Pour les journalistes, les catholiques sont devenus une « communauté »

Ils répètent et répètent « la communauté catholique » : des mots frelatés et empoisonnés.

Pourquoi le disent-ils ? Parce que, pensent-ils, ça met toutes les croyances à égalité.

Ouvrez vos téléviseurs. Des fidèles prient devant Notre-Dame. Le préposé aux commentaires lâche un « la communauté catholique se recueille ». Des fidèles sortent de l’église Saint-Sulpice et entonnent des chants religieux. Le journaliste de la chaîne concurrente prend un air grave et déclare : « la communauté catholique chante ».

Les journalistes, devenus paresseux, copient sur d’autres journalistes. Ainsi, par leur volonté, est née « la communauté catholique », une pitoyable aberration langagière. En France il y a des catholiques. C’est tout. Et c’est suffisant.

Mais pourquoi ne peut-on pas dire à la télévision : « les catholiques ». Pour des raisons complexes et difficilement avouables. Au commencement, il y a eu les Juifs. Ceux d’entre eux qui sont pieux – la minorité – se regroupent en effet en communautés autour d’une synagogue et d’un rabbin.

Ainsi, et c’est quand même dommage, a-t-on commencé à parler de « la communauté juive ». Puis sont venus les musulmans. Pour qu’ils ne soient pas trop jaloux des Juifs, on a décrété qu’il y avait chez nous une « communauté musulmane ». Ceux qui croient en Allah plutôt qu’en Yahvé ont dû éprouver un intense sentiment de satisfaction à se voir hisser au niveau d’une religion qu’ils n’apprécient pas par ailleurs…

Restaient les catholiques, non encore communautarisés par les chrétiens bien-pensants. C’est presque chose faite maintenant. Les journalistes ont commencé et les politiques suivront sans doute. Le but de la manœuvre : rapprocher les catholiques des musulmans. « Communauté catholique » et « communautés musulmanes » sont faites pour s’entendre dans un bel élan sororal.

Fort heureusement, la vulgate journalistique n’a pas encore tout à fait triomphé. Je connais des catholiques qui disent : « Je suis catholique ». Des Juifs qui annoncent : « Je suis juif ». Et des musulmans qui proclament : « je suis musulman ».

Benoit Rayski

image_pdf
0
0

28 Commentaires

  1. La grande majorité des français ne sont pas catholique ni musulman d’ailleurs.

  2. pour faire branchés, les journaleux s’essayent de voir la france en un pays anglo saxon alors que les institutions de ce pays n’ont pas pour but de permettre la communautarisation du sol….manque de culture, connerie pure, ou volonté d’anglosaxonniser au vu du constat de l’impossibilité institutionnelle française de pouvoir « finaliser » son projet initial. ( gnia gnia gnia, « assimiler »), je parie qu’ils ne le savent même pas.

  3. Votre dernière phrase n’est-elle pas communautariste ? Rien compris ?
    Les « Communautés » communales, départementales, régionales, sont encore la France.
    Les religions, les races, les minorités de tous ordres la défont !

  4. Attentats au Sri Lanka ,150 morts ce jour de Pâques, accident ? on attend les résultats de l’enquête pour établir les responsabilités .

  5. Catholiques certes, donc universels et CHRETIENS .C’est une EGLISE, donc le peuple de Dieu..
    Et ça, ça défrise les muzz membres de la « communauté mahométane » qui voudrait paraît-il, par le biais des imams actuels de l’UOIF du CCIF etc.. fêter la naissance de leur mohamed criminel et pédophile le 23 décembre! Prenons bien garde: dans quelque temps ce sera le 21 décembre, Ali maqueron étant réputé fils du prophète. avec dessin à l’appui de l’Elysée : « Ceci n’est pas une mosquée »…

  6. Les journalputes constituent un conglomérat qui reduit les croyants Chrétiens à la subalternité. Par l’inversion des valeurs, ces saloperies collaborent activement à la montée de l’islam, non seulement politique, mais djihadiste-salafiste et remplaciste. On entends déjà moins parler de la « communauté musulmane » mais plus couramment « des musulmans ». Dorénavant il va falloir lutter fortement face à la rhétorique de ces enfants de putes réduits à l’esclavage au service des musulmerdes.

  7. Macron a la messe au Touquet ce matin avec mémé ….il vient de s’apercevoir que la communeauté catho etait vachement importante . ( il n’y a pas de menus profits)

  8. Faire du passé table rase !…Ça continue. Les communautés sont des minorités tolérées.Ramener les catholiques à une communauté c’est leur enlever leur Histoire (celle qui a fait la France que ça leur plaise ou non) et les ramener à une minorité pour le moment avant qu’on ne les supprime ou disperse façon « puzzle » ce qu’à Dieu ne plaise !

  9. combien de hiérarques catholiques tentent de convaincre les autres de rejoindre la communauté catholique? la conversion semble être un tabou

  10. Bien souvent ces journaleux sont des muzz, voir France Info, 90% du personnel de cette chaîne d’info n’est pas blanche, pourtant normalement, ces organismes d’état devrait faire la parité entre gens de couleur, ceux un peu colorés et les blancs, et bien non, et après on nous accuse d’être raciste…Allez dans un état d’Afrique noire coller 90% de blancs sur une chaîne nationale et vous verrez le résultat…Couic !
    — Le principe de parité a pour projet de lutter contre une disparité tant dans le domaine de la représentativité dans les institutions que dans le montant des salaires.

