Pour éviter que la France ne finisse comme Rome

Publié le 20 janvier 2019 - par - 22 commentaires - 1 480 vues
Share

En toutes discussions, il convient de s’entendre sur le sens des mots, faute de quoi il est à peu près certain que l’entendement et l’échange seront vains, voire contraires à l’intérêt du débat. Il est à peu près aussi clair que chaque phénomène ne peut être extrait du contexte global dont il procède sous peine de ne recouvrir qu’une réalité partielle et déformée.

Il existe aujourd’hui deux phénomènes qui bouleversent l’ordre normalement établi de nos sociétés occidentales et donc française pour ce qui nous concerne spécifiquement. Il s’agit de l’immigration et du terrorisme. Ils sont plus dévastateurs que n’importe quelle crise économique. Ils sont les faits majeurs du déséquilibre qui menace notre civilisation sur le moyen terme car ils s’attaquent au cœur de notre identité et de notre cohésion nationales.

Avant même de considérer la nature et l’ampleur du danger qu’ils constituent, il faut bien comprendre qu’en ne les nommant pas de leur nom réel, on prend le risque de ne pas les combattre réellement mais de ne poursuivre que leurs ombres.
Or, quand on a la naïveté de nommer réfugiés ou migrants les hordes d’envahisseurs qui, s’affranchissant de toutes les règles d’agrément en matière de charte internationale, franchissent la limite de nos pays, à laisser faire, on s’expose au pire danger d’annihilation. Quant aux agressions qui depuis 30 ans s’exercent contre tous les pays occidentaux et en particulièrement la France, le nom sous lequel il faut toutes les englober est celui de guerre. Dans celle qui nous est imposée, quel est notre ennemi ?

Tous les attentats commis depuis 3 décennies, je dis bien tous, ont étés commis par des musulmans, à Paris comme à Nice, à Londres comme à Madrid, à New-York comme à Saint Étienne du Rouvray. Ils se nommaient Nemmouche, Kouachi, Merha ou Kalhed Kalkal, la liste et longue et leur crimes, commis au nom de leur prophète, sanglants et lâches. Ces individus sont tous, absolument tous, les produits d’une immigration massive et incontrôlée et de vrais musulmans qui ne font que suivre la lettre de leur bréviaire.

Combien de chrétiens parmi les « migrants » ? Poser la question c’est y répondre, et tous les autres sont musulmans qui souhaitent prendre possession de l’Europe comme on conquiert un territoire afin d’y imposer ses rites, sa loi (la charia), son mode de vie, n’en déplaise aux autochtones qui n’auront plus qu’à adopter ces nouvelles coutumes ou quitter les lieux… La soumission ou la mort. Ils ont déjà pris pied dans la responsabilité politique de certaines mairies, en Angleterre, en Belgique. Ils ont créé des partis politiques dont le credo est l’établissement de la charia.

Et c’est là que les deux phénomènes se rejoignent, pour définir qui est le véritable ennemi que nous évitons d’affronter en évitant de le désigner nominativement. Nos élites, frileuses pour une part et collaborationnistes pour toutes les autres, ont inventé le terme volontairement inadapté qui est ISLAMISME. Il y aurait selon eux les bons musulmans passifs et républicains, et les islamistes.

Or, ce terme a lui-même un sens qui le définit tel qu’il est : l’islamisme est un mouvement radical qui mêle politique et religion. Or, le Coran, qui est la loi des musulmans, ne distingue pas le domaine du spirituel et celui du séculaire. Il est la loi prédominante et ne supporte aucune allégeance. Donc la loi des islamistes est la loi du Coran, elle est donc celle des musulmans. Pour tous ceux-là, les lois de la République ne peuvent prévaloir sur le dogme musulman. C’est donc bien l’islam qu’il faut pointer du doigt et non cette espèce d’hybride inventée de toute pièce qui voudrait l’exonérer du fiel qu’il jette sur le monde. Ce manifeste, qui se prétend amour paix et tolérance entend, en fait, imposer par la force, la soumission à la planète entière. Voilà la vérité. Cette idéologie politico-religieuse mortifère s’est toujours trouvée en conflit avec la civilisation depuis sa naissance au VIIe siècle. Elle a porté le fer partout où elle l’a pu durant sept siècles, Espagne, Maghreb, France. Elle recommence après une période de somnolence où son déclin l’avait conduite.

