Pour Macron, la guerre contre l’islam, c’est au Mali, surtout pas en France !

Publié le 30 novembre 2019 - par - 24 commentaires - 1 538 vues
Share

 » S’il n’y a d’alternative que la soumission ou la guerre, la guerre cent fois. »

Telle était la phrase au centre des débats lors du procès politique fait à Renaud Camus hier à Auch.

Au Sahel, la France a déjà fait le choix de la guerre. Au Sahel, l’État français a déjà fait son choix au profit des populations locales qui d’ailleurs lui en font maintenant le reproche. Sur un territoire aussi vaste que l’Europe, pour protéger ces populations de la soumission à l’islam radical, la France a choisi de faire la guerre. Pour leur épargner la soumission, elle a choisi d’envoyer le meilleur de sa jeunesse risquer sa vie dans les sables de ces immenses déserts. Pour combattre l’islam radical, la France a engagé la partie la plus opérationnelle de son armée et de ses moyens militaires. Et de mois en mois, les morts s’ajoutent aux morts. De mois en mois, les cérémonies aux invalides se succèdent. De mois en mois, l’ensablement se confirme. Certains avancent que nous serions là-bas pour des années encore. Très probablement en vain car aucune puissance étrangère n’a jamais réussi à stabiliser ce genre de conflit. Il n’y a pas d’exemple récent dans l’Histoire. Au contraire, toutes les aventures de ce genre se sont terminées en catastrophes et déjà la population malienne se retourne contre la France. 

Guerre au Sahel, soumission en France. Sur le territoire national par contre, le pouvoir tétanisé par l’enjeu refuse de faire le constat objectif de la drôle de guerre qui se déroule sous nos yeux. Le pouvoir refuse de nommer la Guerre de France et de la conduire avec les moyens militaires adaptés ; il refuse de procéder à la suspension du droit commun comme c’est la règle en temps de guerre. Au contraire, il surajoute toutes sortes de dispositions au droit commun pour désarmer la France, pour la priver de ses défenses naturelles, pour interdire à son peuple d’exprimer sa peur et sa demande d’ordre et de fermeté face à l’islam conquérant ; pour lui interdire de se défendre.

Pourtant, cette guerre est déjà largement engagée, à relativement basse intensité pour le moment, mais de manière de plus en plus prégnante au fur et à mesure des attentats de masse ; mais aussi du jihad unipersonnel quotidien au couteau, à la défenestration, au féminicide. Car le nombre de morts de cette guerre larvée que le pouvoir tente de masquer se compte par centaines tous les mois et il va croissant de mois en mois.

Des territoires entiers échappent au contrôle de l’État qui ne peut même plus y envoyer sa police. Des quartiers entiers, quand ce ne sont pas des villes entières, sont passés sous le contrôle des caïds et des salafistes. Des territoires ont fait objectivement sécession, refusant l’autorité de la la loi. 30 % des musulmans de France ; soit plus de 3 millions d’individus disent placer la charia au-dessus des lois de la République. Ils constituent d’ores et déjà une cinquième colonne dont il y a tout lieu de penser qu’elle prendra le parti des jihadistes contre la France en cas d’embrasement généralisé. Comme la population du Mali qui se retourne actuellement contre la France et exactement pour les mêmes raisons ; car ces gens rejettent nos valeurs auxquelles ils préfèrent celles de l’islam.

C’en est au point que le président de la République envisage la partition territoriale, l’archipellisation de la France et l’installation de listes communautaires et donc d’une administration de certaines villes sous contrôle de l’islam politique.

Tout se passe comme si le pouvoir tétanisé par l’enjeu avait choisi la soumission ; c’est-à-dire l’accommodement avec l’ennemi auquel il abandonne les parties du territoire dont il s’est déjà rendu maître par la démographie et par l’emprise politique sur ces populations communautarisées. Ce qui est combattu au Mali est accepté sur le territoire national français. Telle est, hélas, la triste réalité.

Le pouvoir doit assumer la situation et conduire la Guerre de France. Le déni ne sert à rien, la compromission et les accommodements honteux non plus. La Guerre de France est déjà engagée. D’ailleurs déjà des patrouilles de militaires armés quadrillent certains points stratégiques. D’ailleurs déjà se déroulent ponctuellement dans le pays des exercices de grande ampleur visant à préparer les services de l’État à répondre à des situations de guerre. Ces exercices d’échelle locale mobilisent tous les services de l’État : police, gendarmerie, armée, services de santé, pompiers, grandes sociétés concessionnaires, sociétés privées, centrales nucléaires et même parfois l’Éducation nationale. Tout cela sans compter certains préparatifs secrets dont la population n’est pas informée.

Le choix de la soumission. Tout indique que le pouvoir a parfaitement conscience de l’ampleur du phénomène puisqu’à des degrés divers il se prépare à un potentiel affrontement de masse. Tout indique également que plutôt que d’anticiper et de mettre un arrêt net à l’installation d’une conquête territoriale de fait par la partie la plus proactive de la population musulmane, il a choisi la soumission et le laisser-faire plutôt que l’assumation de la réponse militaire à la guerre qui lui est faite.

