Pour le charlatan Héran, la liberté d’expression ne doit pas offenser les croyants

Publié le 25 avril 2021 - par - 18 commentaires - 1 255 vues
Traduire la page en :

Vous pensez que le Collège de France est une institution respectable où professe la crème de la crème et qu’une chaire dans ce qui fut un temple du savoir est le couronnement d’une carrière professorale. C’est peut-être exact dans les sciences, mais c’est faux dans ces délires idéologiques que sont les prétendues sciences sociales. Comme dirait le fabuliste, nous l’allons prouver tout à l’heure, c’est-à-dire tout de suite.

Samedi 24 avril, à 9 heures, lors de l’émission Répliques, Alain Finkielkraut a fait dialoguer la philosophe Souad Ayada et le sociologue François Héran sur la liberté d’expression. C’est une Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression, torchée dans l’urgence vite fait bien fait par Héran, pour étouffer le feu qui couve après l’assassinat du professeur Paty qui a fourni l’occasion de ce débat. Au Collège de France, Héran est titulaire de la chaire “migrations et sociétés”. Un prof parlant aux profs à propos de l’assassinat d’un malheureux prof, égorgé parce qu’il était prof, voilà sa Lettre. Héran est aussi sociologue, ce qui, chacun l’a compris, fait de lui de la graine d’islamo-gauchisme.

Les deux intervenants, ce jour-là, auraient pu rappeler que la mission d’un professeur ou d’un instituteur est d’apprendre à lire, à écrire, à compter aux élèves que les citoyens leur confient, de leur enseigner les rudiments de la langue française et de l’histoire de France et que l’école de la République est ou devrait être un sanctuaire où les querelles des adultes n’ont pas leur place, etc.

Souad Ayada est philosophe. Née au Maroc, elle sait le prix des libertés et a défendu, contre Héran, la liberté d’expression, qui est la conséquence de la liberté de pensée. Penser a pour conséquence s’exprimer et il n’y a pas de pensée sans liberté. Elle a vécu dans un pays où les libertés existent à peine et où les sujets du roi sont d’abord des soumis : leur liberté d’expression est limitée au minimum, leur liberté de pensée aussi. Qu’elle soit remerciée de défendre la liberté d’expression dont jouissent encore (mais pour combien de temps) les Français. Héran, le Français du Collège de France, défend une position opposée : il veut limiter la liberté d’expression. La liberté d’expression, d’accord, dit-il, mais à condition de ne pas offenser les croyants et de respecter autrui – même Hitler évidemment, si Hitler revenait parmi nous. Pour lui existent deux libertés fondamentales : la liberté de croyance et la liberté d’expression. La seconde doit se plier à la première. Croire d’abord, s’exprimer ensuite, à condition de ne pas prendre les croyances comme cibles. Personne en France ne conteste la liberté de croyance. En revanche, de plus en plus de musulmans s’arrogent le droit ou ont le droit de réduire la liberté d’expression des autres, qu’ils soient croyants ou non. C’est un privilège inouï que ce professeur du Collège de France accorde aux croyants. Bientôt, il va finir sa carrière en Iran, en Arabie, au Qatar. On ne se fait pas souci. Les dollars vont pleuvoir sur lui, comme les obus à Gravelotte. Résumons : les croyants qui jouissent d’une liberté totale de croyance et d’expression, même quand ces croyances enfreignent les lois qui répriment les appels au meurtre, les discriminations et le racisme, veulent limiter la liberté d’expression de tous les autres. Et le dénommé Héran les approuve.

Il récite le mantra du respect d’autrui et autrui, pour lui, ce sont les croyants. Mais ces croyants respectent-ils autrui quand ils égorgent des fidèles d’une autre croyance dans une église, quand ils écrasent des badauds au volant d’un poids lourd, quand ils massacrent à la kalachnikov des consommateurs assis aux terrasses, quand ils tuent à bout touchant des enfants de 4 ou 5 ans, quand ils défenestrent des vieilles femmes qui ne partagent pas leurs croyances ? Où est, chez eux, le respect d’autrui ? Ce qu’ils imposent aux Français, c’est de respecter les tueurs, les assassins, les racistes, non seulement de les respecter, mais aussi de les honorer. Et pourquoi pas de les décorer ? Oui, répond implicitement ce héron sinistre et maléfique. La gauche est cul par-dessus tête. Elle méprise les offensés et les humiliés qu’elle chérissait jadis (c’était il y a très longtemps), elle se prosterne désormais devant les milliardaires de l’islam.

Enfin, les seuls arguments du dénommé Héran, sociologue de profession, sont les arguments d’autorité. Il cite sans cesse les arrêts de magistrats, de légistes et de jurisconsultes, tous membres du Conseil européen des droits de l’Homme et d’autres Conseils de l’Europe ou de l’ONU, etc. Pour ces légistes, la liberté de croyance est un absolu et la liberté d’expression ne doit pas offenser les croyants, fussent-ils plus susceptibles qu’un ouléma saoudien. Héron serait sociologue, ou philosophe, ou démographe. Va savoir, Charles – ou charlatan. La déontologie d’un sociologue est le soupçon. Son métier (mais le métier se perd) est de se défier de l’autorité. On attend d’un sociologue qu’il examine les textes et les arrêts de ces conseils, et non qu’il les assène pour empêcher tout débat. Or, il les tient pour parole d’Allah, il s’y soumet, il les prend pour la loi suprême. Il est vrai que la Lettre du dénommé Héran traite du racisme systémique (pas celui de l’islam évidemment), de l’islamophobie qui serait une tradition française, de la discrimination ethno-raciale qui, en France, serait une réalité massive et il porte aux nues le catéchisme de l’islamo-gauchisme, à savoir l’approche intersectionnelle.

