Pour nous en sortir, ne comptons pas sur les poules mouillées qui nous gouvernent

HollandeherosAprès l’hommage rendu aux héros du Thalys, ces courageux voyageurs français et étrangers qui ont neutralisé le terroriste Ayoub El Khazzani au péril de leur vie, et que le Président de la République a faits Chevaliers de la Légion d’Honneur, le temps est venu de regarder la réalité en face. Car si nos valeureux héros nous ont évité un bain de sang à grande échelle, il n’en demeure pas moins que cette énième action terroriste confirme que la France est bien en guerre contre l’islam radical et que les candidats au jihad sur notre sol sont toujours plus nombreux.
Malheureusement, face à ce péril majeur, la prise de conscience et l’union sacrée que l’on est en droit d’attendre de l’ensemble de la nation font cruellement défaut. Les Ayatollahs du politiquement correct continuent de régner sans partage et d’imposer leur vision idyllique de la société multiculturelle.
Rares sont les politiques qui osent désigner clairement l’ennemi, à savoir la mouvance jihadiste implantée sur notre sol. Le gouvernement minimise systématiquement le nombre de musulmans radicaux susceptibles de passer à l’acte. Ils ont tort, car pour chaque action terroriste, les sympathisants musulmans qui applaudissent sont légion. Lors du massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, il suffisait de lire sur les réseaux sociaux les tweets de soutien aux frères Kouachi pour s’en convaincre. Et à ma connaissance, les immigrés de nos banlieues ne sont pas venus en masse s’associer à la marche républicaine du 11 janvier 2015 ! Preuve que la société ne fait que se disloquer un peu plus chaque jour.
On vient d’ailleurs de voir la gauche unanime se mobiliser contre les propos “inacceptables” du secrétaire d’Etat aux Transports, concernant les contrôles de bagages aléatoires, jugés discriminatoires par nos tiers-mondistes patentés. “Je préfère qu’on discrimine, effectivement, pour être efficace, plutôt que de rester spectateur”, avait déclaré le secrétaire d’Etat. Aurait-il  fallu qu’il y ait un carnage à bord du Thalys pour que le chœur des pleureuses de la pensée unique ouvre enfin les yeux ? On se le demande !
On a aussi entendu un journaliste adhérer à la thèse avancée par Ayoub El Khazzani pour sa défense et selon laquelle il  n’était  qu’un petit racketteur de voyageurs. On croit rêver ! De nos jours, il semblerait qu’on puisse racketter avec une Kalachnikov et neuf chargeurs de trente cartouches, sans que cela puisse émouvoir une certaine presse !
On voit donc qu’au delà de l’éloge du courage de nos héros et des remerciements exprimés par François Hollande au nom de la nation, les clivages restent omniprésents. Nous avons une classe politique paralysée par la peur de l’amalgame et qui refuse obstinément de voir l’ampleur de la menace.
Rappelons pourtant qu’une étude récente du Berlin Social Science Center, montre que 73% des musulmans de France considèrent que les règles islamiques sont plus importantes que la loi républicaine. C’est ce que nos bien pensants appellent une intégration réussie !
Pas d’amalgame, donc, puisque la pensée dominante veut que l’islam soit une religion de paix et d’amour. Visiblement, personne en haut lieu n’a lu le Coran ! Personnellement, je n’ai jamais vu un tueur assassiner sauvagement des enfants juifs, ou un employé couper la tête de son patron au nom du Christ.
Petit rappel pour les amnésiques, apôtres de la société multiculturelle paradisiaque :
En mars 2012, Mohamed Merah assassine sept personnes dont trois enfants juifs à Toulouse et Montauban.
En mai 2014, Mehdi Nemmouche, originaire de Roubaix, tue quatre personnes au musée juif de Bruxelles.
En janvier 2015, en plein Paris, les frères Kouachi assassinent  onze personnes au fusil d’assaut, dont huit membres de la rédaction Charlie Hebdo.
En janvier 2015 encore, Amedy Coulibaly tue une policière à Montrouge, puis abat quatre otages dans un Hyper Cacher à Paris.
En avril 2015, Sid Ahmed Ghlam abat une jeune femme, alors qu’il préparait un attentat contre deux églises à Villejuif.
En juin 2015, Yassin Salhi tue et décapite son patron en Isère.
En août 2015, Ayoub El Khazzani, lourdement armé, blesse grièvement deux passagers dans un train Thalys entre Amsterdam et Paris.
On pourrait ajouter également la série d’attentats de 1995 perpétrés par le GIA, le Groupe Islamique armé algérien, qui fit huit morts et deux cents blessés, sans oublier la sanglante prise en otages des passagers d’un vol Air France reliant Alger à Paris en 1994.
Depuis 1980, ce sont des centaines d’attentats et attaques qui se sont produits à travers le monde au cri de “Allah Akhbar”, faisant des milliers de morts.
En fait, le terrorisme n’est pas une fatalité. Il est le résultat de l’ahurissante politique d’immigration depuis trente ans, qui a privilégié le droit à la différence au lieu d’imposer aux arrivants les règles d’assimilation républicaines, qui avaient pourtant fait leurs preuves avec des générations d’immigrés. Mais au nom de la tolérance à sens unique et surtout pour acheter leur tranquillité, nos élus ont cédé à toutes les revendications communautaristes, au mépris de nos valeurs républicaines et de la laïcité. La “République une et indivisible” n’est plus qu’une mosaïque de cultures qui s’entrechoquent de plus en plus ouvertement.
C’est ainsi que la lâcheté de nos élus a eu pour effet de diviser gravement la société. Le choc des cultures est tel que le “vivre ensemble” se termine par le “chacun chez soi”, avec des pans entiers du territoire national qui sont passés sous la loi des caïds et des barbus. La France est en train de disparaître dans l’allégresse générale. Non, ce n’est pas le discours lepéniste qui divise la société en distillant la haine, c’est plutôt le discours tiers-mondiste qui nie l’échec de l’intégration et fait sans cesse le procès de la France au nom de la repentance.
Alors la vraie question est de savoir si nous pouvons nous en sortir.
Si nous persistons dans un laxisme judiciaire suicidaire, la réponse est non. Prévention et renseignement n’empêcheront jamais le passage à l’acte d’un fou d’Allah. S’il ne peut agir dans un train, il le fera dans une grande surface ou ailleurs. Il faut en revanche une réponse pénale implacable, qui ne fasse pas la part belle aux droits des assassins au mépris de la sécurité des citoyens. Une justice réellement dissuasive, c’est à dire un contre modèle de la justice Taubira.
On en est loin !
En fait, le mal est si profond qu’il faut tout repenser. Politique d’immigration et règles d’intégration, école, politique sociale, sécurité, défense des valeurs républicaines et de notre identité culturelle, justice, etc. Le chantier est immense et demandera des années d’efforts et de courage. Qui sera le maître d’œuvre de ce  chantier colossal ? Mystère. Mais ne comptons pas sur les poules mouillées qui gouvernent depuis trente ans et qui ont bradé la France. Elles sont disqualifiées à jamais !
Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. « Qui sera le maître d’œuvre de ce chantier colossal ? Mystère. »
    Oui, qui ? Et quand ?

