Pour qui roule Macron, et qui le finance ?

La propagandastaffel des Bergé-Drahi médiatiques appelle les moutons français à suivre leur Panurge-Macron.

Mais qui est ce Macron que l’on croyait inconnu et qui, pourtant, depuis de longues années, est au service des puissants de ce monde : le monde de la finance.

Et dans ce monde de la finance, on retrouve les magnats des media. Les plus grosses fortunes. Ceux que l’on appelle « le quatrième pouvoir ».  Ce pouvoir faisant office de contre-pouvoir à l’État, c’est-à-dire au pouvoir exécutif, au pouvoir législatif et au pouvoir judiciaire.

Alors, oui, Macron, candidat du contre-pouvoir ? Certainement.

Pour cela, il faut impérativement tuer les autres candidats à l’élection présidentielle. Et c’est là qu’interviennent ses sponsors, ses mentors, ses souteneurs, ceux qui veulent diriger le monde à leur manière, en fonction de leurs critères, très éloignés des souhaits du peuple français.

Macron, un Tapie-bis ? Oui,  aussi.

 L’homme de paille indispensable à ces faiseurs de nouveaux mondes qui ne peuvent pas se découvrir. Bien sûr, ceux-là ont choisi une paille plus raffinée, moins proche du  français moyen qui avait succombé au charme du premier avec son franc-parler populaire. Mais c’est celui-là qu’ils ont choisi.

Plus personne ne peut ignorer que Macron a été propulsé, catapulté est le mot plus juste, à Bercy en 2014, en vue de l’élection présidentielle de 2017.

Il faut donc médiatiser le soldat Macron. Lui accorder toute la place nécessaire dans l’espace public pour que les Français aient l’illusion de le connaître depuis très longtemps.

Mais il n’est pas totalement inconnu dans la sphère politique puisque, avant d’arriver dans l’équipe gouvernementale socialiste, ce social-libéral s’était déjà vu proposer un poste de ministre par Sarkozy mais l’avait refusé « car il espérait obtenir mieux ! ».

 Néanmoins, il s’était imposé à la demande de Sarkozy, aux côtés de ce vieil Attali, comme rapporteur de la Commission du même nom pour la libération de la croissance française, de 2007 à 2008.

Et c’est ce cher vieil Attali qui présentera Macron à Hollande. Présenté, seulement… hum ? Toujours est-il qu’il a travaillé d’abord dans l’ombre du président dès 2012 puis, au grand jour, lorsqu’il est nommé à Bercy.

On ne s’étonne plus quand Macron avoue qu’il n’y a aucune différence entre la droite et la gauche, n’est-ce pas ?

Que doit-on à Macron pendant son passage à Bercy ?

 1/ Il a favorisé les banques dans la réforme promise par Hollande quant à la séparation des banques de dépôts et d’investissements. Cette promesse étant défavorable aux grandes banques, Macron s’est chargé d’enterrer cette loi qui n’aura jamais vu le jour.

2/ Nous aurons gagné plus de lignes d’autocars et quelques magasins ayant le droit d’ouvrir certains dimanches.

3/ La France a compté 500.000 chômeurs de catégorie A, en plus, pendant son passage.

4/  La fermeture d’Alstom à Belfort rachetée par le géant américain Général Electric.

5/ La fermeture de l’usine Ecopla, en Isère, rachetée par un groupe italien.

Ces entreprises ont fermé parce qu’il a refusé d’appliquer un décret de 2014 permettant à l’État de s’opposer à une prise de contrôle d’une entreprise française par un groupe étranger. (source mediapart)

6/  On lui doit, également, la réécriture du licenciement économique et le plafonnement des indemnités prud’homales qu’il a imposés dans la loi El Khomri, favorisant le patronat.

C’est sûr, qu’avec ces décisions, les Français moyens ont eu la chance de vivre mieux ! Il n’empêche que le bilan de Macron, ainsi résumé, est un bilan on ne peut plus négatif.

Mais il s’en fout, le Macron. Il s’en fout de vous, de nous, de la France parce qu’il est déjà dans une autre manœuvre.

 Son mouvement « En marche !» est créé et il est moins intéressé par les destinées de la France et le bien-être des Français qu’à sa campagne électorale future.

