Pour Macron, bénie soit la censure !

Publié le 8 juin 2019 - par - 22 commentaires - 992 vues
Share

Pendant des siècles, il était entendu que tout éditeur ou imprimeur se discréditait ou se déshonorait quand il caviardait l’œuvre littéraire ou le document qu’il publiait, en omettant ou en modifiant volontairement une phrase ou un paragraphe, quelles qu’en fussent les raisons. Quand la censure était décidée par le pouvoir, qu’il fût royal, d’église, républicain, laïque ou financier, l’intelligentsia, rameutée, s’en indignait immédiatement et décrétait, comme un seul homme, que le pouvoir perdait toute légitimité, s’il empêchait la « libre communication des opinions » tenue pour un des droits fondamentaux du citoyen, ou, pis, s’il s’adonnait à la censure, et que les citoyens, conformément au droit naturel et imprescriptible de « résistance à l’oppression » qui leur est reconnu par la Déclaration de 1789, étaient autorisés à protester, s’indigner, manifester publiquement, exiger, par une insurrection civique, la fin de la censure et le rétablissement  du texte caviardé.

L’exemple d’Henri Fertet, condamné à mort en 1943 par les Allemands pour faits de résistance armée, puis fusillé à Besançon, alors qu’il était lycéen et n’avait pas dix-sept ans, fait Compagnon de la Libération à titre posthume, méritait, pour diverses raisons, ne serait-ce que parce que la vague gauchiste et socialiste de repentance incessante a effacé Henri Fertet de la mémoire nationale, d’être porté à la connaissance et à l’admiration des Français à l’occasion des célébrations officielles, que ce soit celles du 6 juin, du 18 juin ou du 8 mai. Le président Macron a été bien inspiré de sortir de l’oubli ce jeune homme qui a sacrifié sa vie pour la liberté de la France, en lisant le 5 juin, à Portsmouth, devant des représentants du monde occidental, la lettre d’adieu que ses bourreaux l’ont autorisé à écrire à ses parents. La lettre courte est émouvante.

Le problème, car il y en a un, est que Macron a décidé de ne pas en lire des fragments. Les services de propagande de l’Elysée ont prétexté le manque de temps. À qui fera-t-on croire qu’il est impossible de lire en deux minutes une lettre d’une page ? Et si les passages caviardés avaient été insignifiants (Henri Fertet lègue ses livres scolaires à son père et demande à ses parents de donner à un de ses camarades de lycée le paquet de cigarettes que leur fils lui doit), le caviardage aurait pu se justifier. Mais, non, ce qui a été effacé, ce sont les deux passages les plus riches de sens et dans lesquels Henri Fertet explique pour quoi il sacrifie sa vie, à savoir sa volonté de voir subsister la « France éternelle » et sa foi en Dieu et en l’Église du Christ. Il est mort en Français et en catholique : telles sont les deux valeurs qui l’ont fait agir, et cela dès 1942, avec des camarades des Jeunesses chrétiennes.

Que Macron juge que ces deux valeurs n’aient plus de sens, libre à lui, mais qu’il le dise publiquement. Et si ces références le gênaient, ce qui se comprend clairement au su de la politique qu’il mène et des engagements qui sont les siens, pourquoi a-t-il choisi de lire en public cette lettre ? Il pouvait lire la dernière lettre d’un autre condamné à mort – et elles ne manquent pas -, qui n’aurait pas faire référence à la France éternelle et à l’Église du Christ. Lire cette lettre et la caviarder, comme une sinistre Anastasie ou un vulgaire Pinard, c’est tuer une seconde fois Henri Fertet, dont le sacrifice exigeait la vérité, et non une sordide manipulation politicienne, digne d’un régime totalitaire. Les Français et le monde entier ont droit à la vérité et ils sont en droit d’exiger que la vérité ne soit pas tordue pour complaire à on ne sait qui.

L’effarant dans cette affaire de basse et minable censure est l’omerta. Les intellectuels, toujours prompts à s’enflammer, s’indigner, pétitionner contre, vouer aux gémonies fake news et manipulations, exiger, sont restés cois. Parmi eux, aucun n’a moufté mot. Ils ont donné une nouvelle fois la preuve qu’ils étaient tout confits en dévotion collaboratrice et que la France Libre et la Résistance étaient pour eux une langue étrangère.

Étienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
jan le Connaissant

,???????????????????????????????????????

jan le Connaissant

Vive les patriotes !

Richard

C’est marrant sur la photo on dirait que Trump va foutre une tarte à choupinet !!!!!
En tout cas il n’a pas l’air content .

POLYEUCTE

« Le Roi est nu » !
On ne « truque » pas un Testament ! On l’exécute.
En un sens, Macron lui a refusé l’Extrême Onction, gommant le religieux qu’il exècre.
Allons jusqu’au bout dans l’ignoble ! Il aurait été muzz ?

