Pour protéger un prof harcelé par des musulmans, nous retirons son nom de RL

Publié le 8 décembre 2016 - par - 22 commentaires - 6 256 vues

Voilà le texte que nous avons reçu, il y a quelques jours, d’un professeur de Français, que, par précaution, nous appellerons Vincent Leberre.

Bonjour,

En  2011, peu de temps après la création de Riposte laïque, j’avais rédigé quelques papiers que vous aviez publiés, notamment au sujet du voile. J’avais apprécié que vous preniez en compte mes réflexions.

Professeur de Français, ces articles me valent désormais des remarques et des contestations de parents d’élèves qui m’accusent de manquer d’objectivité dans mes cours et de m’y livrer à de la propagande islamophobe. Il devient par conséquent difficile pour moi désormais d’enseigner de manière sereine, notamment sur la question religieuse, ainsi que sur la laïcité. Je ne souhaite pas que ces désagréments, qui pour l’instant en restent à des explications verbales, prennent un tour qui pourrait m’être plus gravement préjudiciable. Il m’importe également de pouvoir poursuivre ma mission d’instruction sans devoir en permanence justifier le contenu de mes cours auprès de parents qui ont du mal à saisir que je dissocie mon métier et mes engagements personnels. C’est pour pouvoir continuer à assumer des prises de positions politiques sans avoir à en rendre compte à des parents d’élèves que je prends conscience de la nécessité impérieuse de ne plus les partager sous mon nom et mon prénom.

C’est pourquoi, je vous serais particulièrement reconnaissant de bien vouloir, soit supprimer mes contributions à votre site, soit modifier mon nom en le remplaçant par un pseudonyme qui ne permettrait pas de m’identifier.

Je vous remercie de prendre en compte ma requête.

Cordialement,

Vincent Leberre

Bien évidemment, nous avons changé le nom de l’auteur, tout en conservant les articles, pour préserver sa sécurité. Cet enseignant ne croit pas utile de stipuler l’origine des parents d’élèves qui le harcèlent, mais est-ce nécessaire ? Tout le monde a compris. Cette anecdote ne résume-t-elle pas les propos que tiennent Eric Zemmour et Philippe de Villiers sur la réalité de la guerre de conquête que nous mènent les soldats d’Allah, même déguisés en honorables parents d’élèves, bien évidemment choqués que le professeur de français de leurs enfants puisse écrire sur un site comme Riposte Laïque, au sujet du voile.

C’est une guerre musulmane contre la liberté d’expression des infidèles. Cela commence par la contestation de ses écrits, même en dehors de l’école. Cela continue par des pressions sur la hiérarchie de l’Education nationale. Et cela se poursuivra forcément par des intimidations physiques, des menaces, voire des agressions, comme cela est déjà arrivé à une enseignante, à l’époque contributrice de Riposte Laïque, qui a cessé toute activité militante depuis, pour protéger sa famille.

Louis Chagnon, en 2003, pour avoir dit la vérité sur Mahomet dans un cours d’histoire, a été harcelé par des parents d’élèves et sanctionné par l’Education nationale.

https://ripostelaique.com/llouis-chagnon-il-est-impossible-denseigner-correctement-lislam-a-lecole.html

Notre ami Maurice Vidal racontait fort bien, dans un autre registre, sa vie d’enseignant, aux journée de la Dissidence.

Christine Tasin a dû déménager de la ville où elle enseignait, sur les plus vives recommandations des autorités policières.

Dans d’autres registres, des enseignants renoncent à évoquer certaines périodes historiques, afin de ne pas susciter des polémiques interminables et des contestations systématiques.

Dans le livre “Kiffe la France”, Jean-François Chemain décrivait, dans le 9-3, de nombreux élèves fascinés par Hitler et Ben Laden.

Tout cela, c’est silence radio, alors que c’est la preuve, vécue par des enseignants trop souvent masochistes et complices de leurs bourreaux, de l’islamisation de la France, et, par la violence et l’intimidation, de la mise en place insidieuse de parcelles de charia sur notre territoire.

