Pour Le Monde Diplo, Z est un chroniqueur d’extrême droite de CNews

BolloreZemmour.jpg

Au nom de l’ultragauche sectaire, le Monde diplomatique gauchiste écarte avec mépris la candidature Zemmour et ses connaissances philosophiques. « Le Monde diplomatique procède par affirmations, jamais par arguments. La droite nationale dénonce le Monde diplomatique pour sa pratique délibérée du mensonge et de la falsification qui ruine les règles minimales de la déontologie intellectuelle avec en outre des débordements qui témoignent davantage d’une mentalité de flic que d’un scrupule de journaliste. (Jean-François Revel)

« Le Monde diplomatique incarne la figure de l’engagement politique de gauche. Il invoque l’argument d’autorité : « Je dis la vérité, puisque je suis le Monde diplomatique et que l’esprit de déontologie y règne« .

« Le Monde diplomatique tire la preuve de la vérité de ce qu’il dit du seul fait que c’est lui qui le dit. »

(Sur le Monde diplomatique, extraits de Jean-François Revel, La grande Parade.)

Marie Bénilde collabore au Monde diplomatique de gauche. Elle ose écrire un libelle : « Fin 2021, alors qu’un chroniqueur d’extrême droite (Quelle démonstration donne-t-elle de la condamnation d’extrême droite ?) de la chaîne CNews devenait le candidat du groupe Bolloré à l’élection présidentielle (sans jamais nommer Zemmour), elle se livre à une dérisoire diatribe de la gauche bobo ultra anti-Zemmour.

C’est une invention de la gauche ultra pour se dispenser de donner la moindre preuve. Si Zemmour avait été réfuté par le Monde diplomatique, une feuille de chou qu’on n’est pas obligé de croire, on aimerait savoir en quoi consiste cette réfutation. C’est le système politique dans lequel le Monde diplomatique peut se vautrer comme dans la pensée unique tout à son aise. L’intolérance d’un groupe de journaleux bobos de la gauche ultra, lorsqu’elle sert de modèle, finit par imprégner les cerveaux de moineaux de l’intelligentsia.

Zemmour est un auteur censuré par la gauche ultra qui le juge dangereux. Le Monde diplomatique a-t-il rétabli l’Inquisition ? La censure de gauche impunie est-elle contraire à toutes les lois de la République ?

Le sectarisme idéologique du Monde diplomatique repose sur une inculture crasse et une ignorance flagrante des idées politiques de Zemmour accusées de sympathies fascistes ou même racistes !

L’idéologie gauchiste ne perçoit le totalitarisme que chez ses adversaires, jamais en elle-même, car elle est assurée de détenir la Vérité absolue et le monopole du Bien-penser et de l’intolérance légitime. Les intellectuels flics de l’ultra-gauche ont proliféré ces dernières années, et plus encore avec Macron.

Or, quand l’idéologie gauchiste atteint le stade du sectarisme persécuteur, elle montre une réalité : le totalitarisme intellectuel. L’idéologie antifas, ce sont des idées sommaires, des affirmations gratuites, des faits erronés ou grossièrement caricaturés, et surtout la mise en accusation de tous les contradicteurs. Ceux-ci méritent d’être insultés, déconsidérés, censurés, caricaturés, à défaut de pouvoir être liquidés par Staline, façon de terminer la discussion qui présenterait certains inconvénients judiciaires dans une démocratie.

Le Monde diplomatique est un des chiens de garde de la macronie vulgaire qui veille à répandre la propagande de l’ultragauche. Le terrorisme intellectuel de l’idéologie gauchiste qui règne au sein du Monde diplomatique a déployé un dispositif d’une féroce efficacité pour discréditer et censurer le candidat Zemmour.

Par exemple, il suffirait d’une poignée d’injures et de mensonges pour tordre le cou à sa candidature. Malgré cela, l’opération a raté contre Zemmour, un candidat qui a perforé le mur de la désinformation sur la maligne imposture de la candidature Macron. À gauche : Défense de démystifier le candidat Macron !

L’idéologie gauchiste du Monde diplomatique se réduit à l’affirmation répétée selon laquelle seule la candidature Macron est juste et surtout la croyance que Macron n’est pas mauvais. Cette vision de l’histoire politique est si pauvre en connaissances, et si enfermée dans le délire de l’idéologie gauchiste du Monde diplomatique, que le vide et la sclérose affectent la pensée politique du Monde diplomatique. Il en est de même de la pensée politique des politiciens professionnels et des commentateurs sur BFM et LCI dont le métier est de n’avoir affaire qu’à la routine de la pensée politique et des idées reçues du Monde de gauche.

