Pour le droit de port d’arme et pour une légitime défense réaliste 2/2

Publié le 27 février 2018 - par - 48 commentaires - 1 108 vues
Share

(Suite et fin de la partie 1/2)

Ensuite, il y a tous ceux qui n’ont pas le droit de posséder des armes, mais qui en possèdent des tas et même des quantités incroyables, dans de très belles collections. Je me souviens avoir entendu un jour à la radio le préfet de police de Paris dire qu’il était estimé à 15 millions d’armes de guerre (neuves et anciennes) détenues illégalement en France par des particuliers. C’était en 1983.

On imagine le chiffre d’aujourd’hui, avec les afflux clandestins constants d’armes en provenance de l’étranger sur le territoire national par des trafiquants d’armes qui fournissent le grand banditisme et aussi les cités, quartiers et banlieues perdus de la République…

Il y a un gros problème. Les forces de l’ordre n’ont plus, aujourd’hui, les moyens matériels de faire leur travail de recherche et d’intervention dans le domaine des armes illégales.

Leurs effectifs sont sans cesse réduits et ils vont finir pas disparaître, comme les dinosaures, un de ces jours.

De plus, ils n’ont plus les moyens techniques globaux d’assurer leur mission, de faire respecter l’ordre et la paix publics et donc la sécurité des citoyens en tous lieux du territoire national.

L’état n’assume donc plus du tout sa mission constitutionnelle de paix publique et de sécurité des citoyens.

Pire que ça, ils ont peur de se rendre dans certains secteurs où ils risquent de se faire tuer (et c’est parfois très limite) par des hordes de voyous armés de couteaux, d’armes à feu, de cocktails Molotov et jusqu’à des mortiers de fabrication artisanale. Des « tueurs de flics. »

Les conditions de travail de notre armée et de nos policiers et le manque de respect que leur montre l’état rendent leur travail absurde, parfois impossible et trop souvent dangereux face à une criminalité qui est sans limites et pour laquelle la magistrature fait preuve d’un grand laxisme et d’une grande indulgence.

De nombreux policiers se suicident en France (mais aussi militaires, gendarmes, gardiens de prisons), épuisés, désespérés et au bout du rouleau. Ce qui est dramatique et un gâchis insupportable.

Je ne puis que conseiller à ceux qui se trouvet dans cette spirale psychologique infernale de ne pas se suicider et de démissionner de la police pour se reformer et se recycler dans une autre activité professionnelle où ils parviendront à se réaliser et à retrouver paix et équilibre. On peut toujours reconstruire sa vie. Et si on perd quelques années de retraite, il est quand même préférable de rester en vie.

Ce n’est pas facile, mais c’est quand même mieux que la mort qui vient en plus semer la peine et le désarroi chez les siens.

Des armes, il y en a partout. Dans les milieux du grand banditisme, mais aussi de la petite délinquance, dans les milieux musulmans terroristes ou ordinaires, dans des cachettes dans certaines mosquées et salles de prière, derrière de faux murs dans les caves des HLM de ces cités, quartiers et banlieues interdits aux non musulmans, etc.

Il existe un marché parallèle florissant de l’armement.

En gros, tout le monde est armé, en France, sauf les braves et honnêtes gens qui se retrouvent donc piégés et sacrifiés dans un système dans lequel ils n’ont aucun secours à attendre de quiconque.

Ils sont donc des cibles innocentes et vulnérables pour toutes les vermines, les racailles et les psychopathes qui circulent librement et en toute sécurité dans le pays.

Dans une ville comme Marseille, il y a chaque année tellement de règlements de comptes entre bandes rivales de narco-trafiquants, que des dizaines de cadavres d’enfants (shoofers), d’adolescents et de jeunes adultes sont retrouvés chaque année, criblés de balles de Kalachnikovs et parfois incinérés dans leurs voitures brûlées.

Mais tout va bien pour les autorités…
Et ce sont seulement les chiffres officiels.
On serait tenté de penser que les vrais chiffres pourraient être multipliés par 2, 3, 4 ou 10.

Le déséquilibre vient donc du fait que seuls les méchants, les mauvais, les bandits, les criminels, les psychopathes, les allumés et les fondus sont armés, tandis que les honnêtes gens sont obligés de se cacher, de se calfeutrer, de changer de route, de rue ou de trottoir parce qu’ils n’ont pas le droit de posséder d’armes et tout cela sous l’indifférence de l’état et l’impuissance de nos forces de l’ordre que nous comprenons très bien. On ne le leur reproche pas.
Là où il faudrait 10 000 policiers, aujourd’hui, il n’y en a même plus 1000.