Ce qui nous amène aux quelque 120.000 euro de frais de bouche qu’il aurait détournés pour cette fameuse campagne.

Interrogé (frileusement) par les media, il répond : « Aucun centime du budget du ministère de l’Économie n’a jamais été utilisé pour En marche !  Toute affirmation du contraire est purement et simplement diffamatoire ». Et les journaleux-protecteurs se contentent de cette réponse. Circulez, y a rien à voir.

Sauf que…

Michel Sapin, interrogé à son tour, s’emmêle un peu les pinceaux. Ou peut-être, à dessein. Sur la chaîne LCP, il assure que « Macron n’a pas dépensé plus qu’il n’en avait le droit pour ses frais de représentation à Bercy ». Il n’a pas dépensé plus, certes mais il a tout dépensé quand même.

D’ailleurs, il ajoute qu’il lui a reproché d’avoir « peut-être travaillé à sa propre candidature ». Ah ! Tout de même ! Et il accuse :

« Je condamne le fait qu’il ait, vis-à-vis de la personne du président de la République, ainsi agi, en utilisant en quelque sorte le président de la République pour se promouvoir lui-même ou en utilisant son ministère ».

C’est clair comme de l’eau de roche. Macron a utilisé son ministère – et l’argent qui va avec – pour sa campagne !

 Sapin reconnaît même que, depuis 2015 et l’adoption (au 49-3) de la loi Macron, n’ayant plus grand chose à faire (sic) celui-ci s’est intéressé à sa propre campagne plutôt qu’à trouver d’autres solutions pour sortir la France de son endettement et il le dit encore :

« C’est une évidence. Il n’avait plus de projet de loi à porter et il a, dès ce  moment-là, peut-être l’avait-il déjà en tête, essayé de travailler à sa propre candidature ».

Vous mesurez le poids des mots : ˮ C’est une vérité ˮ.

Mais, comme nous  ne sommes pas aussi naïfs qu’ils le souhaiteraient, nous en déduisons que si Sapin avait connaissance de l’activité parallèle de Macron, tout le monde, du gouvernement à l’Élysée, était informé de ses agissements.

Et ils l’ont laissé faire… Ce qui veut dire que :

– Hollande savait que Macron se présentait à la présidentielle.

– Hollande n’a pas pu l’empêcher de se servir de son ministère. Pourquoi ? Parce qu’il travaillait à cette élection, manœuvré par d’autres personnages bien plus importants contre lesquels Hollande ne pouvait rien ou parce qu’il était lui-même consentant.

– Hollande savait, donc, qu’il ne briguerait pas un second mandat bien avant la création de « En marche ! »

Et donc, Hollande et toute l’équipe socialo ont trompé les Français, sans vergogne, avec leur simulacre de primaires alors que tout était bouclé depuis bien longtemps.

Une autre preuve de la duplicité de Hollande et C° dans cette affaire nous est fournie par Wikileaks.

Où l’on apprend, entre autre, que Macron, petit ministre français, a été plusieurs fois évoqué dans les courriels de Hillary Clinton dont l’un, adressé par l’intermédiaire de John Podesta, concernait une invitation faite à Clinton, pour  un dîner organisé par notre ministre, candidat à la présidence française, en compagnie de Manuel Valls et de plusieurs personnalités politiques européennes. Courriel dans lequel « Ils (Macron et Valls) demandent de l’aide pour avoir des personnalités américaines et aimeraient avoir quelqu’un de la campagne d’Hillary Clinton, si possible».

Oui mais… à quelle fin ? Ben, celle de Macron, bien sûr ! Puisque c’est lui qui est déjà en campagne et que les autres le savent.

Et oui !  Amis Français, depuis 2012 et assurément depuis 2014, les socialistes avaient déjà un candidat qui se nommait Macron, un candidat qui leur était imposé, vraisemblablement. Mais pas par n’importe qui. Par des magnats de la haute finance qui espéraient, avec la présidente (présumée) des USA à leurs côtés, continuer l’assassinat de la France, l’assassinat des petits commerces, l’assassinat du peuple français, au bénéfice des fortunes colossales en place.

