Pour gagner en 2017, Marine doit s’inspirer de Chauprade et de Wilders

Publié le 15 août 2014 - par
Share

Ri7Marine MarianneJe viens de découvrir le texte d’Aymeric Chauprade, intitulé « La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français » et la première réaction de Christine Tasin à cet article.

http://ripostelaique.com/islam-chauprade-fn-propose-de-vraies-solutions-pour-sauver-la-france-et-les-chretiens-dorient.html

Je suis d’autant plus réconforté par cette lecture que, je l’avoue, je commençais à être exaspéré par la langue de bois de Marine Le Pen et surtout de Florian Philippot sur la question de l’islam. Certes, la présidente du FN avait, seule, eu le courage de dénoncer les prières musulmanes de la rue Myrah (ce qui lui vaudra un procès, puisque les vendus du Parlement européen ont levé son immunité parlementaire), ainsi que le scandale de la halalisation des abattoirs. J’avais également apprécié que, dans une interview à Riposte Laïque, elle se prononce pour l’interdiction du voile islamique dans les lieux publics.

Mais en même temps, j’avoue que j’éprouvais un malaise quand je l’entendais, dans des émissions de grande écoute où elle se montrait toujours particulièrement brillante, biaiser sur la question de l’islam, ne plus utiliser le mot, et lui substituer l’expression « communautarisme ». Je m’interrogeais pour savoir si elle n’épousait pas la stratégie de Florian Philippot, qui courtise le vote musulman et, pour cela, non seulement n’attaque jamais la religion des disciples d’Allah, mais nous fait le coup de l’islam et l’islamisme.

Avec Chauprade, les choses sont claires, et je suis convaincu, si elle veut gagner, que Marine Le Pen doit reprendre les grands axes de son discours. En effet, son conseiller a le mérite de pointer du doigt des sujets fondamentaux :

– Il accuse d’abord, sans tourner autour du pot, les principaux dirigeants politiques de l’UMP et du PS d’être corrompus par l’argent du Qatar et de l’Arabie saoudite. C’est très fort, et c’est tellement évident quand on voit l’épisode Villepin, et le nombre de séjours à Doha qu’effectuent les Dominique de Villepin, Bertrand Delanoë, Philippe Douste-Blazy, Rachida Dati, Ségolène Royal, Fadela Amara, Claude Guéant, Jean-Louis Debré, Gérard Larcher, Hubert Védrine, Frédéric Mitterrand, Hervé Morin, Jean-Pierre Chevènement, Dominique Baudis, Jack Lang…

– Il sort de la neutralité habituelle du FN sur le conflit israélo-palestinien, et reconnaît à l’Etat hébreu le droit de se défendre pour éviter son éradication par le Hamas, dont la charte contient, sans ambiguïté, la destruction d’Israël et l’extermination des juifs. Il attaque sans réserve la ligne d’Egalité et Réconciliation, et fait savoir de manière très claire que le vrai problème de la France, ce jour, est la progression, dans le monde et sur son territoire, de l’islam sunnite. Il qualifie d’antisémite pathologique quiconque voit le supposé complot juif être le combat à mener pour les patriotes. C’était une clarification nécessaire, que là encore un Philippot n’a jamais faite dans des termes aussi précis.

– Il évoque le Grand Remplacement, et la nécessaire défense de notre civilisation, dans des termes que ne renierait pas Renaud Camus. Pour cela, il ose d’abord parler des djihadistes de nationalité française partis faire la guerre en Syrie, et ose parler de leur nécessaire élimination physique, pour préserver la sécurité des Français et notre pays. On est bien loin des élucubration d’un Cazeneuve, prêts à les accueillir de nouveau, en mettant en place un plan social ! Chauprade ne tourne pas autour du pot, en évoquant l’antisémitisme de nombre de nouveaux venus d’Afrique. Il est très clair quand il affirme que beaucoup d’entre eux ne pourront pas rester sur le territoire français, reprenant en cela la notion, même s’il n’utilise pas le mot, de remigration mise en avant par les Identitaires.

– Enfin, il évoque le nécessaire retour à l’indépendance d’une France capable, en fonction de ses intérêts, d’accords ponctuels avec les Etats-Unis, tout en se rapprochant de la Russie et de son formidable potentiel gazier.

Christine Tasin faisait part de ses réserves sur le rapprochement supposé avec l’islam chiite (allié de la Russie) pour faire face à l’hégémonie de l’islam sunnite. Je pense effectivement que Chauprade (et le FN) doivent clarifier les choses. Il ne s’agit pas de combattre l’islam sunnite et de préserver l’islam chiite. Il n’y a qu’un seul islam, même si des guerres fratricides ont toujours opposé quelques-unes de ses tendances. Que la France, ponctuellement, passe des accords avec l’Iran, pourquoi pas, à condition qu’il n’y ait pas de contre-parties, sur notre territoire, avec les amis de Dieudonné-Soral, dont il suffit de lire le livre d’Elisabeth Lalesart, « Pas de voile pour Marianne » pour vérifier qu’ils ne valent pas mieux que leurs cousins sunnites.

Sur ce terrrain, Marine Le Pen a tout intérêt à se rapprocher de Geert Wilders, et à s’inspirer de son discours anti-islam, qui ne souffre d’aucune ambiguïté. Wilders est pro-américain, Chauprade est pro-russe, quelle meilleure démonstration de l’esprit gaullien que nous attendons de la future présidente de la France, si les Français le veulent bien.

Pour gagner en 2017, Marine Le Pen devra cesser, au nom de la dédiabolisation de son parti, mais aussi de sa lutte contre l’euro et l’Union européenne, d’édulcorer des thèmes essentiels, comme l’islam, le Grand remplacement, et la défense de notre civilisation. Elle ne peut pas être en dessous du ressenti d’une population qui souffre et ne supporte plus, à 73 %, l’agression de l’islam sur notre territoire.

Tous les patriotes espèrent donc que ce texte, historique, d’Aymeric Chauprade, sera repris largement, avec le talent qui est le sien, dans la communication de Marine Le Pen, et accélérera sa marche victorieuse vers l’Elysée en 2017, ou avant…

Paul Le Poulpe

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.