Enfin, plutôt que de mettre un arrêt net à l’importation de populations dont tout indique qu’elles rejoindront majoritairement le camp des conquérants ; au contraire il accélère l’invasion et les conditions de la soumission. Continuation de l’importation incontrôlée de populations potentiellement hostiles, retour de centaines de jihadistes rapatriés de Syrie, libération de centaines de jihadistes emprisonnés en France, totale latitude accordée aux éléments les plus radicaux en France, traque des opposants ; l’État français fait tout pour faciliter la conquête musulmane et pour museler l’opposition. D’ailleurs, c’en est au point que les conquérants ne se cachent plus et qu’ils assument sans aucun risque leur projet. Telle Maboula Soumahoro face à Finkielkaut. 

Des échéances historiques déterminantes. Soumission du pouvoir, abandon à l’avance consenti de certaines parties du territoire, latitude laissée à la conquête musulmane, spéculation des remplacistes sur un renoncement d’une partie du peuple de France ; tous ces éléments nous conduisent immanquablement à la catastrophe que tout le monde désormais pressent et redoute. Certains se tassent, tétanisés par l’angoisse, d’autres se préparent moralement et politiquement à cette échéance.

Si les représentants politiques de la nation sont décidés à se soumettre, si une certaine partie de la population y a déjà consenti, jamais le socle profond du peuple de France ne se soumettra. Jamais.

S’il n’y a d’alternative que la soumission ou la guerre, la guerre cent fois.

Martin Moisan

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Schos

Bien parlé

Colonel Napoléon de Guerlasse

Le principe n°1 de la contre insurrection (Galula) est de gagner la confiance de la population, qui se tourne systématiquement vers la force qui lui paraît la plus sûre, au moins au départ. C’est ce qui se passera dans les quartiers, mais cela peut changer rapidement si on s’y prend bien. Au Mali cela semble perdu. Le problème est qu’une des raisons de la présence Française dans le Sahel est l’existence de ressources minières et en particulier de l’uranium, ce qui donne un objectif aux insurgés, soutenus évidemment par certains états, entre autre probablement l’Iran. Tout se tient.

Peg

Jolie photo avec les couteaux d’égorgeurs en arrière plan…

plouc

au contraire il faut appliquer la loi de la charia en France mais uniquement envers les populations d’envahisseurs musulmans et ça va en faire des millions de petits arabes et africains avec une main coupée ou bien la tête décapitée et il faut s’en réjouir !!!!

jev

Ce ne sont pas 30% des musulmans ou 23 millions qui souhaitent la charia, mais tous les musulmans, car le reste est soumis à ce 30% sinon il leur en cuira et la sentence sera la décapitation ou la main coupée sans oublier le caillassage. Mais tout le monde le sait, même les muzzs que bientôt il y aura des échauffourées, et qu’ils ne nous font pas peur. Ce jour se rapproche de jour en jour… Que le gouvernement fasse son boulot et que les muzzs s’intègrent, sinon, ben. Dansons la carmagnolle.Ras le bol de leur charia, de leurs us et coutumes qu’ils veulent nous imposer, avec leur hallal, et le reste, sans oublier leur religion qui robotise leur petites cervelles de moineaux. La résistance en France se perpétue de père en fils et de génération en génération, et des jeunes MOQUET toujours là

POLYEUCTE

Répétition :
« Ne point aller chercher ce qu’on fait au Mali,
Et vous mêler un peu de ce qu’on fait chez Nous,
Où l’on voit tout aller par sans dessus dessous » !
Molière avait tout prévu !

Cran

Au Mali, la guerre menée par la France ressemble aux guerres d’Algérie, d’Indochine et d’Afghanistan, des guerres d’usure qui durent jusqu’à ce que les Français se retirent de guerre lasse après avoir perdu la face et bon nombre d’hommes. Cette armée dont le mérite n’est certainement pas à remettre en cause est envoyée par le pouvoir politique nettoyer un immense territoire, avec des moyens insuffisants tant en hommes qu’en matériel, autrement dit l’armée est envoyée au casse pipe.
En France, les mêmes pouvoirs publics sont traîtres à la nation qu’ils mettent en danger d’une invasion migratoire dévastatrice et voulue. La France est dans la merde.

gélase
Une patriote

La politique de Macron c’est faire en France tout LE CONTRAIRE DE CE QU’IL CLAIRONNE à l’étranger. C’est de dire qu’il combat le terrorisme en envoyant nos soldats au casse pipe avec du matériel vétuste pendant qu’il favorise l’infiltration des extrémistes en France et facilite leur travail de radicalisation des plus demeurés en ne fermant pas les mosquées. C’est dire qu’il combat la pollution et le réchauffement climatique alors que dans le même temps il vend du matériels à la Chine et autres pays QUI VA ENGENDRER DE LA POLLUTION. C’est faire croire aux français qu’il leur fait cadeau de la taxe d’habitation alors qu’il ruine les petites communes et récupère cette taxe sous une autre forme pour qu’elle tombe dans les caisses de l’Etat et soit redistribuer aux étrangers.