  11. Je suis athée, de culture Chrétienne, Français avant tout. Oui les Catholiques sont devenus une communauté pratiquante minoritaire en France. Dans communauté il y a communier ensembles. Rien de grave au contraire. Par-contre comme je me sens de culture Chrétienne je préfère défendre les Catholiques ou les protestants, les témoins de Jéhovah ou les chrétiens orthodoxes que les juifs envers qui je n’ai rien de commun mais rien contre mais combattre les musulmans. Alors oui je suis de la COMMUNAUTÉ Catholique parce-que c’est ma culture, bien que athée. Et c’est comme ça.

    • On peut effectivement être athée et se reconnaître de culture judéo-chrétienne. Il faut admettre que le peuple juif, particulièrement en Israël, tient tête à l’islam avec fierté et détermination, ce qui n’est pas vraiment le cas chez nous en France.
      Je me reconnais dans votre liste mais j’y joins volontiers les juifs car ils nous montrent la voie.

  12.  » des musulmans qui proclament : « je suis musulman ».
    ah des musul qui rejettent l’oumma , quoi !…
    des musul non communautaires… qui rejettent la communauté, quoi
    ah.. et ou avez vous vu ça, vous cher benoît Rayski, le pasdamalgam ?…

  13. Ami Benoit,
    Vous dénoncez, avec raison, la communautarisation de notre Nation, uneFrance devenue tribale, où ces communautarismes religieux, ethniques, sexualo-genriste, comportemental, societal.. imposent leurs oukases. Vous oubliez que c’est la Laïcité, qui maintenait les communautarismes à l’écart de nos Libertés.
    Détruite par les 68’tards et par tous les présidents, la Laïcité est achevée par Macron, par ses Dilcrah, et par ses ministricules qui étalent en public leurs engagements sectaires antilaïcs: LSBT, féministes, genristes, hulotistes et antinucléaristes, mondialistes, européanistes…
    Restaurer la Laïcité détruite, c’est renvoyer TOUS les communautarismes là où ils doivent rester: chez eux, disait V.Hugo. L’intolérances des “vivrenssemblistes“ relève du droit commun… Laïc.

  14. Pas grave… Après la guerre qui pointe le bout de son nez viendra le temps d’un Nuremberg 2. Les condamnations et les exécutions pleuvront sur la vermine politico-médiatique.
    Que ces chiens d’islamo collabos profitent de la vie, de leur fric et de leur statut. Ça ne durera plus très longtemps.

    A bon entendeur…

  15. Rien d’étonnant, le microcosme journalistique (environ 28000 individus) est constitué quasi-exclusivement de gauchistes ou sympathisants, au cerveau imbibé de l’idéologie multiculturaliste, immigrophile, islamophile, négrophile, LGBTophile qui prône la préférence pour l’Autre (et la détestation de soi, c’est-à-dire du blanc hétéro) et en conséquence un communautarisme de plus en plus radical, en forme d’apartheid généralisé, chacun vivant replié sur sa « communauté ».

    [l’apartheid, ce n’est pas le racisme, comme le pensent sottement les gauchistes simplets dans leur bouillie intellectuelle absurde, c’est la séparation de communautés qui coexistent dans le même espace sans se mélanger]

    Très logiquement, ils finissent par tout lire et interpréter à travers ce prisme communautariste.

  16. en effet, ça continue de plus belle: à quand la communauté autochtone ? la communauté primitive, la communauté laique, la communauté des actifs, des chômeurs, des infidèles, et tiens la communauté blanche tant qu’on y est. On pourra le dire car nous ne pourrons plus crier au racisme .

  17. Quand on parle de soi ou de ces semblables on ne parle pas de communauté, on emploie le terme pour désigner un groupe minoritaire différent de la majorité. çà sert à marginaliser les catholiques dans la société française, à les rendre invisibles insignifiants, à effacer une part de l’identité française, le français est catholique. ancrer l’idée du multiculturalisme.
    Intéressant de relever cette manipulation sémantique qui sert à laver le cerveau des français.

  18. dans le premier article de la constitution :  » La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. »
    Dans l’explication de texte sur wikipédia il est dit que « L’indivisibilité de la République induit l’unicité du peuple français. »
    Parler de communauté induit l’idée contraire.
    C’est un discours anti-républicain.

    • Discours anti républicité et donc éminemment condamnable, ce qu’ils ne demanderont pas !

  19. Je suis Français de culture chrétienne,comme des millions de mes concitoyens.
    Les musulmans n’ont rien à voir avec la France ;ils reconnaîssent et imposent des préceptes incompatibles avec nos valeurs et les lois de la
    République… leur  » communauté » devrait être bannie de notre sol.

  20. Je suis catholique !
    Et je n’habite pas un « territoire « , mais un pays.

    • Il y a bien un ‘onc’ qui a déclaré que ‘Notre Dame n’est pas une cathédrale mais notre commun’.
      On peut quand même en tirer du positif, pour l’instant ce n’est pas encore la mosquée de Paris.

  21. Pour les journalistes, les catholiques sont devenus une « communauté »
    ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
    Pour les catholiques les journalistes sont devenus des journalputes…..les athés se joignent aux cathos pour les dénomer (mdr) quant a la communeautée muzz elle ne se prononce pas étant en permanence et grace a la parabolle orientée vers la mecque et l’algérie ….Comme dirait Hafsa Askar de la communeauté de l’Unef,…..ON S’EN BATLEK
    Quant a la communeauté GJ leur amitié pour les journalistes reste a prouver (mdr)
    https://www.youtube.com/watch?v=b5Kn67p7cnY

  22. IL MANQUE JE SUIS CATHOLIQUE JUIF MUSULMAN NEUTRE MODERE UN PEU RADICALISE RADICALISE FANATIQUE

Les commentaires sont fermés.