Pour Mgr Cattenoz, toute caricature est une atteinte à la liberté

Dans l’émission « Terres de mission N°188 » l’évêque d’Avignon, Mgr Cattenoz, prend ouvertement parti contre les caricatures à partir de 2’30  et contre le droit au blasphème. En parlant de l’initiative de la lecture des caricatures, Cattenoz  parle de ses frères musulmans qu’il semble préférer au professeur égorgé Samuel Paty. La liberté, selon lui, s’arrête à la blessure des croyants (mais pas celle des athées curieusement) ; le blasphème ne doit pas être un droit. « Toute caricature est une atteinte à la liberté ». Il fallait oser.

Et bien mes amis catholiques, avec des évêques comme cela, je vous le dis, vous n’allez pas faire long feu devant les islamistes. Vous croyez qu’en marchant dans leurs pas, ils vont vous respecter ?

Je veux bien admettre qu’un religieux n’aime pas trop voir une caricature de son Dieu. Mais de là à protester, osant affirmer que le droit au blasphème n’existe pas en France et à défendre les terroristes…

Et honnêtement, si Dieu existe et est tout-puissant, il doit avoir les moyens de se défendre, de foudroyer sur place le contrevenant, sans que cela nécessite l’intervention d’un fidèle, non ? Oui, la liberté d’expression ne s’arrête pas là où je blesse mon frère, sinon autant dire qu’elle n’existe pas. Je suppose que dire du mal de M’Bappé doit relever du blasphème pour un supporter du PSG. On ne va pas faire une loi contre cela pour autant. Le droit d’être choqué est fondamental en toute circonstance.

Et honnêtement, considérer comme ses frères les égorgeurs et les assassins de mécréants, il faut que cet évêque soit tombé bien bas. La compassion avec l’assassin qui passe avant celle due à la victime, quelle infamie.

Et je le dis à nos lecteurs catholiques, vos prêtres doivent se ressaisir, il en va de votre survie. Secouez-les car ils vous mènent à la défaite et à la mort (au sens propre comme au figuré) surtout en haut : le pape François avait dit au sujet des attentats de janvier 2015 « Si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s’attendre à un coup de poing » justifiant donc le terrorisme.

Honnêtement, du constat que je fais actuellement en Europe, le rapport de forces est très nettement en faveur de l’islam. Les musulmans semblent déterminés alors que votre clergé pleurniche lâchement contre les caricatures qui blessent les terroristes. L’intelligence avec l’ennemi ne rime pas avec la victoire. Bougez-vous sinon vous êtes morts.

Platon du Vercors

image_pdf
0
0

42 Commentaires

  1. S’il y avait un dieu tout puissant ( et non pas à l’image de l’homme! ), nous ne serions pas dans ce monde où la loi divine, s’il en est une, est d’être libre . On a bien essayé d’interdire la bêtise mais on n’y est pas parvenu.
    Les musulmans ne sont pas chez eux en Europe. Nous n’avons pas à débattre de nos droits avec eux : Le blasphème n’existe pas dans notre culture : Il renvoi à une bêtise monumentale et obscurantiste qui ne peux affecter que des cervelles dégénérées.

  2. Comment croyez vous que sont nommés les edeques ?
    Pour leur foi ?
    😂😂😂😂

  3. S’il n’est pas content le curé il n’a qu’à excommunier les dessinateurs caricaturistes, au moins c’est légal et moins radical que l’égorgement.
    En même temps on comprend que des pédophiles soit solidaires avec des violeurs décapiteurs.

  4. Ces évêques ne se manifestent que pour les caricatures de Mahomet. Quand Charlie publiait des insultes à la Très Sainte Trinité on ne les entendait guère. Charlie a t-il été mortellement attaqué par des catholiques ? Non parce que selon l’enseignement du Vrai Dieu nous prions pour nos ennemis et pour les ignorants, et à Lui le Jugement. Un blasphème à Dieu ne souille ni le Seigneur, ni le Ciel, ni les anges, ni les saints, mais seules les âmes de celui qui le profère et de ceux qui s’en réjouissent. Bref, depuis 68 vous avez pu chier peinardement (et « courageusement ») sur l’Eglise Catholique. Mais aujourd’hui c’est une autre histoire : l’islam, qui ne sert pas Dieu mais les passions charnelles, ne prie pas pour ses ennemis et ne pardonne pas. De là on voit que son essence est satanique.

  5. En France : chrétiens (plus ou moins !) 38 M, non-religion 21 M (surement ss-évalué pour les apostats), autres 1M… musulmans 6 M (réel ? apostats ?)…
    38+21+1=60 M contre 6 M ! Le problème c’est la naïveté congénitale des chrétiens (et qui pour certains en plus voient des méchants laïcards partout comme en 1930) et la dangerosité d’une certaine gauche aux abois (et qui voit des gros cathos ou des « racistes » partout). Je reste de gauche et agnostique, mon humanisme bien sûr à aussi des racines chrétiennes, je ne suis pas idiot ! Mais ce qui fait que la France est la France, c’est les 38 M ET, ET… les 21 M ! Il va falloir choisir son camp.

