Pour le Barbier de service, Macron est un révolutionnaire !

Le grand numéro de Macron à Lyon, ce samedi soir, a confirmé qu’il continue de se payer de mots et de de se foutre de la gueule de ses « Amis ».
L’affairiste Macron a une nouvelle fois enfumé ses huit mille « Amis » du jour qui n’y ont vu que du feu.

Car le programme de Macron est reporté à plus tard, à fin février, voire sine die.
Pourtant, en mai 2016, Attali, un de ses mentors préhistoriques, avait prévenu :
« Macron n’incarne que le vide. Si seulement il se saisissait d’un programme… »

Et à Lyon, Macron par ses divagations lyriques autour du triptyque « Liberté, Égalité, Fraternité » a levé le voile sur la réalité de son ADN de candidat dont le seul « Ami » est l’oligarchie financière.

Normal, pour un Macron formaté par Hollande, son mentor et menteur en politique, qui avait enfumé en 2012 ses électeurs en déclarant : « Mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance ».


Et comme son mentor Hollande, Macron, cheval de Troie de la finance mondialisée,  se paye encore de mots, au détriment de ceux qui veulent y croire, en proclamant : « Nous ne pouvons plus glorifier le capitalisme sans nous évertuer à en limiter les excès ».

Mais les mots ont un sens, et, d’où vient la banquier Macron, on voit mal qu’il s’évertue à prendre beaucoup de peine pour limiter la goinfrerie sans partage de son « Ami », la finance internationale.

Mais comme son menteur en politique Hollande, il ne fera rien qui puisse nuire à son « Ami ».
Mais il fera tout pour la meilleure satisfaction de son seul meilleur « Ami ».

Macron a donc bien dévoilé ses fondements idéologiques :
– pour la liberté mondialiste,
– pour l’égalité européiste,
– pour la fraternité multiculturaliste.

Fondements idéologiques sanctuarisés par sa déclaration :
« Il n’y aura pas de mur dans mon programme », destinée à son unique mais inique « Ami » de la finance internationale qui déteste les frontières, sauf celles qui protègent ses paradis fiscaux.

Car la lutte des classes a bien été gagnée par l’oligarchie financière, comme l’affirmait il y a déjà dix ans Warren buffet 3ème fortune mondiale.
Et cette oligarchie veut se perpétuer par tous moyens avec des fantoches comme Macron qu’elle veut porter au pouvoir.

Et ses prétendus « Amis » du meeting de Lyon, trompés par le lyrisme machiavélique de Macron n’ont pas compris son message de soumission aux maîtres du système.

Comme l’espère avec servilité le Barbier de service, le faux nez « Drahiesque » à l’écharpe rouge couleur du peuple saigné par les puissants : « Si Emmanuel Macron devient président, ce sera un phénomène révolutionnaire! »

https://www.youtube.com/watch?v=7Y9z3otCBME

Car Drahi qui vit en Suisse, patron du groupe Altice dont le siège est au Luxembourg, renvoie l’ascenseur par médias interposés dont l’EXPRESS et BFMTV, au Macron, ex-ministre du gouvernement Hollande, qui a validé le rachat de SFR en faveur d’Altice au détriment de Bouygues Télécom.

Drahi aurait même poussé la reconnaissance en déléguant un ex-banquier d’affaires de Morgan Stanley comme conseiller de Macron en charge du financement de sa campagne. Pour rappel, Morgan Stanley, c’est la banque d’affaires qui a conseillé à la Grèce le maquillage de ses comptes pour rentrer dans l’Union Européenne.

La collusion de la ploutocratie mondialisée des puissants dans toute sa splendeur.

Mais le Barbier de service ose envisager l’hypothèse du « révolutionnaire » Macron, démasqué par ses « Amis » d’en marche et rejeté dans les poubelles de l’oligarchie financière.

Les Français « Amis » de Macron vont en effet sortir de leur marche hypnotique.
Car les « Amis » de Macron, entraînés par le besoin du moment, se sont laissés aveugler par ses simulations et dissimulations.

Il vont finalement comprendre que Macron n’est qu’enfumage et imposture.
Que Macron n’est pas au service des Français, mais au seul service de ses seuls « Amis » de la ploutocratie des affaires.

Et l’enfumeur-imposteur Macron est convaincu qu’il lui « reste 78 jours pour gagner ».

Grâce à la propagande de ses amis de la police de la pensée qui inondent les médias pour favoriser son élection en bidonnant les sondages.

Grâce à l’appui de ses amis énarques, des cabinets ministériels, qui sortent les dossiers pour dézinguer ses concurrents à la présidentielle. Fillon en a fait les frais.

Mais plus dure sera la chute pour Macron qui démontre à chaque sortie son imposture machiavélique pour qui veut ouvrir les yeux et voir.
Car pour Macron, gouverner c’est faire croire.

Alain Lussay

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. De grâce que les Français ne marchent plus en arrière du fait qu’il se positionne en deuxième position et gagnant au second tour. Au secours. la France pro-banque revient ! Oui celle dont son prédécesseur en avait son ennemi. Édifiant non ? Français ne marchez plus pour les autres, mais courrez pour vous
    ! Votez pour la France !

  2. Barbier est le type mème du français soumis à ses maitres …Une larve contente de sa propre déchéance

  3. Si je comprends bien Macron veut faire de notre beau pays, la France, une gigantesque poubelle intermondialiste. Non merci, on a déjà subi 5 années de crétinisme et si on passait à autre chose.

  4. Barbier craint de perdre sa place…il reçoit son (important) salaire des amis de Macron ce qui lui permet (entres autres) de mettre ses enfants à la fameuse et onéreuse, École Alsacienne parisienne…

  5. Quand je vous dit que le Macron calque sa campagne sur celle de la Clinton ! C’est reparti pour un tour !
    https://rusreinfo.ru/fr/2017/02/apres-les-us-moscou-veut-manipuler-les-elections-francaises/
    Pour bien comprendre comment a été créé le candidat Macron, jetons un coup d’oeil sur ce qui se fait déjà depuis longtemps outre Atlantique et que nos politiques français se sont évidemment dépêcher de copier !
    https://www.legrandsoir.info/comment-l-argent-noir-des-entreprises-prend-le-pouvoir-des-deux-cotes-de-l-atlantique-the-guardian.html

  6. Comment tenir compte de l’avis d’un Barbier  » faux cul  » de première , couleuvre depuis des décennies de différents gouvernement U.M.P.S. et son ridicule écharpe rouge ! ! !
    Barbier , personnage insignifiant vendu au mondialisme ..Individu inintéressant ……

  7. Avec Macron, on a la sale impression de revivre exactement la campagne d’Hillary Clinton. Il a sûrement contribué à la chute de Fillon mais il risque à son tour d’être victime de ses propres magouilles et ce ne sera que justice. Macron, t’inquiètes, on t’aura au tournant car avec internet tout se sait.

  8. Barbier macron, ils formeraient un bien joli petit couple de Theau ces deux là

  9. Macron ! Barbier ! que du vent . Vous voyez ça .. mener le pays ? On est descendu bien bas .

  10. Insignifiant parmi les insignifiants, et conscient de sa vacuité, le Barbier qui ne rase pas gratis, loin de là, entoure sa tête à claques d’un ridicule et inutile chiffon rouge.

    • Oui, Barbier le baratineur et sa ligne éditoriale très loin de toutes réalités a fait long feu, comme bien d’autre petits média, plus aucune confiance.

  11. Si Macron est élu Président de la République, je déchire définitivement ma carte d’électeur.

Les commentaires sont fermés.