Pour remplacer les Blancs, mode d’emploi…

Publié le 10 novembre 2017 - par - 35 commentaires - 2 754 vues
Traduire la page en :

Le Grand Remplacement ? Vous n’avez pas encore tout vu… Allez voir ces liens et l’article de Georges Stoffel “Les coulisses complexes du retour à l’état sauvage au travers de la création de parcs et la réintroduction des grands prédateurs”.

http://www.atsenzagp.org/it/467-la-questione-dell-adesione-ad-un-progetto-di-parco

Même si vous ne comprenez pas l’italien vous comprendrez les illustrations !

Voilà ce dont il s’agit :

Pour remplacer les Blancs il suffit d’implanter des Non-Blancs.

J’allais dire “pour remplacer des moutons il suffit d’implanter des loups”… c’est un peu ça !

Pour remplacer la civilisation des Blancs… Il y a plusieurs stratégies, entre autres, en finir avec nos agriculteurs qui perpétuent notre paysage rural historique. Vous remplacez les coquelicots et les bleuets dans les blés par l’agriculture industrielle, l’élevage industriel, les fermes 1000 vaches et 10 000 cochons et 100 000 poulets gérés par 1 technicien qui commande des machines et votre bocage, il est foutu.

Mais il y a plus subtil ! Ça s’appelle le “rewilding” ce qui signifie le «re- sauvagement» autrement dit retour à l’état sauvage de la nature. On fait comment ?

C’est très simple =  “L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature”

http://www.iucn.ch/index_fr.htm

C’est qui ? Allez voir leur site, tout le monde y est : “Nos oiseaux”, “Pro natura”, “ Bird Life”, “WWF”, même “l’Office fédéral de l’environnement”… et “Chasse Suisse” et… “le Réseau des Parcs Suisses”… Vraiment allez voir http://www.iucn.ch/francais/membres.htm

Mais me direz-vous la protection de la nature c’est pas bien ? Et les nichoirs pour les oiseaux en péril ? Mais si ! Moi aussi je mets des graines de tournesol sur mon balcon pour les mésanges quand il neige et gèle… Et alors ?

Eh bien, il faut remonter à la “Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe” conclue à Bern le 19 septembre 1979 (évidemment en étroite liaison avec le Conseil de l’Europe) et entrée en vigueur en Suisse le 1 juin 1982… https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19790241/index.html

Que dit cette convention ? un tas de trucs formidables dont la protection des habitats, conservation des espèces, espèces migratrices, etc. suivent les listes des flores, faunes, oiseaux, reptiles, poissons, etc., même les éponges, protégés. Jusque là pas de problème tant qu’il s’agit du triton alpin ou de la schimmelmannia schousboei = S. ornata…???…

Le bât commence à blesser quand il s’agit des “grands prédateurs” c’est à dire  de la protection des loups, lynx et ours. Au début on disait que le loup allait reconquérir naturellement les régions européennes, un peu style génération spontanée. Ensuite on a parlé d’élevages de loups en Italie. Et puis tout d’un coup un loup est apparu ici ou là… Ben oui, un soir un loup s’est dit, “tiens, je vais m’faire un p’tit jogging de 500 bornes vers le Nord…” Les mauvaises langues ont suggéré que maintenant les loups voyagent aussi en hélico… Ensuite on a  parlé de “réintroduction des grands prédateurs”. Des ours sont arrivés de l’Est, puis dans le Nord de l’Italie et puis dans les Grisons… C’est très cruel car ces bêtes finissent par circuler dans les villages où ils cherchent de la nourriture dans les poubelles et, au final, on les abat.

En 1995 ( ?) j’ai assisté à une conférence du professeur Boitani “le papa des loups”. A la fin de sa conférence j’ai demandé pour quelle raison nos ancêtres, qui connaissaient la nature mieux que nous, en étaient arrivés à exterminer les loups ? Le prof Boitani m’a regardée ébahi et m’a répondu “ça je ne sais pas…” Alors je lui ai répondu “C’est très simple : les loups mangent et les humains, eux aussi, mangent et donc le loup est un concurrent de l’homme. Le loup mange non seulement les moutons, mais aussi le gibier qui, en période de crise comme pendant la guerre 40-45 constitue les dernières ressources quand tout le monde a faim.»