Alors, on met des caméras qui font bien rigoler les voyous.
On a un grand projet jupitérien et grotesque de « police de sécurité du quotidien » qui vient remplacer le précédent échec de « police de proximité des quartiers » et qui restera lettre morte comme tous les délires de monsieur Macron…

Où va-t-il trouver les effectifs ? Plus personne ne veut faire ce métier dangereux et sous-payé où le pire ennemi est sa propre hiérarchie et où on se retrouve sans arrêt au tribunal pendant que les gangsters courent en liberté. Et pour faire quoi ?

De la paperasse, comme tous les autres, car c’est un virus tenace.

En plus, le constant leitmotiv de la justice c’est de ne plus condamner à des peines de prison, non pas par humanisme ou humanité, termes qui n’existent pas dans la magistrature, mais parce que nous manquons cruellement de prisons. Il faudrait bâtir, aujourd’hui, 200 000 nouvelles places de prison ou des camps de concentration dans des coins perdus.

Voilà le résultat de plusieurs décennies de pouvoir gôchiste laxiste et imbécile…

Je me dis parfois qu’il serait peut-être temps, un des ces jours, de faire quelque chose pour ramener la situation à un peu plus de sérénité, de sécurité et de paix publique.

Si les citoyens honnêtes ont le droit d’être armés, ils pourront dans un premier temps se protéger, mais aussi intervenir pour protéger d’autres personnes qui ne le seraient pas à un moment donné (enfants, vieillards ou tout autres). La situation sur l’espace privé comme public serait mieux équilibrée et les voyous, les criminels et les terroristes seraient prévenus qu’ils risqueraient aussi leur peau en agissant de manière inconsidérée au milieu d’une population potentiellement armée.

Je suis certain que cela changerait une grande partie de la donne.

 Thibault de Montbrial, avocat et président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure (CRSI) :

« Une parade efficace et rapide en cas d’attaque

L’expérience israélienne démontre qu’un nombre significatif de citoyens armés dans les lieux publics permet d’interrompre un acte terroriste dans les trente à quarante premières secondes. Plus tôt vient la riposte, moins le nombre de victimes est grand. En Israël, 10 % de la population porte une arme et la culture du risque est intégrée par tous. Chez nous, 200000 civils pourraient assurer un bon maillage du territoire. Une formation spécifique de quinze jours suffit. Ils seraient bien sûr soigneusement sélectionnés et régulièrement entraînés.

Décharger les forces de l’ordre

Le dispositif anti-attentats actuel mobilise largement les forces de l’ordre, qu’elles soient policières ou militaires. Appeler des civils armés en renfort dans les lieux publics leur permettrait de se concentrer sur d’autres tâches sensibles et de retrouver du temps pour l’entraînement et le repos.

Chaque citoyen a un rôle à jouer

Après 70 ans de paix consécutifs, on a perdu l’habitude de se défendre. On compte sur l’Etat providence pour veiller à notre sécurité. Mais l’Etat ne peut pas tout. C’est à chacun d’entre nous de se responsabiliser, il faut se réapproprier nos vies. On ne s’en sortira pas avec des fleurs et des bougies après chaque nouvel attentat. Des attaques, il y en aura d’autres et on ne peut plus continuer à vivre comme avant. La riposte armée est un pas dans la bonne direction. »

https://www.femmeactuelle.fr/actu/dossiers-d-actualite/port-armes-civils-34079

Port d’arme : allons contre les préjugés
https://www.contrepoints.org/2018/02/19/310000-port-darme-allons-contre-prejuges

Je suis absolument favorable au port d’armes citoyen libre et autorisé. En France, comme aux USA !

https://www.nice-provence.info/blog/2018/02/21/pour-ou-contre-port-arme-citoyen

Il fut un temps où on disait aux gens qu’ils n’avaient pas besoin d’être armés et que la police les protégeait et la justice emprisonnait les bandits.

Mais aujourd’hui vous pouvez oublier ce genre de foutaises.

Le peu de police qui reste n’a aucun moyen de vous protéger (« on ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen, Monsieur ! »), ni même de se protéger elle-même, d’ailleurs.