  6. Si ces pasteurs s’occupaient de leurs crosses et de leur bénitiers sans s’occuper de politique, ce serait très bien!

  7. Dites donc, elle avantage pas son sujet la photo qui illustre l’article, j’ai cru à une blague ! C’est quoi le truc qu’il tient à la main ?

  8. il se trompe ce « brave homme » il n’est pas dieu (rire) …heureusement les animaux sont plus utiles au monde que ces individus lobotomisés, à la sexualité sclérosée, et au rabâchage linguistique.

  9. Je ne suis pas Charlie et ce torchon est déjà trop malpropre pour servir de référence à un quelconque droit via des caricatures, d’humilier, de calomnier qui que ce soit.

  10. Platon du Vercors aux catholiques : « Bougez vous , sinon vous êtes morts » …
    Eh bien tant mieux ! Plus vite nous serons débarrassés de TOUTES les religions , mieux ça sera .

    •  » Plus vite nous serons débarrassés de TOUTES les religions , mieux ça sera . »
      Il n’y a qu’une seule religion qui pose problème, faut-il vous la citer?

      • C’est toutes les mêmes Père Gabriel Théry (alias Hanna Zacharias) « De Moise à Mohammed …. »

      • à jean haysoupé. : En ce moment , oui , c’est l’islam . Mais dans un passé pas si lointain , les cathos n’étaient pas mauvais non plus dans l’art de faire chier le monde .
        Ça s’explique trés bien : Toute religion prétend avoir absolument raison contre toutes les autres et contre les athées . Donc tout est bon pour  » convertir  » les  » mécréants  » .

  11. Etant catholique, le François Zéro du Vatican est un imposteur, ce type n’a plus la foi, il est enfermé dans une idéologie issu de Vatican 2, révolution dans l’église…Le combat contre révolutionnaire est essentiel, même concernant la politique avec comme exemple, la fraude sans précédent des élections aux Etats-Unis, organisé par l’état profond et bien sûr par le parti de gauche  » les démocrates  » à des fin diabolique.
    Ruine des petits commerces, des petits épargnants, vaccination obligatoire…etc
    2020 – 2021 son des étapes importantes sur l’avenir de nos libertés.
    L’abbé Coache dans les cahiers de Chiré, avait annoncé jusqu’en 2020, un grand désordre, un espoir par la suite.

  12. Ridiculiser les pratiques mortifères de certains ne peut pas être un blasphème. Cela devrait au contraire attirer leur attention sur leurs pratiques de déments que nous refusons chez nous. Les forces du mal seraient-elles plus puissantes et acceptables que les nôtres ? On est chez nous c’est certain.
    La France accueille des fuyards, des déserteurs qui n’aiment pas assez leur vrai pays pour se battre pour lui. 57 pays musulmans qu’ils fuient pour venir en Occident. C’est tout simplement prémédité : grand remplacement, plan Coudenhove-Kalergi… Qu’attendre de ces gens dont la lâcheté fait peur ? Non seulement tout leur est du mais ils n’ont pas peur d’importer leurs mœurs de monstres : égorgements, décapitations. Interdire cette secte doit être l’objectif n°1 du prochain gouvernement.

  13. Voilà un des sbires du dangereux guignol du Vatican. Là, pour poursuivre la déchristianisation de l’occident.

  14. Ces ecclésiastiques ont toujours été des traites à la nation française; il y avait pendant la guerre d’Algérie l’évêque d’Alger aussi pleutre que celui d’Avignon et, de plus, a adopté la nationalité algérienne.

  15. La critique du blasphème est indépendante des circonstances particulières. Le blasphème, lui-même, est un acte personnel visant à blesser Dieu, par esprit de révolte contre ses Commandements. Dans une société chrétienne, voilà comme il s’entend ; voilà comme l’entend cet évêque. Le danger est de plaquer cette définition sur l’Islam et de la partager avec les musulmans. Car chez eux l’interdiction coercitive du blasphème a pour but de s’imposer par la force et d’éliminer toute opposition. C’est un acte politique mettant en avant le religieux, comme garant de leur légitimité à punir. L’Islam brouille totalement nos propres repères culturels et religieux. C’est triste d’avoir à défendre un acte objectivement mauvais dans sa lutte contre l’ennemi.

    • Voilà une vraie catholique qui condamne le blasphème. Blesser Dieu ? Mais c’est quoi votre dieu ? Une poupée de porcelaine ? Si dieu existe il est assez grand pour se défendre tout seul. Aujourd’hui, le délit de blasphème vise à protéger la « sensibilité » religieuse des fidèles. Le problème c’est que c’est no limit avec eux. Ils finissent par tout transformer en crime contre Dieu, en satanisme parce qu’ils sont soumis à des lois divines et considèrent que les autres doivent s’y soumettre également. L’islam est la pire variante du monothéisme parce qu’il méconnaît la laïcité et que chacun considère qu’il peut « venger » Dieu et son faux prophète.

