Pour l’avenir d’Israël, il faut que Netanyahou gagne ces élections

Publié le 2 mars 2020 - par - 8 commentaires - 338 vues

À propos des élections du 2 mars 2020, en Israël

Encore aujourd’hui, nous lisons avec rage les commentaires stupides de ceux qui se prétendent “réalistes”, contre le parti Otsmah Yehoudit – La Force Juive, qui a décidé de se maintenir. La plupart de ces commentaires sont d’une sincère bienveillance, mais beaucoup sont pleins de colère et d’imprécations, certains d’une extrême virulence. Ceux-là l’accusent de mettre en péril le caractère juif d’Israël, car les voix des électeurs qui voteraient Otsmah risquent de manquer à la coalition de droite, vu que les résultats du scrutin s’annoncent très serrés.

Nous saurons seulement après le décompte précis et définitif de tous les votes si d’un point de vue arithmétique, les voix portées sur Otsmah ont manqué au bloc de droite. À lui seul, ce manque fera-t-il perdre le camp national, au profit de la coalition hétéroclite de prétentieux, de doux rêveurs, d’antijuifs et de nazislamistes sanguinaires ? C’est possible, mais pas sûr.

Évidemment, la première remarque qui vient à l’esprit, c’est l’absurdité du système de décision politique israélien. Cette absurdité, ce n’est pas la représentation proportionnelle, ni le seuil d’éligibilité. Cette absurdité a déjà coûté la vie à plus de trois mille Israéliens, et plus de quinze mille autres en sont estropiés, à cause des deux vagues sanguinaires de terrorisme nazislamiste, consécutives à la malédiction des “accords d’Oslo”. Ces accords, engageant très concrètement l’intégrité territoriale d’Israël et son caractère juif, ont été passés en 1993 par une coalition disposant d’une seule voix de majorité, incluant les partis nazislamistes et des piétistes (Harédim) non sionistes. Dans n’importe quelle autre démocratie, les décisions engageant les fondamentaux du pays exigent une majorité “qualifiée”, sensiblement supérieure aux stricts cinquante pour cent. C’est ça le vice inadmissible.

Or, ce qui est en jeu aujourd’hui, c’est l’opportunité miraculeuse offerte à Israël par le plan TRUMP. En effet, malgré l’évocation pour la forme d’un enclos terroriste indépendant, en Samarie et en Judée, ce plan permet à Israël de déclarer caduque la malédiction d’Oslo et surtout de déclarer sa souveraineté sur la rive ouest du Jourdain. Le bloc de droite souhaite profiter ce cette opportunité, la coalition de tordus n’en veut pas. Vu de l’extérieur, en particulier de Francekipu, c’est flagrant que les antijuifs du monde entier espèrent la victoire des tordus. Les Israéliens sont-ils si politiquement aveugles pour ne pas le voir ? La réponse est hélas, oui. Autrement, la victoire de la coalition de droite ne ferait pas l’ombre d’un doute.

Ainsi donc, l’avenir juif d’Israël ne tiendrait qu’aux quelques dizaines de milliers d’électeurs de Otsmah ? Oui, tout à fait, l’avenir juif d’Israël, c’est la raison d’être de Otsmah. Mais si la coalition de tordus l’emporte, ce sera d’abord la faute des abrutis israéliens qui auront voté pour les tordus. Ensuite, si la droite ne gagne pas, encore faudra-t-il que la coalition de gauche réitère le coup de la “malédiction osloïque”. Ce qui n’est pas du tout certain. Le scénario le plus probable, c’est une coalition entre le Likoud et Blanc-Bleu. Et c’est précisément ce magma merdeux que refusent avec force les électeurs et les sympathisants de Otsmah.

Pourquoi qualifier de “magma merdeux” cette éventuelle catastrophique coalition Likoud-Blanc-Bleu ? Parce que depuis une vingtaine d’années, chacun peut voir que dans le monde occidental, ces coalitions “centristes” non seulement ne marchent plus, mais qu’elles sont devenues des facteurs de régression dans tous les domaines. Nous le voyons aux USA, où, fort heureusement les “RINO” (Repulican in Name Only) ont perdu au profit de la magnifique ligne TRUMP. Nous le voyons au Royaume-Uni, où les Conservateurs européistes ont été balayés par BOJO, nous le voyons dans tous les pays occidentaux, où les mouvements populistes montent en puissance. A contrario, nous avons le plus malodorant exemple de “magma merdeux”, dans la bien nommée Francekipu. La pseudo-droite s’y est définitivement noyée dans la pourriture macronienne, antinationale, islamophile, mondialiste, etc.

Beaucoup de ceux qui s’en prennent à Otsma aujourd’hui sont bien silencieux quand il s’agit de hurler contre le système électoral, sous le contrôle exclusif des rats de palais, ces magistrats gauchistes, islamophiles et antijuifs. Ces rats de palais qui interdisent aux meilleurs des sionistes de se présenter aux élections, ces rats de palais qui valident les candidatures de nazislamistes. Ce n’est pas normal de rester impassible devant un système pareil. Certes, aujourd’hui, ce n’est pas mieux en Francekipu. Mais à la différence d’Israël, fondé sur l’histoire du pays, en Francekipu il y a toujours l’espoir d’une révolution violente, pour guillotiner les rats de palais.

En son âme et conscience, Itamar BEN GVIR a décidé de maintenir la liste Otsmah. La seule liste vraiment “identitaire” et nationaliste. Or aujourd’hui, face au mondialisme, face à l’hégémonisme musulman, il faut être identitaire et nationaliste, partout, y compris et surtout en Israël. C’est justement, des pseudo-droitistes qui ne comprennent pas cette évidence, qui ont manigancé l’éviction de Otsmah de la coalition de droite. Ceux-là attirent sur leurs têtes nos pires malédictions. Personne n’est propriétaire des votes des électeurs. Si tous les Israéliens qui partagent les idées de Otsmah votent pour ce parti, Otsmah aura ses députés. Si ce n’est pas le cas, ce sera navrant de savoir qu’il n’existe pas assez d’Israéliens pour défendre l’essence même du sionisme. Mais dans tous les cas, il est strictement interdit de reprocher à Otsmah une éventuelle défaite du bloc de droite.

Charles DALGER, 2 mars 2020

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Francis NERI

“Face au mondialisme, face à l’hégémonisme musulman, il faut être identitaire et nationaliste, partout, y compris et surtout en Israël.”
Je reviens d’Israël où je n’avais pas mis les pieds depuis 1995 …et c’est vrai que le système électoral est complètement dingue …mais je suis content du résultat ….maintenant il faut former un gouvernement et c’est une autre affaire !
Bonne chance et longue vie à Israël

François BLANC

Au plus il existera de pays identitaires comme Israël à la sauce Netanyahu au plus les putes marxistes qui nous servent, en France, de politiciens seront conduites à réviser leur logiciel internationaliste

Bernard Atlan

Les résultats sont pour l’heure satisfaisants. Un belle participation après deux autres scrutins plus de 65 % de participation. Ceux qui bavent contre Otsmah, Shass, Bennet, peuvent aller se faire voir. Bibi a gagné

bernard

Fatigue à force d’Israël sur ce site…français…

LSAO

Une vraie réponse néo-naze sans doute…

Jonathan Zaroff

Et l’inévitable reductio ad hitlerum, marque des grands esprits…

Jonathan Zaroff

Oh ! que oui !

FCC Cercle Légitimiste de France

Souhaitons qu’ Otsmah obtienne des députés et que Bibi obtienne la majorité… cela narguera la républiquekipu!!!

Lire Aussi