Et on ne voit plus beaucoup de policiers, car ils sont tous dans leurs locaux à taper d’interminables rapports totalement inutiles et absurdes pour leur hiérarchie, au lieu d’assurer une vraie mission de présence sur la voie publique, au service des citoyens qui paient leurs salaires…

Je me souviens quand même que dans les années 50 à 70, lorsqu’on circulait dans les rues de Paris, il y avait des agents de police (des gardiens de la paix) à la plupart des carrefours qui réglaient un peu la circulation automobile, mais qui assuraient aussi une présence sécurisante pour les piétons et auxquels on pouvait s’adresser lorsqu’on avait un petit problème ou qu’on était un peu perdu dans la ville.

A cette même époque, on passait aussi à tabac les petits voyous dans les caves du Quai des Orfèvres et on arrivait parfois à les remettre sur les rails sans passer par la case prison.

Parfois, un officier de police sympa proposait à un jeune primo-délinquant le choix entre une peine de prison probable et traumatisante et un engagement volontaire de quelques années dans l’armée avec non inscription de ses délits au casier judiciaire et le jeune acceptait et promettait de revenir voir le policier avec son contrat d’engagement en main…

Et les gamins ne venaient pas rouspéter.

Ce n’était peut-être pas si mal que ça.

Quant à la justice, elle acquitte les criminels et elle condamne à de très lourdes amendes, sur consignes gouvernementales et hors de la loi, les patriotes qui se permettent de critiquer le système…

Elle a aussi beaucoup à faire pour s’améliorer, car aujourd’hui notre magistrature est la honte de notre pays.

Les magistrats se croient depuis toujours au dessus des lois qu’ils sont supposés défendre et faire appliquer. Ce n’est pas nouveau. Ils sont intouchables et celui qui est intouchable ne se gêne pas pour faire ce qui lui plaît, en dehors de tout respect des lois et des conventions sociales. Ils connaissent les ficelles pour ne pas se faire pincer et si ça devait arriver, ils représentent une puissance extraordinaire dans laquelle ils se protégeront tous les uns les autres face à n’importe quelle accusation. Et comme ils sont les maîtres de tout le système judiciaire et que ce sont eux qui diligentent les enquêtes policières, ils ont une totale impunité.

Mais tout cela est sans doute un joli rêve, car tous nos dirigeants sont les mêmes minables, lâches, veules, pleutres, dégonflés et corrompus et ils ne permettront jamais au peuple de s’armer, compte tenu de la très mauvaise image qu’ils lui renvoient…

Et comme, de surcroît, les dirigeants français et européens ont la ferme intention d’islamiser la France et l’Europe sans que personne ne réagisse, si ils doivent permettre à quelqu’un d’être armé, ce seront les musulmans qui auront ce privilège, tandis que nous aurons juste le droit d’acheter des valises en carton pour fuir ailleurs…

Laurent Droit

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dufaitrez

Déjà répondu à votre premier article, par ceci :
Un Etat, incapable d’assurer la Sécurité de son Peuple doit transférer sa Responsabilité ! Autrement, il est coupable !

JEV

Déjà nous pourrions faire en sorte que les anciens gendarmes et policiers puissent être armés, et ce, après avoir été contrôlés physiquement et moralement par des médecins et psychiatres afin de savoir si ces personnes sont aptes à être armées, ce qui serait tout à fait normal. Mais également avoir subi un entrainement des armes ainsi que des cours où il leur serait inculqué le droit d’utiliser son arme lé ga le ment… Enfin, tout un processus sécurisant qui permettrait à ces anciens policiers et gendarmes d’être armés constamment en tout lieu … Ceci est une idée qui me trotte depuis longtemps dans ma tête, mais à qui en faire part? Serions nous écoutés? Ou bien cela relève de l’utopie?
Personnellement je ne le pense pas et c’est tout à fait envisageable… Qu’en pensez-vous?

Labranche

Et puis j’ai oublié de citer dans mon concept de légitime défense pour autrui : la protection des policières et gendarmettes, souvent mères de famille, à qui la loi impose de ne sortir le révolver qu’une fois mortes, ou presque.
En prison moi plutôt qu’elles !!! Encore faudra-t-il qu’on m’y évite la conversion forcée à la religion de paix et d’amour.

Maurice

Laurent Droit nous sommes un peuple civilisé ici merci de déménager aux USA vous y serez mieux.

Lisianthus

Votre commentaire est consternant.

