Pour Macron, la souveraineté c’est bien, le souverainisme c’est mal

Publié le 1 juin 2020 - par - 2 commentaires - 286 vues

J’ai regardé une partie de l’interview du ministre du Budget. Je me suis gratté la tête quand il a déclaré, à propos du revirement de Macron au sujet des relocalisations, « Il n’a pas fait du souverainisme, mais de la souveraineté ». Citation approximative. Comment faire de la souveraineté sans souverainisme ? Le souverainisme précède obligatoirement la souveraineté. C’est comme si on disait que les oiseaux peuvent voler dans le vide sans appui sur l’air.

Macron-Jupiter s’exonère des lois de la physique, aussi bien que de la logique : il est au-dessus de ça. Il s’exonère aussi des bonnes mœurs de la politique en maintenant Gérald Darmanin au ministère du Budget en même temps qu’à la mairie de Tourcoing. À Jupiter, rien d’impossible. Il nous le démontre tous les jours, en fonçant tête baissée dans ses contradictions.

Un autre sujet mérite notre attention : c’est la polémique sur le professeur Raoult qui alimente la désinformation médiatique. N’y revenons pas, cela été largement traité sur RL. Il s’agit cette fois du traitement appliqué par madame Paliard-Franco, qui a donné des résultats étonnants sans chloroquine. Ce médecin de village a eu l’intuition que les antibiotiques pouvaient guérir la maladie (Covid-19). Les antibiotiques étaient pourtant réputés jusque-là de n’avoir aucun effet sur les virus. Les prescriptions et les résultats obtenus attestent du contraire.

Ne serait-il pas bienvenu de lancer une étude à ce sujet ? Bien sûr, comme d’habitude, les grands laboratoires s’y opposeraient, et les politicards corrompus leur donneraient raison.

J’ai une anecdote à ce sujet. Un ami atteint du Coronavirus à la mode ces temps-ci, était très malade, fièvre, faiblesse généralisée, perte du goût et de l’odorat, mais il ne pensait pas que ce pouvait être cette maladie. Il n’a su qu’après avoir consulté un spécialiste qui le suivait depuis longtemps qu’il s’agissait du Coronavirus. Une infection des gencives le faisait souffrir. Sa femme lui donna donc un antibiotique dont elle disposait dans sa pharmacie. Miracle, l’infection disparut, et le Coronavirus avec. Ce n’est pas une preuve de l’efficacité des antibiotiques, mais ça donne à réfléchir.

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
selena78

Premierement ne colportez donc pas la moindre connerie qui sort de la bouche d’égout de merdacron car ainsi vous lui faites de la pub gratuite . « Miracle, l’infection disparut, et le Coronavirus avec » dites vous ? cela ne prouve qu’une seule chose , que c’était une simple grippe , l’agueusie est provoquée par beaucoup de maladies bénignes comme l’allergie tout simplement. Quant au « spécialiste » vous ne dites pas qu’il a utilisé un « test » qui a ete fabriqué ou ça ? EN CHINE ! point de départ de cette tragique farce politico dictatoriale communiste planétaire. Les « tests » n’ont qu’un seul but : entretenir la croyance en la réalité d’une « pandémie » imaginaire eu égard aux chiffres de la grippe saisonnière bien plus mortelle et qui ne fait pas de… raout !

FCC Cercle Légitimiste de France

Excellent rappel révélant à nouveau que nos gouvernants républicains préfèrent nous faire mourir que de nous laisser bénéficier des traitements sérieux, efficaces et de moindre coût. L’ antibiotique serait d’ autant plus efficace qu’ une autopsie d’ un décédé du covid 19 en Italie aurait révélé que ce n’ est point le virus en lui-même qui est dangereux mais une bactérie qui le suit et perturbe l’ ensemble des fonctions vitales!

Lire Aussi