Pour Marine, l’Algérie ne représente pas un danger pour le futur

Le 1er mars 2022, tard dans la soirée, j’ai suivi sur BFM TV un entretien de la candidate à la présidentielle Marine LE PEN avec plusieurs journalistes. La conversation porta, entre autres, sur la question de la double nationalité.

Là, ô surprise, le point de vue de Marine LE PEN a plus qu’évolué ! En fait, il a radicalement changé : il y a une dizaine d’années, elle était très contre, aujourd’hui, elle ne trouve rien à redire au phénomène qu’impacte essentiellement lesdits Franco-Algériens (qui, voyez-vous, constituent un électorat très important !).

Révolution copernicienne donc ? Non ! Notre chère Marine (dixit sa démonstration) s’est laissé envahir par un fort sentiment… « d’humanité ». Pas d’humilité, d’humanité vous dis-je !

D’abord très en colère (la colère est, on le sait, mauvaise conseillère), j’ai ensuite essayé de comprendre comment donc, à plus de cinquante ans, notre personnage peut-il ainsi abandonner l’un des fondamentaux du mouvement national et patriotique de notre fier souverainisme ?

J’en viens à un maître-mot qui ne doit jamais, jamais, nous quitter : VIGILANCE !
Ensuite, il me paraîtra nécessaire d’approfondir le phénomène de la double nationalité.
Mais que nous suggère MLP pour en revenir à cette « personnalité » ?

En fait, elle ne dit rien d’autre, sinon que le président algérien (aujourd’hui TEBBOUNE) ne saurait être assimilé à un monstre comme POUTINE. L’Algérie pour Marine ne peut constituer un danger dans le futur. Quelle illusion ! Quelle douce illusion ! Comment ne pas craindre une submersion démographique non seulement par l’Algérie, mais aussi par tout le Maghreb !

Le danger apparaît à terme bien pire que la domination russe dont on perçoit plus que jamais les méfaits avec l’Ukraine martyre !

Entre l’Algérie et la France, on peut très bien concevoir une masse intermédiaire constituée par tous ceux qui aspirent réellement et véritablement à rejoindre la patrie bleu-blanc-rouge. Encore convient-il de favoriser l’émergence de ce corps, ce qui paraît loin d’être le cas, comme l’on peine à permettre à l’Ukraine de s’affirmer !

Après la capitulation d’Évian (Marine et le RN sont très étrangement discrets pour l’instant sur l’anniversaire de cette infamie absolue), rien n’a été entrepris, bien au contraire pour le massacre des harkis, pour que les Français d’origine algérienne rejoignent une France démocratique, laïque et de l’égalité hommes-femmes.

On le voit bien par le culte de la repentance, par l’organisation prétendue d’un islam français, par la fascination pour les hideuses-jabeuses et autres absurdités dont l’avènement annonce une catastrophe sans précédent. Alors la première des actions sera d’en revenir à la Déclaration universelle des droits de l’homme et son article libérateur N°15 qui permet à tout homme et à toute femme d’avoir une nationalité, de pouvoir en changer si nécessaire. Et s’il le faut, nous devrons nous fâcher avec l’Algérie et le Maroc qui imposent à leurs         « citoyens » une allégeance perpétuelle à leurs États, l’impossibilité d’être autre chose que leurs sujets, ce qui dénote de leur part, une mentalité archaïque et une conception arriérée des rapports humains !

Le 2 mai 2010, en particulier, j’ai longuement plaidé auprès de maître Mokrane AÏT LARBI la cause des adolescents du lycée OKBA à Bab-El-Oued qui, près d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, ont arboré notre drapeau bleu-blanc-rouge, avec les conséquences que l’on imagine !

Combien de fois ai-je dû protester lorsque les brontosaures du nationalisme algérien, leurs idiots utiles et les islamo-gauchistes assimilent les filles et fils de harkis à des immigrés proclamés avant tout algériens !

Au fait, Marine, oubliez-vous que votre père a très courageusement soutenu un député Algérie française prénommé Ahmed, victime d’un ignoble attentat fellagha ?

Qu’attend d’ailleurs le Rassemblement National infoutu de consacrer à sa mémoire le nom d’une place ou d’une rue et d’imiter ainsi ma démarche initiée il y a une bonne demi-douzaine d’années à Colmar, en l’honneur de Kouider GUERROUDJ, mort pour la France en 1962 ?