Sylvie Danas

Les moutons qu’on a attachés à un piquet en attendant l’arrivée des égorgeurs sont eux aussi très civilisés mon bon @Maurice. Dommage que le rôle de la chèvre ou du mouton ne me plaise pas trop, même si les égorgeurs s’assurent qu’il ne dure pas longtemps. Ah, zut! Je dois pas être bien civilisée, tiens…

plouc

Ah bon !!!!!!

cril17

Nice (06) : un policier de la BAC grièvement blessé après avoir été lynché par 4 agresseurs venus libérer un délinquant interpellé

http://www.fdesouche.com/962043-nice-06-policier-de-bac-grievement-blesse-apres-ete-lynche-4-agresseurs-venus-liberer-delinquant-quil-avait-interpelle

CHASSAING Jacques

à Laurent DROIT
Vos articles 1 & 2 ont le mérite de revenir sur cette indéniable nécessité d’autoriser l’armement des citoyens qui le désirent. Vous l’avez naturellement et lucidement assortie de conditions. On peut certes discuter de certaines.
Je publierai bientôt une contribution qui va dans votre sens général. Je constate pour l’heur, que vous et moi ne faisons pas exploser les compteurs du nombre de vues chaque fois que nous abordons ce sujet épineux. Mais nous sommes des précurseurs et l’avenir va sous peu nous donner raison, n’en déplaise aux hoplophobes (réels ou propagandistes). Quant aux autres, il leur reste des ours en peluche et des polochons de combat, des cierges, des poèmes et des marches blanches pour aller à l’abattoir, contents.

Laurent Droit

Merci Jacques. Je vois qu’il y a de plus en plus d’articles sur ce sujet…

Sylvie Danas

La nécessité d’armer des citoyens responsables ne se discute même pas. Il y a bien longtemps que l’État n’assure plus leur protection. Tout au plus s’occupe-t-il de les soigner quand les racailles ne les ont pas achevées, et de les enterrer dans les autres cas. Mais le plus urgent est de changer la loi sur la légitime défense, et de limoger les juges qui refuseront de l’appliquer. Non, il n’est pas légitime de devoir attendre d’être truffé de bastos pour réagir !

CHASSAING Jacques

Thibault de Montbrial, avocat et président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure (CRSI) est une référence sûre.

BALT

La police de proximité, c’est généralement des policiers qui font du lèche vitrines ou qui vont dans les magasins acheter un parfum pour leur épouse.
La solution, c’est faire des opérations coup de poing en tous lieux, tous temps. Et contrôler tout ce qui parait anormal.

Labranche

J’ai pas tout lu, évitons les complications. En tant qu’ancien militaire je m’attribue le port d’arme au titre de la légitime défense pour autrui, sans procédure particulière susceptible de me faire ficher. Ceci pour ne pas me trouver sans réaction devant une agression de femme, de plus vieillard que moi, d’handicapé, ou pire : de juge féminin reconnu par son client. Quand on prévoit de viser les jambes ou l’épaule, il n’y a pas de peine de mort en jeu. Et puis la peine de mort n’est elle pas appliquée presque tous les jours par nos Rafales et notre artillerie en Irak et ailleurs, et sans décision de Justice ?

YAKA

Nos gouvernants devraient s’intéresser rapidement au problème d’autorisation du port d’arme s’ils ne veulent pas être dépassés un jour.
Mieux tout faire dans l’ordre que dans le désordre qu’ils ne pourront plus contrôler …..

thorgal

Face à un constat certes inquiétant, Laurent Droit propose d’armer les gens pour combler les lacunes d’un manque de moyen de l’état. C’est un peu le pompier pyromane. Il devrait savoir en tant qu’ancien militaire que l’utilisation d’une arme surtout contre une personne ne s’improvise pas, il faut un entraînement psychologique et technique. Mettre dans les mains des armes à des personnes non formées pour cela serait catastrophique sans parler de la multiplication des armes en circulation plus ou moins bien gardés dans un tiroir fermé à clef que l’on peut forcer avec un coupe papier … Bien sûr on pourrait transformer la population française en militaire aguerri mais n’est ce pas un peu utopique ? La vraie solution est de redonner un budget digne de ce nom à notre justice.

Boudry

THORGAL

Votre dernière phrase est toujours aussi naïve que l’ensemble de vos propos !!

Je vous dis cela sans méchanceté,mais simplement parce que vous êtes toujours  » à coté de la réalité  »
Ce n’est pas en augmentant le budget de la justice que celle-çi va s’améliorer,MAIS BIEN EN EN CHANGEANT TOUS LES HOMMES QUI LA REPRESENTE,Par D’AUTRES HOMME AYANT LE VRAI SENS DE LA JUSTICE .