Déhache

Superbe article ! Rien à dire sinon que Guy Môquet qui lui, a sa station de métro, n’était pas un résistant, mais un communiste mis à l’ombre par la République française pour intelligence avec l’ennemi avant l’occupation et choisi sur une liste d’otages par les allemands en répression d’un acte terroriste.

Lionel

Un peu comme quand le Coran est cité sur RL, non? On ne choisit que les passages qui nous arrangent.

Victoire de Tourtour

Le autres , les versets loukoum et sirop d’orgeat, font partie des versets « abrogés » .

jan le Connaissant

Oui, et d’ autres versets  » loukoum « , par exemple, des versets de pseudo tolérances ne concernent, en fait, QUE les rapports entre musul ! , et jamais les kouffirs ! ( nous autres ! )
( PS : attention Victoire de Tourtour, Lionel est un troll ! Lionel étant un de ces multiples pseudo )

CLV

Excellent article auquel je me joints entièrement. Retirer des passages, des mots de la lettre du jeune héros Henry Ferté relève d’une ignominie sans nom,, d’une crasse éternel, d’une indignité absolue. Honte à l’imposteur jupiter.

TourN

Les objets personnels d’Henri Fertet ont été déposés au musée de Besançon.
Parmi eux, une Vierge modelée dans de la mie de pain. La nourriture était rare et mauvaise dans sa prison , mais il a fait le choix de renoncer à manger pour fabriquer cette petite Vierge.
Ce témoignage rend encore plus odieux le comportement de macron

TourN

Témoignage de Vincent Briand, attaché de conservation au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

incongru

d’une pierre 2 coups :
-on connait maintenant Henri Fertet, qui vient rejoindre Noquet dans la mémoire des Français (l’autre face de la Résistance?)
-on connait la duplicité (pour ceux qui voulaient l’ignorer) du lecteur
L’ensemble de la réinformation fait le reste, vous voyez bien : un site laïque s’empresse de noter que tout ce qui est spirituel,  » la « France éternelle » et sa foi en Dieu et en l’Église du Christ », est aussitot relevé : rien n’est perdu
Les frères la gratouille ne sont peut être pas étrangers à celà, mais c’est sans doute complotiste de le dire

TourN

Faut pas confondre laïcité et athéisme !

Jean-Claude

Faut pas confondre religion et Dieu créateur.

jan le Connaissant

C’était voulu. prévu .Il a caviardé pour bien montrer son mépris pour les patriotes, pour la France patriote – sinon pourquoi lire une telle lettre – comme vous l’indiquez dans votre article ?

Carole

Quoi qu’il en soit, oser ainsi travestir les dernières pensées, les motivations d’un jeune héros mort pour son pays est aussi malhonnête qu’ abject. Un acte estampillé Macron.

Victoire de Tourtour

Et son refus de résistants « de droite » , catholiques de surcroît, et ayant des valeurs, courage, droiture, honnêteté, sens de la famille,amour de la « France éternelle » , valeurs supérieures qu’abhorrent Macron et ses séides,acharnés à les détruire .

patphil

mussolini qui s’entendait en fachisme commençait par baillonner les opposants, on y est !
les soviétiques et les nazis l’imitant ont ouvert des hopitaux psychiatriques, marine le pen convoqué pour un examen psy… on y est
avant dernière mesure: le goulag puis enfin la fusillade

Georges S

Il n’y a pas que macron qui sang sure… j’ai bouygues telecom comme service internent et depuis plusieurs mois je ne peux plus Conservative Daily Post ni Gateway Pundit sans passer par Tor qui me donne une autre adresse IP

HARGOTT

Ben, c’est normal, c’est bouygues (volontairement sans majuscule)

V.P

@GEORGES S
MOI AUSSI JE SUIS CHEZ BOUYGUES…
J’AI ÉTÉ PAR CURIOSITÉ SUR LES SITES QUE VOUS CITER (QUE JE NE CONNAISSAIS PAS)..J’ AI DÉCONNECTER MON VPN.
ET CA FONCTIONNE IL N’ Y A PAS PAS DE CENSURE COMME LE VOUS DITE…

La_Soupape

Pitoyable !
Par contre, celle de Guy Mocquet, communiste de son état est apprise par coeur. Ces fumiers de gauchistes s’ingénient à s’accaparer la victoire et la résistance depuis 1789 où ils ont commencé à foutre la masturbation en France. Ces communistes qui représentent ballepeau et que personne n’a le courage, hormis Zemmour, de leur foutre leurs tarins pleins de coke dans leur daube, mais quelle déchéance quand-même !!!