Pour les socialistes espagnols, l’urgence, c’est de déterrer Franco !

Madrid, 21 août 2018, le ministre de la Culture, José Guirao, a confirmé que le Conseil des ministres du vendredi suivant aborderait la question de l’exhumation des restes de Francisco Franco de la Vallée de « Los Caidos » (la vallée de ceux qui sont tombés), inaugurée le 1er avril 1959 par Francisco Franco, située à 50 km à l’Est de Madrid, gérée par des moines bénédictins, et surmontée d’une croix en granit monumentale, sur le sommet de la sierra de Guadarrama et visible jusqu’à perte de vue, où sont enterrés autour de lui environ 37 000 victimes de la guerre civile (1936/1939 – 27 000 nationalistes et 10 000 républicains), mais également le mausolée qui contient les reste de José-Antonio Primo de Rivera, fondateur de la « Phalange » et fusillé par les « Républicains » en 1936. Exécution qui a été l’une des raisons majeures du déclenchement de cette meurtrière guerre civile qui a fait plus de 200 000 morts, au cours des combats, sans oublier les dizaines de milliers d’exécutions et d’assassinats des deux côtés.

Le Conseil des ministres, avec l’appui du parti d’extrême-gauche « Podemos », qui approuve  et soutient cette initiative, a voté pour cette exhumation.

Cette décision était-elle souhaitable, au moment où l’Espagne vit une crise majeure causée, d’une part, par l’invasion incontrôlée des migrants subsahariens et maghrébins, organisée et provoquée par la « mafia » du trafic d’humains avec la complicité implicite des ONG européennes et ce qu’elle apporte comme agressions, viols, vols, etc. et, d’autre-part, par les volontés de séparatisme régional, actuellement la Catalogne, soutenu justement par « Podemos » ?

Le président momentané, Pedro Sanchez, a choisi de diviser les Espagnols sur ce sujet qui n’était pas d’une actualité brûlante et de soutenir sa propagande idéologique plutôt que d’assurer leurs intérêts et leur sécurité.

Il souhaite transformer ce site grandiose en « Mémorial des victimes du fascisme » et le convertir ainsi en lieu de réconciliation.

C’est oublier un peu vite que, si le général Franco a gagné une très sanglante guerre civile, il a tout de même été le chef de l’État espagnol de 1939 à 1975, qu’il a fait de son pays l’un des leaders de l’Europe et qu’il a passé le pouvoir de sa pleine volonté.

Ce qui choque le plus les socialistes et les partisans de Podemos, c’est que ce site illustre parfaitement la symbiose entre le « franquisme » et l’église catholique.

Francisco Franco et José-Antonio Primo de Rivera, tous deux décédés le même jour, un 20 novembre, le premier en 1975 et le second en 1936, sont commémorés ce jour-là par des milliers de nostalgiques dans toute l’Espagne et même en plein cœur de la capitale, Madrid.

Ces dernières semaines, de nombreuses voix espagnoles réclamaient, devant ce que devenait leur pays, un « nouveau Franco » !

Bien que la famille de Francisco Franco et l’église catholique s’opposent à cette exhumation, il est probable que ses restes seront transférés dans le caveau de la famille Franco, dans le cimetière du Pardo, près de Madrid, et que sa tombe, tout comme à « El Valle de los caidos », sera quotidiennement fleurie.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

41 Commentaires

  1. Quelle honte..que serait aujourd’hui l’Espagne sans le général Franco..!

  2. Avec une Espagne de plus de 20 % chômeurs et de salaires de misère ce Monsieur Sanchez veut comme en France avec le mondialiste et pro-islam de Macron faire tourner l’attention afin que le gens parle d’autre chose que des vrais problèmes des espagnols , de l’enfumage et utiliser un passé difficile et douloureux afin de ne plus parler des clandestins qui entrent tous les jours en Espagne ( où la plupart vont monter vers la France et l’Allemagne ) pour Ceuta , Melilla et Iles Canaries aussi .

  3. Et maintenant que les descendants des staliniens (Républicains) sont revenus au pouvoir en Espagne, pourquoi rateraient-ils l’occasion de se venger enfin contre Franco ?

  4. Faut-il rappeler aussi que si les Espagnols restés au pays reconquis avaient été si malheureux pendant le pouvoir de Franco, on ne voit pas pourquoi ils n’ont plus jamais voulu revoir l’un de ces « rouges » y retourner même en voyage, et cela pendant presque 50 ans…
    Et ces « rouges », c’est quand même la France qui en a sauvé quelques uns, non ? D’ailleurs, certains de ceux recueillis en Algérie nous en ont été tellement reconnaissants qu’ils ont aidé le FLN à tuer nos jeunes appelés de 20 ans.