Lors de la campagne américaine, Donald Trump faisait intervenir, à ses côtés, des citoyens victimes des faits qu’il dénonçait.

Quel candidat aura le courage, lors de cette campagne, de faire témoigner des Français, enseignants ou d’autres, pour qu’ils racontent ce qu’ils subissent, à cause de l’islam et de ses soldats, dans le quotidien.

Et quels Français sont-ils prêts à témoigner ? On prend les noms, des fois que…

Jeanne Bourdillon

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
eric

Vous dites n’importe quoi vous mélangez tout
retourné en Algérie vous n’avez rieb à faire en France

Lecas

Que l’enseignement soit libre et laique. Que les gens tournés vers la religion retournent chez eux. Ici, c’est la France judeo-chretienne, laique.
Que les autres reournent chez eux, sans faire de vagues. Ils bénéficient de déjà trop d’avantages que les Français n’ont pas.Je suis née en Algérie Française, les musulmans nous ont rejeté, qu’ils se démerdent et se débrouilles tout seuls, avant d’avoir le retour de baton.

Antiracaille

Vous avez parfaitement raison

JSG

Mon cher professeur, si vous vous sentez critiqué par des musulmans amnésiques, foutez-leur sous le nez, les sourates mortifères qui vérolent leur “religion” de haine et, qu’ils ne veulent pas réformer !
personne, depuis Anne Marie Delcambre, n’ose leur coller ça en pleine poire !
Après ils reviendront à moins d’arrogance.

lafronde

Si nos enseignants sont harcelés par des parents d’élèves au nom de l’islam qui est foi, loi et communauté, c’est que d’une part le corps enseignant n’a pas de solidarité professionnelle, et d’autre part les français ne forment plus communauté, le Progressisme l’a dissout : en victimisant l’immigré musulman, en culpabilisant toute exigence de la Société civile française en matière d’intégration et d’assimilation. Désormais il y a trois Nation en France : l’Islam, étranger irréductible, le Peuple de Gauche, acquis au Progressisme, et le Peuple français attaché à ses tradition, à la morale chrétienne, au Code Napoléon, à sa Liberté. Ce Peuple de vrais français devra se battre d’abord contre le traitre : le Progressisme, avant de surpasser l’Etranger éternel : l’Islam.

> Quel candidat aura le courage, lors de cette campagne,
Pas la peine d’aller plus loin : par définition un candidat aux élections, en France, actuellement, ne peut être qu’un lèche-babouche, donc inutile de chercher un candidat courageux. N’est pas Gorbatchev ni Trump qui veut.
Ce qu’il faut se demander c’est quel CITOYEN aura le courage de PENDRE un candidat collabo avec les tripes d’un candidat dhimmi pour faire passer les goûts tant de la dhimmitude que de la collaboration à tous les autres lèche-babouches.

Sylvie D.

Je n’ai pas trouvé que Sanchez était bon. Hamon lui coupait la parole sans arrêt. Je pense que c’est Marion M. Le Pen qui aurait dû affronter Hamon. Là, il s’en serait pris plein la figure !

laurent k.

en 2017 la donne changera
une élection
un scandale
et les muzzs devront s’acheter des chaussures de sports et des valises
bon débarras!
VIVEMENT MARINE

Boudry

IL FAUT LA VOLONTE,LA FORCE,VOIR LA VIOLENCE POUR RÉSOUDRE LE PROBLÈME.
ON DISCUTE PAS ,NI AVEC DES ABRUTIS,NI DES ENVAHISSEURS,ON LES CHASSE.
“ILS ” PRENNENT LE POUVOIR,C’EST BIEN PARCE QUE VOUS LE VOULEZ.

reconnue

Les profs d’histoire Islamise à fond, c’est réel ,j’ai dénoncé vers chez moi,je suis bien placé pour voir (je travaille au sein des écoles et collège, je participe aux cours et je ne me tait surtout pas quand j’entend la fausse histoire de France, quand j’entend un prof dire Mohamed qui était bien plus avancé que Jésus, que les Français chrétiens sont méchant, ils on martyrise les Arabes, connaissant mon histoire, j’ ai suscité de véritables débats en pleine classe, on m’ a interdit des cours d’histoires…..