Mais ils espèrent toujours y parvenir. C’est la raison pour laquelle Macron a les coudées franches et les finances dispensées à l’envi pour continuer sa campagne. Et ils ne reculeront devant rien pour atteindre leur but. La preuve.

L’actuel ministre de l’Économie ne peut pas reconnaître, publiquement, que l’ex ministre de l’Économie ne glandait rien depuis longtemps et consacrait tout son temps à sa future campagne électorale en utilisant les services et l’argent de l’État et nous faire croire que ce n’est pas une pratique condamnable.

Parce que dans ce cas, nous Français, nous dont les impôts servent à rétribuer le fonctionnement de l’État, avons été les contributeurs – malgré nous – de cette campagne-là pendant que Macron était encore à son poste.

Pour quelles claires-obscures raisons, les media, tous les media, ne se sont pas saisis de cette affaire avérée de détournement de fonds pour en faire leurs gros titres ? Pour quelles raisons se sont-ils acharnés sur Fillon et Marine, leur reprochant la pratique d’emplois fictifs, très courante au demeurant, chez les élus de France ?

Parce qu’il fallait masquer, vite, très vite, les accusations portées dans le livre Dans l’enfer de Bercy, dans lequel les journalistes Marion L’Hour et Frédéric Says relèvent qu’Emmanuel Macron a utilisé, à lui seul, 80 % de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère, soit plus de 120.000 euro, en huit mois.

Parce que les grands patrons de la presse et de la finance soutiennent Macron, tout simplement.

Et si on en déduit que,  encore plus simplement, Macron a été catapulté à Bercy par ces gros patrons de la presse et de la finance, pour s’en servir de tremplin afin de l’imposer à la présidentielle. On se tromperait ? Non, bien sûr.

Alors, la question que l’on doit se poser est : Pour qui roule Macron ?

 Pas pour les Français, c’est prouvé. Pas pour le bien de la France, non plus.

Le nom de Drahi revient souvent dans les affaires Macron. Drahi qui a bénéficié de l’appui du secrétaire général adjoint de l’Élysée de l’époque pour acquérir SFR que possédait la multinationale française Vivendi et tombé, depuis, dans l’escarcelle de Altice du même multi milliardaire Drahi.

Drahi, grand patron de la presse qui possède, entre autre, Numericable, l’Express, BFM TV, NextRadioTV, par l’intermédiaire de SFR Group qui est, aujourd’hui, la propriété de Altice.

Et d’autres hommes d’affaires comme Bergé, Niel, de la presse encore (Nouvel Obs) qui le soutiennent, aussi, depuis le début de sa campagne. On en a certainement oublié.

Mais la cerise sur le gâteau, c’est Bernard Mourad. Ce banquier d’affaire libanais, directeur de la Morgan Stanley qui, après avoir été nommé directeur d’Altice Media Group (l’empire de Drahi), a rejoint, dès octobre 2016, l’équipe de Macron.

Et on se demande encore pourquoi les media sont si empressés de passer sous silence les magouilles de Macron ? Parce qu’il est le protégé de leurs patrons, simplement. Il est l’homme qu’ils veulent voir présider la France. Et si ces patrons ne sont pas ceux pour qui il roule, ce qui nous étonnerait fort, ils ont tout à gagner avec un président acquis à leur politique du plus d’enrichissement, toujours, pour les magnats de la finance.

Mais avouons que tout ce beau monde, tout ce riche monde, accroché aux basques de l’insignifiant Macron d’il y a quatre ans, a de quoi nous interpeller. Un banquier d’affaires, dirigeant de l’empire Drahi, se ralliant au camp d’un Macron ? Pour quoi faire ? Pour des clopinettes ?

Et si c’était l’inverse ?

L’homme de confiance de Drahi imposé au camp Macron pour surveiller, voire diriger, la campagne de celui-là ? Ça semble plus logique. Dans ce milieu on n’investit pas des millions par idéologie.

Alors, Macron, une poupée de chiffon ? C’est plus que certain !

Reste à savoir si les Français sont prêts à voter pour un magnat de la finance qui nous gouvernera par Macron interposé ?

C’est toute la question.

