Pour éviter une nouvelle Shoah, il faut éradiquer le djihad musulman

Publié le 18 mai 2013 - par - 2 129 vues
Traduire la page en :

Depuis les attentats macabres du 11 septembre 2011 portant la signature de l’islam qui ont plongé le monde dans ‘une des plus longues nuits noires de son histoire. Il ne passe plus un jour sans que l’internationale de crime djihadiste ne sème la mort, suscitant peur et frayeur au sein de la communauté internationale, Se rendant ainsi coupable de plus de 20000 attentats sanglants laissant derrière eux ruine et désolation annonciateurs d’une nouvelle Apocalypse…

Nul ne peut nier le fait que tout en puisant leurs sources idéologiques dans le coran lui-même la majorité des victimes, plus de 90%, est musulmane.

Il est de la responsabilité morale et politique du monde entier y compris les pays musulmans qui aspirent à vivre en paix et en harmonie avec le reste du monde de se doter d’un nouveau Tribunal Russel pour juger les crimes commis au nom de l’islam en Syrie, au Mali comme partout ailleurs et déclarer le djihad comme relevant du crime contre l’humanité en commençant d’ores et déjà à reconnaître aux attentats des Twin Towers la qualité de haut symbole dudit crime.

Le djihad qui est par définition l”islam dans son mode d’action belliciste, hégémonique, violent et activiste marque depuis les attentats du 11 septembre le déterrement de la hache de guerre  des musulmans extrémistes qui professent le vrai islam.

Ainsi, cette date doit être comprise et entendue comme étant une Déclaration de guerre totale et non-conventionnelle de l’islam contre le reste du monde.

Elle préfigure les desseins hégémoniques et impériaux de l’islam qui se veut le prochain maître du monde. Un nouvel ordre unique pour toute l’humanité, avec un seul Etat pour tous sur le modèle du Reich nazi, appelé communément Califat,d’où sont bannis tous ceux qui ne sont pas musulmans.

Les djihadistes qui sont à l’islam ce que furent les divisions Waffen SS où s’était illustré le Mufti de Jérusalem al Husseini présente le plus grave le péril pour l’humanité.

Le djihad est la force de frappe  destructrice et génocidaire de l’islam.

C’est pourquoi le monde doit s’en prémunir et l’éradiquer,

A commencer par exiger des pays musulmans qui de déférer devant les tribunaux nationaux tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans la création, soutien logistique, recrutement et le financement des réseaux terroristes.

Tout pays qui s’y soustrait devra être boycotter, les gouvernants de ceux ci devront être traduits devant la C. P. I. pour assistance et complicité avec le terrorisme djihadiste.

Se prévaloir des valeurs de sa religion pour motiver l’absence de poursuites pénales à l’encontre des criminels djihadistes comme le fait la Troïka en Tunisie est un acte d’encouragement et d’incitation aux crimes contre l’humanité qui tombe sous le chapitre 7 du Statut de Rome qui définit les peines applicables aux prévenus déclarés coupables.

Toute religion qui présente un péril sérieux à la paix et à la sécurité dans le monde doit se voir retirer son statut de culte religieux pour être assimilée à une doctrine politique néfaste à l’humanité.

 

Sinon l’humanité court à sa propre perte.

Le laxisme juridique, le droit international et interne inadapté, l’angélisme républicain et la duplicité des hommes politiques sont les meilleurs alliés des ennemis du genre humain qui n’ont qu’une visée nous imposer leur foi soit par la force au besoin, dixit le terroriste tunisien Rached Ghannouchi, soit nous exterminer tous. Pour eux, viendra le jour où l’islam sera la religion de tout le monde et que la terre ne sera peuplée que des seuls musulmans gouvernés par une seule loi celle d’Allah. Un génocide en perspective quand bien même il est utopique.

Le nazisme aussi était une utopie et on a vu les résultats. L’islam a des sacrés antécédents en la matière.

Il est impérieux de recadrer l’islam et de l’humaniser sous une forme ou une autre, car il est inadmissible que de nos jours on condamne à mort les musulmans qui exercent leur liberté de conscience.

La criminalisation de l’apostasie est aussi synonyme de crime contre l’humanité. Il faut que l’islam se soumette aux règles du droit international.

Plus aucun traitement de faveur accordé aux Etats musulmans qui font l’apologie de l’antisémitisme et du racisme (dhimmitude) sous couvert de l’islam : ou bien ils respectent les lois internationales ou ils sont des Etats voyous et traités comme tels.

Salem Benammar

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi