1

Pour sauver la France et la planète, les Français devront virer Macron

Pour sauver la France et la planète, il ne faut surtout pas voter Macron. C’est ce qu’il faut à l’humanité et aux Français pour subvenir à leurs besoins. Mais il n’y a qu’une France. Et elle va mal. Face à l’absence de mesures prises pour inverser le harcèlement et la tendance des impôts et des taxes, les Français doivent se décider à agir à leur échelle, au plus intime d’eux-mêmes, pour se débarrasser de Macron et de sa clique de clowns parasites LREM et d’imposteurs LGBT. Ils n’auront pas mon vote. Jamais. Virer Macron reviendrait à diminuer les taxes et les émissions de CO2 des véhicules climatisés à outrance et dont les moteurs tournent en pleine canicule en permanence dans la cour des ministères, de l’Assemblée nationale et de l’Élysée.

Virer Macron serait vingt fois plus efficace contre le réchauffement climatique que ne pas prendre sa voiture ou renoncer à un vol transatlantique d’après des chercheurs écolo-déglingo-caniculaires.

Alors, ne pas avoir de bagnole pour les gueux, ou ne pas voter Macron, là est la question !

Si ne pas voter Macron a suscité l’indignation des LREM sur les réseaux sociaux, la crise écologique pousse de plus en plus de Français adultes et responsables à devoir se débarrasser de Macron au plus tôt.

Plutôt que de renoncer à la bagnole, Macron dehors ! Macron gay-friendly démission !

Écolos depuis le plus jeune âge, les Français pauvres et très moyens qui travaillent avec leur bagnole et roulent au diesel en fumant des clopes, les cons !, font très attention à l’empreinte carbone somptuaire de Macron et de sa clique LREM-médiatique. Macron, avec ses émissions de CO2 pestilentielles, a sillonné la France avec la meute de sa caravane d’accompagnants de sécurité digne de l’URSS suivie par la caravane du tour de France des journaleux et des télés collabos. Toutes ces émissions de CO2 pestilentielles pour le faux grand débat de Macron en campagne pour les européennes non déclarée au CSA, à 2 pois, 2 masures.

Les écrits des penseurs écolo-gauchistes planétaires libertariens depuis l’adolescence se penchent sur leurs premières écolo-érections, et c’est en toute logique qu’ils ont décidé de se préoccuper des pollutions et pas seulement des pollutions nocturnes. Ils oublient ce geste radical et le plus éco-responsable qui soit à l’échelle individuelle, à savoir lutter contre toutes les pollutions intellectuelles de la propagande LGBT-LREM.

Vladimir Poutine, le président russe, dénonce le bourrage de crâne de la propagande des LGBT !

20 Minutes avec AFP : G20 : Poutine dénonce des idées pro-LGBT qui seraient « imposées » aux gens.

« Cette partie de la société (LGBT) assez agressive impose son point de vue à la majorité », estime Vladimir Poutine, en parlant des militants et militantes pro-LGBT. « Dans certains pays européens, on dit aux parents que les filles ne peuvent plus mettre de jupes à l’école. (Le délire LGBT 🙂 C’est quoi ça ? »

C’est en ces mots que le président russe Vladimir Poutine a dénoncé les idées de liberté sexuelle et de liberté de genre « imposées » selon lui aux gens, qui y seraient majoritairement hostiles. Poutine s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet du G 20 à Osaka au Japon. « Cette idée progressiste commence à être dépassée », a estimé le président russe, qui avait déjà provoqué un tollé en estimant dans une interview publiée à la veille du sommet dans le Financial Times que le progressisme « avait vécu ».

« Il y a toutes sortes de choses maintenant : on a inventé cinq ou six genres (…) je ne comprends pas ce que c’est », a poursuivi le président russe. « Cela peut expliquer le phénomène de Trump ». « Le problème est que cette partie de la société (LGBT) assez agressive impose son point de vue à la majorité écrasante » des gens. « Les représentants des idées (LGBT) imposent un type d’éducation sexuelle à l’école, les parents ne le veulent pas, mais on ne demande pas leur avis », a assuré Vladimir Poutine. Selon lui, « cela peut expliquer le phénomène de Trump, sa victoire, et le fait que les gens mécontents sortent dans la rue dans les pays occidentaux ». Alors que la Russie est souvent accusée à l’Occident d’ingérence dans les processus politiques d’autres pays, il y a de vraies « raisons profondes » pour le mécontentement, affirme le président russe. »

Avoir un Macron en plus en 2022, c’est avoir des vies en moins chez les retraités pauvres. Ne plus avoir Macron, c’est un flocon gay-friendly de moins dans l’avalanche LGBT à venir, ce qui signifie que pour contrer l’avalanche LGBT à venir, il faudra mettre de côté beaucoup de flocons gay-friendly comme Macron.

Un Français moyen consomme peu de droit de vote. Il faudra que l’on consomme trois fois moins de votes Macron pour s’en débarrasser et que l’on soit trois fois plus nombreux à voter pour la Droite nationale.

Avoir un Macron en 2022, c’est avoir sûrement une vie de merde pour une majorité de Français !

Avec Macron et sa clique, c’est le mépris et la haine de classe contre les « Gilets Jaunes ». Ils en sont arrivés à la même conclusion et ils ont pris la décision de se débarrasser de Macron dès que possible.

Entre le développement de l’invasion des migrants venus d’Afrique, les produits spécifiques comme le logement, l’alimentation, les transports gratuits et les smartphones gracieusement offerts, les conséquences environnementales sont énormes ! La surpopulation migratoire et la surconsommation que cela entraîne, on voit mal ajouter Macron à la panoplie des parasites avec ses émissions de CO2 pestilentielles.

Macron et sa clique, c’est voter des lois partisanes pour les copains milliardaires et les LGBT toujours au détriment des autres. Pour la PMA aussi, la crise écologique aura été un déclic. L’écologie est la principale raison pour laquelle la PMA pour tous sur le dos de la sécu au détriment des malades devra être interdite.

Avec Macron et sa clique, les Français ont de quoi être affolés : le réchauffement climatique est pire que ce qu’on pensait. Et Macron est l’élément le plus pollueur avec ses émissions de CO2 pestilentielles.

Pour les Français, pas question d’avoir un deuxième mandat Macron dans le contexte actuel de crise écologique. « On pense qu’un Macron, c’est plus qu’assez », expliquent des « Gilets Jaunes » avec gravité. La France est fatiguée, les Français rackettés par les taxes pro-migrants de Macron puisent de plus en plus dans leurs économies. Personne ne souhaite offrir cette vie-là à tous les citoyens de souche. Si c’était à refaire, on n’aurait jamais élu Macron ! Aujourd’hui, le futur paraît plus incertain que jamais à beaucoup de Français.

Macron n’inspire pas confiance, face au regard indigné des Français. Avec Macron et sa clique, les Français en sont arrivés à une époque où les migrants sont beaucoup trop nombreux. Et des changements climatiques considérables vont entraîner des vagues de migrants venus d’Afrique encouragés par Macron. En soi, le geste le plus éco-responsable serait le suicide des retraités, mais virer Macron est moins coûteux !

Thierry Michaud-Nérard