Pour Hamon, il y avait trop de Blancs à Brest : c’était en 2007…

« Quand je suis rentré à Brest, j’ai trouvé la ville très blanche. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de Blancs puisque Brest est une ville sans immigration. » Pas de doute, Benoît Hamon maîtrise l’esprit français du XXIe siècle. Celui que les socialos ont sérieusement élu comme représentant des cendres encore fumantes de leur mouvement sait flatter la cour.

 L’entrevue d’Hamon par les hérauts du Télégramme ne date pas d’hier, mais elle n’est pas encore classée aux Archives nationales : septembre 2007. A bien y regarder, le bouleversement idéologique n’a pas eu lieu depuis dans les appartements de rue Solférino.

Pour Hamon, la Bretagne avait la mine un peu pâle et devait devenir Afrique, le soleil en moins. On est en droit de se demander pourquoi le natif de Saint-Sernan, dans le Finistère, a attendu l’an de grâce 2007 pour que germe cette réflexion. Je doute qu’à sa naissance, en 67, les djembés et autres tam-tams fleurissaient à chaque recoin du port. Mais il n’est jamais trop tard pour faire allégeance au Roi. Les Bretons en savent quelque chose.

Messire Ben Oït Hamon avait vu juste : dix ans plus tard, Brest s’est dotée de nombreuses chances pour la France et, merveille de la mondialisation heureuse, on peut dire que son passé moribond est fin de race enterré.

 http://www.letelegramme.fr/bretagne/brest-une-fusillade-qui-inquiete-13-06-2015-10664408.php#closePopUp

 http://breizatao.com/2016/10/05/fusillades-a-repetition-a-brest/

 http://breizatao.com/2016/12/27/brest-le-quartier-afro-musulman-de-bellevue-une-nouvelle-fois-touche-par-un-incendie-criminel/

 Le tout bien inspiré par le sémillant imam Houdeyfa, dont les paroles emplies de sagesse résonnent encore dans les cervelles de nos chères têtes blondes (plutôt brunes à présent).

https://www.youtube.com/watch?v=3Jbpm5ZAVes

 Justice rendue sous le chêne, personne n’y voit à redire :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/05/imam-de-brest-affaire-classee-les-non-voilees-sont-des-merdes-et-ceux-qui-ecoutent-de-la-musique-des-porcs/

 Élargissons le point de vue. Les historiens du Monde nous apprennent dans une symbiose parfaite que notre beau pays n’est pas un pays, juste un découpage hasardeux de la mappemonde que des colonies de romanichels ont transformé en Etat-Nation tolérant et ouvert sur la planète. Si si, c’est écrit là

 Poitiers en 732 ? Connaît pas, ou plutôt « il ne s’est rien passé », une simple « escarmouche avec les Sarrasins ». L’auteur ne précise pas qui des deux camps avait piqué le taille-crayon à l’autre. Mieux : « La France libre de Charles de Gaulle fut plus africaine que londonienne ». Et tant qu’on est dans les révélations, le cheval blanc de Henry IV se sentait plus femelle que mâle, on l’a donc changé de sexe. Ce qui n’a choqué personne, puisqu’à l’époque, la Manif pour Tous comptait peu d’adhérents.

 Pour finir sur une note plus légère, remplaçons le mot « blanc » par « noir » dans la formule de Hamon, et imaginons que l’auteur de la citation soit de notre chère Marine en visite en Seine-Saint-Denis :

 « Quand je suis rentrée à La Courneuve, j’ai trouvé la ville très noire. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de Noirs puisque La Courneuve est une ville d’immigration. »

 Mais c’était juste pour rire un peu, il ne faut pas non plus raconter n’importe quoi.

Lou Mantély

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. Des hommes viendront tout les 100 ans pour vous rappeler ce que vous avez oublié vous ne savez pas et nous non plus je vous souhaite la bienvenue les méritants

  2. La France Mr Hamon c’est pas ton pays d’enfance quand tu joué le sénégalais du bassin parisien mais tu resté q’un blanc qui joue l’explorateur

  3. Etrange qu’il n’est pas épousé une femme noire, lui qui les aime tellement. Comme cela tous les jours et toutes les nuits il aurait pu déguster le « black is beautiful ». Plus raciste anti blancs que lui tu meures. Car, ce type pour être raciste c’est un vrai, un pur et dur.

  4. Hamon peut dormir tranquille l’invasion occupation du Finistère et de Brest en particulier a bien commencé. Selon les données de l’INSEE en 1996 les prénoms musulmans donnés aux enfants né dans ce coin de Bretagne bretonnante s’élevait à 0,9 % de la totalité des naissances….20 ans aprés en 2016 le coefficient multiplicateur des naissances des enfants musulmans s’élevait à 6 soit 5,4 %. Cet occupation invasion au vu de cette augmentation exponentielle représentera en 2036 un taux de 32,4 % et en 2056 les naissances des musulmans seront largement majoritaires. On peut avancer que pour 10 enfants qui naitront avec des prénoms à consonance européenne il y aura prés de 20 enfants qui naitront avec des prénom musulmans…Merci Monsieur Hamon l’un des fossoyeur de la France !

  5. Aux antipodes de Hamon je pense à Richard Millet et son « je suis le seul blanc à Chatelet les Halles à 6 heures du soir ».Honneur à celui-ci qui a su quand il le fallait,aller mouiller sa chemise à Beyrouth ( je conseille aux amateurs de romans d’aventures qui aspirent à la littérature de lire : « la confession négative »)

  6. Et oui, le racisme anti-blancs est de bon ton dans nos merdias, dans les films ou chez les  » humoristes ». Il peut très bien servir pour essayer de glaner quelques voix chez les CPF.
    Comment est-ce possible que le personnel politique soit tombé aussi bas, comment des gens aspirant aux responsabilités peuvent-ils se permettre d’insulter et de mépriser ainsi les français de souche ?

Les commentaires sont fermés.