Danièle Lopez 

image_pdf
0
0

42 Commentaires

  1. Bonjour Danièle

    Voila qui va « te faire plaisir » …

    Emmanuel Macron veut proposer à l’Algérie un approfondissement de ses relations avec la France, en s’inspirant d’initiatives franco-allemandes qui ont consolidé la paix entre les deux pays comme la création d’une chaîne télévisée sur le modèle d’Arte.

    Je suis aujourd’hui en Algérie pour rencontrer notamment @AmSellal. Nos deux peuples ont vocation à écrire ensemble une nouvelle histoire. https://twitter.com/TSAlgerie/status/830885755409092608

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/02/13/97001-20170213FILWWW00137-macron-veut-un-rapprochement-avec-l-algerie.php

  2. RICHARD FERRAND Député de la VIe circonscription du Finistère, Secrétaire général du mouvement En marche !, conseiller régional de Bretagne

    – Emission du 13/02/2017 LES 4 VÉRITÉS /France 2

    « Nous voulons une Europe forte. C’est pourquoi nous subissons des attaques de plusieurs sites d’information appartenant à l’Etat russe. »

    « nous subissons des milliers d’attaques numériques en provenance des frontières russes. »

  3. Toute cette mafia aux commandes depuis trop longtemps me rappelle ,à des degrés divers, le sinistre monsieur Homais, dans  » Madame Bovary ».

  4. Pour Macron le programme n’est pas « le coeur » d’une campagne électorale

    Depuis plusieurs semaines, les détracteurs d’Emmanuel Macron critiquent le flou de son programme. Mais selon lui, le programme n’est pas « le coeur » d’une campagne électorale.
    Le candidat à l’élection présidentielle Emmanuel Macron a affirmé dans Le Journal du Dimanche que c’est «  une erreur de penser que le programme est le coeur  » d’une campagne électorale. Selon lui, «  la politique, c’est mystique « .
    suite : http://www.fdesouche.com/821235-pour-macron-le-programme-nest-pas-le-coeur-dune-campagne-electorale

  5. Malheureusement Daniele Lopez , beaucoup de français vont et sont tombés dans le panneau Macron ! Ils ne voient rien venir et surtout pas le danger qui va mener la france à la guerre civile !

  6. Ali Juppé permet à son adjoint Marik Fetouh de rallier Emmanuel Macron

    les idées d’Emmanuel Macron, explique-t-il, « sont en total accord avec mes convictions. Sur les questions sociétales, il se situe à mon sens dans la droite lignée d’Alain Juppé, qui a été le premier à être informé de ma démarche ».

    Marik Fetouh est adjoint à la mairie de Bordeaux « en charge de l’égalité et de la citoyenneté », ce qu’il traduit lui-même par cette liste à la Prévert : « droit des femmes, relations avec les cultes, lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, dialogue inter-culturel, et questions mémorielles notamment ».

    lire l’article EN ENTIER : http://fr.novopress.info/203461/alain-juppe-permet-adjoint-marik-fetouh-rallier-emmanuel-macron/

    • Chantal, vous vous attendiez à quoi(pour paraphraser Frantz ci-dessous!), Fillon envisageait de le prendre(Macro) dans son GVT.
      Copier/coller: Les idées d’Emmanuel Macron, explique-t-il, « sont en total accord avec mes convictions. Sur les questions sociétales, il se situe à mon sens dans la droite lignée d’Alain Juppé, qui a été le premier à être informé de ma démarche ».
      -Il a expliqué dans un entretien au Figaro qu’il comptait apporter son « expertise sur la laïcité, la lutte contre les discriminations et la lutte contre la radicalisation ».
      Et pour finir dans le vomitif: de nombreux juppéistes ne cachent pas se sentir plus proches d’Emmanuel Macron que de François Fillon. Allez en Paix Jacques(Prévert)
      LRPS d’un jour, LRPS toujours!

  7. Pour avoir élu les présidents précédents, vous vous attendez à quoi ?
    Pour avoir choisi, Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon, vous vous attendez à quoi ?
    Pour croire en leurs promesses, vous vous attendez à quoi ?
    Pour avoir avoir accepter d’être bafoués lors du vote contre la constitution européenne, rejetée à 55%, puis votée contre l’avis du peuple, par une alliance UMPS, en réunion extraordinaire à Versailles ! (quel symbole !) Vous vous attendez à quoi ?
    Que ce peuple réduit à la misère, financière par la surtaxation et le chômage, morale par sa sous éducation par une « éducation nationale » parasitée par une ligne politique perverse, ouvre enfin ses yeux embués de télé-réalité, pour bien voter ?
    Allons, Madame, revenez à la cruelle réalité qui nous entoure, point de salut.