  2. Le p’tit gros sur la photo ne dégage pas une impression protectrice… Ca ne doit pas être sa carrure qui attire les femmes, ni sa carrure non plus qui mettrait le moindre terroriste en fuite! De la peut-être son courage?

  3. « …la France est bien en guerre contre l’islam radical… »
    L’islam radical c’est l’Islam.
    La France est bien en guerre contre l’islam parce que l’Islam ordonne aux musulmans de se battre contre tous les non-musulmans.

  4. « la France est bien en guerre contre l’islam radical »
    C’est une plaisanterie ? L’islam est intrinsèquement radical et barbare. Pourquoi avoir apporté cette précision ? N’en n’êtes pas encore convaincu, M. Guillemain ???

  5. Pire que des poules mouillées , des guignols . Voir la photo . Pire que des guignols , des déséquilibrés . Voir la photo . Il s’accroche aux 2 américains.
    Et il a pris goût aux manifs du 11 Janvier .

  6.  » Mais au nom de la tolérance à sens unique et surtout pour acheter leur tranquillité, nos élus ont cédé à toutes les revendications communautaristes, au mépris de nos valeurs républicaines et de la laïcité …  »
    Voilà … tout est dit !
    A qui devons nous cette « tranquillité » ?
    Rappelez vous ! … La loi sur le rapprochement familial !
    Signée Chirac … le président le plus populaire des français !