Jean-Michel WEISSGERBER

 

 

 

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. effectivement la délinquence qui vient de la « maghrebie » c’est surtout celle venant d’Algerie,et si beaucoups de ténors du RN sont parti chez Zémmour c’est qu’il y a bien une raison et je ne parle pas des adhérants et sympathisants,beaucoups ont du lacher le RN a cause de MLP de plus en plus mielleuse pour avancer et etre enfin « acceptée ».En espérant aprés sa défaite a cette élection qu’elle ai le courage de partir et laisser le jeune Bardella manoeuvrer seul ce parti.

    • MARINE la traîtresse cherche le vote des algériens. Et certains français voteront pour elle ? Si l’Algérie ne représente pas pour elle un danger pour la France alors où allons-nous ???

  2. Pas encore lu tout l’article mais il me semble que Z le berbère algérien de souche nous parlait il y a peu de ses « frères »… ses frères…
    Comme quoi, hein, avec un peu de mémoire…

    • La mémoire des « Chers compatriotes musulmans » ou du « Grand Remplacement qui n’existe pas » ?
      Quant à Zemmour, il parle d’accueillir des « frères » sous réserve qu’ils acceptent l’assimilation au creuset français, l’amnésique volontaire.
      Sacrée groupie de Permanence… Vous existez toujours ?
      Comme quoi, hein, avec un peu de mémoire (et sans prendre ses interlocuteurs pour des imbéciles)…

    • eh oui ses frères français qui veulent rester français et qui sot fièrs de la france; pas comme vous et votre imam

      • Ridicule avec votre ‘imam’ à tout propos, du même niveau que le ‘nazi’ l’argument de ceux qui n’ont rien d’intelligent à objecter.
        Les faits rien que les faits sans interprétation ‘arrangeante’.
        ‘Le hallal, le frère musulman’, ‘Non, je ne suis pas du camp de Poutine, parce que je ne suis d’aucun camp autre que la France»’, ‘Les politiciens me reprochent la position que j’ai tenue vis-à-vis des réfugiés ukrainiens. Ils la déforment, ils la caricaturent’.
        Ben voyons…

    • oui mais un « algerien » genre Zémmour et les autres « algériens » genre délinquant il y a une énorme différance,l’un veut que du bien a notre France et les autres sont des profiteurs et veulent détruire la France et la transformer en bled pourrie.

    • Soyez attentif au progrès des greffes de cerveau , parce que vous avez besoin d’un cerveau en état de marche !

    • Très bien vu,c’est un gros problème .
      Car moi je n’aurai jamais de compatriotes musulmans.

  3. Pour quelqu’un qui parle de « Mes chers compatriotes musulmans », ça n’a rien d’étonnant.
    Les Français et Européens AOV n’ont pas d’ancêtres musulmans, donc pas de « compatriotes » musulmiques.

  4. moi je n’oublie rien ; et je suis sur que beaucoup n’oublieront rien .
    j’irai voter et j’espère que vous aussi irEZ voter

  5. à cette allure invasive dans le futur la majorité des algériens qu’on aura laissé entrer seront en France…….à ce moment là, c’est sur, l’Algérie ne représentera plus de danger……dixit Lapalisse……..

  6. Non, l’Algérie ne représente pas un danger pour le futur si MLP est présidente, pas plus que la Tunisie, le Maroc ou…’.
    Le danger c’est la France algérienne ou marocaine ou… avec les ‘remplacistes’ qui blousent le franchouillard depuis quarante ans et qui collent à l’Elysée comme un sparadrap.

  7. A force de se soumettre à la bien pensante elle a franchit le rubicon, elle est de gauche, elle va finir chez le poudré !

  8. Marine, que te faut il de plus pour admettre et constater ce qui se passe en France ? Alors lorsque tu prétends que l’Algérie ne représente aucun danger, tu me fais honte, moi qui suis pied noir ! et aujourd’hui je comprends mieux pourquoi Marion t’a lâchée !!! ET A JUSTE RAISON !!!

  9. au fond elle a raison: ce sont les algériens résidant officiellement ou non chez nous qui peuvent devenir un danger si leur nombre atteint un seuil critique…associés avec d’autres peuples musulmans
    Pas l’Algérie …qui continue de ne pas encourager la contraception et a vider son trop plein de jeunots essentiellement masculins frétillants devant des européennes.
    La france leur refuse une « allocation prostituées » qui limiterait les viols .
    Elle perd ainsi des intellectuels, et autres forces vives…pas de miracle chinois à attendre outre méditerranée

Les commentaires sont fermés.