Fion de Rance

Bel article madame Bourdillon, j’ai juste un peu de mal à verser une larme sur le sort des enseignants. Ils paient quatre décennies de lâcheté et de compromissions et ils contemplent avec effroi leur boulot de sape ! C’est bien gentil aujourd’hui de critiquer les parents et leur intégrisme, ils ont encore une fois été les porteurs de valises et ne récoltent que ce qu’ils ont semé tout au long de leurs années d’enseignement !
Compromission, haine idéologique et lâcheté se paie un jour ou l’autre!!

Ancien bobo

Professeur de SVT dans un collège de province.
Le dernier rapport Pisa montre la faiblesse de l’enseignement français. Alors que les enseignants « se décarcassent » tout en assumant une réforme écrasante, sans plus de considération morale ni financière.
Or en 4°, les garçons d’origine turque manifestent souvent de grandes difficultés de compréhension et de raisonnement, trop habitués à autoritarisme et jugements arbitraires, parfois élevés entre coups de ceinturon et laxisme ; les filles ont une sainte horreur des cours sur la reproduction humaine.
Ce à quoi se rajoutent des classes surchargées et un nouveau programme (réforme) pondu par la ministre, ingérable. Cerise sur le gâteau : on a supprimé Latin et Grec, remplacés par l’Arabe. La messe est dite …

belphegor

Excellent ou bien Ali, c’est un prénom qui fait fureur en ce moment.

Chantal

Excellent article de Mme Bourdillon

Pour tous ceux et celles qui ne n’ont pas vu
l’émission politique sur Rance2 Pujadas

vidéo : débat entre l’excellent Julien Sanchez
FN et le minable traite B. Hamont (PS)

http://www.fdesouche.com/798033-julien-sanchez-fn-vs-benoit-hamon

Celtillos

il est quand même malheureux que dans un pays “libre” on ne puisse pas s’exprimer librement!

SAINT-MARC Jean-Paul

Il doit encore changer de nom , CAD, un autre pseudo s’il veut s’exprimer encore…

Il pourrait aussi être poursuivi par l’administration… Il pourrait se retrouver en commission disciplinaire…

Il faut s’attendre à tout avec l’EN !

GVS

Et si, à l’instar des “journeaux” vous lui attribuiez un nom “bien de chez eux” Mohamed par exemple ?

montecristo

C’est exactement de cette façon, d’anecdotes en anecdotes, de faits divers en faits divers, de menaces en menaces et de juges en juges … que l’Islam s’installe en France !
Et demain la France sera devenue le Kosovo !

jan le Connaissant

Ce qui nous manque, c’est la Solidarité, avec un grand S
Solidarité, avec le courage d’intervenir
Comment obtenir cette solidarité militante , offensive ? En créant une communauté, une nouvelle communauté, soudée
C’est ce que fera, à mon avis, le Chef, s’il vient…

andrea

Qu’ils aillent se faire f***** avec leur islam de merde et qu’ils retournent au bled s’ils préfèrent vivre à la musulmane. Personne ne les a obligé à venir et personne ne les retient.
Ils osent encore raconter que l’islam c’est une religion de paix et de tolérance, alors qu’ils prouvent le contraire tous les jours !
Le pire, c’est qu’il y a encore des idiots pour y croire !

Lucide

Pr l’instant certains ont le beau rôle ils sont protégés mais comme vous dites si bien souvent mieux vaut la ?que le déshonneur et bien la France profonde pense aussi la peur n’évite pas le danger!
À bons entendeurs salut!

Adolphe Benoît

L’éducnat étant un repaire de gauchiasses islamocompatibles qui ne défendra jamais ses serviteurs victimes de persécutions musulmerdes, je comprends tout à fait la démarche de ce professeur.
Tant que l’ordre, la discipline, le patriotisme et la morale ne régneront pas de nouveau dans les établissements scolaires publics, la France et sa jeunesse seront dans le plus grand danger…

Lire Aussi