      • Et jamais personne ne dit que le seul fait de dire « dieu » heurte profondément la sensibilité de l’athée qui considère toute croyance comme une atteinte à la dignité humaine…

  16. Comment peut-on imaginer qu’il puisse dire le contraire ? Il faut vivre sur une autre planète pour le croire.

    • Souhaiter qu’un évêque ait plus de compassion pour Samuel Paty que pour son bourreau ne me semble pas être excessif.

  17. comme l’a bien déssiné Tcho, il est difficile pour certains de tendre l’autre joue quand on a la tête coupée
    les zéxellences cathos qui n’ont pas lu le coran et croient qu’allah est comme leur dieu, qui attendent avec délectation qu’ils aient des martyrs à louer, me font écarquiller les yeux

  18. Je me suis déja déclaré ici Chrétien non croyant. Si, ça existe, la preuve…
    Baptisé, confirmé, etc… ce n’est pourtant pas avec ce genre de charlot que je vais RE-croire !
    Je préfère ma vie de non croyant en respectant les règles de ma culture catho au quotidien (le bien, le mal, l’aide, ou autre…) plutôt que de me vendre comme ce mec déguisé en clown avec son beau chapeau !!!

    • Chrétien non croyant n ‘ existe pas Soit vous croyez aux preceptes bibliques ou non.Ceux qui ne croient pas en dieux sont athées .

      • Je persiste Monique.
        Je me revendique chrétien de culture (catholique), je vis comme un chrétien dans mon comportement avec les autres, mais j’ai eu une vie entière pour me libérer de la croyance autour d’un type sympa qui multiplie les pains alors que nous les prenons surtout dans la gueule…
        Charles Perraut aussi écrivait de beaux contes.
        Il reste encore une toute petite place pour le libre arbitre de chacun. On a tous vu où nous conduit une « adoration » béate.
        Dommage, ce fût un beau roman……

      • Si, le terme chrétien athée est entre autres employé par Michel Onfray et j’en suis un, nous sommes bien plus nombreux que vous ne le pensez. Nous sommes débarrassés de la croyance au surnaturel tout en conservant la morale et le meilleur du judéo-christianisme.

    • Et moi je me dis chrétien athée, et non baptisé, d’ailleurs j’ai aussi des ancêtres juifs. Un chrétien athée est un athée de culture chrétienne qui tient aux traditions chrétiennes et adhère à la morale judéo-chrétienne, c’est tout. Nous sommes donc chrétiens non croyants, je vous approuve.

    • Vous êtes donc proche de l’ Ethique Grecque ( antique) c’est à dire adepte des valeurs morales civiles….

  19. Voilà qui est surprenant de la part de Monsieur d’ Avignon… en effet Mgr Jean-Pierre CATTENOZ bénéficiai d’ une excellente cote parmi les évêques français généralement de très bas niveau: disons qu’ il se trouvait dans la moyenne supérieure supérieure à défaut d’ être parmi les meilleurs. il avait même bataillé quand l’ église d’ un de ses prêtres avignonnais avait été attaquée par des racailles voici une bonne douzaine d’ années. Ainsi va l’ Eglise conciliaire duo-vaticaniste: de mal en pis de Charybe en Svylla. Hélas, avec le pape Bergoglio, le niveau baisse énormément… Rome n’ est plus dans Rome mais à Ecône!!!

  20. Arrêtez de taper sur le clergé à propos des caricatures. Car sur ce coup là vous avez tout faux : les catholiques n’ont pas besoin de leur Église pour donner la main aux musulmans. Allez leur demander ce qu’ils pensent des caricatures de Charlie qui portent sur leur religion. Ils n’iront pas tuer mais ils mettront en avant leur sensibilité religieuse et amoindriront ainsi la lutte contre l’islam. Visiblement vous ne fréquentez pas de catholiques, notamment tradi.

    • J’en connais pas mal et généralement ils sont moins pleutres que cet évêque.

    • À 83 ans , En Vérité Je Vous Le Dis….
      On peut trés bien se passer de religion !
      On récupère tout le temps qu’on aurait perdu en bondieuseries stupides , pour faire des tas de choses Intéressantes , formatrices , épanouissantes et même amusantes .

      • +1 D la joie…..vivre tranquille sans contrition ni renoncement !!!
        « Tous les peuples ont de ces faits, à qui, pour être merveilleux il ne manque que d’être vrais; avec lesquels on démontre tout, mais qu’on ne prouve point; qu’on n’ose nier sans être impie, et qu’on ne peut croire sans être imbécile. » Diderot (Pensées philosophiques (1746),

Les commentaires sont fermés.