  7. Concernant l’incendie de la mosquée d’Auch, les merdias prétendent que la communauté musulmane était bien intégrée.
    Il serait intéressant d’avoir l’avis de quelques habitants de cette ville car dans le registre « désinformation, bourrage de crâne, manipulation », on atteint des sommets actuellement. Je pense qu’en 1940, on devait être confrontés au même phénomène.

  8. Dieu Un et Indivisible. La République, issue de la révolution, se veut l’égale du Créateur et elle n’en est qu’une immonde caricature. La véritable république n’est autre que la « res publica », la chose publique. Le Roi de France était républicain, au sens noble du terme, puisqu’il travaillait à la chose publique. De même le Pharaon d’Egypte, de même Hammourabi, roi de Babylone qui donna à son peuple ( et au monde) le premier code civil de l’Histoire. Ne confondez pas et ne mélangez pas serviettes et serpillières! Quant à celui qui nous sauvera…devinez !

    • monarchie ou republique les deux aux poubelles de l’histoire !
      ces systemes on fait leurs temps…

  9. Tous ces dhimmis au pouvoir sont les fossoyeurs de la France .Ils sacrifient à dessein la population et acceptent son remplacement largement amorcé.
    Flamby a été démocratiquement élu.. Les Français ne doivent plus réitérer cette erreur presque fatale.

  10. pourquoi mon commentaire ne passe t-il pas , alors que j’ai bien mis mon nom et email?

  11. Ne pas oublier non plus le blocage législatif. En effet, la fiche « S » ne permet pas d’enfermer quelqu’un de façon préventive. La loi est ferme la-dessus. Elle découle des libertés fondamentales. Lorsque j’entends des personnes expliquer qu’elles ne comprennent pas pourquoi ces gens « fichés » S ne sont pas en rétention, ils oublient simplement que nous sommes dans une démocratie qui ne permet pas, avec les lois actuelles, l’enfermement de ces apprentis terroristes. Je suis aussi indignée, mais nous devons nous rendre à l’évidence. Il faut attendre (??) le passage à l’acte… Les libertés fondamentales sont gravées dans le marbre de notre constitution. N’importe quel gouvernement ne pourra changer cela. Il faut modifier la constitution et faire un nouveau paragraphe, peut-être, pour faire en sorte qu’en cas de « crise grave » et encore faudra-t-il l’expliciter devant les juristes, les personnes représentants un danger pour l’Etat et les citoyens puissent être neutralisées. A débattre. Mais en l’état actuel des choses la fiche « S » n’est pas vraiment d’une grande efficacité.

    • Vous voulez un critère pour coffrer quelqu’un ? Fiché « S » et musulman me semble très bien !

  12. Mon commentaire sur cet article aurait-il été retiré assez tôt ce matin ? Chacun, chacune a le droit d’avoir une autre vision de cette attaque dans le THALYS, que celle relayée par la presse et surtout par le gouvernement malheureusement en place…
    Suis quelque peu déçue…

  13. Le plus grave est qu’ils font de nous également des poules mouillées. Les politicards ne font pas leur boulot. Ils ne défendent pas leur peuple et leur pays mais uniquement leurs prébendes. Il est temps maintenant de mettre les Français devant leur responsabilité. Il faut savoir ce que nous voulons pour nos enfants et petits-enfants.

  14. « Les Ayatollahs du politiquement correct continuent de régner sans partage et d’imposer leur vision idyllique de la société multiculturelle. » je proposerai
     » irénique » plutot qu’idyllique… dans son acceptation pejorative

  15. La solution : un million de fran¢ais de souche chretienne en colere sur les Champs Elysees pour virer tous ces collabos.

    • Un million de français blancs européens donc. On peut être de culture chrétienne, mais la souche, c’est la filiation, le sang, les gènes.

  16. Poule mouillé est un qualificatif très très généreux… Il ne suppose qu’une immense lâcheté.
    Chez bien des politiciens, il y a une adhésion à toutes ces folies qui visent à nous détruire.

Les commentaires sont fermés.