Pour Erdogan, les Allemands sont toujours des nazis

Publié le 7 mars 2017 - par - 9 commentaires - 1 246 vues

Angela Merkel se retrouve  une fois de plus confrontée aux provocations de l’orgueilleux sultan Erdogan, qui se prend pour le centre du monde et voudrait imposer à l’Europe ses comportements de despote irascible.

On imagine le désastre qui s’abattrait sur l’UE, si d’aventure la Turquie musulmane, avec des 80 millions d’habitants, intégrait une Europe chrétienne de 500 millions d’habitants, “le club chrétien” comme dit Erdogan.

Nous assisterions à des incidents permanents, suite à des revendications multiples, de la part d’un dictateur insatiable qui a la haine des Occidentaux mais convoite leurs richesses et les aides communautaires.

Après la brutale et gigantesque épuration qui a suivi le putsch raté à Ankara, Erdogan entend bien asseoir son autorité encore davantage, par un référendum constitutionnel lui assurant les pleins pouvoirs. Référendum auquel sont  invités les Turcs installés en Allemagne et en Europe.

Certaines villes allemandes ayant annulé les meetings prévus en faveur du “oui”, meetings auxquels Recep Erdogan envisageait de participer, la colère et l’arrogance du despote n’ont pas tardé à se manifester contre  Angela Merkel :

“Vos pratiques ne sont pas différentes de celles des nazis” !

“Si je le veux, je vais en Allemagne”.

“Si vous me laissez à la porte et vous ne me laissez pas parler, je mettrais le monde sens dessus dessous”.

Voilà le genre d’énergumène qui prétend intégrer l’UE. Voilà le genre de dirigeant irascible dont le pays est membre de l’OTAN ! Un despote violent et menaçant dès qu’on s’oppose à sa volonté.

Mais ni l’UE, ni l’Allemagne n’ont à se plier à un dictateur qui fait de l’ingérence en Europe. L’Allemagne n’a pas à se laisser insulter par un dirigeant qui méprise les droits de l’homme, supprime la liberté de la presse, emprisonne ses opposants par milliers et persécute les minorités kurde et chrétienne, entre autres.

Erdogan exige de pouvoir s’exprimer en Allemagne, mais emprisonne les journalistes qui le critiquent. Comme chez tous les despotes, c’est la liberté à sens unique, à leur seul profit.

On se souvient des insultes proférées par Erdogan à l’égard de l’Allemagne, de la France ou de la Belgique, déclarant que les immigrés turcs n’avaient pas à s’assimiler et que toute exigence d’assimilation était un crime contre l’humanité.

De la part d’un homme qui persécute ses opposants, tout cela ne manque pas de sel.

Erdogan veut intégrer l’Europe, mais il ne cesse de nous insulter.

“L’Europe rongée par la xénophobie, l’islamophobie et le racisme”.

Eternel chantage des minorités pour qu’on cède à leurs exigences communautaristes.

C’est Erdogan qui use de pratiques nazies en emprisonnant ses opposants et en violant les droits de l’homme à longueur de temps, pas Angela Merkel.

Erdogan ne partage pas les valeurs occidentales. Il ne convoite que les aides communautaires et veut intégrer l’UE pour faire de la Turquie un  cheval de Troie, en vue d’islamiser le continent.

Il est temps que Merkel claque le bec de ce petit despote arrogant.

L’Allemagne, c’est 5  fois le PIB de la Turquie. Alors assez de génuflexions !

Jacques Guillemain

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
tartuffe

Et pourtant l’Allemagne et la Turquie sont alliés depuis des dizaines d’années et ont des points communs incontestables. Ce sont les deux pays responsablent de génocides au 20 siecle, le massacre des Héréros et des Namas en Namibieà partir de 1904 et celui des juifs et des tziganes à partir de 1933. Pour la Turquie a partir de 1915 celui des arméniens , grecs et d’autres minorités. Entre Islam et nazi il n’y a pas grande différence

arneau

N’importe quoi? ?

Dugenou

Quand-on a voulu pactiser avec le diable, il ne faut pas ensuite s’étonner qu’il veuille être payé en retour… c’est déjà exposé dans Faust un vieux classique allemand !

Françaixaspere

Ce bon monsieur Erdogan est le produit de l’accouplement entre Hitler et le grand mufti de Jérusalem. Son vrai nom,c’est Hitlerdogan . Il a toutes les qualités pour promouvoir le nazislamisme. Il incombe aux européens de le mettre au pas.

schneiter

Rectification ! la Turquie est islamiste…. du nom des pratiquants de l’islam ! Il faut éliminer physiquement l’Ottoman génocidaire, qui n’a jamais reconnu le génocide Arménien par exemple…..

Nemesis

Erdogan n’a que du mépris et l’insulte à la bouche concernant l’UE. Mais à qui la faute au juste si ce n’est à ceux qui ont donné au fil du temps un total 6 milliards à ce pays pour remplir les conditions d’adhésion à l’UE. Et maintenant la promesse de .3 milliards. Une politique suicidaire menée par certains. Ceux qui se gavent avec l’argent des peuples méritent la corde.

Bordel de dieu

Le petit nazis ottomans arrière avec ton coran

Naitmohand

Erdogan est un lauréat d’une école coranique, une école où on ne vous apprent que des versets sataniques du Coran à longueur de journée, pas de maths, pas d’éducation physique ni de philosophie !!! On vous inculque donc, dans ces écoles, la culture de la soumission et le manque de courage !!! Erdogan, est le fruit de ces écoles, et que l’on ne doit s’attendre qu’au pire avec ce énergumène !!! Déjà dans ses discours où il pulvérisé ses crâchats, telle une machine â vapeur, il nous fait bien penser à Hitler !!!

Patrick Z

Merkel ne vaut pas mieux qu’Erdogan, avez-vous déjà oublié qu’elle a fait entrer un million de migrants ?
Elle est même pire que lui, puisqu’elle trahit son pays, alors qu’Erdogan est dans son rôle de musulman.
Donc, si maintenant elle a des ennuis avec lui, on ne va pas la plaindre.

Lire Aussi