  8. La Macronade, c’est comme la limonade : ça pique un peu, mais ça ne désaltère pas. ça ne sert donc à rien.

  9. Toujours aussi excellente madame Lopez, votre analyse est un « petit bijou » d’insolence. Voila donc le prochain fossoyeur du pays. C’est c**, sauf votre respect, que les français ne s’interrogent pas plus et qu’ils réfléchissent à brèves échéances.
    Info du jour, Mélenchon et le pcf tractent sur le marché et en appellent à la VIe république, marrant quand même??
    Autre info, Onfray hier soir, nous confirme que nous allons être tous islamisés et que c’est normal. Nos racines disparaissent et il paraîtrait que pour nous ce serait un plus, Ruquier était content et la blonde avait le regard humide(?).
    Bon en clair, on l’aura dans le « théo »???

  10. Le portrait magistral d’un imposteur et manipulateur. Pour l’électeur lambda, ce qu’il sait de Macron se résume à deux points : il est socialiste et a été ministre du bouffon de l’Elysée, ce qu’il avait donc accepté.

    Mais qui pourrait encore voter pour cet individu qui n’est qu’un démagogue absolu, bavard sans programme ?

    On ne vote pas pour un manipulateur qui n’a pas de projet, ou pire, juge lui-même son projet inavouable dans la mesure où il refuse de le dévoiler !

    Voter Macron, c’est de nouveau voter pour un socialaud et pire, sans même avoir idée de ce qu’il fera. C’est fou !

  11. La Presse essaie de vendre la candidature Macron à l’Opinion, comme elle avait réussi à vendre Hollande2012. Elle a déjà réussi à dézinguer Fillon. Elle innocente Macron du bilan gouvernemental de la mandature. Belle escroquerie ! Dans une élection nationale, avec le soutien de la Presse et le conditionnement au front républicain, Macron risque fort de passer. Raison de plus pour résister ! Quand ? Lors des Législatives, terrain local plus propice à la militance de conviction. Terroir où un accord local patriote (en prenant son autonomie politique si nécessaire) est possible entre tous les citoyens qui veulent défendre leur Liberté, leur identité, et résister au Progressisme qu’il soit socialiste ou macroniste. Les militants patriotes ont du travail sur la réinfosphère et sur le terrain !

  12. Le complice de hollande arrivera-t-il au bout de son parcours?
    Avec des multimillionaires de gôche, des ultrafriqués de la médiacratie, des « pétés de tunes » du showbizz comme parrains-marraines, il a le répondant financier.
    Lui restait à obtenir la caution de décervelage des idéologues de la mondialisation par le fric, Attali, Cohn Bendit.. il l’a!
    La médiacratie de gôche nous avait vendu Royal et Hollande, ils vendent du Macron.
    Une moitié de débiles, les mêmes qui avaient élu Hollande et qui le vomissent aujourd’hui “choisiront” son double, son fils spirituel, son complice, son conseiller,son ministre Macron qui a conduit sa politique, au Hollande.
    Indécrottables franchouillards du trou noir centriste!
    http://www.lingenue.net/?p=14042
    http://www.lingenue.net/?p=14015

    • Ne tournons pas autour du pot, il faut chier dedans:Macron obéit aux « adorateur du veau d’or »c’est à dire à la finance juive internationale !

      • Finance « juive » ? Je ne suis pas de votre avis. Il s’agit plutôt de communautarismes, et en l’espèce, du communautarisme LSD.
        La seule « réalisation « de Hollande en 5 ans, ce fut le mariage entre lesbiennes et sodomites. Pourquoi ou pour qui, à votre avis? L’un des plus généreux donateurs de gôche: Royal, Hollande, Peillon, aujourd’hui Macron, c’est précisément Bergé, veuf d’Yves ST Laurent. Ne cherchez pas ailleurs la « finance » que vous accusez, à tort, d’être « juive ». Et le pouvoir de cette communauté est ancien. On se souvient encore de Jean Cocteau, à Paris dans les années 40, sortant en pyjama rose de la chambre d’un dignitaire nazi. Intouchables!