Sans une prise de conscience profonde et déterminée de cette réalité par la majorité de nos concitoyens aveuglés et indolents, notre civilisation subira un sort identique à celui de Rome qui mit presque six siècles pour atteindre le sommet de sa grandeur et sombra en quelques années. Voilà ce qu’en disait l’évêque REMI à CLOVIS à la fin du Ve siècle, rapportant une parole de Synésios de Cyrène, évêque lui- même, exprimée en 399 soit un siècle avant la chute : « le prince avisé doit choisir ses soldats parmi ses seuls sujets, car la garde de la patrie ne peut appartenir qu’à ceux qui ont intérêt à la défendre… Lorsque l’on songe à tout ce qui peut inspirer une jeunesse étrangère nombreuses et formée par d’autres lois en cas de péril pour la Nation, il faut être bien mal avisé de ne pas s’en inquiéter. »

Face à cette réalité que beaucoup d’apostats musulmans reconnaissent, nos rangs comptent un nombre impressionnant de traîtres qui défendent la cause de l’ennemi. Il y a ces maires qui accueillent à bras ouverts, Gérard RENOUX, Georges LESCLEVES, Philippe SAUREL, sans parler des théoriciens de la mixité et du savoir-vivre-ensemble tels les Juppé et autres caciques du mondialisme à tout-va. Et puis il y a ces petites communes volontaires comme Mende ou Leucate qui n’ont cure de la consultation de leurs citoyens.

Nos dirigeants, de Giscard à Macron en passant par Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande, sont tous coupables de la faiblesse que nos politiques affichent en face de ce fléau. Ils ont signé le processus de Barcelone qui ouvre nos frontières sans presque de limites et ils ont confirmé l’abominable volonté de déclin par la signature du traité de Marrakech.

La défaillance qui nous touche est celle de nos âmes, le renoncement final, celui qui effacera définitivement nos valeurs pour les remplacer complètement par d’autres viendra un peu plus tard et alors ce sera la fin.
EST-CE VRAIMENT CE QUE NOUS VOULONS ? Je ne le pense pas ; c’est pourquoi j’espère en un réveil des Français avant qu’il ne soit trop tard. Contrairement à tout ce qui se dit parfois, il est encore temps de nous sauver.

Affirmer que l’Islam est une religion de paix, c’est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes.

Jean-Jacques FIFRE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
mickael

Qui a détruit l’empire romain et repris le flambeau de cette civilisation ?

FIFRE

Il s’est détruit lui même et personne n’a repris le flambeau car l’Empire est mort.

jaffres

Mais nous sommes réveillés, nom de D… Le problème n’est pas là. Il est de trouver un chef qui décide une bonne fois pour toutes qu’il faut prendre les armes et si possible tenter de s’unir avec les vraies démocraties qui existent encore mais qui, malheureusement, ne cherchent qu’a éviter le pire dans l’immédiat. Il faudrait que ces dernières réalisent que si la France tombe, ils ne tarderont pas à suivre le même chemin.

DUFAITREZ

Le Vers (le Vert ?) est dans le fruit !
Les feuilles du Coran subsistent. Les différentes branches islamistes, aussi. Elaguons !
Le tronc commun et les racines de la France subsistent encore ?
Sauvons-les !
Métaphore pépinièriste…

UltraLucide

Un des problèmes majeurs rarement évoqué est la perméabilité des jeunes générations (âge inférieur à 30 ans environ) à la propagande mondialiste qui a envahi notre pays, et leur insensibilité et désintérêt profond pour l’Histoire. la propagande laïcarde à l’école a bien fonctionné. Ceux et celles qui pensent à l’avenir de la Nation France et à son peuple deviennent « des vieux ». Les jeunes eux, rêvent d’un monde sans nations, sans peuples ni genres distinctifs, entièrement technologique et multiculturel, peuplé de bisounours qui s’aiment. Le danger évident et immédiat de l’invasion migratoire et de la conquête islamique leur est totalement étranger.… lire la suite

Paskal

C’est parfois vrai pour des gens de beaucoup plus de trente ans mais n’est pas forcément lié à la laïcité.

Père2Claques

La société française est de plus en plus bizarre,les gens de gauche comme de droite s’inquiètent de l’immigration galopante de la France.Il y a plus de quarante ans,un certains Jean Marie Lepen dénonçait cette immigration préoccupante et également Georges Marchais,qui se souvient de Georges Marchais?

C’est vrai,en France ont déteste celui ou celle qui sonne le tocsin.Il faut être réaliste au sujet de l’immigration nous sommes au début du phénomène.

Frère TUCK

Oh qu’il est beau notre pays avec toutes ses brebis,ses serpents ,ses scorpions… . rempli de bienveillance à notre égard de l’amour de nos dirigeants , on est bien ici et il fait bon y vivre en attendant la catastrophe, le changement, une vie meilleure dans le paradis annoncé pour nous et nos enfants; dormez tranquille braves gens un jour vous pourrez plus vous réveiller il sera top tard!La France ne sera plus qu’un cauchemar.