Drakkar

Fréquentez-vous un stand de tir agréé ? Je n’en ai pas l’impression.
Les tireurs sportifs agréés sont des gens sérieux et calmes qui savent manipuler les armes comme de vrais professionnels.
D’ailleurs, aucun d’eux ne se servirait du Desert Eagle qui sert d’illustration à cet article pour se protéger à la maison …

PR1

Comme Xavier Dupont de Ligonnès ?

ADLER

Excellent article objectif . Une bonne analyse de la situation qui se dégrade en France avec les incompétents et pleutres que nous avons. De vrais guignols.
Concernant les forces de l ordre il est vrai que les candidats ne se bousculent. Qui l etat va t il prendre comme candidats. Qui va se présenter pour entrer dans les forces de l ordre ??? Le ver dans le fruit chers amis.

Laurent Droit

Merci ADLER. IL y a en effet de quoi s’inquiéter…
On risque d’avoir de plus en plus de musulmans qui vont noyauter la police et l’armée.

Boudry

Mais ce  » CHER état  » ne se gêne pas pour utiliser des privés ,notamment dans le cas des voitures radars banalisés.
En fait quand il y a la volonté de servir son pays..Tout est possible !Alors que là il y a la volonté de nous réduire à rien et de nous exploiter jusqu’au bout,et la c’est carrément possible !!!

Paganel

Ayant eu l’occasion de vivre 2 mois à Austin, j’ai constaté l’extrême courtoisie entre eux de tous les conducteurs là-bas, y compris envers moi qui faisais gaffe sur gaffe parce que leur code de la route est un tout petit peu différent du nôtre. J’ai par la suite après que par tradition presque chaque Texan a un revolver dans sa boîte à gants et que comme on ne sait jamais si on n’a pas un grand nerveux en face, chacun préfère rester le plus courtois possible. Pas mal ! ?

Laurent Droit

Une sorte de loi tacite…!

Sylvie Danas

Il est constant que la prévalence du port d’arme a un effet positif sur la courtoisie, vraie marque de la civilisation. Noter que je dis prévalence et non pas généralisation, car je suis favorable à une obligation d’entrainement au maniement et à la doctrine d’emploi d’une arme préalablement au fait de la porter.

Georges Armstrong Custer

La seule légitime défense que je connaisse, c’est quand le voyou agresseur est définitivement HS et l’honnête citoyen agressé toujours vivant et en bonne santé !
Tout le reste, c’est de la littérature à l’eau de rose…

Sylvie Danas

ET aujourd’hui, lorsqu’on est attaqué, on a le choix entre aller en tôle, si on se défend, et à l’hôpital ou au cimetière autrement. Et il y a des inconscients ici qui appellent ça la « civilisation »…

ALPHA ... OMEGA .

Détention d’armes à feu à la maison , oui . Le port d’armes sur la voie publique , non , ça demande à l’utilisateur potentiel beaucoup de self-contrôle et de discernement ; à moins qu’entraînement en milieu policier ou militaire .

Stratediplo

Il suffit de conditionner l’autorisation du port à ce minimum d’entraînement, comme pour les professions concernées. Quant à la détention d’armes à feu au domicile, c’est une question totalement indépendante de celle du port sur la voie publique. Une arme portée sert d’une part à la légitime défense (d’autrui plus que de soi) et d’autre part à la dissuasion des criminels, une arme (à feu) détenue au domicile est très rarement utile à la légitime défense.

Laurent Droit

Disons que de posséder une arme, même de faible puissance, à la maison permet de stopper des agresseurs potentiels rien qu’ à la vue de l’arme. En général, les voyous ne sont pas très courageux.

torghal

C’est souvent la peur qui fait commettre les actes violents à part pour les personnes qui y sont confrontées régulièrement et entraînées. Le fait qu’un voyou soit peu courageux peut justement faire qu’il va sur réagir à une menace armée. La où il s’enfuirait il va être dos au mur et attaquer. Soyez sûr d’une chose l’armement de la population va engendrer un durcissement de la délinquance et une augmentation des meurtres comme aux USA. Vous n’êtes qu’un pompier pyromane.

Boudry

THORGAL
Prenez des vacances,faites une cure de sommeil,faites-vous psychanaliser,ou aller jouer aux boules.
Bref accordez vous du temps pour réfléchir intelligemment si c’est possible…
Voir essayer d’imaginer qu’il y a un autre monde que la gauche !!
Ne vous précipitez pas pour me répondre que cela n’a rien à voir….Tous les autres comprendront.

torghal

Bel argumentaire ! Merci pour votre réponse. Vu le niveau, il n’est pas nécessaire de continuer à discuter. La négation de la réalité est soit une forme de folie, soit une forme de manipulation.