  5. Je n’ai que de lointains souvenirs de lectures… mais il me semble avoir lu aussi que les Espagnols d’avant 1936 en avaient tellement assez des staliniens qu’ils ont fait appel à Franco, aux Canaries. Certes, il a chassé les « rouges » pas avec le dos de la cuillère, mais ces derniers n’étaient pas non plus vierges des pires barbaries ! Et Franco n’aurait pas pu les foutre à la porte s’il n’avait été rejoint par l’ensemble des Espagnol au fur et à mesure de ses avancées sur le terrain, non ?

  6. Prenez deux dictateurs, Honecker et Franco;voyez ce qu’ils ont fait de leur pays. Le
    premier, le coco a fait un enfer de la RDA;le second présumé facho a ouvert l’Espagne au
    tourisme et à la modernité.

    • Beaucoup d’espagnol sont partis en France du temps de Franco , maintenant ils reviennent chez eux j’en connais

  7. L’Histoire n’est plus ce qu’elle était… Le Révisionnisme est parmi nous…
    Pétain, on a vu, Napoléon ? Tri au Panthéon ? Ouf ! De Gaulle est protégé !
    Mémoire au Présent ? Oubliant le Passé ? Cela est… Imparfait !

  8. Ils n’ont rien à faire de mieux que d’empapaouter les mouches ! De l’Histoire faisons table rase et vive la liberté de penser ! Quels bandes de crétins.

  9. Et les staliniens avec un faux nez républicain on
    va les déterrer aussi?

  10. c’est complètement ridicule de s’attaquer à des cadavres en décomposition….

  11. Cette remémoration sur la guerre civile espagnole nous donne un avant goût sur ce qui nous attendrait en France, où la situation serait encore plus complexe avec la présence massive d’une population allogène ethnico-religieuse différente. Je n’ose encore employer le futur, tant la probabilité n’est plus qu’une question de temps. Quant à l’exhumation de Franco, c’est peut être à dessein machiavélique vouloir raviver un départ de conflagration qui règlerait par le feu en Europe l’immigration ?

  12. Franco…un espagnol nazi mondialiste!
    Les évènements se télescopent… ou se rejoignent!
    Parlons de Valls, ce « franco »-espagnol qui a participé, avec hollande, à la mise en place de la macronie. Valls, ex maire d’Evry et de sa mosquée, Valls député de l’Essonne et d’ailleurs se porte candidat maire de Barcelone, pour se battre CONTRE les indépendantistes catalans. Mondialiste, c’est une politique dévastatrice pour un Macron. Pour Valls, c’est du militantisme religieux. Sacrés « socialistes »!

  13. C’est l’assassinat du Député royaliste Calvo Sotelo, annoncé aux Cortes par les communistes, permis par le gouvernement de Frente Popular, et perpetré par les milices socialistes du PSOE, qui a justifié le Golpe de Franco. Le Prononciamento de Franco est parfaitement assumable par un Homme de Droite. Franco a évité l’essentiel à son pays : l’entrée dans la Seconde Guerre mondiale. Héritage plus contestable pour Pétain et Mussolini, et carrément ignoble et odieux pour Hitler.

  14. Franco a été un homme fin et intelligent en refusant de rentrer en guerre au côté des allemands en 1939. Il a de ce fait préservé l’Espagne d’un bain de sang, de déportations etc…Faudrait rappeler ces vérités a ces socialistes qui veulent honteusement toucher à ses restes…

    • Crétino ou fascisto, débutant?
      Franco a assassiné des centaine de milliers de Républicains espagnols. Il a permis à hitler de venir essayer ses avions et ses armes sur le Peuple espagnol avant de les utiliser contre l’URSS et l’Europe. Franco est une de ces crapules dont l’histoire retiendra le nom comme un bourreau, un Hitler, un dictateur.

      PS: Kamarad modérateur, soyez plus vigilant, SVP. La « liberté » d’expression a ses limites: celles de l’intolérance AUX fascismes de toutes obédiences.