Alors tout le monde a rigolé…

Exemple : quand j’étais petite, juste après la guerre, nous n’avions pas de canards, ni d’oies sauvages sur nos étangs, aujourd’hui en Flandres, tous les plans d’eau sont envahis. Mais, si “quelque chose arrive” et si les gens ont faim, ils vont prendre la nourriture où elle se trouve. Ainsi après la guerre dans les Alpes le nombre de chamois avait drastiquement diminué… la faim justifie les moyens… et… le loup est un concurrent de l’homme.

Dans son article Georges Stoffel explique encore plus:  << Quand on a signé très ingénument la Convention de Bern, qui comprend la protection du loup, personne ne pouvait en imaginer les conséquences… (à part le fait que gouverner c’est prévoir… si on avait demandé au plus analphabète des paysans ou même aux gosses de maternelle, ils auraient répondu “les loups ça mange les moutons” )

(toujours dans l’article) En Suisse on suppose qu’il y a entre 30 et 50 loups. La situation est plus grave en France avec 300 loups et 10 000 attaques mortelles par an.

L’économie alpestre suisse signifie 560 000 hectares d’alpages soit 1/3 de la superficie agricole utile. 7300 exploitations alpestres gèrent 600 000 bêtes soit 100 000 tonnes de lait dont 60% est transformé en 5200 tonnes de fromage.

Ça n’est pas rien !

Depuis quelques décennies des zones protégées et des parcs naturels sont essaimés sur tout le territoire (ce qui implique des couloirs de passage de l’un à l’autre) selon la stratégie internationale de l’UICN. Cela signifie non seulement l’introduction des grands prédateurs, mais aussi la création de zones tout à fait protégées où on ne peut plus exercer aucune activité. Ainsi dans les réserves intégrales on ne peut plus toucher un brin d’herbe, ni même les arbres morts car ils constituent un habitat important pour la biodiversité.

(toujours selon Stoffel, écoutez ça :) « Parallèlement “une nouvelle classe” s’empare de la gestion de la nature c’est-à-dire de la « domination des ressources naturelles » Entre autres, « l’UICN qui est un lobby conspirateur dans le domaine des sciences virtuelles et de la planification, qui a un budget annuel de 100 millions de francs. Il s’y ajoute des donations et des soutiens financiers de l’ordre de milliards. Depuis 1992, il s’agit de  90 milliards pour 4000 projets… »

Le rewilding vise les zones peu habitées comme l’Arc Alpin dans lequel le rôle du loup est de pousser l’économie alpestre à la faillite pour y créer des zones vides destinées à redevenir sauvages…

Cet arc alpin couvre la Slovénie, Italie, Autriche, Allemagne, Suisse et France et, grâce au rewilding, forme un immense parc naturel sauvage sur le modèle américain du Yellowstone… avec l’abolition de l’agriculture et… de la chasse… et un ultérieur dépeuplement des vallées…>>

Donc il faudra concentrer la population qui augmente dans les villes que vous construirez en hauteur avec la végétalisation des murs et des toits…

Et, si le changement climatique diminue la neige, le ski sera remplacé par la randonnée écologique et la cure thermale…

Allez voir les liens, vous comprendrez qu’il s’agit vraiment d’encore “un plan” à long terme qui, encore une fois, entraine un changement non seulement de la population mais aussi du territoire… Le WWF a été fondé en 1961 comme d’autres ONG qui datent de la même époque et suivent, toutes, le même genre d’idéologies bancales. Exemple : lutter contre la surpêche dans les océans, mais pas contre celle des cormorans qui déciment les poissons dans nos lacs et rivières, ni contre les pies, corneilles et corbeaux qui déciment les petits oiseaux/animaux…

Le rewilding aggrave le déséquilibre causé par la prolifération humaine : 2,5 milliards en 1950 – 7,5 milliards aujourd’hui : plus il y a d’humains moins il y a d’espace sauvage ; augmenter en même temps humains et espaces sauvages, c’est lancer deux trains en sens contraire sur la même voie… ça finit par faire boum…

