociétés, plus on fait leur malheur. L’Afghanistan, le Soudan, l’Egypte, le Pakistan, l’Irak, la Tunisie, l’Algérie, et j’en passe. Quand on veut creuser la tombe des peuples, on leur offre l’islam.

Salem Benammar

image_pdf
0
0