      • C’est pourtant factuellement vrai, Franco aurait pu entrer en guerre au côté de l’Axe pour « remercier » les allemands de leur aide en 36, il n’en fit rien. Ce fut une bonne décision.que même les Alliés saluèrent en 1945 et c’est pour cela qu’il resta au pouvoir jusqu’a sa mort en 75. Maintenant, quand à savoir si j’ai le droit de m’exprimer, c’est au site RL d’en décider, pas à vous. A bon entendeur…

      • en revanche, pour la canaille communiste, ce serait open bar! Hitler aurait utilisé ses armes contre « l’ URSS et l’Europe »; ça serait plutôt l’inverse, l’attaque de l’URSS ne venant qu’après la rupture du pacte germano-soviétique; ce communisme soviétique aidé par les communistes espagnoles qui n’a pas lésiné sur les moyens pour assassiner et éliminer ,y compris dans les rangs républicains .Franco a traité les vaincus avec un grand manque d’humanité, mais ne jouez pas les vierges effarouchées,

      • Des centaines de milliers… vous exagérez;ceci
        étant,les soi-disants républicains, en fait staliniens, ont assassiné des milliers de religieux, entre autres.

      • C’ est une antinomie de dire « Républicains Espagnols » : ils étaient communistes .Ils ont commis le meurtre de 6 832 membres du clergé catholique « à minima » . Des prêtres sont brûlés vifs, castrés, éviscérés.  » des « tribunaux populaires  » sont mis en place : c’ est la « terreur rouge » »terreur stalinienne », Franco a donc « assassiné » les assassins 1 à 1 balle au centre
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Terreur_rouge_(Espagne)

    • Bravo et MERCI de rétablir, un peu la vérité que les pseudo-historiens ont caricaturée!

  15. certes ,c’était un dictateur , mais si à sa mort l’Espagne s’en est bien sortie ,c’est bien grâce à lui ,laissons les morts tranquille et si l'( on déterrait tous les cocos et gauchos qui sont de la même trempe que lui , on aurait du boulot .!!!

  16. Ils s’attaquent à tous les symboles qui les dérangent , on peut ne pas apprécier Franco mais il fait parti de l’histoire d’Espagne .

  17. Quand serons-nous débarrassés de ce cancer qu’est la gauche, de ces connards de socialistes et des criminels bolcheviques qui perdurent encore ? Car les socialistes (et le troupeau bêlant qui perroquète à leur suite) s’ils évoquent les « crimes  » de Franco, glissent toujours prudemment sur les crimes monstrueux des bolcheviques pendant la guerre civile…!

  18. au train où cette folie gagne l’Occident, on va bientôt extraire Napoléon des Invalides pour avoir interné dans le Doubs et ainsi provoqué la mort de Toussaint Louverture en 1803, après avoir rétabli l’esclavage en 1802 à St Domingue…..
    Les morts, les pauvres morts, ont de grandes douleurs,
    Et quand octobre souffle, émondeur des vieux arbres,
    Son vent mélancolique à l’entour de leurs marbres,
    Certes, ils doivent trouver les vivants bien ingrats,
    A dormir, comme ils font, chaudement dans leurs

    • monrose
      Il a meme kidnappé le pape !!! vous allez voir que français va envoyer sa troupe aux invalides …..

  19. L’essentiel c’est que Lénine reste dans son mausolée moscovite.

  20. L’armée ne dit pas la meme chose !!! le petit socialo arrivé sur le trone par hasard(suite a l’éviction de rajoy) pourrait s’en mordre le bout des doigts s’il avait un jour besoin de la troupe….Tout comme Assad Franco n’a pas fait dans la dentelle mais pour ceux qui ont vécu cette époque force est d’admettre qu’il fallait une main de fer pour arreter les tueries
    https://www.la-guerre-d-espagne.net/persecution-religieuse/
    http://www.exode1962.fr/exode1962/depart/dep-espagnols.html

  21. Non seulement il a fait de l’Espagne un pays moderne, mais il a évité à son pays d’entrer dans la seconde guerre mondiale. Nombreux juifs, résistants, réfugiés ont pu rejoindre l’Afrique du Nord par l’Espagne.. Ne l’oublions pas ! Hélas il n’y a guère de reconnaissance en politique. Même la mémoire est instrumentalisée.

    • Franco il a fait de l’Espagne un pays moderne !!!!!! le fasciste.

      Va te faire soignez toi schisoprene,

      • On allait en vacances dans ce pays fasciste ;si
        les staliniens avaient pris le pouvoir en Espagne, que serait il advenu de ce malheureux pays… voir tous les pays communistes.

    • Il a refusé à Hitler l’installation de troupes allemandes en Espagne, évitant ainsi à la France d’être prise en tenaille !

Les commentaires sont fermés.