Patrick Callaham

Qu’espère-t-on accomplir au Sahel avec 5000 soldats, sur un territoire grand cinq à six fois comme la France ?

Olivier Monge

Votre cinquième colonne est sous estimée !

patphil

condoléances et compassion aux familles de ces petits gars envoyés au casse pipe pour.. défendre le pays comme en indochine et en algérie
défendre la civilisation occidentale comme en afghanistan

ricco delestaque

Vous avez 50 ans de retard avec vos  » petits gars  » ! Ceux qu’on appelait ainsi étaient des appelés du contingent, des civils de la conscription, pas des engagés volontaires, des militaires sous contrat, comme j’en ai signé un quand j’étais jeune. C’est une armée de métier où chacun espère qu’il ne laissera pas sa peau au combat, ce sont des « héros malgré eux » , ah, les belles pensées, « ils ont donné leur vie pour notre liberté » pas du tout, je n’en connais pas beaucoup qui ont envie de mourir.

Rems

Grosse fable ! il ne s’agit que de protéger les entreprises qui y travaillent ! le boulot devrait être fait par des mercenaires, non par notre armée……

ricco delestaque

des mercenaires, mais je vous rappelle que si on ne nomme pas ainsi les soldats engagés dans une armée régulière, ceux qui sont là bas sont tous des gens payés par nous, ils font leur travail ? Il est surtout bien regrettable que certains y laissent leur vie, en revanche je suppose qu’ils ont apprécié le risque en signant en bas de leur contrat ? Si on s’engage dans l’armée, normalement c’est qu’on accepte de prendre un risque ? Normalement ce n’est pas une colonie de vacances, pour l’instant ce sont les politiques qui les envoient au combat ? La France embaucheraient des mercenaires ? Vous délirez totalement.

chris83

Rems 100% d’accord!

Patrick Granville

Cette tragédie militaire ne pourra jamais effacer les 12 soldats morts en opex. Leurs familles sont certes endeuillés mais toucheront de grosses indemnités qui ne remplaceront jamais les disparus. Sans être bassement matériel ça coûte combien 2 Hélicoptères ?

Marie

vous croyez vraiment que les familles touchent de « grosses » indemnités??? ils sont dévastés et n’ont plus qu’a se relever dignement pour leurs enfants et leurs petits enfants qui ne verront plus leur papa , ne les confondez pas avec les « ksos etc avec allocations ; je sais de quoi je parle

Perplexe

et les autres vous les effacez ?? POURQUOI 12 ??? 38 AU MALI et ça dure depuis 6 ans alors que le va-t-en guerre/menteur hollande avait promis le retour de nos soldats avant mars 2014. ET, que revenant du Mali en 2013 il avait déclaré y avoir vécu « LE PLUS BEAU JOUR DE SA VIE » !!! et aujourd’hui il avance des « remords », li se sent « responsable » ?: toujours aussi faux et menteur ! miterrand, chirac-le-socialo, sarkozy, hollande : à mettre dans le même sac. macron à part dans une poubelle car c’est le pire des pires !

Patapon

Cérémonie aux Invalides,en présence de Sarkozy,Hollande,Macron,trois valeureux chefs de guerre ,trois brillants chefs d’Etat,à qui nous devons la situation pitoyable dans laquelle se trouve notre Patrie.Treize cercueils alignes vous dénoncent et vous accusent. Honte a vous,minables,,responsables et coupables de ce gâchis.

Perplexe

c’est pourquoi j’ai préféré rester sur le PONT ALEXANDRE 3 : je ne voulais ni voir ni entendre cette hypocrisie et ces traitres et je ne les laisse pas entrer chez moi m^me via le petit écran : pas de télé chez moi, ni journaux ni revues, et je suis au fait de l’information : si tout le monde agissait ainsi les MERDIAS que vous critiquez tant, avec raison, COULERAIENT ! Là aussi CHACUN a sa part de responsabilité !!!

Perplexe

« d’autres se préparent moralement et politiquement à cette échéance », c’est bien mais ça ne suffit pas, il faudrait peut-être, quand on est apte à le faire, compléter par une préparation physique et para-militaire ? S’armer ? oui mais ce n’est pas légal, et c’est d’autant plus rageant que les muzz, eux, sont armés jusqu’aux dents, que leurs mosquées/casernes sont bourrées d’armes, jusqu’aux mortiers (tirs à Béziers, à Mantes, à Mulhouse)…Il faudrait peut-être se regrouper et s’organiser ?
Voir guerredefrance.fr d’autres VALABLES ?

ricco delestaque

Vous vous exposez à bien des ennuis en écrivant ça, former des milices et autres unités, en France, vous risquez gros. Le but du/des gvt successifs ayant été celui de nous faire disparaitre, là, ça se précise, j’attends le prochain Conseil des Ministres, toutes seront voilées, les hommes en kami, djellaba, prière avant la séance, porte parole voilée intégralement. Je me demande si tous ces politiques ne sont pas déjà convertis ?

Patapon

Convertis,peut être pas,mais vendus,certainement.