Au Collège de France, on a eu Bourdieu, on a eu Barthes, on a eu Foucault, on a eu Boucheron, on a eu Rosanvallon, on a Héran. Une belle brochette de cervelles étroites, d’étroits du bulbe, d’abrutis de naissance. Il ne reste plus qu’à y élire le roi des cons, dirait Charlie Hebdo. Il n’y a pas d’acte d’accusation plus implacable contre le système scolaire français que la Lettre du dénommé Héran.

Étienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
BOURGOIN

Mais ceux qui disent la vérité offensent toujours ceux qui ne l’aiment pas ! ! ! !……

Soazig NEDELEC

Merci à Souad Ayada..

Almatho

Mais qu’ils ne se fassent pas d’illusions tous ces sociologues et autres “intellectuels” et moralistes de gauche l’islam ne les oubliera pas, ils seront même égorgés en premier!

zéphyrin

les laïques sont les seuls être humains à pouvoir être “offensés” sans vergogne.
ceux qui se sentent offensés par la laïcité qu’ils partent. le monde islamique est vaste.
tout se passait bien mieux avant qu’ils ne viennent prendre nos valeurs et ne rien donner en échange.
Ceux qui les aiment, qu’ils partent aussi: la plupart sont des bobos incapables majeurs et inutiles

Françaixaspere

Son acolyte Boudarel,qui a sévit comme commissaire politique dans les camps du vietminh où crevaient les prisonniers français a bénéficié de la mansuétude de l’Education nationale et est mort tranquillement dans son lit.La saloperie de ces ordures a de beaux jours devant elle.

yvank

D’après les savants de l’islam, la liberté d’expression n’est pas la liberté de dire n’importe quoi. Ont-ils jamais connu la liberté?. C’est le muzz sur RL qui précise que l’islam n’est pas une religion d’amour mais de miséricorde. La miséricorde exécutée par les coupeurs de têtes islamique? Allah qui est trop grand, donc incapable de faire le boulot sans ses égorgeurs, est-il dieu ou islam? L’argument corrupteur des 72 houris répond de lui même. Si les croyants pouvaient réfléchir, ils seraient offensés par l’islam, non par ce que j’écris. Le coran qui peut être vu comme un témoignage des superstitions antiques est mille fois moins divin que Stéphanie cette policière victime de salopes islamiques.

Mörback

Est ce que les prétentions sociétales des “croyants” d’une quelconque religion peuvent elles librement offenser les non-croyants dans une société moderne ?….vous avez deux heures….))

JEEP

Le Collège de France est donc devenu la cave obscure de Descartes évoquant les non-voyants qui voulaient avoir raison des voyants.
si l’on accepte de se laisser salir les oreilles par cet imposteur d’Héran, si nous croyons qu’il faut se jeter dans un puit, notre liberté de le refuser devra se plier à la liberté de croyance : C’est faire la promo des sectes et des superstitions les plus sordides, la négation même de la civilisation.

Macronulontenc

On dit que l’habit ne fait pas le moine, mais il y a pourtant des gueules qui ne trompent pas et ce Héran (comme Mélenchon) a une tête de salaud !
Sociologue à quoi ça sert ? Il faut casser cette fabrique industrielle de parasites !

zéphyrin

il n’est sociologue que de son monde imaginaire…qu’il aille prospérer en musulmanie..

HARGOTT

Aujourd’hui, n’importe quel abruti est “philosophe” ou “sociologue”. Merde ! Un agrégé de philo est un prof, pas quelqu’un qui développe une philosophie personnelle et originale. Quant aux sociologues, mieux vaut ne pas en parler (pour éviter un procès).

HARGOTT

SI cet idiot croit que les “croyants”, ne serait-ce que par leur stupidité (sans même parler de leur fréquente dangerosité), ne m’offensent pas ! Leur bêtise me fait souvent rougir de honte pour eux.

Jeanlg75

Et si Cnew organisait un face à face Heran avec Zemmour ? Que l’escroquerie islamo-gauchisme de ce Heran soit démontrée en heure de grande écoute…

patphil

la liberté d’expression est réservée aux seuls “progressistes”

anamorphose

DOMES ET MINARETS offense japonais egorges par musulmans replique changement constitution creation d une armee pouvant intervenir hors du japon creation robots de combats voir samurai robot master katana video celui ci n etant pas mobile subventions sectes mondiales japonaises SOKA GAKKAI et autres trouvant les religions monotheistes erronnees sauf ceux adorant la deesse noire et son fils isis horus vierge noire but eradication et prise de pouvoir mondial OFFEnse FETE DU PHALLUS FERTILITE JAPON INDE PAYS ASIATIQUES EUROPE DIONYSUS ALBUM DED CAN DANCE FILM CITY OF LIFE AND DEATH DIONYSOS FESTIVAL GREECE DANS LE CENSURE

anamorphose

site domes et minarets article les dieux hindous sont des faux dieux idem pour les juifs chretiens allah l eternel jesus offensant tous les dieux et deesses ex SIOUX VOICI UN REPAS DE CHIEN MANGEZ SINON OFFENSE ET SCALPE MARRANT SA DEFINITION

Vent d'Est, Vent d'Ouest

“Pour le charlatan Héran, la liberté d’expression ne doit pas offenser les croyants” : Merci m.heran, de défendre ainsi aussi les Chrétiens, les Bouddhistes, les Animistes, Témoins de Jéhovah.. puisque tous croyants dans leurs spécifités spirituelles.
C’est bien ce que vous voulez dire, n’est-ce pas ?

Jill

Tout à fait d’accord… Je crois que l’Islam est une saloperie de la pire espèce ;personne n’a le droit de m’offenser en affirmant le contraire.

Lire Aussi