Mais, faites bien attention car si “quelque chose arrive”, comme pendant toutes les guerres, et les présidents français ne nous disent-ils pas que nous sommes en guerre ? le premier problème pour la population c’est d’avoir de la nourriture. Or si nous laissons détruire notre agriculture et en plus nous laissons des grands prédateurs nous concurrencer, (directement quand ils tuent nos animaux et indirectement quand ils poussent nos exploitations agricoles à la faillite) nos problèmes s’aggravent. Reconstituer les troupeau, déboiser les alpages, refaire pousser l’herbe sur les pâturages, réacquérir les connaissances professionnelles nécessaires à la gestion des cultures, de l’irrigation, du bétail et même du bois de chauffage, re-maîtriser les techniques de conservation etc. tout cela prend des années ! Ajoutez-y les caprices climatiques avec des sécheresses suivies d’inondations… Dur, dur de faire pousser des laitues surtout quand on en a oublié les astuces…

Bref… un train peut en cacher un autre, ainsi la Convention de Bern qui protège les lichens protège aussi les grands prédateurs au détriment de notre agriculture. Vous avez dit Grand Remplacement de notre population, ajoutez-y Grand Remplacement aussi de notre environnement.

Anne Lauwaert

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Pélagie La Charrette

Cet article est un délire ,ni plus ;ni moins !!

patito

à la Roya à coté de Nice les loups seraient bienvenus pour nettoyer un peu le terrain

crap2sp

Vous oubliez une chose,Anne,ce loup est feneant,une larve,qui depuis 14siecles,n’a rien creer,inventer,si tous ces moutons quittaient ce pays,remplacer par ces racists,la maintenant dans 5 ans,vous auriez sur ce sol par manqué de competances,de maintenance,un Tchernovyl,puissance 10.voila ce a quoi ne pensent pas,nos zelites,il faut donc stopper la proliferation de cette espece,avant quelle ne fasse peter la planete.
14 siècles qu’ils ne foutent rien,absolument rien,ils ne feront donc rien en Europe.
a moins que l’ours russe,l’aigle americain,le panda chinois,,debarquent sur nos plages,pour eviter la cata….

Chris44

Là, désolé, mais pour le coup, le loup ça serait plutôt…l’autochtone, celui qui est là depuis toujours. Nous donc.

Olivia

Suite à l’attention de Mme Lauwaert : le loup appartient à la biodiversité – à la chaîne de la biodiversité – ils éliminent les animaux malades, vecteurs de maladies qui se propageraient sans leur présence. Quant aux renards, aux martres et aux putois, ils sont les prédateurs des petits rongeurs, porteurs de tiques. Et si la maladie de LYME connaît une telle propension c’est parce que les chasseurs éradiquent les prédateurs naturels des rongeurs. La scientifique que vous devez être ne pourra me contredire sur ce point. Tous les animaux ont leur utilité – Le plus dangereux, le plus implacable de tous est l’humain !

Olivia

Décidément, Mme Lauwaert, chaque fois que je vous lis j’ai des poussées d’urticaire ! Ce fut le cas pour les vaccins – Si je ne me trompe pas c’est bien vous qui défendez l’obligation vaccinale actuelle – et aujourd’hui, une attaque perverse contre le loup, sous couvert, du Grand Remplacement ! J’avoue que je ne m’attendais pas à trouver des arguments contre cet animal, sur le site de RL ! Vous êtes certainement d’accord avec les chasseurs qui, pour éliminer le renard, prétendent qu’il est nuisible, uniquement parce que l’animal leur fait concurrence et n’acceptent pas de partager le territoire, normalement dévolu à la faune sauvage ! Sachez le, je défends les prédateurs, grands et petits, avec acharnement contre les humains tellement stupides qu’ils oeuvrent à éliminer des animaux UTILES