Marie Bénilde écrit donc : « Vincent Bolloré côté cour : Fin 2021, alors qu’un chroniqueur d’extrême droite de la chaîne CNews devenait le candidat du groupe Bolloré à l’élection présidentielle, l’establishment a paru s’étonner qu’un pilier du capitalisme français soutienne ouvertement des thèses aussi réactionnaires.

« C’est peu dire que le couple formé par MM. Éric Zemmour et Vincent Bolloré embarrasse les élites économiques : à l’opposé d’une extrême droite arriérée contre laquelle il est confortable de se mobiliser, ce tandem personnifie une bourgeoisie conservatrice, raffinée et brutale. Pour la classe dirigeante, l’année 2022 débute par une équation insoluble : comment critiquer Zemmour-Bolloré sans s’éclabousser soi-même ?

« Célébré par la presse et par ses pairs, le milliardaire gravite, comme son chroniqueur, à l’intersection des galaxies économique, politique et médiatique. Tous deux se disent marginaux en squattant les positions de pouvoir. D’un côté, le magnat des médias, qui étend son influence à travers les rachats de Havas, Editis, Canal Plus, Prisma et Lagardère-Hachette, incarne un patronat qui s’adapte à la mondialisation en quadrillant l’édition. De l’autre, le journaliste du Figaro Magazine, diplômé de Sciences Po, qui porte depuis deux décennies la voix d’une droite autoritaire et misogyne, dépeignait déjà l’exilé en envahisseur le samedi soir sur France 2, sur le plateau de la chaîne i-Télé de l’ère pré-Bolloré ou sur RTL avant sa reprise par M6 ».

Si l’immigration zéro n’est pas propice aux affaires, et si la thèse du Grand Remplacement taraude une partie grandissante des électeurs, l’idéologie gauchiste du Monde diplomatique contre Zemmour se limite à un hommage du vice à la vertu. La candidature facétieuse de Zemmour réalise le cauchemar de Macron.

C’est pourquoi les journaleux de cour dénigrent sans cesse le candidat Zemmour, coupable à leurs yeux d’avoir dit la vérité, et d’avoir fait la critique radicale des médias qui veulent décrédibiliser ses propos.

Le candidat Zemmour est combattu pour hérésie par la gauche bobo ultra quand le renouvellement de la politique opéré par Zemmour est organisé par tout un arsenal intellectuel propre à la droite nationale.

La France occupe une place centrale dans le renouvellement de la politique opéré par Zemmour.

Zemmour, un chroniqueur d’extrême droite de la chaîne CNews, candidat du groupe Bolloré ?

Thierry Michaud-Nérard 
image_pdfimage_print
12

7 Commentaires

  1. Et en plus le monde diplo c’est ce que les étrangers lisent en pensant que la France c’est ça. Il y a peu de journaux vendus à l’étranger à part ce genre de torchon qui donne une fausse idée de la diversité des opinions dans notre pays

  2. zemmour n’est plus d’extrêêême droaaate, il est d’ultra droite !
    qui lit encore le monde même diplomatique à part les hauts fonctionnaires oisifs dans leur bureau

  3. Le Diplo a perdu son indépendance idéologique depuis que M. Halimi en a pris la direction. C’était un excellent journal. Mais faire partie du groupe Le Monde impose de toute évidence un positionnement idéologique précis.

  4. Encore un qui n’a pas compris les ordres qu’il reçoit ! On dit ‘ultra droite’ enfin !!! Sinon les crétins de français risquent encore de ne pas voter pour la dictature en place !!! Ce n’est pourtant pas compliqué !!!

  5. Cela fait des années que j’ai compris que  » l’immonde diplomatique » n. A rien de diplomatique mais tout du sectarisme archeomarxiste délayé sauce
    Tiermondiste
    Des références ? Oui. La doxa pol pote
    Tuer tout débat avec leurs formules et anathèmes le monde gauche molle
    Le monde diplo gauche islamopalestinogauchiste et cerise sur leur merde : anti Israël a en vomir

  6. En FRANCE quand vous ne pensez pas comme « cette » doxa bien-pensante et moralisatrice ,on vous montre du doigt !! Mais qu’est-il devenu ce soit disant pays ,cette FRANCE ou bon nombre de pays dans le monde prenaient l’exemple ? Jules Renard a dit : Si dieu existe ,il a pas mal réussi la nature , MAIS il a raté l’homme . Celle que je préfère est de « Nicola Tesla » ;  » Etre antisocial dans un monde rempli de conformistes est un signe d’intelligence .

  7. La fourmilière gauchiassique s’est pris un violent coup de pied avec l’arrivée de Z ; ils sont irrités, les fourmistiques …ça courre dans tous les sens ….

Les commentaires sont fermés.