Frère TUCK

Notre civilisation chrétienne serait elle devenue le nouveau jeu d’arène où on joue au sacrifice , applaudit par les possesseurs du pouvoir et leurs courtisans, les sacrifiés que nous sommes sont jetés aux bétes fauves et nous devons l’accepter ? Et bien NON la plèbe se battra jusqu’au bout sans modération , la FRANCE est blessée ,violentée mais on ne vivra pas à genou devant nos bourreaux ;les rieurs d’aujourd’hui seront les demandeurs du pardon de demain. J’ai remarqué que certains mots sont interdits d’etre écrits ; vive la liberté!!

Frère TUCK

CENSURE ?

Frère TUCK

CENSURE

Général putschiste non épistolaire

Condemnatio ad bestias : voilà une mort pour macrondelle ,le poltron à son attali , son gouverne – ment et des intermitteux du spectacle !

lafronde

Rome colonisait la méditerranée antique. Nous sommes aujourd’hui colonisés par la volonté de nos dirigeants. Ceux-ci sont nos 1ers ennemi. Macron fuit le Peuple, et son mercenaire : Castaner attaque le Peuple sans armes. Si les français veulent redevenir maîtres de leur propre avenir, ils doivent s’affranchir de ce pouvoir. Nul besoin de prendre d’assaut les palais républicains. Neutraliser ce pouvoir suffit. Neutraliser sa propagande en contournant ses media (ceux du CSA) et ceux de la ploutocratie. Neutraliser son fisc par le travail au noir, le marché noir, l’évasion fiscale et sociale. Neutraliser sa répression : le Peuple constitue sa… lire la suite

PANDRE

Il était une fois la France………………..

jan le Connaissant

Vous avez raison,Jean-Jacques FIFRE, l’ennemi est bien le musul, qui porte, répand l’islam, idéologie totalitaire. C’est de but de TOUT musul
Les musul modérés, qui se disent républicains, ne sont que des hypocrites, des dissimulateurs, qui pratiquent l’entrisme, forme pernicieuse d’islamisation mais,oh combien efficace !
Je me tue à le dire dans ce site face à des musulmanophiles comme Jacques Guillemain, par exemple, mais beaucoup de patriotes sont trompés !
Le pasdamalgam détruit la France !

Chapeau de paille

« Affirmer que la salut est une religion de paix, c’est admettre que la loi et l’effort sont des préceptes humanistes. »
Parlons Francais. Pour commencer

FIFRE

Salut= Islam…Loi= Charia…Djihad=effort…Il me semble que vous appartenez bien à une catégorie que j’ai nommée ici.

Chapeau de paille

Mdrrrrr oui c’est ca. J’appartiens aux Mugiwara.
Franchement j’aimes bien votre conclusion. Elle categorise bien l’immense majorité des musulmans. (Cad humains et pacifistes)
Bsahtak

sitting bull

l ennemi s appelle l arabe et non le musulman, pourquoi les nommer par leur idéologie totalitaire et génocidaire , les chrétien ont disparu chez eux , ils les ont anéanti , ce qu’ ils ont fait chez eux ,ils veulent le faire chez nous grâce a une pléthores de traitres et collabos , quand ont regarde l histoire nous avons des guerres avec les arabes depuis 5000ans , durant l Antiquité ils ont fondu sur la Grèce et l Italie qui les avait rejeté a la mer , la 1ère invasion de la Grèce c est la bataille de… lire la suite

jan le Connaissant

l’ennemi est bien le musul !
quand à l’histoire que vous citez, l’antiquité, etc, il me semble que le arabes ne sont apparu au Maghreb que lors de l’invasion arabo musulmane au 7ème siècle. Pareil pour l’Égypte !

FIFRE

En tout il faut savoir raison garder. Les Arabes sont les Arabes (il y en a aussi des Chrétiens) et les musulmans des musulmans. Les Arabes n »ont jamais combattu la Grèce ni l’Italie, Hannibal n’était pas un Arabe mais un Carthaginois la Bataille de Marathon a opposé les Perses ‘qui n’étaient pas encore chiites aux Athéniens quand aux Ottomans s’ils sont musulman ils ne sont pas Arabes. C’est donc bien de l’Islam dont il s’agit.

Paskal

N’importe oiq ! Beaucoup d’Arabes sont restés chrétiens. Ceux qui sont nos ennemis le sont parce que musulmans, pas parce qu’arabes. Les Perses étaient des indo-européens, les Carthaginois étaient un mélange de Phéniciens (sémites mais non arabes) et de Berbères. A part la vielle aristocratie – et encore – les Ottomans sont essentiellement des Grecs, des Arméniens et des Kurdes islamisés de force et le turc est une langue sans rapport avec l’arabe même s’il s’est trouvé influencé par lui.
L’Histoire, ce n’est pas votre fort, ni l’ethnologie.