Patrick Z

Entièrement d’accord @Olivia. Anne Lauwaert est à côté de la plaque, c’est le moins qu’on puisse dire. Un exemple: accuser les cormorans de faire disparaitre les poissons est ridicule, depuis la nuit des temps les cormorans mangent les poissons (c’est leur aliment naturel) et ces derniers n’étaient pas en voie de disparition avant que les hommes avec leur surpêche n’aient totalement déséquilibré les écosystèmes.
La surpopulation humaine est catastrophique, c’est elle qu’il faut combattre, au lieu de s’en prendre aux loups renards, cormorans et que sais-je encore !

olies

quoi de mieux pour résumer qu’un cas concret de loups au milieux des brebis, et du ré-ensauvagement programmé devant lequel nous ne sommes plus adaptés à apporter une réponse correct regardez bien : https://www.youtube.com/watch?v=eu-Il3mH0o0

dufaitrez

On a été berné à Berne !
Le Prédateur suprême, le Loup islamique, ne figurait pas dans la liste !
Les Moutons de Panurge qui nous gouvernent seront égorgés !

lucide

LES ELITES DE TOUT BORD, s’ennuient et ont toujours un plan en “réserve”. Le problème du futur sera la prolifération “des élites”.Menaçant, très menaçant, car on sait où leurs plans nous mènent.

Clamp

Les animalistes ( dont je suis ) sont incohérents. Il poussent au végétarisme ( que je pratique ) essentiellement pour des raisons éthiques vis-à-vis des ongulés consommés, lesquels sont pourtant abattus de façon nettement moins barbare que lors du massacre par les loups, même en mode halal, mais dans le même temps se battent pour la réintroduction de ces derniers, alors même que l’expansion des populations d’ongulés sauvages est limitée par l’exiguïté des habitats. Ce qui implique d’ailleurs que les loups constitueront prochainement une menace d’effondrement de ces populations d’ongulés sauvages, dès lors que les éleveurs sauront protéger leurs moutons. L’avenir des grands prédateurs est auprès des hommes, les ongulés étant gérés par birth-control. Mais l’UICN ne fait pas que du mal…

Pélagie La Charrette

Je ne suis pas pour la réintroduction de l’ours ou du loup parce que nous n’avons plus assez de gros gibier sauvage pour qu’ils se nourrissent ,mais je n’adhère pas du tout à ce que vous dites dans votre commentaire sur l’abarrage halal ,il est infiniment plus cruel , plus sanglant et surtout plus sadique qu’une attaque de loups ,je ne sais pas si vous avez déjà vu ,jusqu’au bout une vidéo sur ce genre d’abattage et des photos prises en cachette ,moi si et à l’époque je consommait encore un peu de viande bovine ,et bien après cette vision d’horreur , car c’en est une , je n’ai plus avalé une seule bouchée ,je ne peux plus !
De plus ,vous ne parlez pas de l’élevage intensif ,ces fermes-usines qui font vivre les animaux sur des claies à rel point que leur squelette est tout déformé

Pélagie La Charrette

Suite) les farines qu’on leur donne à manger ,les antibiotiques dont ils sont bourrés pour éviter les contagions ,car ces malheureuse bêtes vivent 24/24 h et 365:/an sans respirer l’air du dehors ,sans voir un brin d’herbe ;ni le soleil ;une étude a montré les effets néfastes ^pour le lait de telles condition de vie !
Nous allons manifester avec mon mari et beaucoup de personnes de tous âges contre ces élevages concentrationnaires et l’abattage halal ,les choses sont clairement dites pour ne pas dire hurlées dans nos manifs et sur le pas de leur porte les gens applaudissent ou se joignent à nous !
Qui a imposé l’abattage halal chez nous ?
Anne Lauweart se trompe de combat ,les muzzs ils s’en foutent du sort des animaux ,pas nous et ce qui nous tuera ,ce n’est pas un retour

Pélagie La Charrette

Fin ) à l’état sauvage qui nous tuera ,mais bel et bien la mal-bouffe qui génère des maladies incurables ! paysans dignes de ce nom ne s’y trompent pas et l’élevage à l’ancienne se répand ainsi que les cultures sans pesticides chimiques !
Le sursaut viendra de là ,du retour à notre savoir faire !!
Mais penser qu’il y a un complot pour nous faire revenir à l’état sauvage est ridicule ,et je ne dis pas ça pour vous , Clamp ,mais contre l’auteur de l’article ! Le loup n’est pas le musulman et nous les moutons et c’est à nous de lutter aussi sur ce plan ,c’est notre culture ,pas la leur !!

patphil

bien vu : protection des espèces menacées sauf du blanc !