Boudry

JE NE VOUS LE FAIS PAS DIRE !!

ALPHA ... OMEGA .

@torghal ,
la majorité des assassinats et des meurtres aux USA se passe dans la communauté des délinquants de toutes couleurs pour cause de rivalité ou de règlement de comptes . Les citoyens honnêtes qui sont tués ou blessés par une arme à feu sont en général des gens non armés face aux voyous et intrus . En revanche , il n’y a pas de mort ou extrêmement peu chez les citoyens armés , les bandits préférant la vie à la bourse d’autrui qu’il convoite .

torghal

Vous avez raison sur le 1er point, Les 1ères victimes des meurtres sont causées par les guerres entre gang mais je ne comprends pas la seconde partie de votre post car elle est complètement contradictoire avec la 1ère. Si les voyous ne s’attaquaient pas aux gens armés, ils ne s’entretueraient pas. Les gangs aux USA n’ont pas peur des gens armés mais ils savent que c’est contre-productif de s’attaquer aux gens riches. Non parce qu’ils sont armés mais parce que la police alors leur ferait une guerre totale et que ça serait mauvais pour leur business.

PR1

Non. Sur les 33 000 morts par an aux USA les 2/3 le sont à cause des suicides.

torghal

C’est encore beaucoup et je parlais des meurtres. Les suicides ne sont pas des meurtres.

PR1

Vous avez raison. Bien qu’au final çà soit toujours des morts.

Sylvie Danas

Et le fait de savoir qu’une arme est détenue dans la majorité des foyers avec le droit de s’en servir en cas d’intrusion, ce qui sera vite le cas si on l’autorise, dissuadera pas mal de ces voyous, en général aussi lâches qu’ils sont arrogants, de leurs exactions petite et grandes

Job

Et la liberté individuelle ( avec la responsabilité qui va avec naturellement ) vous en faites quoi ?
Ce n’est pas à vous de décider , pour moi , ce qui m’est permis ou non .
Jusqu’en 1935 , chaque citoyen français avait la possibilité de détention – et port – d’une arme à feu ( quand vous achetiez un vélo chez Manufrance , il y avait l’option  » pistolet de cycliste  » , armes de petit calibre , 6,35 , pour se protéger des chiens agressifs , qui font la joie des collectionneurs d’aujourd’hui ) . A cette date , un décret Laval a demandé – seulement – la déclaration de toute arme à feu , avant confiscation en 1939 ; Initiative qui a bien arrangé l’envahisseur allemand d’alors pour assurer son emprise sur le pays .
Avez vous entendu parler de massacres à cette époque , pré-1939 ?

torghal

Allez-vivre aux USA !

Laurent Droit

J’ai mis l’accent sur la préparation et l’entraînement obligatoire.

torghal

C’est ça et tout au long de la vie. Quelle utopie ! Les soldats malgré tout leur entraînement et leur préparation commettent des bavures. Je suppose aussi qu’il faudra établir des contrôles d’alcoolémie réguliers de tous les porteurs d’arme sans parler des diverses drogues et narcoleptiques consommées par nos concitoyens. Il y a une différence fondamentale entre être un soldat dans une situation de guerre et être un citoyen (même ancien soldat) avec autour de soi sa famille, ses amis et connaissances. Cela multiplie les risques d’erreur d’appréciation. Malgré tous les entraînements que vous aurez eu, vous ne réagirez pas froidement quand votre famille est en danger ou que vous la croyez en danger. C’est la porte ouverte à toutes les bavures. Et je ne voudrais pas passer par là à ce moment

Job

Je poursuis : un pays voisin , la Suisse , qui permet à chaque ancien conscrit de conserver sa dotation militaire , arme et munitions comprises . Avez vous entendu parler de ce pays comme dangereux et criminogène ? Pas moi .
Donc oui pour une formation , un contrôle du casier judiciaire , d’éventuels antécédents psychiatriques , mais arrêtons de châtrer les individus au nom d’intérêts qui ne sont pas les nôtres , pas ceux des citoyens en tout cas .
Place à l’initiative et à la responsabilité individuelle !

France-org

Vous avez raison.

Boudry

Oui,JOB ,vos propos sont vraiment démocratiques .

torghal

Vous comparer la possession d’une arme à celle de la puissance sexuelle. C’est inquiétant. Dans tous les cas je ne vous donnerai pas de permis de port d’arme, vous n’êtes pas apte.