        • André Léo
          J’ignorais cette histoire sentimentale ,la collection Harlequin revisitée ;j’ai failli essuyer une larme d’émotion. C’était qui, ,au fait, le dignitaire nazi ?

  13. « La monnaie n’a aucune base réelle, donc la dette qu’elle crée artificiellement, non plus. On pourrait unilatéralement décider de s’en exonérer. C’est une bulle qui n’existe que parce que nous l’acceptons. Crevons-la. Pour pouvoir le faire, il faut enlever le cordon de sécurité qui la protège : le système politique actuel ». Passage du chapitre « La Finance » du livre « Tant pis pour la VIe République ». Macron est prévu par la Finance internationale pour remplacer Hollande qui se prétendait son ennemi.

    • Si c’était si simple, ça serait « très cool au menthol », car si l’on arrête de rembourser notre dette, ceux à qui nous avons prêté, (si, si, il y en a !), utiliserons le même prétexte pour ne pas nous rembourser !
      Car telle est la vie, avec les pressions qu’ils subiront de nos créanciers, qui sont également les leurs, ils n’auront de toutes façons, pas le choix !
      Et le pays sera étranglé ! La dette construite par tous ces guignols, il va falloir se la manger de A à Z ! Et sûrement avec des taux d’intérêts qui vont flamber, et amènerons le pays dans un état comparable à celui de la Grèce, enfin bref des lendemains qui chantent !

      • Très bien, alors lisez le livre cité et vous aurez l’explication de ce que vous dites.

  14. Cela,une présidence ?
    Non une mafia de la finance pour compléter la précédente.
    Vivement que Marine fasse le ménage.

  15. Si certains candidats sont soupçonnes de conflits d’intérêts pour quelque milliers d’euros
    macro(n) ,vu ses états de services sur les ventes SFR Alstom , le Monde….n’est ce pas considérer comme une prise illégale d’intérêts ? ( un délit défini par l’article 432-12 du nouveau Code pénal.La prise illégale d’intérêts est le fait pour un élu d’utiliser ses fonctions au sein d’un organe d’une collectivité publique pour en tirer un avantage personnel.)
    Parce que ces transactions c’est en milliards qu’elles se chiffres

  16. il parait que ce sont les dons des participants à ses meetings qui le financent; il nous refait le coup de Baladur qui prétendait que c’était la vente de t-shirt

  17. Macron roule surtout pour lui …ceux qui ont misé sur lui en espérant un retour sur investissement en seront pour leurs frais ;sauf si ils servent le nouveau maître .

  18. Bravo pour votre article bien argumenté qui démontre qui est vraiment le « VRAI » MACRON pas ceux que la presse servile et les média de propagande nous vendent comme « LEUR homme providentiel »
    Je suis sûr que l’ex-banquier va nous sortir dans son dernier meeting de campagne qu’ il est lui aussi l’ ennemi de la finance !!! Et les socialistes vont applaudir de reconnaissance !

    Quand l’institut de sondage Ifop participe à une soirée d’En Marche
    http://www.prechi-precha.fr/linstitut-de-sondage-ifop-participe-a-soiree-den-marche/

  19. Les banquiers, les francs mac’ et le lobby gay attendent beaucoup de leur petit protégé… Les socialistes, eux, ne se font aucune illusion !

  20. la macron ?plutot le maquereau/ce larbin insignifiant b est la que pour manipuler les francais /et oui il es tout beau/tous gentil/mais en realitee ce n est qu une ordure de plus place a ce poste pour encore enfoncer plus les francais dans la miseres/les grands financiers voleurs diplomees se devaient de trouves un larbin manipulable :

  21. MACRON FINANCE ? Chercher la ploutocratie «soutenante». (Et ses accointances mondialistes avec les pétrodollars islamiques !). MACRON gueulant «GAUCHE = DROITE» ? Crucial ! Car il espère aspirer les LR après avoir «déboulonné» (médiatiquement) leur chef de file. Pour les LR orphelins, le HIATUS gauche «fausse droite» serait PEUT-ÊTRE moins « dur » à franchir que «droite/ DROITE»… MACRON/ L’IMMIGRATION : programme PORTES OUVERTES = toutes les voix «imigrationnistes». Et le tour SEMBLE joué ! PARCE QUE : la compassion et l’association trompeuse : «droite→facho→nazi » ont été (médiatiquement) soigneusement utilisée CONTRE LE PEUPLE.