Pivoine

Bonjour, Anne
J’en profite pour vous dire que j’ai lu “Les raisins verts” sur votre blog.
Mais… vous ne répondez pas aux commentaires ?

Anne Lauwaert

je confesse avec honte que ce sont des amis qui m’offrent ce “blog” mais que moi-même je n’ai aucune compéentce technique – je vais leur demander comment faire pour répondre :-(

Anne Lauwaert

je ne trouve pas votre commentaire – vous pouvez essayer cadellafiola@bluewin.ch

Pivoine

Je viens de poster un commentaire, et on me dit “Votre commentaire s’affichera après approbation”. Comme il y a plusieurs jours… Et pas de commentaire visible.

incongru

le loup était vraiment le concurrent de l’homme, et, pour reprendre ( corriger) Einstein, si le rat avait été plus gros, l’homme l’aurait éliminé (ou, du moins, aurait tout fait pour cela)
je suis surpris que personne n’ait bien réagi à la remarque apres la conférence de Boitani, car c’est le bon sens que toute personne qui prend un peu de recul constate, la réintroduction de l’ours est la même chose (je réponds toujours : j’ai interrogé les brebis, elles sont contre…)
l’ensauvagement général sera un problème, il semble d’ailleurs qu’un visionnaire en ait parlé, mais pour ce qui est de vivre sur la nature, bien des survivalistes seraient incapable de le faire!
l’entretien de la nature est plus subtile qu’il n’y parait, l’écobuage tant décrié sert les paturages “naturels”, etc…

Anne Lauwaert

Il y a dans ce texte 2 phrases importantes :
« une nouvelle classe s’empare de la gestion de la nature c’est-à-dire de la domination des ressources naturelles – l’UICN est un lobby conspirateur dans le domaine des sciences virtuelles et de la planification. Depuis 1992, il s’agit de 90 milliards pour 4000 projets… »
« Le rewilding vise les zones peu habitées comme l’Arc Alpin dans lequel le rôle du loup est de pousser l’économie alpestre à la faillite pour y créer des zones vides destinées à redevenir sauvages sur le modèle américain du Yellowstone »

Pélagie La Charrette

Et vous croyez vraiment que les gens vont se laisser faire partout en France ? Vous semblez bien peu connaitre la campagne et ceux qui y vivent et plus particulièrement les éleveurs , ils ne sont pas seuls à lutter contre cette dictature qui ne se montre pas ,il y a longtemps que des associations de gens qui en ont assez de tout ça luttent contre ce désir de faire de la France un parc d’attraction et un pays uniquezment touristique !!!

Ivan Bartovski

Il faudrait protéger les blancs contre les sauvages…
Mais dans la vie rien n’est figé.
Les dinosaures aussi se croyaient éternels.
Merci Anne. Je vous rejoins tout à fait.

Anne Lauwaert

Vos considérations sont toutes très intéressantes et on pourrait en discuter à l’infini mais là n’est pas mon propos – mon article est destiné à vous exposer les réflexions de monsieur Stoffel sur la prolifération des espace protégés et le plan de création d’un parc naturel alpin style Yellowstone avec la suppression de l’agriculture, de la chasse et d’une forme de pêche. Ne discutez pas mon texte, lisez l’article et demandez-vous quelles vont être les conséquences du rewilding.

Pélagie La Charrette

Dans un parc naturel ,on ne peut plus rien faire ,niskier ,ni cultiver et même pour certains ne plus s’y promener ,la France est un petit pays en aucun cas comparable aux USA ,et il faudra autre chose pour décider les montagnards à céder leur terrain !!

Georges

Votre vision historique du rapport au loup est me semble-t-il incomplet, et peut-être pas aussi “simple” : pensez-vous vraiment que les seules périodes de “crise” (1940-1945 dans votre article) suffisent à expliquer que les hommes aient voulu s’en débarrasser? Est-il un simple concurrent?

Ne s’agit-il pas plutôt au contraire de la conséquence du développement de l’élevage intensif qui a amené les hommes à tuer les loups car celui-ci avait l’outrecuidance de manger tout ce qu’on lui mettait soudain sous la truffe?

Sans parler bien sûr des causes religieuses et culturelles qui sont bien plus anciennes et au moins aussi importantes.

Pélagie La Charrette

Un concurrent ,oui mais pas seulement la croissance démographique a fai qu’il a fallu abattre des pans entiers de forêt pour habiter et le loup a fait de gros ravages dans les populations qui vivaient dans la peur et n’avait pas les moyens de voir tuer un animal qu’ils élevaient par le loup et ce bien avant l’élevage intensif !!

Carter

Anne, en 4 milliards d’années la nature avait atteint un parait équilibre écologique. Les prédateurs sont essentiels à la survie d’un écosystème. S’il n’y a pas de loups par exemple, les brebis vont proliférer et manger toute l’herbe disponible, puis crever de faim. Actuellement sur la planète rien n’est mis en oeuvre pour empêcher les humains de proliférer et de consommer toutes les ressources disponibles. Enfin, vous avez certainement constaté que ce sont les plus crétins qui se reproduisent le plus (avec la complicité des politiques) pour remplacer les plus intelligents qui se reproduisent moins. Au final, on va se réveiller avec un formidable ramassis de crétins qui crèveront tous de faim… comme dans certains pays que vous connaissez autant que moi…

chiartano

comme dirait le capitaine Marleaux ,” la sterelisation universelle “, deja dans un premier temps humaine

jannot lapin

Quand va-t-on se débarrasser des merdes comme VGE, Chirac, Sarkozy, etc., Macron ?

BUTTERWORTH

STUPIDE les sangliers causent plus de degats que les loups et nos bergers sont cause d hilarite chez les bergers des carpathes unj livre les hommes et les loups

cordero

70% des revenus des” bergers” de la provence sont des aides. Notamment grâce au loup. Ces aides leur permettent de “garder” les troupeaux sans y être présents. L’UE leur paie Patou, bouffe du Patou, moto, quad pour aller visiter le troupeau. Pour l’éleveur, si un mouton est tué par le loup, l’indemnité qu’il perçoit est plus élevée que le la bête vendue au boucher. En randonnée dans les montagnes il n’est pas rare de croiser un troupeau sans berger. Il connait l’itinéraire pour rentrer le soir ! Après ils pleurent des animaux tués par le loup qu’ils enverraient eux mêmes à abattoir sans état d’âme. demandez vous pourquoi les bergers italiens de l’autre côté font moins d’histoires, de même en Espagne. Parceque pour la plupart ils sont en permanence avec leur troupeaux.

chiartano

comment cette “chere” anne peut elle assister a des conferences de Botani , si ce n’est pour infiltrer ce milieu comme un traite, “modeler le paysage” plutot modifier voir deteriorer le paysage , quand on voit le manque de foret depuis des decennies , je ne manquerais pas de transmettre a qui de droit, le meme genre de personnes qui va faire signer des petitions pour la deforestation dans certains pays ( que je signe volontier , , mais plus pour les agriculteurs francais toujours prompt a ” defendre” leurs terres , en argent quand il s’agit d’en tirer l maximum vendre ” leur” terre pour construire un lotissement,un stade de foot apres au diable si l’on en fait un etang ou l’agrandissemnt d’un aeroport , sur des terres plate plutot propice a la culture , a eux les aides dites “PAC” , et

Napoléon

Vous avez totalement raison, et sur toute la ligne.

Pélagie La Charrette

Mais nous sommes un petit pays de plus en plus peuplé ,vous comparez les Carpathes avec nos coins de montagne ,c’est ridicule !!

Lire Aussi