  22. Bonjour, en complément des informations de Riposte Laïque, nous vous proposons avec leur autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce dimanche 12 février 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Merci à Riposte Laïque,

    Amicalement,

    f.

  23. John Podesta est impliqué avec les Clinton dans un réseau de pédophilie…Voir le « pizzagate » !
    Et ce sont ces raclures qui nous gouvernent !!!

    • La faute à qui ? A tous ces bobos de Français qui n’ont pas une once de cervelle pour réfléchir parce que complètement anesthésiés par les médias ! On a fabriqué depuis des décennies une population formatée à l’idéologie socialope et maintenant nous en payons le prix fort ! Encore heureux qu’il y ait encore dans la population française des gens qui réfléchissent, qui se rebellent, en fait des résistants, mais malheureusement pas assez nombreux à mon sens pour faire le poids… Le seul remède serait une révolution, mais ça c’est une autre histoire…

  24. Quand un polichinelle est porté au pinacle, on doit chercher qui, derrière, bat de la grosse caisse pour lui. Le reste coule de source.

  25. 1)petit complement pour cerner le Macro(n)

    il n’y a pas que des «morceaux entiers du territoire qui échappent au droit de la république, aux coutumes, à la langue, aux vêtements des Français, non pas parce que ça devient une zone de non-droit, mais parce que ça devient une zone d’un autre droit, et l’autre droit qui s’applique, (selon Lelouche ) est un droit directement issu de l’islam».

    il y a aussi toute notre économie qui est vendue ;

    Macron a discrètement donné son accord au rachat de SFR par Numericable ,alors que Montebourg s’y était opposé par decret, (Numericable société immatriculée en France, actionnariat détenu à 75% par la société luxembourgeoise Altice. Elle-même est détenue à 57% par Next LP, société immatriculée à Guernesey et contrôlée par Drahi

  26. Hier sur le marché ils distribuée des petites papiers ces adhérents ambiance bonne enfant un peut hésitant mais décidé quand je me suis souvenu pourquoi j’étais sortie pour allé chercher du papier toilette j’ai pris tout les programmes et les brochures des témoins de Jéhovah a samedi prochain je vous remercie de contribué à mon programme économique

  27. Danièle Lopez, ce que vous exprimez dans votre article est aussi mon ressenti vis à vis de cette marionnette qu’est Macron.
    Un personnage tout beau, tout propre, toit neuf.
    Un pantin qui est mis en place pour un plan, une escroquerie globale dont les français seront les didons de la farce.
    Pour être honnête, même s’il m’ écœure je préférerai encore Mélenchon plutôt que ce piège mortel qu’est Macron.

    Marine aura fort à faire pour se défendre face à ce vautour.

  28. Très très bon article Danièle, mais je n’avais aucun doute sur le fait que cet ORDURE issu de la haute finance, n’est là que pour concentrer le pouvoir entre les mains des MONDIALISTES, ceci passant donc par la destruction des services publics du peuple français…

    Pour ma part, les SOCIALOPES, GROSCON 1er en …premier justement, savaient, et DES le départ !!!

    Et pour cause !!! « ILS » accompagnent tous EURABIA, le maquero n est juste un « rabatteur », et dire que des crétins vont veauter pour ce CONNARD !!!

    Mais, au vu des évènements, le roman GUERILLA de Laurent OBERTONE risque bien, téléguidé ou pas, de s’imposer avant même les élections de mai prochain …

    Ce qui permettrait d’annuler les élections…que les interNAZIS vont perdre !!!

  29. Tous les gens cités dans l’article doivent bien avoir un point commun. Cherchons. Ça me debecte

    • Le pognon et comment continuer à en gagner. Et pendant ce temps-là, ma femme bosse 6/7jr dimanches compris, 35h/sem jamais un we entier de repos pour le smic.

Les commentaires sont fermés.